• 12 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Des modules pour empêcher le traçage de vos données

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Forts de votre tout nouveau VPN fraîchement téléchargé, vous vous sentez invincibles, prêts à affronter le monde ! Utiliser un VPN est certes une grande étape dans l'édification d'un système de protection des données personnelles. Cependant, vous pouvez encore renforcer votre blindage grâce à l'installation de quelques modules qui peuvent s'avérer très utiles.

Certains modules sont compatibles pour tel navigateur et pas pour d'autres. Je vais essayer de couvrir l'ensemble des navigateurs que j'ai présentés dans la partie précédente.

Quelques modules que nous n'utiliserons pas !

Des modules relatifs à la sécurité/confidentialité, il y en a une pelletée sur le net. Vous pouvez trouver une multitude de programmes qui font plus ou moins la même chose, j'ai donc bien évidemment dû faire des choix.

Il y a certains modules que je ne vous conseille pas d'utiliser : ils ont des défauts trop contraignants et vous infligent une navigation laborieuse.

  • FaceBlock et GoogleBlock : l'objectif de ces modules est d'empêcher le traçage publicitaire par les cookies tiers sur Facebook/Google. Malheureusement, avec ces modules, les sites en question ne fonctionnent plus correctement.

  • NoScript (Firefox) et ScriptNo (Chrome) : ces modules sont surprotecteurs et alourdissent la navigation. Ils empêchent l'exécution de tous les éléments de la page qui comportent des instructions scriptées... mais du script, il y en a partout. Sur YouTube, sur Facebook, sur eBay, sur votre messagerie... NoScript bloque tout sans la moindre distinction ! Vous pouvez définir une liste blanche pour autoriser les applications une à une, mais c'est très fastidieux comme vous pouvez l'imaginer. Ce module n'a d'utilité réelle que pour les groupes de résistants politiques ou citoyens qui souhaitent à tout prix rester intraçables.

Ghostery

Il est impossible de faire l'impasse sur Ghostery lorsqu'on envisage la protection des données personnelles. Sa fonction est simple : il bloque tout ce qui effectue du tracking : publicités, cookies, outils de tracking et de recensement, widgets des réseaux sociaux, et autres technologies de pistage indésirables placées dans les pages web.

Bref, sur le papier c'est plutôt sympa ! Bien sûr, il a aussi quelques inconvénients notables.

  • Il affiche constamment une petite fenêtre sur laquelle figurent tous les sites qu'il a bloqués. On peut ainsi savoir facilement d'où proviennent les annonces d'une page web donnée. Pratique mais assez vite énervant, car bien que moins envahissante qu'une pop-up, cette fenêtre ne peut pas être désactivée.

  • Deuxième aspect assez discutable : Ghostery récupère des informations à votre sujet, phénomène assez paradoxal étant donné son utilité. Les développeurs certifient que cette collecte de données n'est pas destinée aux annonceurs, mais à des outils statistiques.

Utilisez Ghostery

Comme vous pouvez le voir, Ghostery a l'avantage de classifier les différents éléments d'une page afin de permettre d'en bloquer certains et pas d'autres.

Lorsque vous ouvrez une page contenant des trackers de redirection (trackers qui acheminent les données vers un autre site que celui indiqué),Ghostery vous renvoie un message d'alerte standard.

Message d'alerte standard de Ghostery
Message d'alerte standard de Ghostery

On voit que le tracker nommé marinsm.com redirige en fait vers le site smartadserver.com, dont l'entreprise est l'un des piliers du traçage publicitaire en ligne. Il vous indique aussi que le site fait partie du groupe SMART AdServer.

Ghostery dispose en fait d'une liste des grandes entreprises de collecte de données ainsi que les sites qui y sont affiliés. Ainsi, lorsqu'un tracker de redirection est intercepté, vous pouvez savoir à quelle entreprise correspond le site de destination du cookie (ici, smartadserver.com), et donc qui veut vos données personnelles.            

Paramétrez Ghostery

La configuration de Ghostery s'effectue via le dashboard du site officiel. Aucun enregistrement n'est requis. Pour y accéder, rendez-vous dans les outils de votre navigateur où une option dédiée à Ghostery a été rajoutée, ou alors cliquez sur l'icône afférente dans votre barre de tâches.

Par exemple, sous Firefox, le module est accessible via l'onglet Outils de la barre de menu. Ensuite, choisissez Gérer les options de Ghostery.

Gérer les options de Ghostery
Gérer les options de Ghostery

Dans la rubrique Options de traçage, vous pouvez voir que les différents cookies sont triés par catégorie. Un compteur vous indique combien de cookies de telle catégorie ont été bloqués depuis l'installation du module. Veillez à ce que toutes les cases soient cochées pour une protection optimale.

                                                           

Types de cookies bloqués
Types de cookies bloqués

Les limites de Ghostery

En bloquant tout, vous risquez aussi de bloquer des applications légitimes. On touche à un autre problème de Ghostery : c'est un programme assez complet mais pas forcément intelligent. On peut l'assimiler à un douanier un peu trop zélé : il bloque tout ce qui entre dans son champs d'action sans faire de nuance. Du coup, certains programmes ne passent pas le péage, même s'ils sont en règle. Vous avez parfois des alertes de redirection pour des sites parfaitement légitimes.

En résumé, Ghostery est un système de protection complet, même un peu trop. Aucune distinction entre éléments légitimes et illégitimes, et la bonne intention de départ est un peu gâchée par cette fenêtre intempestive qui apparaît à chaque page. Si vous arrivez à faire abstraction de ça, il marche très bien : c'est un remède de cheval contre le traçage publicitaire sur le net.

Adblock Plus

Adblock Plus figure aussi parmi les modules fréquemment utilisés dans le cadre de la protection de la vie privée.

En bloquant l'affichage des pubs,  il interdit certains cookies tiers intégrés à ces mêmes publicités. Plus encore, il renforce non seulement votre confidentialité, mais également la sécurité de votre navigation, car on sait que les publicités peuvent contenir des portions de code en JavaScript intégrant des malwares. En outre, il permet à la navigation de s'effectuer plus rapidement et participe donc à l'optimisation globale de vos performances.

Il dispose d'une liste blanche qu'il met automatiquement à jour au fur et à mesure de votre navigation où il inclut les publicités qu'il estime non invasives. C'est à la fois commode et un peu gênant dans la mesure où il laisse passer certaines pubs. On peut supprimer cette liste blanche en allant dans Options > Filtres personnalisés. À partir de là, vous gérez ça à votre convenance : en cliquant sur le bouton Action sur un filtre dans règles de blocage de publicité, vous pouvez notamment supprimer totalement la liste blanche si l'envie vous prend.

En résumé : pas grand-chose à paramétrer, optimise la vitesse de navigation, empêche l'affichage des pubs. Les modalités de filtrage de la liste blanche sont peut-être discutables, mais en tout cas c'est un outil qui ne fera pas de mal à votre navigation et dont vous allez rapidement pouvoir apprécier toute la puissance lorsque vous tomberez sur des sites over-publicitaires. Il est utilisable sur tous les navigateurs.

Disconnect

Un autre module très pratique qu'il faut connaître, ne serait-ce que de nom ! Disconnect a aussi son petit succès dans le milieu et sa réputation n'est pas injustifiée. Il remplit sensiblement le même office que Ghostery : empêcher le tracking en bloquant les cookies tiers. Par contre, il n'a pas cette vilaine habitude d'afficher une fenêtre intempestive à chaque nouvelle page chargée.

Il utilise une base de données qu'il compare avec les cookies présents sur la page. Dès qu'il aperçoit un cookie figurant dans sa liste noire, hop, il le bloque immédiatement.

Par ailleurs, le filtrage est quand même un peu plus subtil que celui de Ghostery, dans le sens où les cookies bloqués interfèrent beaucoup moins avec la navigation. Contrairement à Ghostery, Disconnect ne bloque pas tout et n'importe quoi. Cerise sur le gâteau, ce module accélère le chargement de vos pages de 25 à 30 %. Une chose est sûre, son installation ne pourra faire que du bien à votre machine. :)

Autre point plutôt intéressant quoique pas forcément indispensable, Disconnect affiche quels types d'éléments il bloque sur chaque page ainsi que leur nombre en les triant par catégories (Avertising = annonce ; Analytics = Collecteur de donnée, Social = widgets et autres applications du même genre).

La mention Show counter permet d'afficher le compteur d'éléments bloqués pour chaque catégorie.

Cochez la case Show counter
Cochez la case Show counter

Et les inconvénients ?

L'ennui, c'est que le module est encore relativement jeune et sa base de données n'est pas très complète. Beaucoup de cookies passent donc à travers ses mailles. Cependant, le système en lui-même part d'une bonne intention et pour le moment, on ne peut que lui reprocher son temps d'existence.

 

Il faut juste le compléter avec d'autres modules un peu plus poussés : il complètera très bien un module comme Adblock Plus (ABP) ou Blur (dont nous parlons au prochain chapitre).               

 

 

Mes recommandations personnelles

Pour ma part, j'utilise trois modules simultanément : Adblock Plus, Disconnect et Blur (un autre module que je vous présente dans le chapitre suivant). Avec cette combinaison, vous pouvez quasiment tout bloquer, sans effets secondaires, en maintenant une navigation fluide.

Avec le triptyque que je vous ai recommandé, vous avez trouvé la parade pour 99 % des annonces. Il y en a peut-être une ou deux qui vont se frayer un chemin sur votre navigateur de temps à autres, mais rien de gênant. :)

 

 

 

 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite