• Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 08/01/2013

Découverte de l'interface

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans ce chapitre, nous allons découvrir l'interface de GIMP pas à pas. Je sais que son interface peut dérouter au début, surtout si vous êtes sous Windows, car vous pouvez trouver son gestionnaire multi-fenêtres peu accueillant, étant habitué aux programmes mono-fenêtres.
Ne vous inquiétez pas, nous allons y aller doucement et je vais essayer d'être le plus clair possible dans mes explications pour ne perdre personne.

Nous découvrirons aussi comment créer et enregistrer votre première image. :)

A l'assaut de l'interface

Avant de commencer, je ne peux que vous inviter à ouvrir GIMP et à faire les manipulations en même temps que moi. Cela vous fera pratiquer et on ne le dira jamais assez: la pratique c'est important. Si vous vous contentez de seulement lire le cours sans tester par vous-même, c'est comme si vous n'aviez pratiquement rien fait. :-°

Tout d'abord ouvrez GIMP. Vous allez obtenir une fenêtre comme celle-ci:

Image utilisateur

Le temps de charge peut être assez long si c'est la première fois que vous l'ouvrez.

Ensuite, vous allez arriver sur une fenêtre comme ci-dessous. Bienvenue dans GIMP !

Image utilisateur

Je vais vous détailler l'interface pas-à-pas.

1:Fenêtre principale : c'est ici que tout se passe. Votre image apparaitra ici et c'est là que vous travaillerez la plupart du temps. C'est pour cela que c'est aussi la plus grande. Elle est là pour accueillir votre travail et le canevas, dont nous reparlerons plus tard.

2:Barre d'outils : barre très importante regroupant toutes les fonctionnalités de GIMP. Cliquez sur les différents menus pour voir un peu tout ce qu'il y a. Vous pouvez accéder à toutes les options à partir de cette barre. Comme beaucoup de logiciels, c'est un peu le "cœur" du programme.

3:Boîte à outils : Elle regroupe tous les outils dont nous aurons besoins: crayons, pinceaux, gomme, et toute l'artillerie !
C'est une fenêtre que vous pouvez supprimer, on appelle ce genre de fenêtre des fenêtres ancrables. Néanmoins je vous conseille fortement de la laisser, car vous verrez par la suite à quel point c'est utile d'avoir tout à porté de main et de ne pas devoir aller tout chercher dans les menus. Imaginez cette fenêtre comme une "trousse géante". ;)

4:Boîte de calques : fenêtre très importante qui regroupe les calques mais pas seulement. Elle regroupe aussi les brosses, les textures, les dégradés, les canaux, l'historique d'annulation et les chemins. Comme la boîte à outils, vous pouvez l'enlever car elle est ancrable, mais je vous conseille également de la laisser car nous nous en servirons beaucoup.

J'ai supprimé par mégarde la boîte à outils et la boîte de calques. Comment puis-je les remettre ? :o

Ce n'est pas bien grave. Cliquez dans la barre d'outils sur Fenêtres > Boîtes à outils ouFenêtre > Calques, Canaux, Annuler, Chemins - Brosses, Motifs, Dégradés pour remettre au besoin la boîte à outils ou la boîte de calques.

Familiarisez vous avec l'interface en touchant un peu à tout. C'est comme cela qu'on apprend.
Vous allez comprendre peu à peu l'utilité des fenêtres ancrables, et bientôt vous ne pourrez plus vous en passer.

Si toutefois l'interface vous parait trop bizarre, essayez d'imaginer les trois fenêtres comme un tout ou comme une seule fenêtre. Vous verrez, bientôt cela vous paraitra naturel.

Image utilisateurCliquez sur la miniature pour l'agrandir.

Maintenant que vous êtes plus familiers avec l'interface de GIMP, nous allons voir comment la personnaliser un petit peu. ;)

Bien organiser son espace de travail

Il existe des tas de façons différentes d'organiser son interface dans le but de travailler dans des conditions optimales. Il n'y a rien de pire qu'un espace de travail mal organisé et mal rangé.
Nous allons découvrir ensemble comment le ranger de manière appropriée pour suivre le cours.
Mais avant, il est nécessaire de vous apprendre un peu de vocabulaire.

Image utilisateurCliquez sur l'image pour l'agrandir.

L'ensemble du logiciel constitue votre espace de travail tandis que la page blanche au milieu représente le canevas. J'entends par "l'ensemble du logiciel", toutes les fenêtres, fenêtres ancrables incluses.

L'espace de travail regroupe tous vos outils, vos calques, vos couleurs, vos motifs, vos dégradés. En gros, il s'agit de votre trousse géante qui vous permettra de travailler comme il faut.

Le canevas, quant à lui, constitue votre support où vous allez travailler. Tous les outils de l'espace de travail, vous allez les utiliser sur le canevas. Imaginez-le comme une feuille de papier sur laquelle vous pouvez peindre, dessiner, coller, découper, bref travailler. ;)

L'ensemble du canevas est délimité par des traits en pointillés jaunes et noirs.

Image utilisateur

Composer son espace de travail

Avant de commencer à travailler avec GIMP, il serait bon de l'agencer de manière optimale, pour travailler dans de bonnes conditions. Je vais vous montrer comment moi j'organise mon propre espace de travail, libre à vous de me suivre ou non.
Je vous conseille toutefois de faire pareil que moi, histoire d'avoir les mêmes choses que moi sur les captures. Cet espace de travail est aussi là pour faciliter la vie en tant que débutant. C'est donc dans votre intérêt. :)

Je vais tout d'abord vous montrer l'espace de travail auquel nous souhaitons arriver:

Image utilisateurCliquez sur l'image pour l'agrandir.

Il y a du changement ! Vous pouvez remarquer deux choses:
1. Les fenêtres ancrables sont restées à leur place, ainsi que le canevas. Il n' y a pas de changements de ce côté là.
2. Tous les changements ont été opérés dans la partie inférieure de la boîte de calques.

Image utilisateur

Quatre nouveaux onglets ont fait leur apparition dans cette fenêtre ancrable. Ces onglets contiennent des outils qui ne sont pas présents dans la boîte à outils. Ils vont nous permettre de travailler plus rapidement et de manière efficace. Avoir ces outils à porter de main est vraiment un gain de temps.
Je vais vous présenter brièvement dans un tableau récapitulatif à quoi sert chaque onglet spécifiquement, car je dois tout vous expliquer à partir de zéro. Nous n'aurons pas besoin de ces outils tout de suite, c'est juste pour l'explication. :)

Nom

Illustration

Description

Couleurs

Image utilisateurImage utilisateur

Cet onglet vous permet de sélectionner facilement une couleur. Il est similaire à l'outil "normal" de sélection de couleurs de GIMP, que nous verrons plus tard. Il s'agit ici juste d'un raccourci, que vous pourrez utiliser de la même manière que l'outil "standard".

Outils

Image utilisateurImage utilisateur

Cet onglet regroupe tous les outils déjà présents dans la boîte à outils, ainsi que d'autres outils qui n'apparaissent pas dans cette fenêtre ancrable ! Ces "nouveaux" outils, sont évidemment disponibles à partir de la barre de menus, mais les avoir à porter de main dans un petit onglet est beaucoup plus pratique.

Afficher la navigation

Image utilisateurImage utilisateur

Voilà un onglet très utile ! Il vous montre un aperçu du canevas en temps réel et il vous offre une nouvelle manière de zoomer. Nous reparlerons de tout cela plus en détails le moment venu. Je ne vous en dit pas plus, sinon il n'y aurait plus de suspense. :p

Palettes

Image utilisateurImage utilisateur

Cet onglet regroupe plusieurs palettes de couleur. Une palette de couleur, entre autres, est constituée de plusieurs couleurs selon un thème qui est propre à la palette. Par exemple, vous pouvez avoir une palette de bleus, de rouges, ou de couleurs plus excentriques !
Cet outil vous sera utile pour retrouver facilement une couleur.

Même si vous ne comprenez peut-être pas bien la différence avec l'onglet Couleurs, vous verrez que cela vous paraitra plus évident lorsque vous apprendrez à vous en servir. :)

Au travail !

Il est temps de paramétrer l'espace de travail pour appliquer tous ces changements.
En gros, nous devons rajouter quatre onglets. Nous allons commencer par l'onglet Couleurs.
Observez bien la partie inférieure de la boîte de calques. Voyez-vous cette petite flèche

Image utilisateur

?
Je veux évidemment parler de cette flèche là:

Image utilisateur

Cliquez dessus. Un menu s'affiche. Cliquez sur Ajouter un onglet. La liste de tous les onglets que l'on peut ajouter apparait. Il vous suffit de cliquer sur Couleurs.
Normalement, l'onglet est désormais disponible.

Image utilisateur

Parfait ! :D

Il faut refaire maintenant la même manipulation pour les trois autres onglets restants. Vous devez toujours cliquer sur la petite flèche

Image utilisateur

, puis Ajouter un onglet et enfin sur le nom de l'onglet à ajouter.
Il vous faut rajouter ces onglets là:

  • Outils

  • Afficher la navigation (peut aussi apparaitre sous le nom de "Navigation" tout court selon les versions)

  • Palettes

Voilà, vous avez maintenant un espace de travail adapté. Ces onglets vont vous faciliter la vie, vous verrez (je me répète, moi ? :-° ).

Créer et enregistrer une nouvelle image

J'ai décidé de clôturer ce chapitre en vous montrant comment créer et enregistrer une nouvelle image. Comme cela, vous pourrez commencer à faire vos propres tests. Vous l'avez deviné, sans image, on ne peut pas travailler.
La procédure de création et d'enregistrement mérite d'être détaillée, car on peut vite se perdre dans toutes les options disponibles la première fois.
Sachez que toute nouvelle image créée sera ouverte dans le canevas, c'est-à-dire au centre de l'espace de travail (juste un petit rappel ;) ).

Créer une nouvelle image

Pour créer cette fameuse image, il faut vous rendre dans la barre d'outils et cliquez sur Fichier > Nouveau.

Raccourci clavier

Image utilisateur

Ctrl + N

Image utilisateur

Pomme (ou Command) + N

Vous obtenez une fenêtre comme celle-la :

Image utilisateur

Comme vous pouvez le remarquer, il y a beaucoup d'options à prendre en compte pour notre future image de test. Nous allons les détailler ensemble.
Pour une présentation plus propre et plus claire, je vous propose de vous expliquer cela sous forme de tableau. Je traite les options de haut en bas et de gauche à droite.

Paramètre

Signification

Modèle

GIMP met à votre disposition des modèles de documents pré-créés. Les dimensions sont déjà pré-définies et vous n'avez plus qu'à vous servir de ces modèles pour éviter à avoir à rentrer de nouveau les données. Par exemple, vous pouvez avoir des images aux formats A4, A3 ou encore d'autres formats adaptés au webdesign.
Nous verrons comment créer nos propres modèles plus loin dans le cours.

Largeur et Hauteur

Image utilisateur

Comme vous l'avez deviné, ce sont les dimensions de l'image. Regardez à quoi correspond chaque terme:

D'ailleurs, notez que pour annoncer les dimensions d'une image, on utilise une manière particulière. Au lieu de dire "La largeur du document est de 800 pixels et sa hauteur est de 400 pixels", les infographistes préfèrent dire "Les dimensions du document sont de 800*400 pixels". Il faut annoncer en premier la largeur. Cette autre façon permet de gagner du temps et d'éviter de faire une phrase trop longue.

Pixels

"px" signifie pixels. Il s'agit de l'unité de mesure de la largeur et de la hauteur du document. Comme vous l'avez compris, ces longueurs se mesurent à l'aide d'une unité. Il existe tellement d'unités différentes qu'il faut préciser à chaque fois à l'aide de quelle unité nous effectuons nos mesures. Elle permet d'être sur la même longueur d'onde, en quelque sorte, car notre longueur peut très bien être exprimée en pixels, en centimètres ou même en patates, ce qui ne nous arrangerait pas. :-°
Nous reviendrons sur tout cela plus loin dans le cours, patience.

Format

Image utilisateurImage utilisateur

Votre image doit-elle être tenue au format Portrait ou au format Paysage ? C'est ici que vous devez le préciser !
Ce paramètre n'est pas forcément utile dans la mesure où vous pouvez définir manuellement la largueur et la hauteur de votre document. Il devient cependant plus utile lorsque vous utilisez un format prédéfini, comme une lettre par exemple.

A gauche, l'enveloppe est tenue au format Portrait tandis qu'à droite, elle est tenue au format Paysage.

Résolution X et Résolution Y

Image utilisateur

Ici, vous devez indiquer la résolution des axes X et Y. Ce petit schéma devrait vous aider à mieux comprendre la notion d'axes X et Y.

Pour ce qui est de la résolution, j'en parle plus loin dans le cours. Sachez juste que ce paramètre influencera la qualité finale de l'image, surtout au moment de l'impression. Les réglages par défaut conviennent bien pour nos tests, donc il n'est pas nécessaire de s'en soucier pour le moment.

Pixels/in

La résolution est elle aussi exprimée avec une unité. Elle sert en gros à déterminer combien il y a de pixels par portion d'image bien définies. Laissez l'option par défaut, nous étudierons plus tard cette notion de "pixels par portion d'image".

Espace de couleurs

Ici, vous devez indiquer le mode colorimétrique de votre future image. Je vois déjà de là vos têtes surprises devant ce terme un peu barbare. :p Pour faire simple, deux options vous sont proposées:

  • Couleur RVB

  • Niveaux de gris

Ainsi, vous pouvez déterminer le type de couleurs que vous souhaitez utiliser dans votre image. Si vous souhaitez travailler en couleur (avec toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et leurs nuances), choisissez Couleur RVB. Au contraire, si vous désirez plutôt travailler avec une image totalement en noir et blanc (sans aucune couleur donc), choisissez Niveaux de gris. Je détaillerais ces notions plus loin dans le cours.
Je vous le précise juste pour que vous ne fassiez pas de bêtises. En effet, j'ai vu des débutants se demander pourquoi aucune couleur de s'affichait et pourquoi leur image était toute grise ...

Remplir avec ...

Il vous faut définir le type de fond que votre future image aura ! Certes, vous pourrez le changer par la suite, mais il faut qu'elle ait déjà un type de fond dès sa création. Vous avez le choix entre:

  • Couleur de premier plan ;

  • Couleur d'arrière-plan ;

  • Blanc ;

  • Transparence.

Dans la majorité des cas, vous serez amené à remplir votre image avec un fond Blanc, car c'est le plus pratique et le plus adapté lorsqu'on débute. Les remplissages Couleur de premier plan et Couleur d'arrière-plan font référence aux couleurs du même nom que nous apprendrons à sélectionner. Le fond sera remplie de la couleur de premier plan ou d'arrière-plan actuellement sélectionnée dans l'éditeur de couleur. C'est au programme plus loin.

Pour ce qui est du remplissage Transparence, je crois que vous avez compris. Il s'agit d'un fond transparent, idéal pour les logos et autres.

Commentaire

Vous permet d'ajouter un petit commentaire qui sera visible dans les propriétés finales de l'image (autrement dit, tout le monde pourra voir ce petit commentaire, donc ne mettez pas n'importe quoi :-° ).

Voilà, nous avons tout passé en revue. Je vous propose donc de mettre en pratique ce que vous venez de voir en créant votre première image ! Pourquoi ne pas utiliser ces paramètres là pour nos tests ?

  • Modèle: aucun (ne sélectionnez rien) ;

  • Largeur: 600 px ;

  • Hauteur: 500 px ;

  • Unité: le pixel donc ;

  • Format: Paysage ;

  • Résolution X et Résolution Y: 72.000 pixels/in (options par défauts)

  • Espace de couleurs: Couleur RVB ;

  • Remplir avec: Blanc ;

  • Commentaire: mettez ce que vous voulez ou laissez le commentaire par défaut.

Voilà ce que ça donne dans l'espace de travail. :)

Image utilisateurCliquez sur la miniature pour l'agrandir.

Bonne nouvelle, vous êtes désormais capable de créer une nouvelle image sous GIMP. Vous pouvez vous en servir pour faire quelques tests et essayer les différents outils.

Enregistrer une nouvelle image

Pour enregistrer votre image fraîchement créée, c'est très simple. Rendez-vous dans la barre d'outils et faites Fichier > Enregistrer.

Raccourci clavier

Image utilisateur

Ctrl + S

Image utilisateur

Pomme (ou Command) + S

Une fenêtre comme celle-ci apparait:

Image utilisateur

Je vous épargne la lecture d'un long tableau descriptif des options pour cette fois.
Regardez bien la capture, j'ai encadré en vert ce qu'on appelle l'arborescence des dossiers. Les utilisateurs de GNU/Linux, sont habitués à ce genre d'arborescence.

Mais bon sang qu'est-ce que c'est encore ce truc ?

L'arborescence indique un chemin, dans notre cas le chemin de sauvegarde de l'image.
Si vous venez de Windows, vous avez plutôt l'habitude de voir des chemins du style: C:\Mes documents\Mon dossier.
GIMP étant apparu sous GNU/Linux, il a gardé sa manière "linuxienne" d'afficher les chemins.

Alors pour comprendre ce genre d'arborescence, il existe quelque chose de très simple qu'il faut retenir: chaque petit rectangle correspond à un dossier. A partir de là, avouez que c'est extrêmement simple. ^^
Si sous Windows, j'ai un chemin comme: C:\Mes images\Mes photos de vacances\Londres\Printemps 2010, il donnera avec ce genre d'arborescence quelque chose du type:
\Mes imagesMes photos de vacancesLondresPrintemps 2010.

Revenons à nos moutons ! A gauche, vous avez vos principaux disques (disque local, supports externes, ...).
A droite, vous trouvez vos différents dossiers. Vous pouvez naviguer à travers vos dossiers pour arriver à l'emplacement souhaité.

Lorsque vous êtes enfin dans le bon dossier, tapez le nom de votre image.

Image utilisateur

Puis, donnez l'extension .XCF à votre image en la réécrivant derrière son nom (n'oubliez pas le point devant XCF !). N'oubliez pas non plus de préciser à chaque fois l'extension car cela ne se fait pas automatiquement comme sous certains autres logiciels !

Attends une minute, une extension, c'est quoi ?

Je répondrai plus clairement à cette question dans le chapitre approprié plus loin dans le cours.
Retenez simplement pour l'instant que l'extension va définir le format du fichier que vous souhaitez enregistrer.
Pour des textes, selon le logiciel, on peut donner des extensions comme .DOC ou .TXT, pour des fichiers sources de programmation on donnera plutôt des extensions comme .C ou .H. Sous Windows, les programmes ont l'extension .EXE.

Dans notre cas, le format .XCF est le format des fichiers GIMP. Il conservera vos calques, canaux, chemins, sélections actives, couleurs, etc ... C'est le format idéal pour enregistrer une image en cours d'édition.
Les autres formats d'image sont au programme évidemment.

Mais on s'égare là ... Une fois que vous avez renseigné le nom et l'extension de votre image, cliquez sur Enregistrer.

Et Tadaaaa ! :magicien: Votre image est enregistrée dans un lieu sûr !
Servez-vous de ce fichier .XCF pour faire vos propres tests en essayant les outils. Nous les verrons plus en détails par la suite mais vous pouvez déjà commencer à les essayer "pour voir ce que ça fait".

Sur ce, passons au Q.C.M.

Maintenant que l'interface ne vous fait plus peur, vous pouvez passer sereinement au chapitre suivant. :)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite