• Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 08/01/2013

Les sélections de base

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous voilà dans un chapitre ô combien important.
Les sélections, c'est toute une histoire, et vous devez les maitriser pour progresser. Mais ne vous en faites pas, c'est quelque chose de simple, pour peu que l'on comprenne ce qu'est un rectangle ou un cercle. :lol:

J'ai décidé de découper ce gros morceau en deux chapitres. Il y a tellement d'outils et de techniques différentes que se serait impossible de tout voir en un seul chapitre sans qu'il devienne lourd.

Allons-y ! :)

Une sélection ?

GIMP met à votre disposition une foule d'outils vous permettant de créer et d'éditer des sélections. Même si vous ne savez peut-être pas précisément de quoi il s'agit, je peux vous dire que ces petites choses sont fortes utiles.

Tout comme les calques, il s'agit d'un concept dont on ne peut pratiquement pas se passer pour arriver à une création aboutie. Vous verrez qu'une fois ces quelques notions assimilées, vous ne pourrez plus vous en séparer.

Génial, mais d'abord, c'est quoi une sélection ?

Les sélections vous permettent de travailler sur une zone précise de votre image, sans toucher au reste. C'est-à-dire que lorsqu'une sélection est active, vous ne pouvez travailler que sur la zone à l'intérieur de la sélection. Vous ne pouvez pas travailler en dehors.
C'est, en quelque sorte, une manière de protéger le reste de l'image lorsque l'on souhaite appliquer un effet sur une zone précise de l'image sans modifier tout le contenu de l'image.

Dans GIMP, les sélections actives sont représentées par ce que nous appelons des fourmis marcheuses, des espèces de petits traits pointillés qui la délimitent. ^^

Image utilisateur

Dans l'exemple au-dessus avec le rectangle, cela veut dire que vous devez travailler dans le rectangle et que rien ne se passera si vous tentez quelque chose en dehors. Souvenez-vous en. Les débutants l'oublient parfois et se demandent pourquoi GIMP bogue, alors que c'est tout à fait normal.

Ce n'est pas très parlant ? Pas de problème, j'ai un autre exemple. :D
Imaginons que je prenne cette photo de phare:

Image utilisateur

Si je crée une sélection autour du phare, je ne pourrai travailler que sur cette zone. Tous les éléments en dehors de la sélection contenant le phare ne pourront pas être modifiés. Je ne pourrai pas toucher à la mer, au ciel, au bateau et aux maisons alentours. Cela me permet de protéger ses éléments de toute forme d'édition et de me concentrer sur une zone précise de l'image, à savoir le phare.

Image utilisateur

Sur cette image, la zone en dehors de la sélection est dépourvue de couleur, pour vous montrer qu'on ne peut éditer que la zone sélectionnée. Bien évidemment, lorsque nous créerons des sélections, toute l'image restera en couleur, ici c'est juste pour l'exemple. ;)

Les outils nécessaires

Voici la liste des outils disponibles pour faire des sélections. Ils se trouvent tous ici dans la boîte à outils.

Image utilisateur
  • Image utilisateur

    Sélection rectangulaire:

  • Image utilisateur

    Sélection elliptique:

  • Image utilisateur

    Sélection à main levée:

  • Image utilisateur

    Sélection contiguë:

  • Image utilisateur

    Sélection par couleur:

  • Image utilisateur

    Ciseaux intelligents:

  • Image utilisateur

    Extraction du premier plan:

  • Image utilisateur

    Chemins:

Comme vous le voyez, il y a de quoi faire. Et ce n'est pas tout ! Il existe d'autres techniques à utiliser avec les calques ! Nous les verrons plus loin dans le cours.
Dans ce chapitre, nous allons voir les deux premiers outils de la liste, pour nous faire la main et découvrir en douceur les sélections.

Puis, nous verrons presque tous les autres dans le chapitre suivant consacré au détourage. L'outil Chemins fera l'objet d'un chapitre à lui tout seul tellement il est riche en possibilités, et nous verrons qu'il ne sert pas qu'à créer des sélections. Je n'en dis pas plus pour l'instant. ^^

Des outils simples

Nous allons maintenant voir comment créer des sélections simples, pour par exemple encadrer une zone de l'image.

Tracer des cercles

Vous pouvez tracer des cercles parfaits et des ovales grâce à l'outil Sélection elliptique

Image utilisateur

. Il s'agit de l'outil classique pour faire des "ronds".

Raccourci clavier

Image utilisateur

E
Voyons comment faire.

1. Tout d'abord, vous devez sélectionner l'outil de sélection elliptique.
2. Vous devez choisir un point de départ pour votre sélection. Votre sélection débutera donc de ce point. Cliquez simplement à l'endroit de votre choix.
3. Puis, tout en maintenant le clic (j'insiste ^^ ), glissez votre souris vers le point d'arrivée pour que votre sélection prenne forme. le point d'arrivée peut être n'importe où sur le canevas (attention, pas en dehors, sinon votre sélection ne sera pas entièrement sur le canevas).

Image utilisateur

Ce principe est le même pour l'outil suivant. Voici les explications en images, au cas où vous n'auriez pas bien saisis le principe.

Je choisis un point de départ n'importe où dans le canevas et je clique sur ce point de départ.

Image utilisateur

Tout en maintenant le clic, je fais glisser ma souris à travers le canevas pour donner forme à ma sélection.

Image utilisateur

Lorsque la forme me convient, je lâche le clic sur ce que l'on appelle le point d'arrivée. Ma sélection est créée. :)

Ma sélection n'est pas super ! J'aimerais bien pouvoir la modifier sans avoir à la recommencer totalement.

Vous pouvez redimensionner votre sélection en vous servant des poignées situées de chaque côté de celle-ci. Lorsque je dis "poignées", je parle de ceci:

Image utilisateur

Les poignées latérales vous permettent de l'étirer horizontalement. Les poignées d'en haut et d'en bas vous permettent de l'étirer verticalement. Enfin, les poignées situées dans les coins vous permettent de l'étirer tout en gardant les proportions.

Ma sélection est tout ovale. Est-il possible de tracer un vrai cercle ?

Bien sur. Allez voir dans les options de l'outil dans la partie inférieure de la boîte à outils.

Image utilisateur

Il faut que la case "Fixée" soit cochée et que Proportions soit sélectionné juste à côté. Ainsi, vos cercles auront les même proportions. Mais ce n'est pas tout ! Avez-vous remarqué la case juste en dessous ? Celle où il y a marqué "1:1" ? Il s'agit des proportions qu'aura votre cercle lorsque vous le tracerez. En indiquant le format "1:1", vous obtiendrez un cercle parfait. Si par contre, vous utilisez un autre format comme "3:4", vous obtiendrez un ovale ayant une forme rappelant un œuf. C'est à vous d'indiquer les proportions manuellement, donc vous pouvez très bien mettre des proportions bizarres. :lol: Il n'y a pas de formats "prédéfinis" par défaut.

Image utilisateur
Image utilisateur

A gauche, vous avez un cercle parfait (proportions "1:1". A droite, c'est un cercle en forme "d'œuf" aux proportions "3:4".

Ce cercle a exactement les bonnes proportions. Vous pourrez plus tard vous en servir pour dessiner des billes par exemple, ou des boules de bowling (ou tout autre objet rond).
Notez qu'il est également possible de déplacer une sélection. Pour cela, cliquez au centre de la sélection, et tout en maintenant le clic, faites glisser votre souris pour la déplacer.

Image utilisateur
Tracer des rectangles

De même, l'outil Sélection rectangulaire

Image utilisateur

vous permet de faire la même chose, mais avec des rectangles.

Raccourci clavier

Image utilisateur

R
Vous obtenez grâce à cet outil une forme géométrique possédant quatre angles droits:

Image utilisateur

Cet outil s'utilise exactement de la même manière que l'outil Sélection elliptique (après tout, ils sont de la même famille). La seule différence est qu'ici, vous pouvez tracer des figures avec des angles à l'inverse du cercle.
Pour tracer votre rectangle, vous devez toujours partir d'un point de départ (dans votre canevas) pour aller vers un point d'arrivée tout en maintenant le clic.

Et, tout comme pour le cercle, il est possible d'obtenir une figure géométrique aux bonnes proportions. Dans notre cas, il s'agit du carré.
Vous pouvez tracer des carrés en cochant la case "Fixé" et en sélectionnant Proportions. Je vous rappelle que le format à indiquer est le format "1:1".
Je ne m'étends pas plus sur cet outil, il fonctionne de la même manière que l'outil Sélection elliptique.

Désactiver la sélection courante

Pour désactiver votre sélection lorsque vous avez terminé de travailler dessus, allez dans la barre des menus et faites Sélection > Aucune.

Raccourci clavier

Image utilisateur

Shift + Ctrl + A

Image utilisateur

Shift + Pomme (ou Command) + A
Les fourmis marcheuses délimitant votre sélection ont disparu et vous pouvez de nouveau travailler sur l'intégralité de votre image.
C'est ce qu'il y a de bien avec les sélections: elles sont temporaires et peuvent toujours être désactivées. Cela fait d'elles des outils puissants et flexibles très utiles dans tout type de création (sinon, je n'y consacrerais pas deux chapitres :-° ).

Les modes de sélection

Tout comme pour les calques, il n'existe pas qu'un seul mode de sélection (ça aurait été trop simple sinon :p ). Bon je vous rassure, il n'existe pas vingt-et-un modes de sélection. Pour être franche, il n'en existe que quatre et croyez moi, c'est largement suffisant.
Comme il y en a très peu, nous allons tous les voir. De plus, ce sont des notions à intégrer en plus aux sélections pour pouvoir les enrichir, donc c'est tout à fait justifié et bénéfique de tous les voir.
D'ailleurs vous allez voir, c'est extrêmement simple et intuitif.

Mais d'abord, voyons comment changer de mode !
Lorsqu'un outil de sélection est sélectionné, regardez bien la partie inférieure de la boîte à outil (pour rappel, il s'agit de la partie d'options des outils). Vous pouvez remarquer la présence de quatre icônes:

Image utilisateur

Ce sont ces boutons qui vont nous permettre de changer de mode de sélection dans GIMP.

Mode de sélection simple

Le mode de sélection simple est le mode de base. C'est celui que nous avons utilisé depuis le début de ce chapitre.
Avec ce mode, lorsque vous créez une nouvelle sélection, vous pouvez constater deux choses:

1. La sélection précédente est perdue.
2. La sélection précédente est donc remplacée par la nouvelle.

Il est donc clair, que toute nouvelle sélection donne lieu à la destruction de la sélection active précédente. C'est normal puisque nous somme dans le mode Normal.
Dans la boîte à outil, il est représenté par cette icône

Image utilisateur

.

Je ne m'étend pas plus sur ce mode, vous savez comment il marche. Les modes suivants sont beaucoup plus intéressants.

Ajouter à la sélection

Ce mode là est bien plus intéressant. Grâce à ce mode, toute nouvelle sélection est ajoutée à la précédente. Avant, chaque nouvelle sélection "écrasait" la première. Maintenant, lorsque ce mode est activé, toute nouvelle sélection s'ajoute à la précédente en une seule et même sélection. Nous pouvons donc enrichir notre sélection actuelle en lui en ajoutant de nouvelles.
Elles peuvent être en contact ou non.

Regardez de plus près dans la boîte à outils lorsqu'un outil de sélection est activé. Le mode Ajouter à la sélection est représenté par cette icône

Image utilisateur

.

Passons à un exemple. Nous allons travailler sur cette image.

Image utilisateur

N'hésitez pas à enregistrer cette image et à l'ouvrir dans GIMP pour travailler en même temps que moi. Pour enregistrer l'image, faites Clic droit > Enregistrer sous et pour l'ouvrir, faites simplement Fichier > Ouvrir.

Si je souhaite sélectionner ces deux rochers, rien de plus simple.

1. Je passe d'abord en mode Ajouter à la sélection avant toute manipulation pour être sûre que je travaille bien dans le mode approprié.
2. Je sélectionne ensuite un rocher au choix grâce à l'outil de sélection rectangulaire. J'encadre le rocher d'une sélection comme on a appris à le faire.

Image utilisateur

3. Une fois cette sélection créée, je trace une autre sélection rectangulaire autour de l'autre rocher. Vous pouvez remarquer la présence de fourmis marcheuses autour des deux rochers.

Image utilisateur

Maintenant, si je souhaite appliquer des modifications, ces deux zones seront affectées ensembles par les changements. Par exemple, si j'applique un petit changement loufoque de couleur, les deux rochers se décoloreront ensembles.

Image utilisateur

Pour finir avec ce mode, voici une sélection créée à partir de l'outil sélection elliptique grâce à ce mode, de la même manière que pour les rochers.

Image utilisateur

Tout le monde aura reconnu Mickey Mouse ! :) Ici, j'ai tracé trois cercles qui se touchaient. Ces cercles ont formés un ensemble rappelant la silhouette de ce petit personnage célèbre.

1. J'ai commencé par tracer le cercle de la tête.
2. Puis, j'ai tracé un petit cercle pour la première oreille en plaçant mon point d'arrivée à l'intérieur du cercle principal.
3. J'ai fait de même pour l'autre oreille.

Une autre forme bizarre pour la route:

Image utilisateur
Soustraire de la sélection

Ce mode est complémentaire au précédent. Il s'utilise exactement de la même manière.
Avec le mode Soustraire à la sélection, toute nouvelle sélection sera enlevée à la précédente.
Le mode Soustraire de la sélection est représenté par cette icône

Image utilisateur

.

Or, pour que cela soit possible, il faut que votre seconde sélection empiète sur une première sélection. En effet, on ne peut pas enlever de bout à une sélection si on ne trace pas à l'intérieur.
Un exemple serait peut-être plus parlant ? :)

Si je prends uns sélection en forme de cercle:

Image utilisateur

Je trace à l'intérieur de ce cercle une seconde sélection:

Image utilisateur

Un bout à été enlevé comme prévu à la première sélection:

Image utilisateur

Avec ce mode aussi, on peut arriver à toutes formes de sélection, de la plus simple à la plus ... bizarre et tirée par les cheveux. En voici quelques exemples. Je n'ai pas tenté de représenter quelque chose de spécialement réel, juste ce qui me passait par la tête à ce moment là pour vous montrer la diversité des formes auxquelles on peut arriver.

Image utilisateur
Image utilisateur
Intersection

Ce mode de sélection peut paraitre difficile à comprendre et à manipuler. En réalité, il est très simple d'utilisation mais il est vrai qu'on est amené à l'utiliser moins souvent et à le rencontrer moins souvent dans les tutoriels à travers le Web.

Savez-vous ce qu'est une intersection ? Si l'on prend par exemple deux chemins qui se croisent, l'intersection est l'endroit où les deux chemins se rencontrent (on l'appelle aussi "point d'intersection").
Si par exemple je trace une croix, il y a une intersection entre les deux branches de la croix:

Image utilisateur

J'ai entouré de rouge l'intersection pour qu'elle soit bien visible.

Maintenant que vous savez cela, partons d'un exemple concret. Je trace d'abord un premier rectangle (je vous invite à ouvrir un nouveau document et à faire de même).

Image utilisateur

Je sélectionne ensuite le mode Intersection. Je trace un second rectangle dont le point d'arrivée se trouve à l'intérieur du premier rectangle.

Image utilisateur

Si je relâche le clic, j'obtiens ceci:

Image utilisateur

Pourquoi ? Et bien parce que GIMP n'a gardé que la portion de sélection se trouvant à l'intersection des deux sélections, c'est à dire au point de croisement. Ce petit dessin devrait vous aider à y voir plus clair:

Image utilisateur

GIMP n'a gardé que le morceau de sélection étant commun aux deux sélections, tout comme dans mon exemple où le point d'intersection des branches de la croix était le point commun de ces deux branches.

A vous de trouver une utilité à ce mode de sélection. Personnellement, je ne m'en sert que très rarement. Mais il peut toujours être utile vous savez, pour un ou deux cas particuliers.

Nous en avons terminé avec les modes de sélection. Vous verrez que vous vous en servirez souvent et que bientôt, ils seront intégrés à vos outils indispensables et vous ne pourrez plus vous en passer. :p

Ajoutons quelques effets !

Vous en savez déjà pas mal sur les sélections et vous avez vu qu'il est possible de faire pas mal de choses avec. Mais vous n'avez pas encore tout vu. Les sélections ont plus d'un tour dans leur sac pour vous surprendre. Laissez-moi vous montrer ce que ces petites bêtes ont dans le ventre ! ^^

Arrondir les coins

Lorsque vous tracez une sélection rectangulaire, vous avez l'habitude de voir ceci:

Image utilisateur

Notez que j'ai volontairement rempli la sélection de bleu pour que le tout soit plus concret et aussi plus visible que de simples pointillés.

Ne trouvez-vous pas que les coins sont trop "pointus" ? De toute manière c'est normal, car nous sommes en présence d'un quadrilatère à quatre angles droit. Cependant, il est possible d'arrondir les coins (c'est à dire rendre les angles "moins pointus") de nos figures géométriques.
Je ne sais pas vous, mais moi je trouve cela plus sympathique.

Regardez de plus près dans les options de l'outil se trouvant dans la partie inférieure de la boîte à outils.

Image utilisateur

Une case à cocher "Coins arrondis" est disponible. C'est évidemment cette option qui va nous intéresser. Je vous propose de la cocher tout de suite pour appliquer l'option.
Juste en dessous, vous remarquez la présence d'une petite réglette pouvant être paramétrée. En fait, il s'agit du degré d'arrondissement des coins, car on peut avoir des coins très arrondis et des pas très arrondis (logique :-° ).

Je vous propose de bouger le curseur et d'observer l'état de votre sélection. On peut remarquer deux choses:

1. Plus on déplace le curseur vers la droite, plus le degré d'arrondissement des coins est important et donc plus les coins sont arrondis.
2. A l'inverse, plus on déplace le curseur vers la gauche, plus le degré est faible donc moins les coins sont arrondis.

Voici mes exemples de rectangles ayant des coins arrondis avec différents degrés d'arrondissement. On obtient un effet plus ou moins différent.

Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur

De gauche à droite, voici le rayon d'arrondissement des coins: 20px, 40px et 60px.

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ce petit effet plutôt sympathique lorsqu'il est utilisé avec modération. Il donne un effet plus soft au rectangle. Il est d'ailleurs très utilisé dans le webdesign. En effet, les blocs dont les coins sont plus doux sont en général plus appréciés que les blocs aux coins trop durs.

Adoucir les bords

Adoucir les bords d'une sélection revient à rendre ses contours plus ou moins flous. C'est à dire, que votre sélection, une fois remplie (par exemple d'une couleur), sera moins nette en fonction du degré d'adoucissement que vous lui aurez au préalable attribué. Voyons comment faire. :)

Comme pour arrondir les coins des sélections rectangulaires, vous devez regarder les options de votre outil dans la partie inférieure de la boîte à outils. Notez que vous pouvez aussi adoucir les bords d'une sélection circulaire.

Image utilisateur

Vous devez cocher la case "Adoucir les bords". Vérifiez aussi que la case "Lissage" est cochée pour éviter les problèmes de crénelage.
Tout comme pour la manipulation précédente, une réglette vous permet de modifier le degré d'adoucissement. Seulement ici, vous ne pourrez pas avoir un aperçu en temps réel de l'effet final lorsque vous déplacez le curseur car il faut remplir la sélection pour voir le résultat. C'est le contenu de la sélection qui va être estompé pour donner un ensemble flou sur les bords.
De même:

1. Plus vous déplacez le curseur vers la droite, plus les bords seront nets.
2. Plus vous déplacez le curseur vers la gauche, plus les bords seront flous.

Comme vous n'êtes pas encore capable de remplir vos sélections, voici quelques exemples de bords adoucis (ou floutés):

Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur

De même, de gauche à droite, voici le rayon d'adoucissement des bords: 20, 40 et 80.

Je vous le rappelle, on peut très bien appliquer cet effet sur une sélection circulaire. On n'est pas obligé de se limiter à des sélection rectangulaires.

Bordure

Ajouter une petite bordure à vos sélections, c'est sympathique non ? :)

C'est quoi encore cette histoire de bordure ?

J'entends par "rajouter une bordure" que nous allons "encadrer" la sélection. C'est comme si nous tracions ses contours.
Un exemple vaut mieux qu'un long discours je pense.
Nous allons commencer avec une sélection simple de forme rectangulaire avec des coins légèrement arrondis. Je vous conseille de vous en tracer une similaire dans un nouveau document (je ne peux pas vous donner un fichier XCF juste pour ça, vous êtes tout à fait capables de tracer cette sélection !).

Image utilisateur

Pour rajouter une bordure, allez voir dans la barre des menus et faites Sélection > Bordure. Une fenêtre vous demande de rentrer quelques paramètres.

Image utilisateur

Pas de panique ! Il s'agit juste de l'épaisseur de votre future bordure. Il faut que vous indiquiez de quelle taille vous la voulez. Grande ? Petite ? A vous de rentrer une valeur.
Pour ma part ce sera 5 pixels. N'oubliez pas de sélectionner l'unité de mesure que vous désirez. je vous conseille toutefois le pixel, c'est plus pratique. :)

Vous n'avez pas besoin de vous soucier des deux cases à cocher juste en dessous, nous n'en avons pas besoin pour créer une bordure.
Validez et votre bordure apparait.

Image utilisateur

Vous remarquez que la bordure est en fait un agrandissement de la sélection d'origine. Elle a exactement la même forme que la sélection mère (normal) et est un agrandissement de cette sélection d'autant de pixels que vous avez indiqué.

Je peux par exemple remplir cette sélection d'un peu de bleu:

Image utilisateur

Il est possible de rajouter une bordure à tout type de sélection, y compris aux sélections que nous réaliserons avec les autres outils que nous verrons dans le chapitre suivant.
Vous vous demandez surement en quoi rajouter une bordure peut être utile ? Et bien j'ai envie de répondre que lorsque nous ferons du webdesign, rajouter une fine bordure aux blocs composant notre site rendra l'ensemble plus esthétique et plus travaillé. Ça vous met l'eau à la bouche tout d'un coup ? :D

Ce chapitre sur les sélections basiques ainsi que leurs fonctionnalités de base étant terminé, je vous propose de passer au suivant où nous continuerons à parler des sélections.
Comme vous avez déjà une certaine base d'acquise, le chapitre suivant traitera surtout de la manière de manipuler ces outils, car oui, ils sont riches en fonctionnalités. :)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite