• Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 08/01/2013

Un peu de découpage avec le détourage

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Hop hop hop ! Je n'ai pas fini de vous parler des sélections ! En fait, il y a tellement de choses à dire que je vous ai préparé un second chapitre dessus. ^^

Si vous avez bien suivi la première partie, vous devez déjà avoir quelques bases en matière de sélection, donc je ne vais pas tout expliquer de nouveau. Je vais continuer plutôt dans la présentation des outils de sélection.

A la fin de ce chapitre, vous serez un pro des sélections aurez des bases solides pour le détourage et pour travailler convenablement. Car les sélections, c'est comme les calques : elles facilitent grandement la vie.

Sur ce, continuons, ne nous arrêtons pas en si bon chemin. ;)

Utiliser le lasso

Non non, nous n'allons pas apprendre à nous servir du lasso des cowboys. :p Je veux évidemment parler de l'outil lasso

Image utilisateur

de GIMP.

Raccourci clavier

Image utilisateur

F
Il s'agit d'un outil très puissant vous permettant de créer des sélections complexes. On ne va plus travailler avec des sélections simples comme dans le chapitre précédent, mais je vous rassure, il n'y a rien de compliqué dans ce que nous allons voir.

Le lasso est sollicité principalement pour deux utilisations:

  • Tracer des sélections de formes complexes (autre que le rectangle et le cercle).

  • Détourer un élément.

Nous allons voir ces deux aspects d'utilisation plus en détails.

Utiliser le lasso

Avant d'envisager un détourage (si vous ne savez pas ce que signifie ce mot, ne vous inquiétez pas, j'en parle plus loin, un peu de patience), il faudrait peut-être apprendre à se servir du lasso ?
L'utilisation du lasso n'est pas très difficile en soit, mais il faut apprendre à bien s'en servir car beaucoup d'outils fonctionnent sous le même principe. On peut dire que ce sont des "dérivés" du lasso, en quelques sortes, bien qu'ils soient utilisés pour des cas plus particuliers.

L'outil lasso fonctionne par placement d'ancres. Ce que nous appelons "ancres" sont en fait des points qui vont permettre à l'outil de construire votre sélection. Le fonctionnement de l'outil pourrait se résumer à:

1. Vous placez vos ancres selon le contour général de la forme que vous souhaitez obtenir.
2. Le lasso s'occupe pour vous de mettre en place votre sélection complexe.

Rien de mieux qu'un exemple pour être certaine que vous avez compris.
Par exemple, si je veux tracer un triangle similaire à celui-ci:

Image utilisateur

Il faut d'abord que je détermine où je vais placer mes ancres. Le triangle étant uniquement constitué de lignes droites (il n'y a aucune ligne courbe), c'est plutôt facile. Il suffit de placer une ancre à chaque coin du triangle. En effet, puisque le lasso trace des lignes droites entre chaque ancre, il est inutile de placer plus de trois ancres ou d'en placer au milieu des côtés du triangle. On pourrait finalement se retrouver avec quelque chose de brouillon si on plaçait plus d'ancres que nécessaire.

D'ailleurs, puisque le lasso trace une ligne droite entre chaque ancre, vous vous rendrez vite compte qu'il est plutôt difficile à manier pour des sélections courbes et que l'on préfèrera utiliser un autre outil appelé Chemins (ou Courbes de Bézier). Il n'est pas au programme de ce chapitre mais plus loin dans le cours, donc ne nous éloignons pas trop.

Donc, schématiquement, il faudrait placer des ancres ici:

Image utilisateur

J'ai entouré de rouge chaque coin du triangle, autrement dit chaque emplacement de nos futures ancres.

Assez de bavardages, ce triangle ne va pas se tracer tout seul ! Sélectionnez d'abord l'outil lasso

Image utilisateur

. Puis, posez une première ancre n'importe où dans le canevas. Pour poser une ancre, un simple clic gauche suffit. Il s'agit de notre point de départ.

Image utilisateur

De même, posez une seconde ancre plus bas dans le canevas.

Image utilisateur

Vous remarquez que les contours de notre future sélection finale commencent à se tracer.

Continuez à tracer votre troisième ancre de la même manière. À ce stade, il faut fermer le chemin pour que la sélection se trace. Pour cela, il faut cliquer sur l'ancre de départ. Une fois fait, le chemin est fermé et la sélection se trace automatiquement. Les fourmis marchantes sont là pour vous le prouver.

Image utilisateur

Je me suis trompé en plaçant une ancre !

Pas de panique ! Pour déplacer une ancre, vous devez juste cliquer dessus puis, tout en maintenant le clic, la déplacer vers le nouvel emplacement souhaité. Notez que ce n'est possible que lorsque la sélection n'est pas encore tracée ! Si votre sélection est active, vous ne pouvez plus déplacer les ancres qui la composent (elles ne sont même plus visibles). Il vous faudra recommencer votre sélection de zéro dans ce cas.

Fermez votre chemin en cliquant sur la première ancre placée. Si vous souhaitez changer les ancres de place pour ajuster votre chemin, faites le avant de fermer le chemin, car dès que le chemin est fermé, la sélection se crée aussitôt, donc vous ne pourrez plus la modifier.

Voici quelques exemples de formes que l'on peut obtenir:

Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur

Des formes d'exemples, créés à la va-vite. Notez que le cœur n'est pas super car cet outil n'est pas vraiment fait pour les formes rondes et courbes.

Pas la peine de s'étendre sur le sujet, je pense que vous avez compris.
Notez que vous pouvez arriver à des formes beaucoup plus complexes et beaucoup plus jolies que ce que je vous ai montré. Il me fallait des exemples rapidement. ^^

Détourer à l'aide du lasso

Vous pouvez aussi utiliser cet outil pour le détourage. Il vous suffit de placer vos ancres sur les contours du sujet à détourer.

Pas si vite ! Tu ne nous a toujours pas expliqué ce qu'est un détourage !

En effet, ça ne saurait tarder. Détourer un objet (je dis "objet" mais ça peut très bien être un animal, un personnage, ...) consiste à le "découper" du fond. Le plus souvent, on détoure un élément soit:

  • pour changer son fond ;

  • pour le mettre sur fond transparent en vue de divers montages ;

  • pour le coller dans un nouveau canevas ou sur une photo (là aussi, il s'agit d'une autre forme de montage).

A l'issue d'un détourage, vous obtenez normalement votre élément fraichement détouré sur fond transparent, ce qui est d'ailleurs le but en soit de cette manipulation.

Divers outils vous permettent d'effectuer un détourage. Certains sont plus adaptés que d'autres. Nous allons voir ici comment cela se passe pour le lasso.
Nous allons travailler sur cette image représentant un Tux (il s'agit de la mascotte des systèmes GNU/Linux. Pour ceux qui ne sont pas sous ce système, n'y voyez aucune offense. Ce petit manchot se prête bien au détourage :p ):

Image utilisateur

N'hésitez pas à enregistrer l'image et à travailler en même temps que moi !

Le but ici est de détourer Tux avec le lasso. Tout d'abord, ouvrez l'image dans GIMP (Fichier > Ouvrir) et sélectionnez le lasso.
Ici, on ne peut pas déterminer à l'avance combien d'ancres nous devons placer. Il vous faut choisir un point de départ situé sur le contour du Tux. Ensuite, placez autant d'ancres que nécessaire toujours sur les contours du Tux.

Image utilisateur

N'hésitez pas à placer beaucoup d'ancres sur les contours courbes pour obtenir une sélection lisse. N'oubliez pas que vous pouvez réajuster les ancres mal placées pour obtenir un résultat optimal. Une fois toutes vos ancres placées correctement, n'oubliez pas de fermer la sélection en cliquant sur l'ancre de départ.

Image utilisateur

Et hop ! Notre Tux est sélectionné. Maintenant, nous pouvons supprimer ce fond bleu pour pouvoir intégrer Tux dans un montage. Pour cela, nous devons avant tout ajouter un canal alpha à notre image de base. Comme je vous l'ai dit plus haut dans le cours, toute image transparente comporte une canal alpha, une sorte de couche supplémentaire qui permet de gérer la transparence.
Comme nous souhaitons rendre le fond du Tux transparent, un canal alpha s'impose (sinon, même après avoir supprimé le fond, nous nous retrouverions quand même avec un fond blanc).

Pour ajouter un canal alpha, allez dans les barre des menus et faites Calque > Transparence > Ajouter un canal alpha. C'est prêt.

Cependant, nous avons un problème ! En ce moment, c'est le Tux qui est sélectionné. Or, nous souhaitons supprimer le fond.

Ne me dis qu'on va devoir tout recommencer ! :colere:

Mais non pas du tout ! GIMP a tout prévu. Il nous faut travailler sur la zone qui n'est pas sélectionnée (le fond), autrement dit la zone complémentaire de la zone sélectionnée.
Pour cela, il suffit juste d'inverser la sélection. Ainsi:

  • la zone sélectionnée ne sera plus sélectionnée ;

  • et inversement, la zone non sélectionnée sera sélectionnée.

C'est comme si nous intervertissions les zones sélectionnées à partir de la même sélection.
Pour inverser la sélection, allez dans la barre des menus et faites Sélection > Inverser. Des fourmis marchantes apparaissent autour du canevas !

Maintenant, il ne nous reste plus qu'à supprimer ce fond. Pour cela, vous pouvez utiliser la touche Supprimer de votre clavier, ou bien vous pouvez faire dans la barre des menus Édition > Effacer. Un fond quadrillé apparait, vous indiquant que le fond est bel et bien transparent.

Image utilisateur

Tux est prêt. :)

Les ciseaux intelligents

Nous allons nous intéresser maintenant à l'outil Ciseaux intelligents

Image utilisateur

. Vous allez voir que cet outil porte bien son nom et que l'utiliser pour le détourage peut s'avérer très pratique.

Raccourci clavier

Image utilisateur

I
Tout comme le lasso, cet outil fonctionne par placement d'ancres. On peut le considérer comme un dérivé du lasso.
Néanmoins, cet outil a la particularité de détecter automatiquement les bords de l'élément à détourer.
Plus besoin donc de placer des montagnes d'ancres pour arriver à un résultat correct. Il "devine" de manière intelligente ce que vous voulez détourer.

Comment une telle prouesse est-elle possible ?

Pour tout vous dire, le concept est plutôt simple. Les Ciseaux intelligents

Image utilisateur

se servent des couleurs de votre image pour détecter l'élément que vous souhaitez détourer. Ainsi, si vous placez votre point de départ sur une surface verte, il suivra automatiquement les contours de cette surface verte. Il scanne chaque couleur de chaque pixel de votre image pour les analyser et déterminer les couleurs qui sont plutôt proches (similaires) et celles qui sont différentes pour déterminer les éléments qui composent l'image.

L'avantage avec cette méthode c'est que nous n'avez plus besoin de placer un nombre interminable d'ancres pour obtenir une forme courbe convenable. Les contours du chemins suivront automatiquement.

Cependant, il y a un inconvénient. Certaines ancres peuvent ne pas être placées de manière très précise ou comme vous le souhaiteriez. En effet, puisque l'outil se repère grâce aux couleurs, il suffit que deux couleurs soient trop similaires pour qu'il ne puisse plus les distinguer correctement ou qu'il ne sache pas laquelle correspond réellement au sujet que vous souhaitez détourer.
Pour les images comportant des couleurs avec peu de contrastes, cet outil n'est donc pas très adapté car il s'aide énormément de ces fameux contrastes entre les couleurs.

Trêve de bavardages, il est temps de tester cet outil.
Après quelques recherches pour trouver l'image adaptée à l'exercice, voilà ce que je vous propose.

Image utilisateur

Une image représentant les yeux bleus d'un animal. Nous allons détourer un œil. L'exercice sera plus facile car les contours de l'œil sont lisses et que le bleu contraste beaucoup avec le noir.
Comme d'habitude, récupérez l'image en l'enregistrant sur votre disque dur puis ouvrez là avec GIMP.

Sélectionnez l'outil Ciseaux intelligents

Image utilisateur

. Il vous faut déterminer le contour du sujet à détourer en plaçant des ancres, comme pour le lasso. Donc, on commence par placer une ancre qui nous servira de point de départ dans le coin inférieur droit de l'œil de gauche. N'oubliez pas qu'il faut placer cette ancre sur les contours de l'œil et pas dedans ou à l'extérieur.

Image utilisateur

J'ai placé une première ancre dans le coin inférieur droit de l'œil.

Posez une ancre un peut plus loin, toujours sur les contours de l'œil. Vous pouvez constater que le chemin suit les contours de l'œil ! Attention ! Pour que cela fonctionne, il ne faut pas non plus que la nouvelle ancre soit trop éloignée de l'ancre de départ. Rien ne sert non plus de les placer trop près, l'outil perdrait tout son intérêt. Il vous faut trouver le juste milieu. :)

Image utilisateur

Répétez l'opération pour placer des ancres tout autour de l'œil. Pour fermer votre chemin (c'est à dire, le trait formé par les ancres), cliquez sur la première ancre placée, comme pour l'outil lasso. A ce stade, votre sélection ne se crée pas automatiquement, vous avez encore la possibilité de réajuster la position de certaines ancres si elles ne vous conviennent pas. Il vous suffit de les déplacer. Vous pouvez également rajouter des ancres en cliquant sur une zone inoccupée de votre chemin.

Image utilisateur

Une fois que vous êtes satisfait, cliquez sur la touche Entrée pour faire apparaitre la sélection.

Image utilisateur

Même si ce n'est pas très clair sur la capture, il y a bel et bien une sélection qui s'est formée autour de l'œil gauche.

Et voilà. Maintenant que l'œil est sélectionné, on peut comme précédemment supprimer le reste du fond pour ne garder que l'œil. Vous pouvez aussi détourer l'œil droit en mode Ajouter à la sélection pour avoir les deux yeux sélectionnés. A vous de voir.

Extraire le premier plan

Nous allons maintenant passer à l'outil Extraction du premier plan

Image utilisateur

.
Cet outil vous permet de faire à peu près la même chose que les autres outils que nous avons vu, à savoir créer des sélections complexes en vue du détourage (ou non). Son utilisation est quelque peu différente. Je sais qu'elle peut faire peur aux débutants mais il faut avouer qu'une fois que l'on a compris le principe, c'est plutôt simple.

Détourer à l'aide de l'outil Extraction du premier plan se fait en quatre grandes étapes. Nous verrons exactement de quoi il en retourne avec des exemples, donc ne vous inquiétez pas si cela ne vous parait pas encore très concret.

1. Tout d'abord, on doit délimiter les grandes lignes du contour de l'élément à détourer. Cette opération se réalise toujours par placement d'ancres de la même manière qu'avec l'outil lasso (encore et toujours :D ).
2. Ensuite, nous devons de nouveau délimiter notre sujet mais colorimétriquement cette fois-ci. Dans la première étape, nous l'avons délimité dans l'espace. Dans cette étape, nous allons devoir le délimiter en fonction de ses couleurs. Je sais, cela peut paraitre compliqué à comprendre et à effectuer mais vous allez voir que dans la pratique c'est tout simple.
3. Notre sélection n'est peut-être pas encore parfaite. C'est le moment de la réajuster !
4. Une fois que la sélection nous convient, nous n'avons plus qu'à appuyer sur la touche magique et la sélection se crée.

Comme pour l'outil Ciseaux intelligents, il n'a pas été très facile pour moi de trouver l'image adaptée à l'exemple pour vous permettre de travailler dans de bonnes conditions (pas d'image "trop simple" ou "trop compliquée"). Bref, j'ai finalement opté pour la photo d'un oiseau (un jeune rapace me semble-t-il :-° ) pour vous détailler le fonctionnement de cet outil. Seulement, cette fois-ci, les contours du sujet sont un peu moins nets car notre oiseau a des plumes (elles ne donnent pas un contour très "lisse" à l'oiseau).

Comme précédemment, sauvegardez et ouvrez cette image dans GIMP.

Image utilisateur

Sélectionnez l'outil Extraction du premier plan

Image utilisateur

.

Avant d'aller plus loin, assurez-vous que la case "Contigüe" est cochée dans les options des outils. Les manipulations risqueraient de mal se passer dans le cas contraire.

Image utilisateur

Tout d'abord, vous devez tracer les contours en général de votre sujet, en plaçant de nouveau des ancres. Attention ! Vos ancres ne doivent pas être placées sur le contour de l'oiseau. Laissez quand même une petite marge. Pas besoin de faire quelque chose de très précis, c'est juste pour délimiter les grandes lignes du sujet, géographiquement parlant.
Comme d'habitude, placez un premier point de départ proche de l'oiseau, puis faites-en tout le tour et revenez à ce point de départ de sorte à "encadrer" le sujet. Fermez le chemin en cliquant sur ce point de départ. Un fois ceci fait, vous devez obtenir quelque chose de similaire à cela:

Image utilisateur

Vous remarquez que la partie de l'image ne servant pas pour la manipulation, c'est à dire tout ce qui ne concerne pas l'oiseau, est alors recouverte d'un voile bleu. On sait donc tout de suite que cette zone bleue ne fera pas partie de notre sélection finale. On est sur la bonne voie.

Votre curseur a maintenant pris la forme d'un pinceau ! En réalité, il s'agit de la même forme que lorsque vous sélectionnez l'outil Pinceau. Celui-ci n'étant pas au programme de ce chapitre, je ne m'étend pas plus là-dessus.

Maintenant, nous devons sélectionner les couleurs de notre oiseau. Pour cela, il va falloir "peindre" sur notre animal pour que ses couleurs soient sélectionnées. Je m'explique: vous devez tracer une ligne passant par le plus de couleurs possible de l'oiseau, et uniquement de l'oiseau. pas question donc de déborder sur le reste !
Je vous explique comment faire:

1. Cliquez n'importe où dans l'oiseau.
2. Tout en maintenant le clic, déplacez votre souris pour tracer une ligne qui ne dépasse pas de l'oiseau, puis relâchez le clic.

Image utilisateur

Je trace une ligne qui passe par le plus de couleurs possibles du rapace.

Image utilisateur

La sélection s'est affinée ! Tout ce qui est bleu n'est pas sélectionné !
Remarquez qu'il reste des zones bleues à l'intérieur de l'oiseau. A ce stade il nous faut donc peaufiner notre sélection.
S'il reste des zones bleues à l'intérieur de l'oiseau, cela veut dire qu'elles n'ont pas été sélectionnées. A vous maintenant de les sélectionner en traçant de petites lignes aux niveau de ces zones bleues.

Une fois que vous êtes satisfait du résultat, il ne vous reste plus qu'à appuyer sur la fameuse touche magique, Entrée pour créer la sélection.

Image utilisateur

L'oiseau est sélectionné. :) Vous pouvez maintenant supprimer le fond pour aller jusqu'au bout du détourage.
Vous voyez que l'utilisation de cet outil n'est pas si compliquée que ça. Elle met juste en pratique la combinaison de trois outils (le lasso, l'outil Pinceau et la baguette magique que nous allons voir juste après) pour faire des Ciseaux intelligents un outil puissant.

La facilité avec la baguette magique

Ah la baguette magique. :D Elle a la réputation de vous épargner des heures de travail acharné à placer des ancres correctement autour d'un objet en vue de le détourer, puisqu'elle permet de sélectionner en un seul clic !

C'est génial ! Pourquoi on ne l'utilise pas plus souvent alors ?

Lorsque je vous aurez expliqué comment fonctionne cet outil, vous allez directement comprendre pourquoi on ne peut pas s'en servir tout le temps.

L'outil baguette magique

Image utilisateur

(de son vrai nom Outil de sélection Contigüe, vous comprendrez pourquoi nous préférons l'appeler "Baguette magique" :-° ) utilise lui aussi les couleurs pour délimiter ses sélections. Pour faire simple, il vous permet de sélectionner des régions de même couleur.

C'est un peu limité, non ? En pratique on n'a pas des images avec les mêmes couleurs.

Détrompez vous ! La baguette magique permet en effet de sélectionner des régions de même couleur ou de teintes proches. C'est à dire que deux couleurs n'ont pas forcément à être identiques pour être considérées comme similaires et donc être sélectionnées ensemble. Par exemple, un bleu moyen peut être considéré comme presque identique à un bleu plus clair.

Mais alors, comment puis-je savoir que deux couleurs sont identiques et comment puis-je l'indiquer à la baguette magique ?

La baguette magique utilise ce que l'on appelle la tolérance pour déterminer le niveau de similitude de deux couleurs. C'est à dire que:

  • plus la tolérance est élevée, plus deux couleurs seront considérées comme similaires ;

  • plus la tolérance est basse, plus deux couleurs sont considérées comme différentes et plus la baguette magique fait de distinction entre ces deux couleurs.

Rien de mieux qu'un exemple pour comprendre. Je vais vous parler de deux couleurs. regardez ces deux oranges attentivement:

Image utilisateur
Image utilisateur

Ils se ressemblent, l'un peut être considéré comme "orange moyen" et l'autre comme "orange clair". Plus la tolérance est élevée, plus ces deux couleurs sont dites "proches" ou "semblables". Au contraire, plus la tolérance est basse, plus elles sont dites différentes. C'est à dire que selon le niveau de tolérance avec lequel vous avez paramétré la baguette magique, elle les mettra ou non dans le même "paquet".

Utiliser la baguette magique

Nous allons tester cet outil avec un exemple concret. Il s'agit d'un autre exercice de détourage (après tout, c'est bien le titre du chapitre :D ). Je vous propose de travailler sur une photo de papillon. Les avantages sont que les contours du papillon sont lisses et que le fond est d'une teinte globale distincte.

Image utilisateur

Enregistrez cette image et ouvrez-là dans GIMP pour pouvoir travailler dessus. Vous avez l'habitude maintenant.

Avant de commencer à "découper" notre papillon, nous devons paramétrer correctement la baguette magique ! Comme je vous l'ai dit plus haut, il va falloir régler correctement le niveau de tolérance pour travailler de façon optimale. Sinon, cela va vite devenir la foire. :lol:

Raccourci clavier

Image utilisateur

U

Rendez-vous dans les options de l'outil (dans la partie inférieure de la boîte à outil lorsque l'outil est sélectionné) pour paramétrer cette chère baguette magique.

Image utilisateur

L'option Seuil est constituée d'une réglette qui vous permet de régler la tolérance, de 0 à 255. Comme vous en avez l'habitude avec ce genre de réglette:

  • plus le curseur est déplacé vers la gauche, plus la tolérance est basse ;

  • plus le curseur est déplacé vers la droite, plus la tolérance est élevée. Vous pouvez également entrer une valeur précise directement à côté de la réglette.

Vérifiez bien que les cases "Lissage" et "Sélectionne des régions transparentes" sont cochées et que Composite est la valeur de "Sélectionner par".

Observez bien les couleurs de l'image (c'est essentiel de se poser un peu et d'observer les couleurs lorsque l'on souhaite utiliser ce genre d'outil). Comme le fond est de couleur similaire à certaines régions des ailes du papillon (certaines parties des ailes sont très claires tout comme le fond), la tolérance ne devra pas être trop élevée sinon, nous risquons d'avoir des régions en trop dans notre sélection.

La méthode la plus intelligente pour détourer ce papillon est de sélectionner le fond, puis inverser la sélection par la suite dans le cas où l'on souhaiterait copier le papillon. Car, si l'on observe bien, le fond est composé de moins de couleurs différentes que l'animal. Le papillon lui est composé de deux couleurs totalement différentes (le noir et le orange) qu'il serait impossible de sélectionner sans bavures. En infographie aussi, il faut parfois "calculer" un peu ce que l'on va faire pour nous éviter de tourner en rond.

Dans ce cas, comment je sais qu'elle tolérance je dois mettre ?

Il n'y a pas de tolérance "par défaut" à mettre. C'est à vous de tester différentes valeurs. Chaque image étant différente, chaque cas est donc différent.
Avec la pratique, vous apprendrez à observer les couleurs et à voir quel niveau de tolérance convient le mieux. Il n'y a pas de secrets, il faut tester.

Dans notre cas, un taux de tolérance de 67.0 convient bien. C'est ni trop bas, ni trop élevé. Après avoir paramétré votre baguette magique, sélectionnez le fond en cliquant dessus. Cliquez de préférence sur une zone plus sombre de fond et pas directement sur une zone très lumineuse (nous allons voir pourquoi tout de suite après).

Image utilisateur

Au secours, tout mon fond n'a pas été sélectionné ! Les zones les plus claires sont en dehors de la sélection.

Rassurez-vous c'est normal. Vous ne pouvez pas sélectionner, d'un seul coup de baguette et proprement, tout le fond. Il y a des écarts de couleurs importants: certaines zones du fond sont beaucoup plus lumineuses que l'ensemble, donc vous êtes obligé d'y repasser plusieurs fois.
Mais ne vous découragez pas ! Pour l'instant, ce n'est pas si mal car les contours du papillon sont parfaitement respectés, c'est l'essentiel. Nous allons voir comment corriger cela.

Il ne nous reste plus qu'à ajouter à notre sélection ces zones plus claires.
Pour cela, passez en mode de sélection Ajouter à la sélection courante pour que ce nous sélectionnions par la suite s'ajoute à ce qui est déjà sélectionné.

Image utilisateur

Et tout en conservant la même tolérance, sélectionnez les zones restantes, c'est à dire les zones du fond lumineuses. Cliquez tour-à-tour sur chacune d'elles en restant en mode Ajouter à la sélection.
Voilà, la sélection est complète.

Image utilisateur

Maintenant, je peux supprimer le fond en appuyant sur la touche Supprimer et en rajoutant un canal alpha au préalable pour la transparence (pour rappel: Calque > Transparence > Ajouter un canal Alpha).
Le papillon est prêt à être intégré dans un autre fond, par exemple. ;)

Image utilisateur
Un autre outil fonctionnant de la même manière

L'outil de Sélection par couleur

Image utilisateur

fonctionne exactement de la même manière que la baguette magique. Il dispose lui aussi de l'option de tolérance.
La seule différence est qu'il va sélectionner les teintes similaires, non pas situées à côté, mais de toute l'image. Autrement dit, pour reprendre l'exemple avec les couleurs oranges, si vous avez de l'orange un peu partout sur l'image et que vous cliquez sur une zone orange, toutes les zones oranges de l'image seront sélectionnées, même si elles ne sont pas directement en contact.

Je ne m'étends pas trop sur le sujet car c'est vraiment la même chose que la baguette magique avec cette toute petite différence que je vous ai citée.

Un bref exemple pour la route avec cette photo de CDs:

Image utilisateur

En sélectionnant une zones orangée avec une tolérance de 63.0, voilà ce que cela donne:

Image utilisateur

Toutes les autres zones similaires ont été sélectionnées. Après évidemment, tout dépend le niveau de tolérance sélectionné.

Ainsi s'achève ce deuxième chapitre sur les sélections pratiques pour le détourage. :)

Cette longue partie sur les outils de sélections étant terminée, croyez moi, une foule de possibilités et de choses très intéressantes s'ouvrent à vous. ;)

J'espère que vous êtes prêts, parce que les calques et les sélections représentaient certains de vos plus gros obstacles, et si vous êtes arrivé ici, c'est que vous avez réussi à les surmonter, à les apprivoiser. Et cela, c'est une bonne nouvelle.

Je vous donne rendez-vous au chapitre suivant où nous verrons des choses pas moins intéressantes. :)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite