• Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 08/01/2013

Les outils à votre service

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Non vous n'avez pas mal lu, on va bel et bien parler des "outils à votre service" dans ce chapitre. :D
Bon en réalité, pratiquement tous les outils sont au service des infographistes, mais ceux que nous allons voir sont particulièrement pratiques et nous facilitent la vie dans nos "sessions de Gimpage".
En effet, vous verrez qu'après les avoir découvert, vous ne pourrez plus vous en passer. Vous vous demanderez même comment vous avez pu survivre dans GIMP sans eux jusqu'à maintenant, c'est dire ! Pour ma part, je les utilise tout le temps.

Je vais vous parler de l'outil pipette à couleurs et de l'outil de zoom. Ensuite, nous verrons comment nous déplacer efficacement à travers le canevas lorsque nous effectuons un zoom important.
Enfin, nous verrons comment faire du rangement dans la boîte des calques, et plus particulièrement dans la pile des calques.

Au boulot ! :)

La pipette à couleurs

Tout le monde sait ce qu'est une "pipette" ? Pour ceux qui l'ignoreraient, la pipette est un outil que l'on retrouve dans les laboratoires de chimie. Si vous êtes au lycée (ou dans toute autre classe) et que votre établissement dispose d'un laboratoire pour les cours de chimie, vous en avez sans doute déjà vu.
Schématiquement (et parce que je ne peux pas me balader dans les laboratoire de chimie avec un appareil photo à la main :-° ), on la représente souvent comme ceci:

Image utilisateur

Je suis certaine que vous l'avez déjà vu quelque part, je me trompe ?

Image utilisateur

Toujours dans le cadre des laboratoires, la pipette est utilisée pour absorber des liquides, pour les transvaser d'un récipient à un autre (bécher, tube à essai). Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le sujet, je m'égare !
Dans GIMP, nous allons l'utiliser pour absorber non pas des liquides mais des couleurs ! Autrement dit, dès que nous souhaiterons récupérer une couleur se trouvant sur le canevas, au lieu de passer des lustres à la chercher dans la fenêtre des couleurs (dont je vous parlerai juste après), nous irons la récupérer directement sur le canevas. C'est, en quelques sortes, comme si nous prélevions un échantillon de couleurs.

Mais comment cela est-il possible ?

Comme la pipette ne peux pas deviner toute seule quelle couleur nous voulons récupérer, nous allons d'abord cibler une zone du canevas. Une fois que nous saurons exactement de quel groupe de pixels il s'agit, il ne nous restera qu'à cliquer sur cette zone. La pipette va absorber cette couleur et la transférer directement dans la fenêtre des couleurs, elle s'occupe de tout pour nous. :)

La fenêtre des couleurs

Je vous avais dit que nous reparlerions de cette fameuse fenêtre des couleurs. En effet, il est presque impossible de se servir de la pipette sans se servir également de cette fenêtre.
Nous allons apprendre à la manipuler. Elle est composée de plusieurs parties différentes:

  • Un aperçu dans la boîte à outils ;

  • La fenêtre en elle-même ;

  • Un onglet servant lui aussi d'aperçu dans la boîte des calques. Cet onglet n'est pas disponible par défaut, je vous avais demandé de l'ajouter à votre espace de travail au début du cours.

Dans la boîte à outils, vous avez sans doute remarqué ces icônes:

Image utilisateur

Détaillons ensembles de quoi il s'agit, sous forme de tableau pour une meilleure présentation. :)

Icône

Signification

Image utilisateurImage utilisateur

Ces deux gros rectangles représentent respectivement la couleur de premier plan (le noir) et la couleur d'arrière-plan (le blanc). Bien sur, ces couleurs peuvent être modifiées. Lorsque vous utiliserez un outil de peinture (pinceau, crayon), il utilisera pour peindre la couleur de premier plan.
La couleur d'arrière-plan est souvent utilisée comme type de remplissage, par exemple lorsque vous souhaitez créer un nouveau document.

Lorsque la pipette absorbe une couleur, elle est immédiatement utilisée comme couleur de premier plan.

Image utilisateurImage utilisateur

Ces deux mini-carrés vous permettent de rétablir la couleur de premier plan et la couleur d'arrière-plan aux valeurs par défaut. Par exemple, si vous avez du rouge en couleur de premier plan et du vert en couleur d'arrière-plan, cliquer sur ces deux mini-carrés ramènera ces couleurs au noir et au blanc.

Image utilisateurImage utilisateur

Ces deux petites flèches vous permettent d'inverser la couleur de premier plan avec la couleur d'arrière-plan. Pratique si vous souhaitez basculer rapidement de l'une à l'autre.

En résumé, ces petites icônes servent à gérer correctement les couleurs sélectionnées. Maintenant, je vais vous demander de cliquer sur l'icône de la couleur de premier plan (il s'agit du grand rectangle noir, celui juste au-dessus de l'autre au cas où vous auriez inversé les couleurs).
Une fenêtre comme celle-ci apparait:

Image utilisateur

Nous allons nous occuper uniquement de la zone que j'ai entouré (pour l'instant, nous explorerons tout plus en détail le moment voulu ;) ).
A côté de Actuelle, vous avez un aperçu de la couleur utilisée comme couleur de premier plan.
A côté de Précédente, il s'agit de l'aperçu de la couleur de premier plan précédente.

Maintenant, concentrons-nous sur cette partie-ci:

Image utilisateur

Le grand rectangle "arc-en-ciel" vous permet de changer de teinte tandis que le grand carré juste à sa gauche vous permet de changer la nuance de la teinte actuellement sélectionnée. Il vous suffit de cliquer sur la teinte qui vous intéresse en déplaçant le curseur en forme de croix. Ainsi, vous pouvez remarquer que le contenu du rectangle représentant la couleur de premier plan se modifie au fur et à mesure.

Un raccourci grâce à l'onglet de la boîte des calques

Vous vous souvenez qu'au début du cours je vous avais demandé d'organiser votre espace de travail de la même manière que moi, de sorte que vous puissiez suivre le cours dans de bonnes conditions ? Et bien nous allons maintenant voir comment se servir d'un onglet que je vous avais demandé d'ajouter. Il s'agit de l'onglet Couleur PP/AP

Image utilisateur

.

Eh mais il ressemble étrangement à la fenêtre des couleurs !

Oui en effet. ^^ En réalité, il s'agit d'un raccourci de cette fameuse fenêtre de couleurs. Il fonctionne exactement de la même manière. Vous pouvez retrouver le le long rectangle "arc-en-ciel" ainsi que le grand carré vous permettant de changer de nuance de couleur.

Utiliser la pipette !

Trêve de bavardages ! Nous avons assez parlé des couleurs comme ça ! Maintenant que vous savez où vont les couleurs récupérées avec l'outil Pipette, il faudrait peut-être apprendre à s'en servir ?

Raccourci clavier

Image utilisateur

O

Pour cela, nous allons utiliser cette petite image. Les couleurs au-dessus du crayon sont bien délimitées, on n'a pas pleins de nuances comme sur les photos, donc c'est parfait pour nos tests.

Image utilisateur

Ensuite, sélectionnez l'outil Pipette. La sélection d'une couleur grâce à cet outil se passe en une seule étape: ciblez la zone dont vous souhaitez récupérer la couleur et cliquez dessus.
Par exemple, si je veux récupérer la couleur du petit cercle rouge en bas à droite, je clique simplement dessus et la pipette se charge de la transmettre à la fenêtre des couleurs. :)

Image utilisateur

La couleur de premier plan a changé.

Zoomer

Effectuer un zoom revient à se rapprocher du canevas pour y voir plus en détail, toujours dans l'optique de travailler dans des conditions optimales.
Ainsi, en zoomant, vous aurez accès à plus de détails de votre image qui n'étaient peut-être pas visibles à l'échelle normale d'affichage. Vous pourrez alors vous concentrer sur une zone précise de l'image.

Attention, il faut faire une distinction entre "zoomer sur l'image" et "agrandir l'image". Lorsque vous agrandissez une image, elle gardera cette taille plus grande définitivement. Les propriétés finales de l'image s'en verront modifiées car sa largeur et sa hauteur auront été changées.
Or, effectuer un zoom vous permet de vous rapprocher de l'image, et même si celle-ci est agrandie, ce n'est qu'un changement provisoire. Vous pourrez très bien revenir à l'échelle normale et les propriétés de l'image finale resteront les mêmes.
Je le précise car il y a souvent confusion sur ce point avec les débutants.

Image utilisateur

Donc, effectuer un zoom nous permet de grossir une zone de l'image, un peu à la manière d'une loupe.
Nous allons voir les différentes manières de zoomer grâce à un exercice. Commencez tout d'abord par enregistrer cette photo:

Image utilisateur

Comme d'habitude, ouvrez-la dans GIMP. :)

Effectuer un zoom grâce à la loupe

L'outil loupe

Image utilisateur

(de son vrai nom Outil de zoom) est l'outil de base permettant de zoomer sur notre image.
Lorsque vous êtes en échelle 1:1, c'est à dire que le zoom est à 100% (il s'agit de l'échelle par défaut), votre image s'affiche aux proportions normales. Normalement, si votre écran est assez grand, on peut voir toute l'image et les pixels ne sont pas visibles.

Raccourci clavier

Image utilisateur

Z

Nous allons maintenant zoomer sur cet avion ! Pour cela, c'est bien simple. Tout comme pour l'outil pipette, vous devez tout d'abord cibler la zone sur laquelle vous voulez effectuer un zoom. Ensuite, vous n'avez qu'à cliquer dessus et le zoom se fait automatiquement.
Par exemple, j'ai zoomé six fois sur l'avion (autrement dit j'ai cliqué sur l'avion six fois avec la loupe):

Image utilisateurCliquez sur la miniature pour l'agrandir.

Vous savez effectuer un zoom avant, c'est très bien. Maintenant, il faudrait peut-être s'intéresser au zoom arrière pour dé-zoomer ? Rendez-vous dans les options de l'outil loupe comme toujours dans la partie inférieure de la boîte à outils.

Image utilisateur

Cette option vous permet de définir quel type de zoom vous souhaitez utiliser. Il vous suffit de sélectionner Zoom arrière pour pouvoir dé-zoomer (logique). La procédure est exactement la même que pour le "zoom avant", vous devez cliquer sur la zone de l'image dont vous souhaitez vous éloigner.
Là aussi, si vous êtes à l'échelle de zoom 100%, vous ne pourrez cliquer pour effectuer un "zoom arrière" que seize fois. Pour être précise, le zoom arrière est à son maximum à une échelle de 0.39%.

Pour en revenir à l'exemple, j'ai cliqué ici deux fois avec l'outil loupe en tant que "zoom arrière" lorsque mon image était à l'échelle 100%. Nous pouvons voir que la photo est beaucoup plus petite par rapport au reste de l'espace de travail.

Effectuer un zoom grâce aux touches du clavier

Utiliser la loupe en passant toujours par les options de l'outil pour basculer entre le "zoom avant" et le "zoom arrière", c'est un peu long pour nous, infographistes pressés. Nous allons voir une méthode beaucoup plus pratique et rapide. :D

Grâce à cette méthode, nous ne sommes plus obligés de passer par l'outil loupe et ses paramètres pour effectuer un zoom. Nous allons utiliser les raccourcis clavier et la molette de notre souris.
Lorsque vous souhaitez zoomer, vous n'avez même plus besoin de sélectionner l'outil loupe, il vous suffit de:

1. Appuyer sur la touche Ctrl (pour les claviers de type Mac, il s'agit de la touche Pomme ou Command ).
2. Tout en maintenant cette touche enfoncée, faite tourner la molette de votre souris pour faire varier le zoom. Si vous faites tourner la molette vers l'avant, alors vous effectuerez un Zoom Avant. Et inversement, si vous faites tourner la molette vers l'arrière, vous effectuerez un Zoom Arrière.

Essayez, c'est vraiment intuitif et facile à prendre en main. ;)

Je suis sur un ordinateur portable et je ne dispose donc pas d'une souris avec molette. Je ne peux pas bénéficier de ce raccourcis ?

Dans votre cas, la procédure sera un peu différente. Ce ne sera pas un raccourci clavier "total", vous aurez en quelques sortes un "mix" des deux méthodes précédentes.

1. Sélectionnez tout d'abord l'outil Loupe

Image utilisateur

.
2. Pour basculer entre les fonctionnalités "Zoom avant" et "Zoom arrière", vous pouvez utiliser la touche Ctrl. Par exemple, si vous êtes avec une loupe paramétrée en "Zoom arrière", en maintenant la touche Ctrl enfoncée, vous basculerez momentanément en "Zoom avant".

Cela vous évite à devoir repasser systématiquement par la boîte à outil pour changer de type de zoom, vous pouvez le faire directement avec cette touche même si vous ne disposez pas de souris à molette.

Se déplacer à travers le canevas

Maintenant que vous savez zoomer, vous avez peut-être remarqué que se déplacer dans le canevas d'une zone à l'autre lorsqu'un zoom important est actif peu vite devenir problématique car l'image est devenue beaucoup trop grande pour être entièrement affichée à l'écran. Seule une zone ciblée est alors affichée et pour voir le reste du contenu du canevas, il va falloir se déplacer.

Il y a plusieurs façons de se déplacer à travers votre image, nous allons en voir quelques-unes. :)

Se repérer dans le canevas

Lorsque l'on effectue un très grand zoom, l'image devient toute pixelisée et il est difficile de savoir exactement où l'on se trouve. Si vous avez organisé votre espace de travail comme je vous l'avez conseillé au début du cours, vous avez sans doute une liste d'onglet dans la partie inférieure de la boîte des calques.
Regardez de plus près, il y a un onglet qui s'appelle Afficher la navigation

Image utilisateur

(le nom peut changer selon les versions de GIMP. Une amie l'avait sous le nom de "Navigation" tout court).

L'onglet se présente comme ceci:

Image utilisateur

Mais comme cela, ce n'est pas très intéressant ! Nous allons travailler sur une nouvelle image pour pouvoir tester au mieux les possibilités de cette outil très pratique.
Je vous propose cette fois d'utiliser cette image représentant Songbird, la mascotte du logiciel Songbird.

Image utilisateur

Maintenant que vous l'avez ouverte dans GIMP, vous pouvez remarquer quelque chose au niveau de l'onglet Afficher la navigation. Votre image est disponible en aperçu dans cet onglet.

Image utilisateur

Je vous propose de faire un "zoom avant" autant de fois que vous le souhaitez. Pour ma part, j'ai zoomé sept fois pour que ce que je veux vous montrer soit bien visible.
Comme Songbird est devenu trop grand pour tenir dans l'écran, on ne voit qu'une partie de l'image. Et si vous regardez de plus près l'onglet de navigation, on remarque qu'un rectangle est apparu sur Songbird !

Image utilisateur

Ce rectangle représente la zone de l'image visible actuellement dans l'espace de travail.

Image utilisateurCliquez sur la miniature pour l'agrandir.

Grâce à cet aperçu, vous n'êtes jamais perdu lorsque vous zoomez. Vous avez un aperçu global de l'image et de la zone affichée en même temps dans l'espace de travail, encadrée d'un rectangle blanc. :)

Se déplacer

Maintenant que nous savons comment nous repérer dans le canevas lorsque nous zoomons, nous allons voir comment nous déplacer à travers l'image zoomée.
La première méthode consiste à utiliser les barres de défilement situées sur les côtés de votre fenêtre.

Image utilisateurCliquez sur l'image pour l'agrandir.

Normalement, tout le monde sait utiliser ces barres. Il suffit de les faire glisser d'un côté ou de l'autre pour déplacer le canevas et ainsi se centrer sur une zone de l'image.
Je ne m'étend pas plus sur le sujet, c'est vraiment simple. D'ailleurs, ce n'est pas la méthode la plus pratique, et je suis certaine que vous ne l'utiliserez pas très souvent.

Vous pouvez également utiliser l'onglet Afficher la navigation

Image utilisateur

pour vous déplacer, il ne porte pas son nom pour rien. Outre le fait de vous offrir un aperçu de votre canevas, il vous permet de vous déplacer à travers celui-ci. Vous vous souvenez du rectangle aux contours blancs qui délimitait ce qui était affiché à l'écran ? Vous pouvez vous en servir pour vous déplacer à travers le canevas.
Il vous suffit de cliquer dessus puis, tout en maintenant le clic, de la déplacer vers la zone ciblée.

Image utilisateurCliquez sur la miniature pour l'agrandir.
C'est aussi simple que cela.

La dernière façon de faire vous permet de vous déplacer grâce à votre souris. Vous devez appuyer sur la touche Espace et, tout en maintenant cette touche enfoncée, faites glisser votre souris pour déplacer ce qui est affiché à l'écran.

C'est tout pour la navigation à travers le canevas. :)

Fusionner des calques

Dans GIMP, il existe deux grandes options de fusion des calques. Elles s'appliquent aux calques visibles, c'est à dire aux calques qui ne sont pas masqués. Ces options vont regrouper les calques visibles dans un seul et même calque. Même si vous ne le faîtes pas manuellement, c'est ce qui se passe lorsque vous enregistrer votre image dans un autre format que le format natif de GIMP: le XCF.
Cependant, même si la conversion est automatique, vous devez savoir quelle option utiliser en fonction de vos besoins. ;)

En pratique, pourquoi fusionner les calques ?

Comme je vous l'ai dit, vos calques sont fusionnés de toute façon au moment d'enregistrer l'image dans un format permettant sa diffusion (autre que le format XCF de GIMP donc). Fusionner les calques peut vous permettre de faire du rangement dans la pile des calques, pour regrouper plusieurs éléments dans un même calque.

Vous n'êtes pas obligé de le faire, mais je sais que certaines personnes apprécient de fusionner leurs calques. Cependant, il existe deux méthodes pour cette manipulation, qui ne sont pas toujours faciles à comprendre. C'est pour cela que j'ai décidé de vous l'expliquer ici, d'autant plus qu'il existe une différence de taille entre ces deux méthodes.
Lorsque vous enregistrerez votre image dans un autre format que le XCF, GIMP vous demandera quelle option de fusion vous souhaitez appliquer aux calques visibles. Donc même si vous ne comptez pas fusionner vos calques, ce n'est pas du temps perdu car vous serez confrontés à ces notions rapidement, et pas plus tard que lorsque vous enregistrerez votre travail. ^^

Fusionner les calques visibles

Cette fonctionnalité fusionne tous les calques dans un même calque en conservant le canal Alpha (s'il y en a). L'image finale est donc vu du haut de la pile de calque. Seuls vos calques visibles seront fusionnés, les autres seront seront mis de côté et ne seront pas fusionnés. Vous pourrez les retrouver par la suite dans la boîte de calques.

Vous pouvez accéder à cette fonctionnalité depuis le menu Image > Fusionner les calques visibles.

Raccourci clavier

Image utilisateur

Ctrl + M

Image utilisateur

Pomme (ou Command) + M

Image utilisateur

Plusieurs options s'offrent à vous. Je vais vous détailler leur fonction pour que vous puissiez choisir en conséquence l'option qui vous convient le mieux.

  • Étendu autant que nécessaire: le calque final aura la taille du plus grand calque visible faisant partie de la fusion. Donc, le calque le plus grand déterminera la taille du calque issue de la fusion des calques visibles. Notez que les calques peuvent être plus grands que le canevas.

  • Rogné à la taille de l'image: le calque final aura la taille de l'image ce qui fait que tous les calques plus grands seront découpés (rognés) pour supprimer tout ce qui dépasse des bords de l'image. Si vous avez des calques plus grands que l'image à fusionner et que vous ne souhaitez pas qu'ils soient découpés, ne sélectionnez pas cette option !

  • Rogné à la taille du calque le plus bas: le calque final issue de la fusion aura la taille du calque visible le plus en bas dans la pile des calques. Faites attention si vous avez des calques plus grands que celui-là, vous risquez de perdre une partie de leur contenu.

Je vous conseille de laisser l'option Étendu autant que nécessaire cochée, pour éviter les mauvaises surprises. Vous pourrez toujours redimensionner ou rogner votre image par la suite, cela vous évite d'avoir à vous préoccuper de la taille des calques pour éviter que certains ne soient rognés (s'ils n'ont pas tous la même taille par exemple).

Image utilisateur
Image utilisateur

A gauche, il s'agit d'une pile de calques bien remplie où chaque calque contient un élément. A droite, tous les calques ont été fusionnés et c'est désormais un seul et même calque qui contient tous les éléments. La transparence a été conservée.

Image utilisateurAperçu de l'espace de travail une fois les calques fusionnés. Cliquez sur la miniature pour l'agrandir.

Aplatir l'image

Cette fonctionnalité est similaire à celle vu plus haut à la différence qu'il n'y a pas de canal alpha supporté ! Les zones transparentes ou semi-transparentes de votre image seront remplies de la couleur d'arrière plan. C'est plutôt pratique pour des images au format JPEG, mais généralement, je vous conseille d'utiliser l'option Fusionner les calques visibles car elle est beaucoup plus souple.

Pour utiliser cette option, rendez-vous dans le menu Image > Aplatir l'image. La fusion s'effectue automatiquement, vous n'avez aucun paramétrage à effectuer.

Puisque nous ne pouvons pas sélectionner nos préférences de fusion et que la transparence n'est pas supporté, je ne sais pas vous, mais moi je trouve cette fonctionnalité très limitée et c'est pour cela que je préfère utiliser la fonction Fusionner les calques visibles lorsque j'ai une quelconque fusion à effectuer.

Voilà, nous en avons enfin terminé avec les quelques fonctionnalités utiles que je souhaitais vous montrer. :)

Plus de précision

Les deux techniques permettant de fusionner des calques que je vous ai montrées plus haut permettent de fusionner tous les calques visibles.
Cependant, il est possible de n'en fusionner que certains, et pas l'intégralité de la pile de calques.

Comment ça ? Je ne comprends pas très bien ... :euh:

Depuis le début nous avons fusionné tous les calques visibles de la pile. Rendre un calque invisible était un moyen simple de l'écarter du processus de fusion. Seulement voilà, cette méthode n'est efficace que lorsqu'il est nécessaire de mettre de côté un nombre limité de calques.
Imaginez que vous ayez une pile composée d'une centaine de calques (soyons fous :D ), et que vous ne souhaitiez qu'en fusionner trois. Rendre invisible les quatre-vingt-dix-sept calques restants prendrait un temps énorme ! Nous allons voir qu'il existe une autre façon de faire.

Pour l'exemple, voici une pile composée de trois calques. Nous allons fusionner les deux premiers, nommés pour l'exemple "Bleu" et "Vert".

Image utilisateur

Pour cela, il suffit de faire un clic droit sur le calque le plus haut dans la pile ("Bleu"), et de cliquer sur Fusionner vers le bas. Ainsi, ce calque sera fusionné avec le calque se trouvant directement en-dessous, à savoir "Vert" ! Remarquez au passage que le troisième calque est parfaitement visible pendant la manipulation (l'icône en forme d'oeil est bien activée).

Image utilisateur

Voici le résultat obtenu. Le calque bleu se trouvant au-dessus du vert, il est normal que le nouveau calque soit entièrement bleu. Vous remarquerez au passage qu'il porte le nom du calque qui était en bas avant la fusion, dans notre cas "Vert" (ce qui peut vous paraître étrange à cause de son contenu ^^ ).

Ici, cette technique est plus rapide et plus efficace que l'autre que je vous ai montré que l'on pourrait qualifier de "bourrin" dans les circonstances.
Attention, il s'agit d'un cas précis pour vous faire gagner du temps. Si vous avez tous les calques à fusionner, il vous faut choisir la méthode vue en premier. ^^

Nous avons vu dans ce chapitre les principaux outils dont vous vous servirez très souvent. Il y en a d'autres, évidemment mais ces outils là font parti de ce que j'appelle "les inclassables", voilà pourquoi j'ai préféré leur réserver un chapitre entier plutôt que de les éparpiller un peu partout. :)

Cette partie étant une introduction portant sur les outils de GIMP et leur utilisation est terminée. Nous n'avons évidemment pas tout vu et il vous reste encore plein de choses à découvrir, rassurez-vous. ^^

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite