• Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 08/01/2013

Retouches de base

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Après la grosse introduction que constituait le chapitre précédent, nous allons enfin pouvoir nous attaquer à la retouche de photographies. Autant vous dire que nous avons du pain sur la planche !

Dans ce chapitre nous allons voir quelques retouches simples, dites de base mais néanmoins efficaces et qui vous permettront d'obtenir de bons résultats sur vos propres photos. :)

Même si ces quelques retouches peuvent vous paraître simples et pas spectaculaires aux premiers abords, ne les négligez pas car vous vous en reservirez très souvent et elles constituent une base pour la suite du cours.

C'est parti ! ;)

Recadrer une image

On va commencer doucement avec le recadrage d'image. :)
Recadrer une image peut-être intéressant pour mettre en valeur un élément particulier de cette image.

Imaginez par exemple que vous ayez entre les mains un portrait. Le sujet principal constituant le portrait doit être mis en valeur par rapport aux autres éléments puisque justement il s'agit d'un portrait. Le décor et le reste sont d'une importance moindre dans ce cas de figure, il faut privilégier la personne photographiée.
Seulement, il n'est pas toujours aisé de le faire en même temps que la prise de la photo. C'est là que GIMP entre en jeu. ;)

Tout d'abord, laissez moi vous montrer l'image su laquelle nous allons travailler. Comme d'habitude, je vous laisse l'enregistrer sur votre disque dur.

Image utilisateur

© jpctalbot

Nous allons nous exercer au recadrage sur cet adorable petit chiot. :D Pour cela, nous allons avoir besoin de l'outil Découpage

Image utilisateur

.

Raccourci clavier

Image utilisateur

Shift + C

Pour commencer, il nous faut déterminer quel est l'élément de la composition qu'il nous faut garder. Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, il s'agit ici du chiot (si si !). La neige ne nous intéresse pas.

A l'aide de l'outil Découpage

Image utilisateur

, je vous invite à tracer un rectangle autour du chiot. Comme toujours, il suffit de prendre un point de départ, de cliquer, de maintenir le clic et de relâcher plus loin. Pas la peine de faire quelque chose de très précis, laissez juste une petite marge avec le chiot. ;)

Image utilisateur

Vous pouvez réajuster votre rectangle à l'aide des poignées situées sur les côtés. Remarquez que tout ce qui est grisé sera supprimé lors du recadrage.
Une fois que vous êtes satisfait, cliquez au milieu de votre rectangle et le recadrage s'effectue alors !

Image utilisateur

Et voilà le résultat ! On a supprimé la neige "inutile" pour se concentrer uniquement sur le petit chien.

Facile n'est-ce pas ? Mais ce n'est pas tout, l'outil Découpage permet de faire plus de choses !

Recadrer un seul calque

Nous venons de voir précédemment comment recadrer une photo entière. En pratique, si vous avez besoin de recadrer une image comportant plusieurs calques, tous les calques seront recadrés. Pourtant, il peut être parfois utile de n'en recadrer qu'un seul précisément, dans le cas d'un photo-montage par exemple.

Pour cela, je vous propose de regarder de plus près les options de l'outil Découpage (je ne vous propose pas de faire l'exercice en même temps que moi car il n'a pas vraiment grand intérêt, c'est juste pour l'exemple :-° ).

Image utilisateur

Le paramètre qui nous intéresse est Calque actuel seulement. Autrement dit, le découpage ne s'appliquera qu'au calque sélectionné pendant que vous utiliserez l'outil.
Par exemple prenons ce photo-montage. Je vous ai mis une capture de la pile de calque pour illustrer l'exemple.

Image utilisateur
Image utilisateur

C'est le calque Monument qui est actuellement sélectionné. Je n'ai qu'à le recadrer un peu en traçant un rectangle autour de lui comme vous savez si bien le faire maintenant.

Image utilisateur

Voilà le résultat ! Le calque Arrière-plan d'en dessous n'a pas bougé, tandis que Monument a été découpé.
Vous n'aurez peut-être pas souvent besoin de cette fonctionnalité (en général on recadre entièrement une photo et pas une partie de celle-ci) mais elle peut vous être utile dans de domaines tels que le Matte painting, consistant à créer des montages photographiques (notez aussi que le Matte painting, comme son nom l'indique, requiert aussi l'utilisation de la peinture, une notion que nous verrons plus tard). ;)

Les guides pour soigner la composition

Si vous êtes photographe, vous savez très certainement qu'il existe quelques règles de composition qui font que certaines photos sont réussies et d'autres pas généralement (mes propos sont à prendre avec des pincettes car il existe une multitude de manières de voir ce domaine). Ce n'est pas le seul paramètre à prendre en compte, évidemment.
Certaines compositions donnent un meilleur rendu que d'autres, le but étant d'offrir au spectateur quelque chose d'harmonieux à regarder et de lui communiquer des idées ou des impressions.

Il existe quelques compositions "type" et qui donnent souvent de bons résultats. Notez toutefois qu'il s'agit d'un critère de qualité subjectif qui peut varier en fonction de la personne qui regarde la photo, même si ces compositions sont souvent utilisées.

Comme ceci n'est pas un cours de photographie, je ne m’attarderai pas sur chacune d'elles mais vais vous en présenter une qui vous sera certainement utile (nous pourrons également la retrouver dans GIMP, voilà pourquoi j'en parle ^^ ). Si vous êtes intéressé par le sujet, je vous invite à faire des recherches par vous-même.

Je vais vous parler de la composition respectant la règle des tiers. Une composition de ce type peut être partagée en neuf parties, en ayant préalablement partagé en trois chaque côté de la photographie (en ayant donc fait ressortir les tiers). Une image vaut mieux qu'un roman:

Image utilisateur

Cette technique consiste à placer les éléments importants de la composition sur ces lignes ou même aux intersections de ces lignes. De même, il faut éviter de placer à ces points stratégiques quelque chose qui n'a pas d'importance sinon la manœuvre perd tout son intérêt.

Voilà pour l'aspect théorique, je ne m'étends pas plus là dessus. Voyons comment réutiliser ce que nous venons de voir dans GIMP.

Et dans GIMP ça donne quoi ?

Nous ne venons pas de voir tout ça pour rien, nous allons évidemment réutiliser cette notion dans GIMP. Mais d'abord, voici l'image sur laquelle nous allons nous exercer:

Image utilisateur

© ilkerender

Nous allons recadrer cette photo de Toronto en suivant la régles des tiers. Ouvrez cette photo dans GIMP et sélectionnez l'outil de découpage. Avant d'aller plus loin, veuillez paramétrer l'outil comme sur la capture ci-dessous:

Image utilisateur

Il vous faut utiliser l'option Règle des tiers comme guide (logique ;) ). Ceci fait, comme précédemment, il vous suffit de tracer un rectangle autour de la zone à recadrer. Seulement sur cette photo, nous ne savons pas encore comment opérer le recadrage.
Pour cela, tracez un rectangle n'importe où, les guides vont nous l'indiquer.

Vous remarquez qu'un quadrillage représentant ces fameux tiers est apparu dans le rectangle de découpage. :) Il faut maintenant les positionner correctement sur les points forts de la composition.
Pour cette photo, je vous propose de placer la tour du CN sur la première droite verticale en partant de la gauche, puis dans placer d'autres aux points que vous jugez importants, par exemple le "centre" des bâtiments à droite.

Voilà pour ma part ce que j'ai obtenu:

Image utilisateur

Le plus important n'est pas d'arriver à un résultat digne d'un grand photographe mais de vous montrer l'intérêt que cet outil peut avoir pour les (futurs) photographes expérimentés. ;)

Validez en cliquant à l'intérieur du rectangle de découpage et c'est prêt !

Image utilisateur

Cet outil regorge d'autres options plus ou moins utiles. Je vous laisse les tester par vous même car en faire l'inventaire ici ne serait peut-être pas très ludique. ^^

Modifier la luminosité et le contraste

Une autre manipulation de base lorsque l'on débute dans le domaine de la retouche photographique est la modification du contraste et de la luminosité.

Jouons avec les contrastes !

Lorsque l'on dit "contraste", on parle de la différence qu'il existe entre les tons clairs et les tons foncés d'une image. Autrement dit, plus la différence entre les tons clairs et les tons foncés est marquée, plus il y a de contraste.

Avoir beaucoup de contraste dans une image peut être une bonne chose. L'oeil a tendance a préférer les photographies où c'est le cas, car elles donnent l'impression d'être plus "vivantes" et moins "ternes".

Image utilisateur
Image utilisateur

© Wikipédia
A droite, le contraste de la photo de référence a été amélioré. la photo de gauche donne l'impression d'être plus terne.

Cependant, avoir une photo avec un faible contraste n'est pas toujours une mauvaise chose en soit, cela peut donner un tout autre style à cette photo. Voyez plutôt:

Image utilisateur

© suicide-bee
Par exemple, cette photo ne dispose pas d'un contraste très élevé et pourtant le résultat n'en est pas moins agréable à l'oeil. Il s'agit d'un style particulier.

Pour tester cette notion de contraste, je vous propose cette photo d'un magasin de guitares électriques.

Image utilisateur

© fictures

Comme vous le voyez, la photo est un peu terne. Nous allons redonner vie à l'ensemble. :) Pour cela, rendez-vous dans le menu Couleurs puis Luminosité-Contraste. Une fenêtre comme celle-ci devrait apparaître:

Image utilisateur

La réglette Contraste est celle qui nous intéresse pour l'instant. Il suffit de déplacer son curseur pour voir les effets sur notre image en temps réel. N'oubliez pas de cocher la case Aperçu en bas pour pouvoir voir les modifications !

Pour augmenter le contraste, déplacer le curseur vers la droite (le déplacer dans la direction opposée donne l'effet inverse). Pour ma part j'ai mis sa valeur à 33 unités. :)

Image utilisateur

Attention à ne pas en abuser ! Augmenter le contraste est une bonne chose mais le faire de manière incontrôlée vous donnera un résultat désastreux. Voyez plutôt avec la valeur au maximum:

Image utilisateur

L'image n'est presque plus reconnaissable, alors méfiez-vous !

Et pour la luminosité ?

La luminosité, comme vous l'aurez sans doute deviné, est la caractéristique qui permet d'augmenter ou de diminuer la clarté d'une image. Ses avantages sont multiples, surtout pour raviver les zones blanches d'une image. Et c'est justement sur un exemple de ce type que nous allons partir avec cette photo de chat. :D

Image utilisateur

© Maria Ruch

Nous allons augmenter la luminosité du pelage de ce chat. Ce qui veut dire que nous n'allons pas rendre plus lumineuse la globalité de la photo, mais juste la zone qui nous intéresse. Nous allons donc avoir besoin des outils de sélection !

Comment allons-nous nous y prendre ? Nous voulons détourer le pelage pour en augmenter la luminosité, sans pour autant altérer la couleur des yeux qui doivent rester verts et noirs (le rose des oreilles et du nez étant très léger, ce n'est pas bien grave si nous l'incluons dans notre sélection).

Je vous propose d'utiliser l'outil lasso pour cela. Détourez la forme générale du chat puis, passez en mode de sélection Soustraire de la sélection courante

Image utilisateur

et détourez les deux yeux. Ainsi, seule la fourrure est sélectionnée. ;)

Image utilisateur

Si vous avez été attentif précédemment, vous savez déjà où se trouve l'option permettant de régler cette fameuse luminosité. Non ? Il vous faut vous rendre dans le menu Couleurs, puis Contraste-Luminosité. Il s'agit cette fois de la première réglette. ^^

Image utilisateur

Déplacez le curseur vers la droite augmente la luminosité. Et comme vous pouvez le constater, seule la zone sélectionnée est affectée par les changements. Pour ma part, j'ai mis la valeur à 66 unités.

Image utilisateur

Ce petit chat parait maintenant plus blanc que nature !

La luminosité ne sert pas qu'à raviver le pelage des animaux. Vous pouvez vous en servir pour éclaircir les couleurs d'une scène justement mal éclairée, raviver les zones blanches, ou même encore blanchir des dents, etc. ^^

Effet bonus et mini-TP

Avant de terminer ce chapitre, je vais vous montrer ce que j'appelle un "effet bonus", puis nous vous clôturerez ce chapitre avec un mini-TP. ;)

Obtenir une image en noir et blanc était très facile du temps où l'appareil photo était à ses débuts car justement, on ne pouvait obtenir qu'une photo en noir et blanc et pas autre chose...
Cet "effet" est assez convoité par les débutants de nos jours, voilà pourquoi je vais vous montrer comment faire. D'ailleurs, GIMP possède un outil tout prêt qui va nous permettre de réaliser ça.

Comme d'habitude, rien de mieux qu'une image pour introduire une nouvelle notion:

Image utilisateur

© TJ Morris

Nous allons passer cette photo de Londres en noir et blanc. Nous, infographistes, préférons employer un autre terme cependant, on dit qu'on "désature" une photo. Vous risquez de rencontrer ce mot souvent voilà pourquoi je vous le donne. ;)

Rendez-vous dans le menu Couleurs puis Désaturer. Une fenêtre comme celle-ci apparaît:

Image utilisateur

N'oubliez pas de cocher la case Aperçu pour voir les modifications en temps réel. Trois options nous sont proposées pour définir en quelques sortes "le ton" de la désaturation. Il faut indiquer à GIMP lequel vous préférez. Voici un exemple de la même image désaturée en utilisant un paramètre différent:

Image utilisateur
Image utilisateur
Image utilisateur

Il s'agit respectivement de gauche à droite d'une désaturation clarté, luminosité et moyenne.

Le paramètre Clarté vous propose un résultat plutôt sombre, tandis que le paramètre Luminosité offre un rendu clair. Moyenne, quant à lui, donne un résultat entre les deux. Notez que ces paramètres permettent de définir comment seront calculées les nuances de gris. Si vous voulez en savoir plus sur ces calculs, je vous invite à consulter cette page.

A vous de voir celui que vous préférez. Personnellement, j'ai toujours eu tendance à préférer Luminosité, mais il s'agit d'un goût personnel. N'oubliez pas que vous pouvez toujours utiliser après l'outil de Luminosité ou de Contraste pour améliorer le rendu. ;)

Image utilisateur

Voilà ce que ça donne chez moi, avec le paramètre Luminosité. :D

L'heure du mini-TP a sonné !

Vous venez de voir quelques outils vous permettant de déjà améliorer considérablement vos photos, même s'il vous reste encore pleins de choses à découvrir. Donc je vous propose de faire un petit TP pour assimiler toutes ces notions. Car même si ces outils sont simples d'emploi, le résultat dépendra de l'utilisation que vous en ferez et de votre capacité à les combiner judicieusement.

La consigne

Le principe de ce mini-TP est fort simple. Je vais vous donner une photo de référence et vous allez devoir la retoucher pour arriver au même résultat que celui que je vais vous proposer. Ne vous inquiétez pas, vous aurez juste besoin d'outils que nous avons déjà vu, rien de nouveau.

Voilà sans plus tarder la photo que vous allez devoir retoucher:

Image utilisateur

© agaw.dilim
Nous cherchons à atteindre un résultat ressemblant à:

Image utilisateur

Comme vous le voyez, j'ai essayé d'utiliser l'intégralité des outils que nous avons vu dans ce chapitre. Ce n'est pas vraiment très compliqué pour un premier TP.

Essayez de faire de votre mieux et de ne pas aller voir la correction tout de suite. Je suis certaine que vous pouvez y arriver tout seul. Si vraiment ce n'est pas le cas (ce dont je doute), essayez de comprendre la correction, il n'y a pas de raison que ça ne marche pas ! Surtout que ce n'est pas vraiment un grand TP-bilan, mais juste un mini-TP pour mettre en pratique ce que nous venons de voir juste au-dessus.
De plus, si vous n'arrivez pas au pixel près au même résultat que moi ce n'est pas grave. Le but est d'arriver à un résultat similaire. ;)

C'est parti !

3 ... 2 ... 1 Stop ! Place à la correction !

Alors, ça c'est bien passé ? :) Je suppose que oui. Si ce n'est pas le cas, soyez attentifs à la correction.

1. Tout d'abord, j'ai recadré la photo. Pas de surprise, il faut utiliser l'outil de Découpage.

Image utilisateur

2. Ensuite, pour faire disparaître toute couleur de la photo, je l'ai simplement désaturée. J'ai utilisé pour information le paramètre Moyenne.

Image utilisateur

3. Après, j'ai simplement augmenté la luminosité car je trouvais l'ensemble beaucoup trop sombre et trop "noir". La valeur de l'éclaircissement était à 85 unités.

Image utilisateur

4. Enfin, j'ai légèrement renforcé le contraste de la photo pour la rendre moins terne. Cette fois, la valeur du contraste était de 55 unités. Voilà donc le résultat final.

Image utilisateur

Il y a évidemment plusieurs manières d'arriver au même résultat. Par exemple on aurait pu inverser l'ordre des deux dernières étapes. Et bien sûr, rien ne vous empêchait non plus de retoucher l'image comme bon vous semblait et de vous éloigner de mon résultat, même si ce n'était pas vraiment la consigne.
J'espère que vous vous êtes amusés en faisant ce petit TP fort simple. ^^

Ce chapitre sur vos premiers pas dans le domaine de la retouche photographique est terminé ! J'espère que vous aimez ce que nous sommes en train de voir et que vous n'allez pas vous arrêter là. :)

Dans la suite du cours, vous verrez encore plus d'outils vous permettant d'améliorer vos photos ... GIMP n'a pas fini de vous surprendre !

Cette partie n'est pas encore terminée. D'autres chapitres viendront s'ajouter au fur et à mesure pour venir compléter vos connaissances.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite