• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 30/09/2019

Les réponses

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

La communication HTTP ne se déroule pas que dans un seul sens ! Les réponses d’une API sont d'ailleurs la principale raison qui vous pousse à utiliser une API. Les réponses HTTP sont au format suivant :

Format d'une réponse HTTP
Format d'une réponse HTTP

Vous remarquez peut-être des similarités entre ce format de réponse HTTP et le format de requête HTTP vu dans le chapitre Les requêtes. Bien joué ! Il y a des éléments spécifiques pour ces deux éléments de communication HTTP, mais les deux formats ne sont pas très différents.

La version HTTP

Indique la version d'HTTP utilisée.

Le code réponse HTTP

Indique l'état de la réponse. La ressource a-t-elle bien été trouvée ? Si non, pourquoi ? Ce code de 3 chiffres vous dira tout ce qu’il faut savoir. Il y a à peu près 30 codes possibles qui couvrent plein de situations de “Tout va bien !” à “Mince, y’a un truc qui va pas !” Dans le prochain chapitre,  vous allez apprendre les codes que vous verrez le plus souvent, mais pour l’instant gardez simplement en tête que vous en connaissez déjà quelques-uns (comme la fameuse erreur “404 page non trouvée”).

Les en-têtes

Ici vous trouverez des infos classiques (la date, etc.) comme vous l'avez vu dans le chapitre sur les requêtes. Dans les en-têtes réponses spécifiquement, vous trouverez aussi les infos sur le serveur lui-même comme son type ou sa localisation !

Le corps

Le corps de la réponse contient des données cruciales pour les utilisateurs des API REST. Quand vous regardez un site web sur votre ordinateur, le corps d’une réponse est normalement en HTML pour que vous puissiez voir le site mis en forme. Par contre, dans une situation API, quand deux applications communiquent entre elles, le corps de la réponse est souvent en forme de JSON avec des paires key:value. Eh oui, les applications n’ont pas besoin de la représentation visuelle ! Du coup, l’application client peut récupérer les paires key:value et décider quoi faire avec : soit les assigner aux variables, soit les traiter d’une autre manière.

Ici un exemple de réponse HTTP. Prenez quelques minutes pour comprendre chaque ligne en considérant les explications dans ce chapitre !

HTTP/1.1 200 OK
Content-Language: en
X-Ratelimit-Limit: 5000
Vary: Cookie, Accept-Language
Date: Thu, 21 Jan 2016 14:19:31 GMT
Content-Length: 67
Expires: Sat, 01 Jan 2000 00:00:00 GMT
X-Ratelimit-Remaining: 4998
Connection: keep-alive
Content-Type: application/json; charset=utf-8
Cache-Control: private, no-cache, no-store, must-revalidate
Pragma: no-cache
{

  "nom" : "Fluffy",
  "animal" : "chat",
  "couleur" : "noir",
  "goûts" : {
     "jouets" : [
        {
           "nom" : "balle",
        }
     ]
  }
}

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite