Mis à jour le 11/12/2018
  • 1 heure
  • Facile
Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Introduction du cours

Vous êtes régulièrement encouragé à faire des stages pendant vos études. Mais pour quoi faire ? Et comment faire en sorte que ces expériences constituent de véritables atouts pour vos projets futurs ? Où et comment trouver un stage ? Comment le valoriser ?

Vous trouverez des réponses à ces questions dans cette fiche.

Pourquoi faire un stage ?

Un ou plusieurs stages seront peut-être obligatoires pour valider votre diplôme. Mais attention, le stage n’est pas seulement une formalité à accomplir ! Ne sous-estimez pas son importance dans votre parcours. Considérez-le comme un pont entre le monde universitaire et le monde professionnel.

Exemples d'objectifs de stage :

  • Découvrir le monde du travail ou un milieu professionnel 

  • Acquérir des compétences techniques nécessaires (voir la fiche Faire l'inventaire de ses compétences) pour mener à bien votre projet 

  • Acquérir la culture et les codes professionnels d'un secteur d'activité (apprendre à travailler en équipe, en mode projet...) 

  • Vous spécialiser dans un domaine 

  • Vérifier que le poste / secteur que vous visez correspond bien à vos attentes

  • Développer votre réseau professionnel

  • ...

Quatre étapes pour décrocher un bon stage !

Tout d’abord, établissez votre rétro-planning

Anticipez en fonction de vos spécialités ! Par exemple, si vous voulez faire un stage dans un grand cabinet de droit, il faut prévoir de passer des entretiens de recrutement au minimum un an avant la date de début du stage. Au contraire, quelques semaines peuvent suffire pour décrocher un stage en communication. Il n’y a donc pas de formule magique ! Adaptez votre retro-planning en fonction de votre spécialité.

De manière générale, essayez de prévoir au minimum 6 mois pour parcourir toutes les étapes :

Adaptez votre rétro-planning !
Adaptez votre rétro-planning !

1ère étape : Définissez votre projet et vos missions‌

Votre projet de stage doit être relié à votre projet professionnel, et vous permettre de vous rapprocher de votre objectif (par exemple, devenir avocat d’affaires). Ce qui suppose que vous en ayez un ! Si ce n’est pas encore le cas, pensez à consulter la fiche Définir son projet professionnel.

Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ? Une démonstration ci-dessous :

Exemple de projet et missions
Exemple de projet et missions

Pour définir des missions adaptées à votre projet professionnel, pensez à bien vous renseigner sur le secteur et le métier que vous visez (besoin d’aide ? Consultez la fiche Découvrir le marché du travail et organiser sa veille).

Par exemple, vous êtes en Master Organisation et Management des Ressources Humaines  et  vous souhaitez devenir chargé de recrutement. Vous devrez sélectionner des missions de stage qui vous permettront de développer les compétences nécessaires pour assurer ce métier.

Ces missions pourraient être :

  • Définir des méthodes à mettre en œuvre pour recruter

  • Rédiger des offres et les diffuser

  • Sélectionner des candidats

  •  …

À vous de jouer !

Remplissez votre projet en prenant exemple sur la matrice remplie ci-dessus.

Remplissez la matrice de projet et missions
Remplissez la matrice de projet et missions

2ème étape : Actionnez plusieurs leviers pour trouver votre stage

Utilisez tous les canaux  ! Pour mettre toutes les chances de votre côté, appuyez-vous sur les trois leviers ci-dessous :

Mobilisez votre réseau et les ressources de votre école

Contactez le réseau des anciens élèves de votre établissement

Consultez l'annuaire des stages de votre établissement

Allez sur la plateforme interne pour trouver des offres de stage

Allez rencontrer vos professeurs pour leur parler de vos projets de stage

Contactez directement les organismes qui vous intéressent par approche directe

Consultez les offres de stage

https://www.apec.fr/

http://www.coordinationsud.org/espace-emploi/

http://www.efinancialcareers.fr/

https://www.jobteaser.com/fr/offres-emploi-stage

http://www.dogfinance.com/

http://www.profilculture.com/ 

Rencontrez des professionnels dans les forums

Renseignez-vous sur les forums organisés par votre établissement

De février à mars : participez aux différents salons et forums

3ème étape : Ciblez et négociez de bonnes missions de stage

Une fois que vous êtes au clair sur les missions que vous visez, ciblez les offres qui permettront de les réaliser.

Comment doit-être l’offre de stage ?

  • Elle doit pouvoir vous offrir des missions bien construites (des objectifs en accord avec votre formation, des délais clairs et réalisables, des moyens corrects pour réaliser la mission).

  • Plus elle est détaillée mieux c’est ! (Profil recherché, compétences, …)

N’hésitez pas à discuter et à négocier vos missions avec votre futur tuteur de stage avant le début de celui-ci. En effet, la qualité de votre stage en dépend !

Vous pourriez, par exemple, négocier des missions évolutives dans le cas d’un long stage : c’est-à-dire démarrer le stage, en partie, par des tâches administratives, et, au fur et à mesure de son avancement, les faire évoluer vers des missions plus responsabilisantes, opérationnelles, au contact du client… En lien avec votre projet professionnel.

Il s’agit de trouver un équilibre entre les besoins de l’organisme d’accueil et ceux, pédagogiques, de votre formation.

4ème étape : Préparez votre candidature

Pour préparer votre candidature, je vous conseille tout d’abord de bien étudier l’offre de stage et d’adapter vos outils (CV, lettre de motivation) à l’offre (secteur d’activité, métier, compétences recherchées,…). Inspirez-vous des fiches Décrypter une offre et valoriser sa candidature et Préparer son entretien de recrutement pour bien préparer vos outils et entretiens de recrutement.

Par exemple, si vous postulez à une offre de stage dans une agence de communication, veillez à bien mettre en avant dans votre CV tous les outils informatiques et logiciels que vous maitrisez.

Préparez-vous avant le début du stage

Vous avez décroché votre stage ? Parfait ! Mais quelques petites choses vous attendent encore avant de commencer.

Approfondissez votre connaissance sur l’entreprise

Si vous ne l’avez pas encore fait, posez-vous les questions suivantes par exemple :

  • Quelles sont les activités de l’entreprise qui vous accueille ?

  • Quel est son positionnement sur le marché ?

  • Quel est l’organigramme de l’entreprise ?

Quelques points de vigilance

Pour éviter tout malentendu :

  • précisez l’objectif de votre formation 

  • validez la (ou les) mission(s) de stage par écrit 

  • questionnez sur les moyens alloués pour la réalisation de la mission (moyens humains, matériels, financiers, temporels) 

  • évoquez le rapport ou le mémoire à produire 

  • mettez-vous d’accord sur les modalités d’encadrement (débriefing, réunion, …) 

  • posez clairement la question des horaires de travail 

  • soyez prêt pour votre première journée (repérez les lieux et votre temps de trajet à l’avance, préparez un peu de monnaie pour votre premier déjeuner, …).

Il est important de clarifier ces points car toutes les entreprises ne donnent pas le même sens au « stage ». Certains employeurs ne prépareront pas spécialement votre arrivée et ne se seront pas posé à l’avance la question des objectifs du stage, c’est pourquoi il est primordial de poser un cadre précis dès le départ avec l’entreprise.

Signez votre convention de stage

Exercice

Avant de la signer, testez dès maintenant vos connaissances sur vos droits et devoirs en tant que stagiaire puis téléchargez votre check-list récapitulative.

Quelle attitude adopter pendant le stage ?

Votre comportement général en stage est très important, c’est votre réputation professionnelle et celle de votre université qui sont en jeu ! Dans certaines spécialités, tout le monde se connait, ne risquez surtout pas de vous discréditer pour un autre stage ou un futur emploi.

Le B-A-BA : Soyez poli, respectueux et ponctuel !

Soyez poli et respectueux avec toutes les personnes de l’entreprise, du PDG au coursier.  Dire « bonjour » le matin en arrivant et « au revoir » en partant est très important. Soyez ponctuel, montrez que vous êtes fiable et sérieux. Prévenez de vos retards éventuels et ne partez jamais avant l’heure prévue sans prévenir (eh oui !).

Soyez curieux et observateur dès le premier jour de stage

Les premiers jours doivent vous permettre de mieux cerner vos missions.

Posez des questions et montrez-vous curieux auprès de votre tuteur : est-ce que vous avez bien compris vos missions de stage ? Sur quoi serez-vous jugé ? Quels sont les délais à respecter ? Quelles sont les méthodes de travail ?

Dès le premier jour, observez les codes et usages de l’entreprise : quelle tenue vestimentaire, quels horaires de travail, temps de pause, etc. ? Qu’est-ce qui se fait dans l’entreprise ? Et qu’est-ce qui ne se fait pas ?  

  • Adaptez-vous au langage de l’entreprise : utilisez le même vocabulaire technique et jargon de métier que vos collègues.

  • Adaptez votre tenue vestimentaire aux codes de l’entreprise.

  • Adaptez-vous aux règles écrites (règlement intérieur, règles de sécurité, destinataires des mails, modèles…) et non-écrites liées aux usages de l’entreprise. Par exemple, si tous vos collègues travaillent entre 10h et 19h voire 20h, oubliez les horaires classiques de bureau 9h-17h et adoptez les mêmes horaires, à condition qu’on ne vous demande pas des horaires abusifs bien sûr.

Prouvez votre volonté de vous intégrer en vous adaptant aux codes et usages de l’entreprise.

Soyez humble

Les entreprises regrettent parfois le manque de modestie de certains stagiaires. Ne soyez jamais hautain envers les salariés mais plutôt dans un échange coopératif de connaissances. Faites d’abord vos preuves sur des tâches simples pour évoluer ensuite vers des tâches plus complexes. Pour apprendre et évoluer, sachez accepter les critiques constructives sur votre travail.

Votre priorité ? Observez tout ce qui se passe autour de vous, pour apprendre et progresser : transformez-vous en éponge !

Ne restez pas isolé en cas de problème

En cas de difficultés pendant votre stage, communiquez-les !

Dans un premier temps, parlez-en directement à votre tuteur de stage calmement, sans agressivité. Peut-être que votre tuteur de stage a de bonnes raisons de ne pas être présent pour vous (dossier important, nombreuses réunions) ou peut-être n’a-t-il pas compris votre attente.

Si le problème persiste, n’hésitez surtout pas à demander conseil auprès de votre établissement d’enseignement. Votre enseignant référent ou le bureau des stages peut intervenir pour recadrer le stage lorsqu’il ne répond plus aux objectifs pédagogiques de départ. Évitez, en revanche, d’impliquer vos collègues : cela a tendance à aggraver la situation.

Soyez proactif

Comment marquer des points durant un stage ? Faites preuve d’initiative ! Apportez de l’information pertinente à l’entreprise, allez plus loin que ce que votre tuteur de stage vous demande, montrez votre valeur ajoutée ! Si votre stage manque de contenu, portez-vous volontaire pour accomplir certaines tâches avant même qu’elles ne vous soient confiées ou proposez de l’aide à vos collègues.

Par exemple, créez-vous des alertes actualités (Google alertes ou autre) afin de faire une veille (marché, innovations, benchmark international, …).

Soyez ouvert pour enrichir votre réseau

Tout d’abord, intéressez-vous au travail de vos collègues, soyez curieux de connaitre leur métier et leurs méthodes de travail. Cherchez à entrer dans le monde de vos interlocuteurs. Mais ne vous arrêtez pas là : allez à la rencontre d’autres professionnels de l’entreprise, c’est sur le relationnel qu’il faut mettre le paquet !

Pourquoi tisser des liens avec un maximum de personnes dans l’entreprise ?

  • Pour mieux remplir vos missions en ayant une vision plus large des activités de l’entreprise.

  • Pour augmenter vos chances de vous faire recruter par la suite en élargissant votre réseau professionnel. 

  • Pour affiner votre connaissance du secteur d’activité en cernant mieux les différents métiers, les différentes méthodes de travail.

Attention toutefois à ne pas être trop envahissant, soyez attentif à la disponibilité de chacun ! Profitez notamment des temps de déjeuners, de pauses, etc. pour échanger.

Soyez discret

En tant que stagiaire, vous avez des droits et des devoirs, être discret est un de vos devoirs. Sachez parfois rester en retrait lorsque cela semble nécessaire, restez toujours professionnel !

Les comportements à bannir :

  • Être vulgaire même si vos collègues se le permettent.

  • Être trop familier en parlant trop souvent de sa vie privée.

  • Participer aux conflits entre collègues.

Quelle organisation mettre en place pendant votre stage ?

Voici encore deux conseils pour être efficace pendant votre stage.

Tenez votre journal de bord tout au long de votre stage

Toutes les semaines demandez-vous :

  • Qu’ai-je appris ?

  • Quelles missions ai-je accomplies ?

  • Quelles compétences/savoir-faire ai-je utilisés ?

Ceci vous permettra d’auto-évaluer votre stage tout au long de vos apprentissages et de prendre conscience de votre développement professionnel. Vous pourrez ensuite faire le lien avec votre projet professionnel : votre stage est-il en cohérence avec l’idée que vous vous faisiez du métier ? Ce stage est-il en train de confirmer ou d’infirmer votre projet professionnel ?

Tout ce travail vous fera aussi gagner du temps en anticipant sur la rédaction de votre rapport ou mémoire. La bonne méthode est la suivante : au fur et à mesure de votre stage, prenez des notes et classez toutes les informations recueillies.

Organisez des points réguliers avec votre tuteur de stage

Pour assurer un suivi global du stage, planifiez avec votre tuteur des créneaux réguliers pour faire des débriefings. En fonction des disponibilités de chacun et de vos besoins. Cela peut être par exemple :

  • tous les matins entre 5 et 10 minutes ou,

  • chaque fin de semaine entre 30 et 45 minutes.

À quoi servent ces points réguliers ?

  • Échanger sur l’avancée de votre travail, de vos projets.
    Par exemple : qu’avez-vous pensé de ma présentation ?

  • Solliciter des conseils pour vous améliorer.
    Par exemple : Sur quels points aurais-je pu faire autrement ?

  • Échanger sur les difficultés rencontrées, aborder des questions importantes.

  • Faire le bilan de vos points forts et points à améliorer au travail.

Faites le bilan de votre stage et envisagez la suite

Votre stage se termine ? C'est le moment de capitaliser sur cette expérience !

Demandez des retours à votre tuteur et vos collègues de travail

Quand votre stage approche de la fin, demandez à votre tuteur un entretien pour faire le bilan du stage et parler d’éventuelles perspectives d’emploi. Si votre stage s’est très bien passé, vous pouvez même demander des recommandations.

Questionnez votre tuteur de stage et les collègues avec lesquels vous avez régulièrement travaillé : quels sont leurs retours sur vos réalisations ? Quelles qualités ont-ils appréciées chez vous ?  Ces réponses vous aideront lors de futurs entretiens de recrutement et pour mettre à jour votre liste de compétences.

Avant votre départ, n’oubliez pas de remercier toutes les personnes qui vous ont aidé pendant votre stage.

Exercice : profitez de la fin de votre stage pour mettre à jour la mind map de votre projet professionnel.

Mettez à jour votre CV

Valorisez vos compétences acquises en stage dans votre CV, en les mettant en relief avec des données chiffrées et factuelles (délais, rentabilité, …) et des éléments de contexte (service, fonctions/équipe, contexte de réorganisation par exemple, évolution des missions,…).

Bénéficiez du regard des professionnels de votre stage sur votre CV : selon eux, quelles sont les compétences à mettre en avant par rapport au métier visé ?

Entretenez votre réseau

Une fois votre stage terminé, continuez à garder contact avec les personnes avec qui vous avez travaillé.  Comment faire ?

  • Ajoutez vos nouveaux contacts à votre carnet d’adresses sur Viadeo et Linkedin.

  • Donnez régulièrement de vos nouvelles (diplomation, vœux de début d’année, nouveau poste, …) pour entretenir les liens tissés.

  • Partagez avec eux des articles pertinents qui pourraient les intéresser (évolution de leur marché, actualités du métier, innovations produits, …).

Maintenant, c'est à vous de jouer !

Cette fiche a été réalisée grâce au soutien de :

 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite