• 8 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 01/02/2019

 Une proximité réinventée : la cooptation

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

 

Pour la start-up Jobintree: « La cooptation c’est avoir recours à ses propres salariés, et à leur carnet d'adresses, pour effectuer des recrutements. Toujours valorisée, souvent rémunérée, très courante chez les cadres, la cooptation est une technique de fidélisation et de valorisation. »

Le principe et les règles sont ainsi posés sans ambiguïté par ces start-up qui proposent d’aider les entreprises à organiser la cooptation. C’est une méthode de recrutement de plus en plus pratiquée.

Naturellement, la cooptation entraine un risque de clonage des collaborateurs de l’entreprise. Un appauvrissement en termes de diversité et à terme, un renforcement de la confrontation de « classes » ou de corps.

Ces risques peuvent sans doute être limités grâce à une politique de communication claire. Il s’agit d’éviter les suspicions de favoritisme qui privilégieraient les relations individuelles à la sélection de compétences professionnelles.  

Les recruteurs américains ne sont pas en reste pour citer les avantages du phénomène : 64% d’entre eux estiment que les meilleurs candidats sont ceux qui ont été recommandés.

D’un point de vue économique, la cooptation ou social Referral se distingue par une véritable efficience.  Les recrutements ainsi effectués ont plus de succès (les personnes cooptées restent plus de trois ans en moyenne dans l’entreprise), sont plus rapides (29 jours au lieu de 39 pour ceux qui sont recrutés par job boards) et sont moins onéreux.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite