• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 10/04/2019

Découvrez comment l’information circule sur le réseau

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Pour solliciter du contenu sur internet (une page web, un service de consultation de données, etc.) on peut saisir une URL dans la barre de notre navigateur et ainsi obtenir la ressource désirée. $

Mais comment ce contenu arrive-t-il jusqu’à nous ?

Ce voyage, qui prend parfois seulement quelques fractions de secondes, peut commencer à l’autre bout du monde. Et pour cela, comme dans tous les voyages, il faut bien partir de quelque part…

Mais où sont localisées les ressources ?

La bonne nouvelle, c’est que notre contenu se trouve à une adresse, et qu’il nous suffit de la contacter. Reste à savoir où trouver cette adresse. Vous vous souvenez : une URL permet de localiser une ressource dans le réseau. L’URL c’est un peu le matricule de la ressource, ça permet de lui donner un nom unique et reconnaissable par toutes les machines.

D’accord, notre ressource possède un identifiant.. Mais où se trouve-t-elle ?

Quand vous voulez envoyer une carte postale à un ami, indiquer son nom sur la carte ne suffit pas. Il vous faut aussi son adresse. Et comment faites-vous pour trouver l’adresse ? Vous consultez un annuaire qui vous donne la correspondance entre le nom de la personne et son adresse. Eh bien c’est un peu la même chose pour trouver l’adresse de nos ressources : on a besoin de faire correspondre le nom (l’URL) à une adresse (un emplacement physique sur le réseau). Et pour cela… on a besoin d’un annuaire !

Je vois ! Et quel est cet annuaire pour l’Internet ?

Le service permettant la résolution d’un nom (URL) vers une adresse s’appelle le DNS (Domain Name System) ou “système de noms de domaines”. Il peut être vu comme une base de données  (même si, en réalité, c’est un peu plus compliqué).

Donc, grâce au DNS, vous pouvez trouver l’adresse qui correspond à une URL. On peut même le consulter juste pour le plaisir…

Prenons un exemple. Quelle est l’adresse du site www.inria.fr ? Nous allons faire cette recherche ensemble.

Si vous utilisez Linux ou MAC OS, il vous suffit d’ouvrir un terminal de commande (en cherchant l'application "Terminal" par exemple) et d’y saisir la commande “host www.inria.fr”. Sur Windows, c’est la commande “nslookup www.inria.fr” qui, dans un terminal, vous permettra d’afficher l’adresse du site (pour ouvrir un terminal dans Windows, allez dans le menu Démarrer, puis Exécuter, tapez cmd puis cliquez sur Ok).

Dans tous les cas, nous découvrons que le site est localisé sur le serveur ezp3.inria.fr avec l’adresse 128.93.162.84

 Cette adresse est connue sous le terme adresse IP, “IP” signifiant Internet Protocol. Cette adresse est un entier sur 32 bits (ou 4 octets).

Revenons à nos adresses. Chaque octet est exprimé en décimal séparé par un point. Ainsi l’adresse 10.9.8.7 s’écrirait en binaire “00001010 00001001 00001000 0000 0111” soit la valeur 168 364 039.

Recherchons, par exemple, l’adresse www.openclassrooms.com :

Vous avez remarqué ? Le site d’OpenClassrooms possède deux adresses. Mais comment un site peut-il être localisé à plusieurs endroits en même temps ? En fait, cela permet de répartir la charge sur deux machines différentes. Ainsi, les utilisateurs seront redirigés sur l’une ou l’autre de ces deux machines, pour éviter les engorgements. Pour nous qui voulons consulter le site, cette gestion est complètement transparente, tout ce que nous avons à faire, c’est nous souvenir du nom du site (ou de l’enregistrer dans nos favoris).

L’odyssée du contenu

Bon, maintenant que nous avons l’adresse, comment se transmet l’information ?

Une requête va être envoyée vers le site pour lui demander de nous retourner le contenu de la page web. Avant d’être expédiée, la requête est mise dans une “enveloppe” appelée “paquet” sur laquelle est indiquée l’adresse du destinataire (obtenue grâce au DNS) et celle de l’émetteur (c’est-à-dire la vôtre).

Le paquet pour arriver à la destination va devoir traverser plusieurs réseaux. En effet qu’est-ce que l’Internet ? C’est le réseau des réseaux.

Extrait d’Apprenez le fonctionnement des réseaux

Pour passer d’un réseau à un autre, des équipements intermédiaires appelés “routeurs” sont utilisés. Le rôle d’un routeur est de décider quel chemin doit prendre le paquet qu’il reçoit et donc de choisir vers quel réseau et quel autre routeur envoyer le paquet jusqu’à ce que la destination soit atteinte.

Pour prendre sa décision, le routeur utilise une table de routage qui sert d’aiguillage : “pour telle destination, envoyer le paquet à mon routeur voisin de droite, pour telle autre destination envoyer le paquet à mon routeur voisin de gauche”, et ainsi de suite.

Regardons avec le logiciel Traceroute le chemin entre ma machine et le site www.inria.fr :

On observe que les données traversent au moins 14 routeurs depuis ma livebox jusqu’au réseau d’Inria où est hébergé le site www.inria.fr.

Je vous le concède, cet affichage manque d’attraits ;) . Alors pour le site www.openclassrooms.com je vous propose d’utiliser OpenVisualTraceroute. Voyons comment cela fonctionne, en vidéo.

Sur Traceroute, on observe que nous avons traversé l’Atlantique pour arriver à San Francisco.

Nous avons une suggestion : faites essayer OpenVisualTraceroute aux jeunes à qui vous enseignez ces notions, cela va rendre les choses vraiment plus parlantes, donnera envie d'en savoir plus et sera aussi une excellente leçon de géographie. ;)

En résumé

  •  Une machine connectée à l’Internet est identifiée par une adresse IP.

  • Une adresse IP est un identifiant numérique à 32 bits.

  • Le DNS permet d’établir la correspondance entre l’endroit où est localisée la ressource (URL) et une adresse numérique (l’IP).

  • Un routeur permet d’acheminer le paquet vers la destination en utilisant une table de routage.

  • Le logiciel Traceroute permet d’afficher le chemin suivi par les paquets entre une source et une destination.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite