• 4 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 06/02/2020

Comprenez l’importance de l’identité numérique

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Selon l’étude Ipsos de 2015 sur “les jeunes, Internet et les réseaux sociaux”, l’hyper-connexion des jeunes de moins de 19 ans s’intensifie.

Que ce soit pour le divertissement (vidéo, musique, jeux) et/ou pour se sociabiliser via les réseaux sociaux, le temps moyen passé sur les écrans pour les 13-19 ans est de 13h30 par semaine. Les générations actuelles d’adolescents se voient devoir construire non seulement leur identité IRL (In Real Life - dans la vraie vie) mais également leur identité en ligne.

Nous vivons dans une époque où, que nous le souhaitions ou non, nous laissons des traces derrière nous à la moindre navigation sur le web. Toutes ces heures de connexion, ces photos, ces commentaires que nous mettons en ligne constituent notre identité numérique.

En tant qu’adulte nous avons nous-mêmes souvent du mal à nous y retrouver. En tant que professeur, parent, ou accompagnateur d’un jeune public, comment bien les encadrer et surtout les sensibiliser à tous ces enjeux ?

Qu’est-ce qu’une identité numérique ?

Une identité numérique c’est tout simplement l’ensemble des informations vous concernant qu’on peut retrouver sur Internet. Qu’il s’agisse de photos, vidéos ou commentaires que vous mettez en ligne, mais aussi d’images que vous likez, partagez, d’articles que vous lisez, des sites que vous consultez… Toutes ces informations sont appelées des données personnelles. Une donnée personnelle, au sens de la loi, est une donnée qui permet de vous identifier directement ou indirectement (un nom, un prénom, un numéro de téléphone, mais aussi un extrait de votre voix, une vidéo ou une photo où vous apparaissez, etc).

Ces données personnelles que vous laissez en ligne, de manière volontaire ou non, permettent donc de dresser un portrait robot numérique de vous. Elle renseigne de manière plus ou moins précise sur vos centres d’intérêt, avec qui vous êtes en relation, quelles sont vos activités, ce que vous pensez de tel ou tel sujet…

Il s’agit donc d’un mélange entre ce que vous montrez, ce que vous cachez, ce que les autres perçoivent et ce qui vous échappe. Comme dans la vie réelle, en fait ! 

Identité numérique ou e-réputation ?

La grosse différence entre les deux est que vous pouvez maîtriser votre identité numérique, à l’inverse de votre e-réputation qui ne dépend pas de vous.

L’identité numérique c’est ce que vous publiez, commentez et montrez de vous. Vous êtes à l’origine de ces publications et vous les maîtrisez donc.

La e-réputation c’est ce que les gens disent de vous en ligne. A part éventuellement essayer de limiter les commentaires négatifs ou autre, vous ne pouvez pas maîtriser ce qui se dit de vous.

C’est une notion très importante à comprendre. Les données que nous laissons en ligne forgent notre identité numérique et donnent accès à des tierces personnes à ces données, qui peuvent être utilisées contre nous à notre insu, et donc nous forger une mauvaise e-réputation.

Devenir acteur d'internet

Internet est un outil technologique très loin d’être neutre. D’après Bernard Stiegler (philosophe), Internet est ce qu’on appelle un pharmakon : c’est à dire qu’il est à la fois un remède et un poison.

Un remède dans le sens où il permet une participation active, de faire entendre des voix qui n’ont pas accès à d’autres médias et donne accès à une source de savoir immense. Un poison dans le sens où il est aussi un dispositif industriel qui dépossède les internautes de leurs données et les soumet à un marketing ciblé.

C’est ce qui fait qu’on adule des réseaux comme Twitter et Facebook quand ils participent aux révolutions arabes, mais qu’on les conspue quand ceux-ci sont porteurs de “fake news” (fausses informations) et influent sur la vie politique d’un pays. Ces réseaux ne sont que des outils, dépendant de la manière dont on les utilise.

Vous l’aurez compris, à laisser quotidiennement des données personnelles derrière nous sans nous préoccuper de ce qu’elles deviennent et des impacts qu’elles pourraient avoir dans la vraie vie, nous prenons le risque de faire en sorte qu’Internet devienne principalement un poison plutôt qu’un remède.

Être acteur signifie non seulement comprendre les enjeux de ces données, de son identité numérique mais aussi d’apprendre à maîtriser celle-ci autant que possible. Il est nécessaire de participer à sa construction afin d’en limiter les risques et les dérives (utilisation commerciale à son insu de ses activités en ligne, usurpation d’identité, etc.) et de savoir profiter de tous les avantages qu’elle offre (agrandir son réseau, valoriser ses compétences, etc.)

Activité 1 : "Et si votre boulanger était une application de smartphone ?"

Saviez-vous que lorsque vous installez une application sur Android, celle-ci peut vous demander jusqu’à 60 permissions d’accès différentes aux informations contenues dans votre téléphone ? Cela peut aller de la géolocalisation, jusqu’à contrôler l’accès à vos contacts ou votre micro et votre caméra.

Si vous souhaitez y jeter un coup d’oeil, vous pouvez consulter la liste de toutes les permissions qu’il est possible de mettre pour accéder à une application Android (en anglais).

En effet, que Google Maps vous demande votre géolocalisation cela peut se comprendre, mais à quoi cela peut servir pour une application de recettes de cuisine ou de fonds d’écran ?

Voici une vidéo amusante faite par une organisation de consommateurs danois qui permet de se rendre compte de l'absurdité de la chose : comment réagirait-on si notre boulanger se comportait comme une application de smartphone ? (Vous pouvez mettre les sous-titres en français).

Regardez cette vidéo avec vos élèves. Quelle est leur réaction ? Posez-leur ces quelques questions et réagissez ensemble aux réponses qu’ils vous donnent :

  • Qu’est-ce qui s’est passé dans cette boulangerie pour que les gens aient l’impression que leur droit à la vie privé a été violé ?

  • Pourquoi pensez-vous que les gens réagissent différemment quand c’est une application qui leur pose la question plutôt qu’une personne ?

  • Est-ce que les gens devraient réagir différemment quand une personne, au lieu d’une application, leur demande des informations privées ? Pourquoi ?

  • Est-ce que vous agirez différemment à la suite de cette vidéo ?

Bonus : pourquoi pas en faire un petit jeu d’impro théâtrale maintenant ?

Un élève joue le rôle d’un professionnel (un médecin par exemple, ou un vendeur de papier peint, etc) et va essayer de savoir le plus de choses possibles sur la personne en face d’elle.

Pour l’aider, les types de permission qu’on retrouve dans les conditions d’installation d’une application sont rédigées sur des papiers que l’élève peut piocher au hasard.

Le but de ce jeu est de montrer à quelle point ces applications qu’on installe tous les jours sur nos téléphones sont intrusives dans notre vie privé, et que si nous étions confronté aux mêmes questions dans la vie courante nous serions beaucoup plus choqué.

Activité 2 : faites votre portrait à partir de vos données

Avec cette activité vous allez faire votre portrait robot numérique à partir des données que vous avez laissé en ligne. Vous risquez d’être surpris du résultat ! :)

Etape 1 - Construisez votre chemin de données

Faites une liste de tous les endroits où vous avez été hier et aujourd’hui. Si vous le pouvez et avez le temps, vous pouvez essayer de remonter jusqu’à il y a un mois. N’hésitez pas à vous aider des réseaux sociaux et autres publications que vous avez pu faire en ligne, ça vous donnera un portrait encore plus précis !

Que peut-on comprendre de vous à travers ces quelques informations ?

Organisez ces données sur une grande frise chronologique. En plus des lieux, ajoutez les dates et les heures où vous étiez à ces endroits. Quelles autres informations pouvez-vous récolter en ajoutant ces données aux précédentes ?

Maintenant ajoutez les personnes avec qui vous étiez aux à ces lieux, dates et heures.‌

Etape 2 - Réfléchichissez à votre chemin de données

Maintenant que vous avez une chronologie globale des lieux où vous avez été et des personnes que vous fréquentez, que pensez-vous du portrait numérique que vos habitudes révèlent sur vous ?

Répondez aux questions suivantes afin de pousser la réflexion jusqu’au bout :

  • Seriez-vous à l’aise à partager votre chemin de données avec votre voisin ?

  • Anonymisez les différentes chronologies et mettez-les dans une boîte. Piochez-en une au hasard.

  • Quelles informations pouvez-vous comprendre de ce que vous lisez ?

  • Quel portrait pouvez-vous tirer à propos de la personne qui a fait cette frise ?

  • En se basant sur ce type d’informations basiques à l’échelle d’un pays, qu’est-ce qu’un gouvernement peut apprendre via ces données ?

Ce qu’il faut retenir de ce chapitre

  • Internet n’est pas un outil neutre, il est important d’en comprendre les enjeux pour bien l’utiliser ;

  • Notre identité numérique permet de dresser un portrait robot de nos goûts, nos habitudes, etc. Elle est composée de toutes les données personnelles qu’on laisse en ligne, volontairement ou non ;

  • Une données personnelle est une donnée qui permet de nous identifier directement ou indirectement (nom, prénom, photo, vidéo, etc.)

Maintenant que vous avez bien compris que ce que vous laissiez en ligne pouvait être utilisé à bon ou à mauvais escient, comment faire pour contrôler ces données personnelles ? Dans le chapitre suivant, je vais vous montrer comment paramétrer votre navigateur afin de limiter l’accès à vos données personnelles par autrui.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite