• 4 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 06/12/2021

Identifiez les différents types de handicap et leurs moyens de compensation

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Nous avons brièvement vu lors du premier chapitre les différents types de déficience listés par la loi. Dans ce chapitre, nous allons les détailler pour que vous compreniez les difficultés qu’elles peuvent générer au travail, mais aussi les moyens de compensation qui peuvent être mis en place.

Les différents types de compensation

Il existe 3 types de compensations :

  • la compensation humaine, c’est-à-dire les savoir-faire que la personne va développer pour compenser sa situation de handicap ;

  • la compensation matérielle, par exemple une canne pour une personne non voyante ;

  • la compensation organisationnelle, qui vise à répartir les activités différemment pour éviter à la personne de se retrouver en situation de handicap.

Les différents types de handicap et leurs moyens de compensation

Quels moyens de compensation peuvent être utilisés selon les différents types de déficience ?

La déficience motrice

Il s’agit en réalité d’une catégorie très large ; la plupart du temps, la déficience physique ne se voit pas. Dans le monde du travail, il y a par exemple beaucoup de salariés qui souffrent de problèmes articulaires (mal de dos, mal aux articulations). L’aménagement technique que l’on voit assez régulièrement est par exemple le siège ergonomique qui peut être complété par un repose-pied ou un écran sur bras articulé. Dans les métiers de l’industrie, ce sont des outils d’aide au port de charge, complétés d’une réorganisation des tâches, qui peuvent être proposés. Dans tous les cas, des ergonomes peuvent se déplacer dans l’entreprise pour analyser les situations de travail et mettre en place des aménagements sur mesure.

Et pour les personnes en fauteuil, quelles seront selon vous les difficultés ?

Il faudra bien sûr être vigilant aux aspects liés à l’accessibilité, mais aussi à la hauteur des équipements ou encore aux aspects sécuritaires en cas d’incendie.

La déficience visuelle

En ce qui concerne la déficience visuelle, nous pouvons aussi être confrontés à une grande variété de situations. Dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge, vous pouvez avoir des problèmes de vision focale, donc des difficultés à lire un document, par exemple.

Un exemple de la dégénérescence maculaire
Un exemple de la dégénérescence maculaire

Par contre, si vous avez un décollement de rétine, vous aurez un champ visuel restreint; Il faudra donc faire attention à la vision périphérique et donc aux déplacements.

Exemple de décollement de la rétine
Exemple de décollement de rétine

Chaque situation est spécifique et réclame des aménagements appropriés. Les personnes non voyantes peuvent utiliser une canne pour se déplacer ou utiliser un système de synthèse vocale pour lire un document. Certaines personnes malvoyantes utilisent des logiciels d’agrandissement ou des loupes numériques. Pour finir, sachez que les personnes malvoyantes développent aussi d’autres capacités : elles ont par exemple une meilleure acuité auditive et souvent une excellente mémoire auditive.

La déficience auditive

Je ne vous surprendrai pas si je vous dis que les personnes malentendantes ou sourdes développent une excellente mémoire visuelle ! En revanche, je vous étonnerai peut-être un peu plus si je vous dis que moins d'1 % d’entre elles parlent la langue des signes.

Ce sont principalement les personnes sourdes de naissance qui apprennent la langue des signes. Mais si vous entendez de plus en plus mal au cours de votre vie, vous allez développer d’autres moyens de compensation, comme la lecture labiale.

Concernant les moyens de compensation techniques, vous savez qu’il est possible d’être équipé d’appareils auditifs. En entreprise, il est aussi possible de relier directement le son du téléphone à l’oreillette du collaborateur (système de boucle T), ou encore de mettre en place en réunion un système de boucle magnétique qui permettra à la personne d’entendre distinctement dans son oreillette ce que disent les gens autour de la table. Certaines entreprises peuvent aussi proposer des formations des collègues à la langue des signes ou encore des travaux d’accessibilité (messages sonores, par exemple).

Sachez enfin les problèmes d’audition concernent aussi les personnes atteintes d’acouphènes.

La déficience intellectuelle

Pour certains types de déficience, c’est l’accompagnement humain qui sera privilégié.

  • Pour les personnes ayant des troubles du raisonnement, la personne peut par exemple être accompagnée par un tuteur désigné au sein de l’entreprise.

  • Pour les personnes ayant un trouble de l’apprentissage, c’est-à-dire les troubles "dys" (dyslexie, dyscalculie…) il existe également des logiciels performants. Par exemple, la personne dyslexique qui confond le « b » et le « p » peut programmer le logiciel pour surligner ces lettres dans une couleur différente pour faciliter la lecture.

La déficience psychique

Dans le cas des déficiences psychiques qui génèrent des troubles du comportement ou de l’humeur, c’est un accompagnement thérapeutique avec un praticien ou un psychologue du travail qui peut être aidant, sachant que les médicaments peuvent aussi permettre de réguler l’humeur. Il peut aussi être intéressant de jouer sur l’organisation du travail, en évitant par exemple les situations trop stressantes et en sensibilisant les collègues.

Les maladies chroniques

Pour terminer, je vais vous parler des maladies chroniques. Il est très compliqué d’expliquer brièvement les compensations qui existent, tant cette catégorie est vaste. Pour ne vous donner que quelques exemples, cancer, diabète, allergie, sclérose en plaques, Alzheimer, Parkinson, maladie de Crohn, SIDA sont des maladies chroniques. Ces maladies sont souvent accompagnées de traitements médicamenteux assez lourds et peuvent dans certains cas nécessiter des aménagements d’horaire. Les nouvelles organisations du travail comme le télétravail peuvent aussi permettre de limiter la fatigue. Avec le temps, les personnes peuvent apprendre à mieux gérer leur maladie et à repérer les premiers symptômes en cas de crise. Une personne épileptique pourra dans certains cas vous prévenir et vous dire quel comportement adopter.

C’est là une notion fondamentale : les personnes en situation de handicap ont appris à vivre avec leur déficience et sont souvent force de proposition sur les solutions à mettre en place.

En résumé

Dans ce chapitre, nous avons vu :

  • les trois différents types de compensation : la compensation humaine, la compensation matérielle et la compensation organisationnelle ;

  • les différents types de handicap et comment compenser pour chacun.

Ressources complémentaires

Cahier Agefiph n° 1 : "Recruter et accompagner un collaborateur déficient auditif" (Fichier - Format : Document PDF, poids : 2,13 MB) La déficience auditive est compatible avec l’emploi à condition de lever certaines idées reçues et de mobiliser les aides adaptées pour faire du recrutement d’une personne sourde ou malentendante une expérience réussie et enrichissante pour tous.

Cahier Agefiph n°4 : "Recruter et accompagner un collaborateur déficient visuel" (Fichier - Format : Document PDF, poids : 480,53 kB) La déficience visuelle est compatible avec l’emploi à condition de lever certaines idées reçues et de mobiliser les aides adaptées pour faire du recrutement d’une personne aveugle ou malvoyante une expérience réussie et enrichissante pour tous.

Cahier Agefiph n°6 : "Recruter et accompagner un collaborateur handicapé psychique"(Fichier - Format : Document PDF, poids : 830,17 kB) Le handicap psychique résulte de troubles mentaux chroniques ou d’une maladie psychique. Il se traduit par un dysfonctionnement de la personnalité caractérisé par des perturbations graves, chroniques ou durables, du comportement et de l’adaptation sociale.

Cahier Agefiph n°7 : Travailler avec une personne handicapée atteinte d'une maladie chronique évolutive  (Fichier - Format : Document PDF, poids : 2,58 MB) Les maladies chroniques évolutives reconnues comme un handicap depuis la loi du 11 février 2005, les maladies chroniques recouvrent un ensemble de situations très diverses (diabète, sclérose en plaques...). Elles se caractérisent par leur caractère évolutif, nécessitent une prise en charge médicale sur une longue durée et sont à l'origine de handicaps.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite