• 4 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 06/12/2021

Maintenez votre collaborateur en emploi

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Une fois que vous avez identifié et signalé les problèmes de santé, vous pouvez initier la prise en charge.

La loi handicap de 2005 stipule que les employeurs se doivent de « prendre toutes les mesures appropriées (…) pour permettre aux travailleurs handicapés (…) de conserver un emploi ou d’y progresser (….) sous réserve que cela n’entraîne pas de charges disproportionnées ».

Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement que vous avez l’obligation de tout mettre en œuvre pour maintenir une personne handicapée en emploi. Mais si ce maintien nécessite des aménagements trop lourds à supporter, par exemple la mise en place d’un ascenseur pour un salarié devenu paraplégique dans une TPE, alors il peut y avoir une exception.

Est-ce à vous de réaliser directement la prise en charge ? Nous allons voir dans ce chapitre les acteurs qui peuvent vous aider dans cette phase essentielle.

Appuyez-vous sur des experts

Pour les PME, le service RH est naturellement en soutien pour gérer les problématiques individuelles. Il est également important de mobiliser les instances représentatives du personnel et les délégués du personnel, qui peuvent également apporter leur appui sur cette thématique qui relève des conditions de travail de la personne.

Mais dans tous les cas, l’acteur n° 1 reste le médecin du travail dont le rôle est de vous préciser les situations qui peuvent poser un problème de santé au collaborateur. Le médecin du travail n’est pas là uniquement pour statuer sur l’aptitude. Il a aussi un rôle de conseil sur les solutions à mettre en place.

Si les problèmes de santé nécessitent l’intervention d’autres acteurs spécialisés, c’est le médecin du travail qui pourra vous orienter vers eux. Il vous orientera en priorité vers les autres acteurs de son service de santé au travail. Ce que l’on appelait autrefois les centres de médecine du travail se sont étoffés et accueillent d’autres professionnels :

  • les assistants sociaux, qui pourront aider les personnes à monter des dossiers de financement et qui pourront également aider la personne sur des problématiques extraprofessionnelles ;

  • les ergonomes, qui seront très intéressants à mobiliser pour réaliser des aménagements de poste de travail pour des salariés en situation de handicap ;

  • des psychologues du travail, qui aideront plus particulièrement les personnes en souffrance psychique…

Le médecin du travail pourra aussi vous orienter vers des spécialistes situés en dehors des services de santé au travail.

Il y a notamment les Sameth (services d’aide au maintien dans l’emploi des personnes handicapées), qui sont présents dans chaque département. Les Sameth sont là pour conseiller sur les actions de maintien dans l’emploi à mettre en place. Selon les problématiques identifiées, ils vous aideront à réaliser auprès de l’Agefiph une demande de financement pour différents types d’action : intervention d’un spécialiste, achat de matériel spécifique, bilans professionnels tenant compte de la situation de handicap… la liste est longue.

Tous les acteurs que l’on vient de citer : médecin du travail, assistante sociale, ergonome, Sameth, doivent agir en concertation autour de la situation du salarié et en lien avec les managers de l’entreprise. La pluridisciplinarité est essentielle et garantit la mise en place de solutions pérennes.

Mixez différentes possibilités d’aménagement

En général, c’est d’ailleurs en jouant sur différents types d’aménagement et sur l’ensemble de l’environnement de travail que vous pourrez maintenir la personne. Le dialogue avec les acteurs spécialisés facilite par ailleurs la prise en charge globale de la personne. Prenons l’exemple d’une personne malvoyante. Vous pourriez éventuellement mettre en place :

  • des aménagements techniques à l’aide d’un ergonome : écran grossissant, logiciel de synthèse vocale, ajustement de la luminosité ;

  • des aménagements organisationnels avec l’appui du management de proximité : limiter certains déplacements professionnels, proposer du télétravail ;

  • des aménagements du temps de travail. L’assistante sociale pourra faciliter la prise en compte de la sphère hors travail et suggérer un aménagement d’horaire si la personne malvoyante ressent une fatigue importante. Le médecin du travail sera alors un appui pour voir comment répartir les horaires aménagés dans la semaine ;

  • et enfin une sensibilisation du collectif peut être proposée via une association : expliquer la façon dont les charges sont réparties, comprendre les difficultés mais aussi les moyens de compensation mis en place.

Vous voyez que plusieurs types de solution existent et peuvent se combiner entre elles !

Suivez la mise en œuvre des solutions retenues

Une personne malvoyante peut avoir son niveau de vision qui se détériore, ou rencontrer de nouvelles situations professionnelles qui la mettent en difficulté. C’est pourquoi il sera très important de rester vigilant et de vérifier que les aménagements mis en place à l’instant T sont toujours efficaces.

En résumé

Pour maintenir en emploi une personne handicapée, il faut tout mettre en œuvre :

  • travailler avec les experts comme le médecin du travail, les assistants sociaux, etc., pour garantir des solutions pérennes ;

  • mélanger les possibilités d'aménagement pour trouver la solution qui marche ;

  • faire un suivi de la mise en œuvre des solutions. 

Cette conclusion fait naturellement la transition vers le chapitre qui suit, consacré à l’accompagnement des parcours professionnels.

Ressources complémentaires

Fiche Agefos PME_ Quelles démarches pour accompagner un salarié en situation de handicap (PDF)

Agefiph_Maintenir dans l'emploi un salarié en situation de handicap (Fichier - Format : Document PDF, poids : 1,17 MB) Préserver l’emploi d’un salarié dont le handicap s’aggrave ou survient permet de conserver ses compétences ainsi que sa connaissance du poste et de l’entreprise.

Cahier Agefiph n°8 : Aménager la situation de travail d'un collaborateur handicapé (Fichier - Format : Document PDF, poids : 398,40 kB) L’aménagement de la situation de travail vise à apporter des solutions techniques et organisationnelles aux éléments qui, dans l’exécution d’une tâche, sont particulièrement contraignants et/ou inadaptés pour la personne qui l’exerce. Il prend en compte l’ensemble des caractéristiques de l’employeur (économiques, conditions de production, amélioration des conditions de travail, prévention des risques professionnels…) ainsi que les capacités fonctionnelles, cognitives et psychiques de la ou des personnes concernées.

Cahier Agefiph n°10 : " Former des personnes handicapées dans l'entreprise" 2e édition (Fichier - Format : Document PDF, poids : 4,98 MB)

Fiche Agefiph_ Le maintien dans l'emploi (PDF)

Fiche Agefiph_ Tableau de bord pour faciliter le recensement et le suivi des situations de maintien dans l'emploi (PDF)

Fiche référents Agefiph_ Construire son tableau de bord pour le maintien dans l'emploi (PDF)

Fiche référents Agefiph_ Formaliser son processus de maintien dans l'emploi (PDF)

Fiche référents Agefiph_ Mettre en place un comité pluridisciplinaire de maintien dans l'emploi dans l'entreprise (PDF) 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite