• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 08/10/2020

Rédigez la fiche de poste

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Il ne reste plus qu’à rédiger la fiche de poste en tenant compte de tout ce qui a été dit dans les chapitres précédents :

  • son utilisation dans les dispositifs RH ;

  • les informations à consulter et intégrer. 

Vous en déduirez assez simplement les éléments que cet outil RH devra comporter.

L'identification du poste

Que contient une fiche de poste ? Nous avons vu l'importance qu'elle peut avoir dans différents dispositifs RH. Inventorions à présent les précieuses informations qu'elle contient.

L’intitulé du poste

C'est un titre court (3 à 5 mots) donné au poste de travail, il permet son identification ; il devra être suffisamment clair pour que tout le monde comprenne ce que fait le titulaire. Ce libellé de poste sera repris dans le contrat de travail lors de l'embauche ou pourra devenir le titre de votre offre d'emploi.

L'intitulé de fonction ou l'intitulé de la fiche métier auquel le poste est rattaché

Cette fiche peut être annexée à la fiche de poste selon les dispositifs RH utilisés.
Souvent, une fiche métier ou une fiche de fonction listera des intitulés de postes rattachés, ceci pourra vous aider pour le point précédent. :)

Une description brève du poste

En 2 à 4 lignes, le poste sera identifié au sein de l'entreprise, souvent autour de sa mission principale ou sa valeur ajoutée. Elle pourra vous aider à rédiger une offre d’emploi lors d'un recrutement.

Les missions confiées

Il est recommandé de lister 3 à 5 missions ; il s'agira de missions principales et éventuellement de missions secondaires observées et quotidiennement assumées par le titulaire du poste.

Pour chaque mission, vous pourrez indiquer 2 ou 3 tâches principales réalisées.
Il pourra être spécifié des "livrables", c'est-à-dire des productions attendues qui constitueront la matière nécessaire pour formuler des objectifs de performance lors des entretiens d'évaluation (critères quantitatifs, tels que moyenne de chiffre d'affaires généré, nombre moyen de clients en portefeuille confié, nombre moyen de groupes de stagiaires par mois, nombre moyen d'heures de cours à animer...).

L'environnement du poste de travail

 Le rattachement hiérarchique ou la position dans l’organigramme de l’entreprise.

Les responsabilités managériales : type d'équipe confiée (ingénieurs, chefs de projets, ouvriers...), effectif.

Les moyens alloués en termes de ressources matérielles nécessaires à la réalisation des missions confiées.

Quelques exemples : outils de travail (caméra pour un poste de caméraman, grue pour un conducteur de grue), bureau (fermé ou open space), télétravail, logiciels utilisés, équipements informatiques ou autres, voiture...

Le lieu de travail principal et les déplacements réguliers.

La mobilité géographique ; notamment le territoire confié pour les postes commerciaux itinérants.

Les horaires prévus et spécifiques au poste, notamment les astreintes éventuelles...

Les aspects liés au contrat de travail

  • Le statut : cadre, employé, ouvrier, agent de maîtrise, freelance…

  • La classification éventuelle dans la convention collective ou le dispositif de classification défini par l’entreprise.    

  • Le type de contrat de travail : CDD, CDI, intérim, contrat en alternance…
    Différents types de contrats de travail - travail-emploi.gouv.fr

  • La rémunération : souvent une fourchette en fonction de l’expérience ; on partira de ce qui est pratiqué dans l'entreprise. Un benchmarking avec le marché du travail sera toujours intéressant, pour voir si des mesures d'adaptation sont nécessaires. 

  • Les modalités de temps de travail : temps plein ou temps partiel, récupération de temps de travail spécifique au poste...

  • Les risques professionnels encourus : nous l'avons vu, dans certains secteurs d'activité, il est important voire obligatoire de détailler les risques encourus, les conseils de sécurité, les diplômes, certifications obligatoires pour exercer le job. 

La gestion des compétences

La fiche de poste a des liens directs avec la gestion des talents et des compétences au sein de l'entreprise : gestion des carrières, formation, recrutement...

Elle précisera donc les compétences à mettre en œuvre dans l'exercice des missions et tâches décrites.

3 catégories principales :

  • les savoirs : connaissances, savoirs théoriques liés au poste de travail ;

  • les savoir-faire : la maîtrise acquise par la pratique de méthodes et d’outils ;

  • les savoir-être : les types de comportement au travail, de qualités relationnelles spécifiques au poste.

Les qualifications nécessaires à l'exercice du poste :

  • le niveau d'expérience recommandé : peut être libellé en années mais aussi en termes de postes occupés précédemment ;

  • les diplômes, certificats, habilitations requis (le permis de conduire peut être indispensable !) ;

  • les langues étrangères et les niveaux requis pour accomplir les missions (attention aux règles légales) ;

  • les autres outils ou méthodes spécifiques au poste.

Les critères de mobilité :

On listera parfois les postes "passerelles", c'est-à-dire les postes susceptibles de générer des mobilités et des évolutions de carrière sur la base de compétences communes ou faciles à adapter.

Les étapes finales

La rédaction est une phase importante, d'autant plus qu'elle nécessite une observation concrète de la réalité du poste et donc une objectivité quant à la distance à prendre par rapport aux personnes observées. Il s'agit d'une description du poste !

Il est vivement recommandé, quelle que soit la situation de l'entreprise, de faire relire et valider la fiche de poste, au minimum par le manager et par un titulaire du poste de travail. 

Dans le cadre d'un projet d'entreprise, les fiches de poste pourront être soumises à un comité de validation chargé de veiller à l'homogénéité et à la conformité des travaux. 

Selon la taille de l’entreprise et le dispositif RH dans lequel s’insère la fiche de poste, il pourra être imposé que le rédacteur mentionne son identité et signe son travail. La même opération peut être demandée aux valideurs

Enfin , la date de rédaction doit figurer, ainsi que la date de révision préconisée. 

En résumé

À vous d'agir, maintenant ! La fiche de poste n'a plus de secrets pour vous !
Bien rédigée, elle sera un outil puissant de gestion des compétences, un repère important pour optimiser vos recrutements, la gestion des talents et même la performance de l'entreprise.  

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite