• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 07/08/2020

Faites cours devant une classe

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Lors d'un cours en présentiel, la configuration change complètement par rapport au contexte de la conférence.

Le public est plus restreint (de 5 à 40 personnes environ) et la différence entre l'orateur et l'auditoire est moins marquée physiquement : l'orateur est plus proche, la salle plus petite. Il y a davantage de proximité, c'est plus intime et propice aux échanges : vous pouvez discuter avec les apprenants, interagir avec eux, répondre à leur questions.

Faire cours est plus naturel que de parler à une conférence, c'est donc moins stressant. Cela dit, cela peut-être plus fatigant parce que :

  1. Cela dure en général plus longtemps : en temps (en nombre d'heures d'affilées) mais aussi en fréquence (série de plusieurs séquences de cours par exemple) ;

  2. On est amené à dire et répéter plusieurs fois les mêmes choses (c'est le cas lorsque vous donnez le même cours, à différentes classes).

👩🏻 (Laurène) : Cela m'est arrivé de donner un cours d'une heure et demie 3 fois de suite (à 3 classes différentes) au cours du même après-midi. A la fin, j'étais crevée et j'avais mal au dos.

Il faut parvenir à garder le niveau d'énergie assez haut pour emporter vos apprenants avec vous.

Préparez la salle de classe

Comme d'habitude, vous devez préparer votre intervention afin de garder le niveau d'énergie assez haut et d'éviter les imprévus.

Agencez l'espace

Vous pouvez par exemple, placer les tables en U plutôt qu'en rang si possible, ou alors créer des îlots de tables (comme en maternelle) ; cela encouragera l'entraide, l'intelligence collective, l'empathie, le partage et l'écoute active : des ingrédients fondamentaux pour bien apprendre.

N.B. : Si c'est en amphi, et/ou que les chaises et bureaux sont fixés au sol, c'est dommage. Essayez alors de trouver des parades :

  • Demandez aux apprenants de s'asseoir vers le devant de la salle.

Vous pouvez aller plus loin si vous le désirez en cassant les codes et les murs de la salle de classe :

  • Asseyez-vous parmi eux, ils se retourneront vers vous.

  • Demandez-leur de s'asseoir sur les bureaux ; pourquoi pas.

  • Faites le cours dehors, assis dans l'herbe ou autre.

  • Etc.

Vérifiez l'équipement de la salle

Si vous projetez quelque chose (une présentation, un film…) ou prévoyez d'utiliser internet (montrer un site internet ou une vidéo en ligne) pendant votre cours, il vous faut impérativement tester l'équipement de la salle.

Faites-le, cela évite de perdre du temps en cas de problème technique, et de briser le rythme du cours.

Rendez votre cours mémorable

Interagissez avec les apprenants

Profitez de la proximité dont vous bénéficiez avec vos apprenants pour les engager au maximum !

  • Rebondissez sur les réactions de vos élèves : un sourire, un froncement de sourcil, un "bavardage" ? Construisez-dessus, intégrez leur réactions dans votre flux de paroles.

  • Autorisez-vous des digressions (pas trop fortes) : pour expliquer en détail une anecdote, une expérience (ce moment est adoré d'un auditoire, vous aurez toute leur attention, quel que soit leur âge).

  • Posez des questions, encouragez-les à participer.

  • Souriez, félicitez, remerciez régulièrement ; soyez bienveillant.

Si vous vous rendez humain, abordable et affable, les apprenants s'accrocheront à votre matière et retiendront en grande partie ce que vous leur enseignez.

Soyez énergique

Ne restez pas assis, caché derrière votre bureau. Avancez-vous plus près, adossez-vous contre le bureau, ou bien restez debout, et déplacez-vous entre les tables.

Mettez-vous donc à niveau, parmi eux, proche d'eux, cela encourage leur participation et cela a l'avantage de dissiper :

  • le stress de certains élèves (même le vôtre),

  • l'ennui.

👨🏻 (Stéphane) : Et de la même façon que pour une conférence, faites des "mots en gras", et ayez une gestuelle adaptée, cela facilite la compréhension de ce que vous dites.

Enseigner c'est aussi raconter une histoire… Adoptez donc les codes du "storytelling" dès que vous le pouvez.

Faites face aux contingences du présentiel

Essayez de ne pas prendre les choses personnellement et de réagir posément, toujours dans la discussion.

On observe de plus en plus l'usage de l'ordinateur en cours, surtout dans l'enseignement supérieur et la formation pour adultes : l'enseignant se retrouve parfois face à un mur d'ordinateurs et n'est pas en capacité de "connecter" avec ses étudiants, ni d'interagir avec eux par le regard, ne serait-ce que ça… Il n'y a pas de mal en soi à utiliser un ordinateur côté élève si c'est pour prendre des notes, car cela va beaucoup plus vite qu'à la main. Ne cherchez donc pas à l'interdire sans d'abord comprendre le contexte. Expliquez-leur que vous n'avez rien contre les ordinateurs si c'est pour prendre des notes. Cela dit, si vous observez que l'ordinateur leur sert à autre chose, si vous comprenez que l'usage qu'ils en font sort du cadre du cours, vous avez deux solutions :

  1. Leur demander de fermer leur ordinateur, mais ce n'est pas la meilleure solution car elle est un peu rigide et peut être mal vécue, sans résoudre le problème d'ennui ou d'inattention pour autant ;

  2. Changez votre attitude, votre ton (racontez une anecdote), augmentez votre niveau d'énergie : cela les surprendra, captera leur attention et leur fera lever les yeux de l'écran.

En effet, si vos élèves font autre chose que de vous écouter, c'est parce qu'ils y trouvent un intérêt. Ne le prenez pas personnellement, contre vous, mais plutôt comprenez que c'est normal de ne pas réussir à rester activement attentif de façon prolongée.

Prenez ce paramètre en considération, et de temps en temps, "ravivez la flamme" en puisant dans les ressources du "storytelling". Vous verrez que vous parviendrez beaucoup mieux à capter l'attention de votre auditoire.

C'est un peu annexe au "public speaking" et cela concerne plutôt la gestion de groupe, mais dans le cas où vous devriez gérer un élément dissipé ou perturbateur : ne vous vexez pas, restez calmes, posés et engagez la discussion. N'humiliez pas, ne perdez pas votre sang-froid.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite