• 12 heures
  • Difficile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 20/07/2020

Utilisez l’équation du radar avec brouillage

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans ce chapitre, nous verrons l'application de la détection radar avec la présence de brouilleurs : brouilleurs localisés sur la cible ou brouilleurs distribués autour de la cible.

Étude du cas d’une cible de type brouilleur avec définition de la densité spectrale de bruit émis

Dans le cas où la cible illuminée par le radar serait équipée d'un brouilleur, il serait nécessaire de décrire l'influence de ce brouilleur sur l'équation du radar. Nous décrivons par b(ν) , la densité spectrale de bruit du brouilleur. Cette densité spectrale est donc décrite en W/Hz.

Configuration radar avec cible brouilleuse
Configuration radar avec cible brouilleuse

 Lorsque la cible détecte une onde incidente, un système de brouillage est mis en fonctionnement (mode transpondeur) et génère le bruit b(ν) avec une antenne de gain Gb . La densité spectrale du bruit capté par le radar est donc :

bB1(ν)=bB(ν).Gb4πR2.Gr.λ24π.1L

L sont les pertes liées à la réception et à la propagation du signal brouilleur. Ce bruit s'ajoute au bruit propre du récepteur, de densité spectrale k.T.F et ainsi la densité spectrale du bruit total à l'entrée du récepteur est :

bB(ν).Gb.Gr.λ2(4π)2R2L+k.T.F

En considérant la bande du récepteur radar égale à Δf , alors le rapport (S/B) devient :

(SB)=PtGtGrλ2σ(4π)3R4Lsignal.1(bB(ν).Gb.Gr.λ2(4π)2R2L+k.T.F)brouillage.1Δf

Dans le cas d'un brouilleur émettant suffisamment de puissance, le bruit associé au récepteur est négligeable et on écrit :

(SB)PtGtλ2σ(4π)R2bB(ν)GbLΔf

L=L/L . Nous notons qu'il y a annulation des pertes sur le trajet retour ( L sont des pertes sur le trajet aller et retour et L sur le trajet retour). En effet, ces pertes affectent à la fois le signal de la cible et le signal de brouillage ; elles se compensent dans le rapport signal à bruit.

Étude du cas de présence de brouilleurs dans le champ d’observation du radar. Influence sur la détectabilité de la cible

Nous avons une autre situation de fonctionnement du radar où nous pouvons avoir la présence de multiples brouilleurs en plus de la cible.

Présence de brouilleurs dans l'environnement radar
Présence de brouilleurs dans l'environnement radar

Nous pouvons alors donner la puissance reçue par le radar et provenant de la cible :

Pr=PtGtGRλ2σ(4π)3R4L

ainsi que la puissance provenant de l'ensemble des N brouilleurs :

Pb=k.T.F+Ni=1bBi(ν).Gbi.GRi.λ2(4π)2R2Li

Le rapport signal à bruit devient donc, dans le cas de la présence de ces N brouilleurs :

(SB)=PtGtGRλ2σ(4π)3R4L(k.T.F+Ni=1bBi(ν).Gbi.GRi.λ2(4π)2R2Li)1

De la même manière qu'avec la cible brouilleuse, nous pouvons négliger le bruit du récepteur si la puissance des brouilleurs est grande. Nous avons alors :

(SB)PtGtGRσ(4π)R4ΔfNi=1bBi(ν)GbiGRiLiR2i

Nous remarquons que cette expression se réduit à la relation présentant le cas de la cible brouilleuse en se limitant à i=1 et en supposant l'antenne bien orientée vers le brouilleur unique ( GRi=GR ).

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite