• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 28/04/2020

Mettez en place les évaluations

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Le but d'un cours c'est d'apprendre quelque chose. Ajouter des exercices d’évaluation permet de mesurer la compréhension et les connaissances des apprenants.

Dans un cours en ligne, on peut trouver diverses formes d'évaluations, et chacune a son intérêt propre.

Etant donné le nombre d'inscrits à un cours en ligne, il est impossible pour l'enseignant seul de corriger les travaux des apprenants. Heureusement, deux outils très répandus dans les cours en ligne permettent de gérer les corrections :

  1. La correction automatique

  2. La correction par les pairs

La correction automatique

Le quiz

Un exemple emblématique de la correction automatique c'est le quiz ou QCM. Les bonnes et mauvaises réponses sont enregistrées à l'avance, ce qui fait que lorsque l'apprenant passe le test, sa note est générée automatiquement.

Mais il y a un autre avantage au quiz : c'est amusant. C'est un petit challenge qui rend l'apprentissage plus ludique.

Etant donné qu'un quiz a vocation à être relativement facile (si on a bien suivi le cours), il est souvent réussi. Par conséquent, il motive et encourage l'apprenant à poursuivre le cours !

Autres

En dehors du quiz, on retrouve d'autres formes d'évaluations à correction automatique comme :

  • les textes à trous,

  • les notions à relier entre elles,

  • les vrais/faux,

  • les propositions à remettre dans l'ordre.

La correction par les pairs

Dans les corrections par les pairs, un devoir n'est pas corrigé par une seule personne mais par plusieurs (entre 3 et 5). Un apprenant va devoir corriger 3 copies par exemple et être corrigé par 3 personnes.

Il y a plusieurs types d'évaluations par les pairs. En général, ils permettent de valider des compétences, des savoir-faire. Au contraire d'un quiz par exemple qui mesure plutôt la connaissance, la mémoire.

La question ouverte

On pose une question à l'apprenant, et il doit y répondre de façon approfondie.

Au minimum, il s'agit pour lui de répondre en un paragraphe. Mais on voit des cours dans lesquels une vraie rédaction structurée est demandée.

Le livrable à rendre en fin de cours

Prenons le cas d'un cours d'initiation au HTML : il n'est pas rare de trouver, à la fin, une activité qui requiert la création d'une page web.

Dans ce type de cas, la correction ne peut pas être automatique. Il faut prendre en compte d'autres critères que la technique comme la précision ou l'esthétique par exemple. D'où l'intérêt de faire corriger par les pairs.

L'activité fil rouge (à l'échelle d'un cours)

Cela requiert une charge de travail plus importante pour l'apprenant.

Mais c'est l'occasion pour lui de mettre en perspective ses compétences au fur et à mesure qu'il les acquiert en suivant le cours.

Le projet personnel

Dans les formations plus conséquentes, c'est bien de pouvoir proposer aux apprenants des projets à vocation professionnalisante.

En général, un projet est une suite d'exercices. Ces exercices jalonnent le cours, par exemple un par semaine. Ils sont différents les uns des autres mais ils sont connectés les uns avec les autres. Le premier exercice permet de faire le deuxième qui permet de faire le troisième, etc.

Prenons un cours sur l'expérience utilisateur. Une idée d'activité fil rouge pourrait être de demander aux apprenants de concevoir un produit adapté aux utilisateurs. Les exercices pourraient être les suivants (dans l'ordre) :

  1. Procédez à des interviews utilisateurs pour sonder les besoins.

  2. Brainstormez pour trouver des idées qui répondent à ces besoins.

  3. Réalisez le prototype de la solution sélectionnée.

  4. Testez votre prototype auprès des utilisateurs.

  5. Itérez et améliorez le produit en fonction des feedbacks reçus pendant les tests utilisateurs.

Le projet en groupe

C'est le même principe sauf que c'est à plusieurs.

Ce sont alors des compétences supplémentaires qui sont à considérer, comme :

  • l'esprit d'équipe,

  • le leadership,

  • l'écoute,

  • l'entraide,

  • la répartition des tâches.

Pour résumer, on pourrait dire que :

  • Le projet personnel évalue des compétences avant tout techniques.

  • Le projet en groupe évalue des compétences techniques + des compétences douces.

Souvent, ce qui est testé là, c'est donc non seulement la capacité à mener un projet sur le long terme (comme on l'a vu avec l'exemple du projet UX) ; mais aussi, la capacité à travailler en équipe, à communiquer ses idées, à accepter la critique.

Dans le chapitre suivant, nous allons voir comment se préparer au tournage du cours.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite