• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 15/12/2020

Anticipez les risques de trésorerie

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Nous évoquons dans ce dernier chapitre sur la gestion de trésorerie la question très technique de la gestion des risques.

La trésorerie d’une entreprise peut faire face à 2 grands types de risque spécifiques :

  • Les risques de taux, quand la variation des taux d’intérêt peut impacter la valeur des placements ou des dettes de trésorerie.

  • Les risques de change, quand la société a de la trésorerie dans plusieurs monnaies. La variation des taux de change peut conduire à modifier la trésorerie du groupe.

Pour mieux le comprendre, concentrons-nous sur le risque de change, qui est en pratique le plus fréquent.

Projetez vos positions en devises

Le plus simple, pour bien visualiser ce risque de change, est de rêver un peu.

Vous faites une vente de 1 million de dollars à un gros client américain qui impose de vous payer en dollars. Comme le cours du dollar est de 0,90 € le jour de la vente, vous vous endormez heureux d’avoir gagné 900 k€. Mais si vous êtes payé un mois après et que, ce jour-là, le cours du dollar a baissé à 0,80 €, votre réveil risque d’être difficile. En convertissant vos dollars, vous n’aurez que 800 k€.

C’est donc cela, le risque de change : l’impact des variations de cours sur votre trésorerie. Il se décompose en deux :

  • Un risque virtuel d’abord. Ça, c’est quand votre client vous paye le million de dollars, mais que vous ne le convertissez pas. À ce moment-là, votre perte n’est que théorique, quand vous faites vos comptes en euros. Ce risque théorique peut avoir des conséquences sur votre bilan, mais si vous conservez vos dollars, par exemple pour payer vos frais aux États-Unis, votre risque ne se réalisera pas.

  • Le risque devient un risque réel quand vous convertissez votre position.

Utilisez des instruments de couverture

À partir de ce tableau de vos flux et de vos positions en devises, vous pourrez faire le diagnostic du risque de change et éventuellement vous protéger.

Si vous anticipez des variations de cours des devises et si l’impact est significatif sur vos résultats, vous pourrez utiliser ce que l’on appelle des instruments de couverture de change.

Ils sont assez variés. Cela dépend de votre humeur, selon qu’elle est plus ou moins joueuse.

Les contrats à terme

Si vous avez besoin d’avoir des certitudes pour dormir tranquille, vous pourrez souscrire un contrat à terme. Il vous permet de fixer de manière certaine le cours auquel vous convertirez votre million de dollars dans un mois.

Si vous fixez le cours de 0,90 € pour un dollar, vous savez que vous toucherez 900 k€. L’inconvénient est que si le dollar est monté entretemps à 1 €, vous n’en bénéficierez pas et vous perdez la chance de gagner 100 k€ supplémentaires.

Les options

Si au contraire vous avez besoin de faire des paris pour vous endormir, vous pourrez prendre des options. Comme le nom l’indique, ce sont des instruments qui vous laissent l’option d’agir ou pas selon les circonstances.

Par exemple, vous pourrez acheter l’option de vendre votre million de dollars contre 900 k€. Le jour de convertir, 2 cas de figure sont possibles :

  • Soit le cours du dollar est inférieur à 0,90 €. Dans ce cas-là, vous choisirez d’exercer votre option et toucherez vos 900 k€.

  • Soit le cours du dollar est supérieur à 0,90€ ; à 1 €, par exemple. Là, vous choisirez de ne rien faire... et vous toucherez 1 M€.

Vous pourrez comparer ce que vous proposent les établissements financiers selon vos besoins de change et vos anticipations.

En résumé

Anticiper votre trésorerie passe donc par :

  • la prévision des encaissements et décaissements dans un tableau de trésorerie,

  • l'anticipation des risques éventuels, en particulier les risques de change.

Nous arrivons à la fin de ce cours. Bravo ! Avec la dernière activité, vous aurez appris à :

  • analyser votre trésorerie grâce à la création d'un tableau de cash-flow, à partir de l'analyse de divers indicateurs ;

  • gérer votre trésorerie, notamment les manques et les excédents de cash ;

  • anticiper votre trésorerie en réalisant un plan de trésorerie qui prévoit les encaissements et les décaissements à venir.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite