• 15 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 06/01/2020

Décomposez le produit en blocs

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

La méthode du diagramme de fiabilité est une représentation graphique du système et de la fiabilité. Elle a été créée en 1960 dans le domaine de la sécurité. Elle est aussi appelée méthode du diagramme de succès (Reliability Block Diagram).

Le système est représenté sous forme d'un diagramme de blocs. Chaque bloc représente un composant. Les blocs sont vus comme un switch qui est :

  • ouvert quand le composant est en bon état ;

  • fermé quand il est défaillant.

Il y a une entrée et une sortie dans chaque diagramme.

Le système est considéré en bon fonctionnement si un circuit réussit à traverser le diagramme de l’entrée à la sortie.

Cette méthode permet la qualification de la fiabilité et la disponibilité du système, mais sans signification physique du système.

Exemple de traversée d'un diagramme
Exemple de traversée d'un diagramme

Principes généraux d'un BDF

Avec BDF, il est possible de décomposer un système en blocs "monofonctionnels" indépendants. Chaque bloc possède un nombre fini d'états. Les événements sont indépendants.  Cette méthode s’adapte bien aux systèmes non réparables (simples ou complexes). Mais pour des systèmes réparables, les conditions applicables sont très restrictives.

Mise en œuvre d'un BDF

La construction d'un bloc diagramme fiabilité nécessite pour chaque bloc d'identifier le bloc (dispositif, matériel...), de connaître les modes de fonctionnement possibles, et de connaître l'impact des défaillances/réparations sur le fonctionnement du système.

L'utilisation d'un bloc diagramme fiabilité pour une quantification nécessite de plus :

  • pour quantifier la fiabilité : d'avoir des informations sur les paramètres concernés par la fiabilité (taux de défaillance, MTBF...) ;

  • pour quantifier la disponibilité : d'avoir des informations sur les paramètres concernés par la maintenabilité (MTTR, politique de maintenance…).

Il existe plusieurs types de systèmes, passons-les en revue dans le prochain chapitre.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite