• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 21/11/2019

Utilisez la démarche d'analyse

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Faire un détecteur, c'est bien...

Mais qu'est-ce qu'on attend exactement de lui ? Que doit-il faire au juste ? Quels composants utiliser ? Pourquoi ? Quels sont les impacts de nos choix ?

C'est une sensibilisation et un accompagnement progressif que nous allons aborder ensemble au fil de cas opérationnels traités. Ce cours aborde les concepts de base. Pour nous aider dans notre réflexion, nous nous poserons des questions qui nous ferons prendre conscience des éléments à considérer pour un bon développement.

Questionnons-nous...

C'est quoi, un développement ?

C'est l'ensemble des activités qui permettent de transformer une idée, un principe, en un produit, objet ou système, procédé ou service prêt à être exploité.

En première approche, le développement est composé d'une phase de conception, d'une phase de réalisation et d'une phase de mise au point.

La conception, ça sert à quoi ?

La conception permet de comprendre et de prévoir ce qu'il faut faire.

Et la réalisation ?

La réalisation consiste à le faire concrètement.

Mais alors, à quoi correspond la mise au point ?

La mise au point consiste à s'assurer que ce qui a été réalisé satisfait aux attentes des personnes qui ont un intérêt avec ce qui a été développé.

Où se situe alors l'analyse fonctionnelle et organique dans tout ça ?

La conception est séparée en 2 étapes : l'analyse fonctionnelle et l'analyse organique.

L'analyse fonctionnelle

Elle s'occupe des fonctions, des services rendus par le produit, ici le système embarqué ou l'objet connecté. Chaque fonction exprime un résultat à atteindre.

L'analyse organique

Elle étudie la façon dont le système est construit pour répondre aux attentes de l'analyse fonctionnelle. Elle exprime la solution retenue, le moyen proposé pour atteindre le résultat.

Le penser système

Le penser système nous permet de voir le système embarqué ou l'objet étudié en tant qu'ensemble. Il introduit la réflexion sur les fonctionnalités de haut niveau que le système doit réaliser, sur les services qu'il doit rendre.

Du point de vue de l'utilisateur, dans notre cas du détecteur, les fonctionnalités peuvent être :

  • de détecter les fumées ;

  • d'envoyer une alerte sonore ;

  • de nous avertir à distance par SMS, par mail en cas d'alerte.

Le Penser Système donne un contexte d'utilisation spécifique et des contraintes environnementales : dans notre cas, un lieu résidentiel, un positionnement au mur ou au plafond, une caractéristique spécifique, comme être autonome en énergie.

Pour nous aider, nous pouvons aussi tenter de décrire le fonctionnement du système sous forme d'histoires appelées aussi "stories". Chaque histoire décrit une fonction opérationnelle ou tout élément pouvant avoir de la valeur pour son bénéficiaire.

Dans tous les cas, ces éléments doivent permettre aux équipes de développement de savoir exactement ce qui est attendu du comportement du système, de la performance à atteindre et des contraintes qu'il doit satisfaire.

Elle est poursuivie par une analyse interne du produit pour déterminer les fonctions et contraintes internes que le système doit considérer pour répondre aux fonctions de service.

La finalisation de cette étape est la rédaction de la spécification fonctionnelle du besoin. Nous la détaillerons ultérieurement.

Cette base, ainsi posée, répond à la question du QUOI :

Qu'est-ce que nous devons faire exactement ? Qu'est-ce qui est attendu par notre utilisateur bénéficiaire ?

Nous allons maintenant nous occuper du comment le faire. Pour cela, de nouvelles questions arrivent.

  • Vais-je vouloir faire évoluer mon système ?

  • Est-ce un exemplaire unique ou multiple ?

  • Vais-je devoir ou vouloir régler des paramètres ?

  • Est-ce que je peux réparer mon produit s'il tombe en panne ?

Ces nouvelles questions, nous devons nous les poser car leurs réponses vont modifier la solution que nous allons développer.

En effet, dans notre exemple, nous avons une relation directe entre la consommation électrique du détecteur, la taille de la pile, l'autonomie et la dimension du produit. Une relation existe également entre les critères de détection à prendre en compte (un ou plusieurs critères parmi la fumée, la flamme, la chaleur) et la complexité résultante du système.

Les seuils de détection et la durée de fonctionnement attendue en cours de détection, la capacité à fonctionner de nouveau après un événement avéré vont modifier également la conception de notre détecteur et son design.

Le choix des composants, le choix des matériaux seront ainsi différents suivant nos réponses.

De la même manière, si nous devons modifier nos paramètres, régler un seuil de déclenchement, par exemple, nous allons vouloir que cela soit simple. Nous pouvons vouloir les modifier au niveau du circuit électronique ou via une interface programmable. Se dire cela, c'est orienter notre conception.

Dans le premier cas, on peut imaginer pouvoir réaliser notre détecteur uniquement avec des composants électroniques. Dans l'autre, on introduit une nécessaire programmation de certains composants à partir desquels nous allons pouvoir modifier des paramètres.

L'activité suivante consiste à regarder si certains éléments ne sont pas communs à plusieurs fonctions, puis de rassembler ces éléments. Je pense par exemple aux circuits d'alimentation qui vont amener l'énergie nécessaire aux composants de notre détecteur.

Des choix sont à faire, des décisions sont à prendre et elles peuvent être nombreuses. C'est à ce niveau que l'architecture des produits se dessine, que le partitionnement est fait.

De ces choix dépendent le coût de la solution finale, sa complexité, le temps nécessaire pour la mettre en œuvre, sa capacité à évoluer, à être réparée, à être réutilisée.

Notre choix va ainsi mettre en œuvre différents blocs, reliés entre eux pour réaliser les fonctions du produit. Encore une fois, chaque conception sera différente car elle répondra, au-delà de considérations purement opérationnelles, environnementales, réglementaires ou normatives, à des choix qui dépendent de la compétence ou de l'affinité des concepteurs vis-à-vis de la technologie qu'ils déploient, et de la stratégie développée autour du produit.

En résumé

En résumé, dès que les besoins sont définis, deux questions orientent notre possible décomposition :

  1. Quelles fonctions le détecteur met-il en œuvre pour répondre aux besoins ? C'est la décomposition fonctionnelle qui répond à cette question. Quelle décomposition fonctionnelle faites-vous pour votre détecteur de fumée ?

  2. Quels composants et interactions entre ces composants sont nécessaires pour réaliser ces fonctions ? C'est la décomposition organique qui répond à cette question. Quelle décomposition organique faites-vous pour le détecteur de fumée, en cohérence avec votre décomposition fonctionnelle?

À vous de jouer...;)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite