• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 21/11/2019

Assurez-vous du bon fonctionnement du détecteur

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Nous avons vu comment penser le détecteur de fumée dans son environnement, comment le développer, comment développer ses fonctions et ses caractéristiques essentielles et enfin comment le concevoir et le réaliser.

Nous allons passer à présent à la phase la plus critique de votre projet :

  • l’intégration des différents blocs :

    • bloc de détection de fumée,

    • bloc de détection de chaleur,

    • bloc d’alimentation,

    • bloc de communication,

    • …. ;

  • la vérification que le système réalise bien la fonction pour laquelle vous l’avez dédié.

Comment intégrer et vérifier efficacement votre premier système embarqué ?

L’intégration et la vérification sont les activités du développement les plus coûteuses en moyens et temps passés. Toute la problématique de cette phase est de trouver le meilleur compromis entre le coût et le niveau de confiance que vous aurez en le fonctionnement de votre système.

La démarche procède en plusieurs étapes.

Étape 1 - Bien définir les objectifs que vous cherchez à atteindre 

  • Souhaitez-vous que votre système soit infaillible ?

  • Quelle finesse de détection souhaitez-vous ?

  • Acceptez-vous que certaines fonctions puissent être défaillantes ? Lesquelles ?

Détecter les fumées. Enregistrer, modifier le numéro de téléphone. Alerter à distance par l'envoi de SMS et d'e-mail sur un numéro de téléphone. Régler les seuils de détection à distance. Détecter la chaleur du feu. Alerter localement de la d
Quelles fonctions peut-on accepter défaillantes ?

Étape 2 - Déterminer la manière (procédure) dont vous allez vous y prendre pour vérifier votre système embarqué

Une chose est certaine : n’effectuez pas la vérification des fonctions de votre détecteur uniquement après l’avoir complètement intégré. En effet, si vous faites cela, c’est l’assurance de passer du temps à défaire et à refaire, et donc de dépenser du temps et de l’argent pour rien.

Pourquoi disons-nous cela ? Pour répondre à cette question, il faut revenir à l’essence même de la vérification...

Selon vous, pourquoi allez-vous vérifier votre système ?

Ce n’est pas pour vous assurer que votre système fonctionne correctement, mais pour trouver des problèmes de fonctionnement.

Au-delà de trouver des problèmes, il va falloir les corriger. Pour cela, il faut en connaître la cause. Vous allez rouvrir votre détecteur (dans le meilleur des cas) , désassembler les blocs et investiguer pas à pas.

Nous appelons cela une approche incrémentale.

À vous de déterminer les bonnes étapes d’intégration et de vérification à mener.

Vous pouvez vous baser sur la criticité des fonctions, par exemple intégrer le bloc de détection de fumée avec le bloc d’intelligence et vérifier que les alertes sont correctes en présence de fumée. Puis en remplaçant le bloc de détection de fumée par celui de détection de chaleur et ainsi de suite, jusqu’à l’intégration complète.

Pour chacune des étapes, il faudra :

  • définir le besoin vérifié ;

  • identifier les données externes d’activation à mettre en place ;

  • décrire précisément les résultats attendus.

Étape 3 - Définir les moyens que vous allez utiliser pour mener la vérification

Cela va dépendre ici aussi du coût que vous voulez investir dans cette activité.

Est-ce que vous allez placer le détecteur dans votre salon et ensuite mettre le feu à votre maison ? Nous vous proposons plutôt d’utiliser un endroit moins critique pour votre avenir : votre garage, un hangar désaffecté... D’identifier un espace sécurisé dans lequel vous pourrez faire du feu, de prévoir un extincteur... Il faut aussi prévoir d’être à portée de votre connexion WiFi et d’avoir votre smartphone ou PC à côté. En fait, il vous faut prévoir les moyens au regard des fonctions que vous souhaitez vérifier.

Cet environnement de vérification doit être représentatif du contexte d’utilisation usuel du système.

Maintenant, vous pouvez intégrer les blocs en suivant la procédure décrite.

Si vous n’arrivez pas à intégrer des blocs entre eux, c’est que :

  • votre activité de conception n’a pas été menée avec sérieux ;

  • ou que vous aviez oublié de prendre en compte certains critères.

Si de tels problèmes surviennent, cela va engendrer un surcoût important à votre projet, car il va falloir revoir la conception des blocs et refaire tout ou partie du développement.

La vérification consiste donc à identifier les problèmes dans la réalisation du produit.

Vous allez appliquer sur tout ou partie du système ainsi réalisé un échantillon de données d’entrées et d’environnement, et vous allez vérifier si le résultat obtenu est conforme à celui attendu et que vous aviez défini au début de la phase de développement.

Cela signifie donc que les vérifications devront être mises en regard des besoins fonctionnels que vous avez exprimés dans les premières phases du développement.

Vous allez vous rendre compte que pour mettre en place l’environnement et la procédure de vérification, vous aurez besoin de précisions sur le besoin.

Par exemple : si vous avez exprimé le besoin sous la forme suivante : « le détecteur doit envoyer un sms dès qu’il détecte de la fumée », les questions suivantes vont se poser à vous quand vous allez devoir vérifier cela :

  • Quel type de fumée doit-il détecter ?

  • Sous quel délai doit-il émettre le sms ? Dans la minute, la seconde, l’heure ?

  • Quel sms envoyer ? Quel message ? Combien de sms ?

  • Où noter le numéro de téléphone ?

  • ...

Si vous n’avez pas de réponses à ces questions, alors vous n’avez pas suffisamment pensé votre système, et peut-être que le détecteur que vous avez conçu ne peut pas répondre aux bons besoins. Vous allez donc constater trop tard que vous n’avez pas développé le bon détecteur et vous allez être obligé de tout refaire !!!

La vérification se prépare dès l’expression du besoin qui doit être la plus précise et non ambiguë possible pour, d’une part développer le bon produit, et d’autre part mettre en place les procédures et moyens de vérification adéquats. Vous identifierez dès le début les scénarios fonctionnels qui vous serviront à vérifier votre système.

Attention de ne pas tester uniquement les cas fonctionnels qui ont mis en exergue l’anomalie, car votre correction a peut-être modifié le comportement d’autres cas fonctionnels qui avaient été vérifiés corrects avant votre correction. Il vous faut donc penser à repasser l’ensemble des vérifications après toute correction.

En résumé

  • L’intégration doit se prévoir dès la conception.

  • La vérification doit se prévoir durant la définition du besoin.

Nous appellerons les 3 étapes de préparation : les plans d’intégration, de vérification et de validation.

Ce plan doit être clair dans votre esprit, et si possible documenté pour être reproductible.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite