• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 21/11/2019

Choisissez les matières premières et le packaging

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Dans ce chapitre, nous allons aborder le packaging des systèmes embarqués et des objets connectés. Nous verrons pourquoi cette activité souvent sous-estimée est cruciale pour le succès des produits que nous développons...

Pour sélectionner les composants de notre détecteur de fumée, nous avons quand même quelques questions à nous poser...

Existe-t-il une prise électrique au plafond, sur le mur, ou est-il préférable de développer un dispositif autonome en énergie ?

Si oui, quel degré d’autonomie désirons-nous ? Une heure ? Une journée ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? Cinq ans ? Le choix de chaque composant électronique actif, sa consommation individuelle et l'impact sur la consommation électrique de l'ensemble doivent être étudiés.

Le dispositif doit-il être maintenable ou réparable, jetable ?

Normalement non, la simplicité du dispositif doit permettre un fonctionnement optimal sans intervention pendant de nombreuses années.

Suivant ce postulat, nous décidons que toute panne provoquera son remplacement. Le dispositif a-t-il pour vocation à être fabriqué sur plusieurs années suivant sa définition initiale avec les mêmes composants ? Non, pas ici ; ce critère n'est donc pas un choix pour nous dans la sélection de nos composants.

Quelles contraintes de l'environnement du détecteur faut-il prendre en compte ?

Il nous faut définir sa capacité à donner l'alerte le temps nécessaire pour que celle-ci puisse être prise en compte, sans créer de fausses alarmes. Des seuils sur les critères comme la température, la tenue à la poussière/aux particules sont donc à préciser.

Installé une fois pour toutes, le détecteur ne sera que faiblement soumis à des contraintes vibratoires. Concernant la contrainte d'étanchéité à l'eau, on peut penser que posé au mur ou au plafond, il n'est pas sensible à ce critère, sauf en cas de feu avéré.

Le packaging a plusieurs objectifs :

  • encapsuler les éléments électroniques pour les protéger de l'environnement extérieur, comme la poussière ou les manipulations intempestives des utilisateurs. Cela limite l'apparition possible des pannes sur la carte électronique, cela évite de déconnecter de façon fortuite un composant (la pile, par exemple), ou de provoquer une décharge électrostatique pouvant créer la défaillance du détecteur.

S'il est en plastique, il ne protégera pas l'électronique des ondes électromagnétiques susceptibles de perturber son fonctionnement, contrairement à un boîtier métallique qui pourra faire cage de Faraday. Il sera dans ce cas nécessaire d'adapter la conception de la partie électronique pour éviter de fausses alarmes ;

  • permettre la fixation de la carte électronique au mur ou au plafond ;

  • faciliter l'intégration esthétique du détecteur de fumée dans l'intérieur de l'habitation. Si nous voulions le vendre, ce pourrait être un critère différenciateur ou identitaire vis-à-vis des produits concurrents.

En résumé

Nous observons que ces aspects matériels contraignent la conception de notre détecteur. En fonction de leur prise en compte et des choix retenus, le produit final n'aura pas la même forme ni la même performance, ni la même complexité, ni le même coût ; il n'y a pas de mauvaise réponse en soi. Il est par contre important de se poser les questions qui vont nous permettre d'obtenir un produit conforme à l'utilisation souhaitée, avec des performances atteignables, dans un budget acceptable.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite