• 8 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 21/11/2019

Déterminez l’interaction avec le véhicule roulant agricole

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Comment interagir avec le tracteur ?

Quel que soit le système embarqué, un tracteur ou un détecteur de fumée, il doit être capable d’interagir avec l’utilisateur :

  • pour la mise en route et la configuration initiale ;

  • pour vérifier qu’il fonctionne correctement ;

  • pour y programmer les comportements automatiques ;

  • pour y accéder aux données ;

  • pour l’arrêter.

La mise en route et la configuration initiale

La mise en route et la configuration initiale sont sans doute la partie la plus critique et pour certains systèmes (domotiques), cela peut même nécessiter l’aide d’un professionnel.

Une des premières questions à se poser : peut-on préconfigurer le système ? Par exemple, dans le cas de notre tracteur autonome, la vitesse du tracteur peut-elle avoir une valeur par défaut ? Ou faut-il demander à l’utilisateur de la spécifier ?

Ce ne sont pas des questions triviales car cela peut avoir des conséquences sur la sécurité et sur la sûreté de fonctionnement. Ces valeurs par défaut doivent être choisies judicieusement. Par exemple, une vitesse du tracteur par défaut à zéro risque de faire croire à l’utilisateur que le tracteur est en panne, et une vitesse trop élevée pourrait être source d’accident.

Ainsi, par exemple si l’on définit un compte admin avec un mot de passe par défaut pour accéder à notre tracteur à distance, il faudra bien s’assurer que ce mot de passe n’est pas connu de tous et commun à tous les tracteurs !

Vérification du bon fonctionnement

Notre tracteur devra être capable d’indiquer rapidement tout problème au démarrage. C’est la phase d’autotest.

Si un problème est détecté, il doit être signalé à l’utilisateur rapidement soit par des alertes visuelles (lampe qui clignote), soit par des alertes sonores (alarme), soit les deux. Le concepteur du système devra identifier tous les cas possibles de mauvais fonctionnement et décider si le système peut néanmoins être utilisé. Ainsi, si les batteries ne sont pas suffisamment chargées, le tracteur peut ne pas démarrer, plutôt que de se retrouver en panne au milieu du champ.

Programmation des comportements automatiques

La programmation de notre tracteur se faisant à travers la tablette, il nous faudra choisir entre deux types d’interface utilisateur :

  • soit un client lourd (cela n’a rien à voir avec une surcharge pondérale de l’utilisateur) : un client lourd est une application native à la tablette ;

  • soit un client léger, c’est-à-dire que la tablette n’est utilisée que pour l’affichage et l’interaction avec l’utilisateur. Un client léger est entièrement géré par un serveur, de la gestion au stockage des données. Les utilisateurs de l’application auront accès aux données par un portail sécurisé depuis leur navigateur.

Principes d’interaction homme-machine

Lisible, naturel, redondant, discriminable, réalisme pictural, réalisme dynamique, efficace, cohérent.
Recommandations pour l’interaction homme-machine

Il existe de nombreuses recommandations concernant l’interaction homme-machine afin de réduire les erreurs, le temps de formation nécessaire, l'efficacité et la satisfaction des utilisateurs :

  • écrans lisibles (caractères ou objets affichés discernables) ;

  • signaux perçus et interprétés conformément à ce qui est attendu sur la base de l'expérience de l’utilisateur (couleur verte = tout va bien, couleur rouge = il y a un problème) ;

  • redondance, si un signal est présentée plus d'une fois, il est plus probable qu'il sera bien compris. Cela peut être fait en présentant le signal dans des formes physiques alternatives (par exemple de couleur et de forme, son...). La redondance ne signifie pas la répétition. Un feu de signalisation est un bon exemple de la redondance, la couleur et la position sont redondantes ;

  • la similarité cause de la confusion. Utiliser des éléments discriminables. Les signaux qui semblent être similaires seront probablement confondus ;

  • réalisme pictural. Un affichage devrait ressembler à la variable qu'il représente (par exemple haute température sur un thermomètre, présentée comme un niveau vertical plus élevé) ;

  • réalisme dynamique. Les éléments mobiles doivent se déplacer selon un modèle et une direction compatibles avec le modèle mental de déplacement de l'utilisateur. Par exemple, l'élément mobile sur un altimètre doit se déplacer vers le haut avec l'altitude ;

  • minimiser l’effort pour l’accès à l'information la plus souvent utilisée ;

  • réduction de l'utilisation des ressources mentales de l'utilisateur. Par exemple, un sablier peut indiquer le temps restant au tracteur pour finir son travail ;

  • cohérence avec les systèmes d’interaction homme-machine existants.

Accès aux données

Source: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:MVC_Diagram_(Model-View-Controller).svg
Paterne MVC – Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:MVC_Diagram_(Model-View-Controller).svg

Les bonnes pratiques d’architecture logicielle préconisent une séparation du code en fonction des préoccupations. Ainsi, la paterne MVC (Modèle – Vue – Contrôleur) sépare les données (Modèle) de l’interface graphique (Vue) et du traitement (Contrôleur).

Représentation graphique des données

La représentation graphique des données doit permettre en un seul coup d'œil d’apporter des informations utiles et pertinentes à l’utilisateur ; dans le cas de notre tracteur : la quantité de travail déjà accomplie, l’état de charge de la batterie, la durée avant terminaison, etc.

Une grande variété des formes de représentation

Représentation du niveau de charge d'une pile
Représentation du niveau de charge d'une pile

Il existe une grande variété de formes de représentation en fonction du type de données.

La typologie de représentation est adaptée si elle permet soit de :

  • détecter rapidement une anomalie ;

  • comprendre intuitivement la situation (par exemple une batterie à moitié vide) ;

  • saisir la tendance générale.

Diagrammes

Il existe deux types de représentation :

  • le diagramme en bâtons : la valeur de la donnée est traduite par la longueur de la barre ;

  • le diagramme circulaire : chaque donnée est représentée par un cercle dont l'aire est proportionnelle à la valeur de cette donnée.

Arrêt

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Emergency_stop_button.jpg
 Bouton d'arrêt d'urgence – Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Emergency_stop_button.jpg

Finalement, il doit être possible d’arrêter notre tracteur, soit :

  • automatiquement, en fin de travail ;

  • lorsque que le tracteur est revenu à sa position initiale (ou à son point de charge) ;

  • de manière brutale à travers un bouton d’arrêt d'urgence qui doit être facilement discernable et facilement accessible.

Conclusion

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e3/Reactable_Multitouch.jpg/640px-Reactable_Multitouch.jpg
Reactable, un exemple d'interface utilisateur tangible – Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e3/Reactable_Multitouch.jpg/640px-Reactable_Multitouch.jpg

L’utilisateur doit toujours être capable de traiter l’information qu’un système génère ou affiche ; pour cela, l’information doit être contextuelle, compréhensible (non ambiguë) et rapidement assimilable.

Aujourd’hui, de nombreuses techniques tentent de rendre l’interaction homme-machine plus naturelle, que ce soit par la voix (commande vocale) ou la gestuelle (tables interactives). Une bonne interface avec le système est clef dans le succès du produit et dans son adoption par les utilisateurs.

 

Après avoir examiné différentes fonctions clefs du système, le contrôle-commande, la localisation, la gestion des interactions avec son environnement, considérons à présent une question qui relève plus du juridique que de la technique : comment protéger l'innovation produite dans le développement de notre système par rapport à la concurrence ?

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite