• 15 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 31/07/2019

Choisissez votre thème et votre page builder

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Maintenant que nous avons une idée plus précise de ce que nous voulons réaliser, nous allons pouvoir choisir les composants pour y arriver !

Le thème est peut-être le composant le plus important de votre site WordPress. C’est lui qui va définir l’apparence de votre site, les options de personnalisation du design et la compatibilité avec certaines fonctionnalités (e-commerce, etc.).

À quoi sert un thème WordPress ?

Le thème WordPress est ce qui va gérer l’affichage de vos contenus via des templates PHP.

Ces templates vont définir comment sont affichés et quelles sont les options disponibles pour :

  • l’entête (header) contenant en général les logo, menu principal, barre de recherche, etc. ;

  • le contenu lui-même avec des templates différents pour les articles, les pages, mais aussi les produits si vous créez un site e-commerce ;

  • le pied de page (footer) avec le menu de bas de page, les liens légaux (mentions légales, politique de confidentialité), etc. ;

  • les barres latérales souvent présentes sur les blogs ou les boutiques e-commerce et présentant souvent des modules de filtre, de publicité ou de réseaux sociaux.

En bref, le thème va servir à configurer la structure et l’apparence de votre site, c’est un peu la colonne vertébrale de ce dernier.

À quoi sert un page builder ?

Un page builder (constructeur de pages) est un composant WordPress permettant de créer des pages au design avancées en “drag-and-drop” et souvent en “front-end editing”, c’est-à-dire que vous voyez directement les modifications sur la page telle qu’elle se présentera aux visiteurs.

Ils disposent d’une bibliothèque de modules ou widgets (colonnes, slider, carrousel, bloc titre, bouton, etc.) et facilitent la construction de pages complexes sans avoir à coder en HTML/CSS/JS. Nous recommandons d’utiliser des page builders reconnus et disposant de versions gratuites disponibles sur la bibliothèque WordPress.org.

Deux page builders se démarquent actuellement :

Un page builder
Elementor- un page builder
  • Beaver Builder, plutôt orienté “développeurs” ayant une version gratuite assez pauvre en termes de composants.

  • Elementor, plutôt orienté “designers” et disposant d’une bibliothèque de composants riche, même en version gratuite. Vous l’aurez compris, c’est celui que nous utiliserons ici.

D’autres page builders connus sont Divi et WP Bakery Page Builder. Au moment où j’écris ces lignes, ces builders sont lourds, le code généré n’est pas propre et l’interface utilisateur est moins fluide.

Il existe des dizaines d’autres très bons page builders comme Site Origin Page Builder (gratuit, léger, mais moins intuitif), Brix (hyper rapide, générant du code très propre mais disposant d’une communauté moins importante), etc. Ils peuvent s’avérer plus ou moins pertinents en fonction des projets.

Les différents types de thèmes WordPress

Il existe de très nombreux types de thèmes. Voici quelques axes de catégorisation pour essayer d’y voir plus clair.

Le premier axe de catégorisation des thèmes concerne… le porte-monnaie !

On distingue 3 familles de thèmes :

Gratuit / freemium / premium

Gratuit

Le thème est entièrement gratuit et peut en général (si il a été approuvé par les modérateurs de WordPress.org) être installé directement depuis la bibliothèque WordPress.org dans Apparence>> Thèmes >> Ajouter. Les thèmes gratuits sont très nombreux, mais il faut faire attention, car nombre d’entre eux sont de qualité médiocre !

Freemium

Le thème est gratuit, mais dispose soit d’une version payante avec plus d’options, soit de composants additionnels payants permettant d’étendre les fonctionnalités.

Les thèmes freemium sont très nombreux dans la bibliothèque WordPress.org. Bien souvent, il faut passer payer pour débloquer des fonctionnalités essentielles. Heureusement, certains d’entre eux sont très complets en version gratuite, nous allons le vérifier juste après.

Premium

Il s’agit de thèmes payants. Ils ne sont pas disponibles via la bibliothèque WordPress.org, mais via des boutiques ou des marketplaces dédiées. La plus connue est Themeforest qui regroupe 10.000 thèmes premium ! La qualité de ces thèmes est très variable et il est important de bien vérifier les points importants que nous allons évoquer avant d’en acheter un.

Le second axe de catégorisation concerne la destination du thème, c’est-à-dire le type d’utilisation à laquelle il est destiné.

Framework / multipurpose / spécialisés

Starter themes

Il s’agit de thèmes neutres et minimalistes, en général destinés à des développeurs pour qu’ils les déclinent afin de construire leur propre thème sur cette base. Nous n’allons donc pas explorer cette option plus avant. On peut cependant citer quelques-uns des plus connus : Genesis Framework, Underscores, FoundationPress...

Thèmes spécialisés

Ils représentent la majorité des thèmes, ciblant principalement les blogs (en particulier pour les gratuits), mais couvrant tous types de sites : site immobilier, site de petites annonces, sites e-commerce, marketplaces, etc. Il est vraiment possible de trouver n’importe quelle thématique, même les plus précises : blog cuisine, site e-commerce automobile, etc.

Ces thèmes permettent de créer très rapidement des sites complexes entièrement fonctionnels, mais ils sont souvent lourds, passablement codés et il est en général compliqué de les faire évoluer ou de mettre en place des personnalisations poussées.

Thèmes multipurposes

C’est une grosse tendance commencée sur Themeforest. Initialement, ces thèmes embarquaient généralement un page builder “maison”, étaient très lourds, généraient du code médiocre et étaient globalement à éviter.  Vous avez peut-être déjà entendu parler des plus connus comme Avada ou Enfold.

Aujourd’hui, le paysage a évolué et il en existe des gratuits, légers et optimisés pour des page builders reconnus comme Elementor ou Beaver Builder. On citera en particulier OceanWP (notre favori) et Astra.

Apprenez à bien choisir votre thème WordPress

En fonction du projet, il peut être préférable de partir sur l’un ou l’autre de ces types de thèmes, mais dans tous les cas, il faut vérifier certains aspects essentiels avant de vous lancer.

La dernière date de mise à jour

Si un thème n’est plus mis à jour depuis plus de 6 mois, c’est inquiétant. Il est peut-être abandonné par son développeur et vous risquez de rencontrer des incompatibilités lors des mises à jour de WordPress ou de vos plugins (WooCommerce…) dans le futur.

Les notes et commentaires

C’est évident, mais quasiment toutes les bibliothèques de thèmes proposent des systèmes de notes et de commentaires. Explorez rapidement ces derniers pour vérifier que les utilisateurs ne rencontrent pas de difficultés particulières !

La notoriété

Plus un thème est utilisé, plus il y a de chances qu’il ait des qualités, qu’il soit régulièrement maintenu, etc. Mais attention, les thèmes à éviter (surchargés d’options bling-bling, etc.) sont souvent très populaires aussi !

La rapidité de chargement

Un thème générant des pages trop lourdes à charger va pénaliser l’expérience de vos visiteurs et votre SEO. De plus en plus de thèmes offrent maintenant la possibilité de désactiver les fonctionnalités non utilisées pour accélérer le chargement des pages.

L’aspect multilingue

Rien de pire que de commencer à travailler sur un thème et de s’apercevoir ensuite qu’il n’est pas conçu pour être traduit.

Le support

L’existence d’une bonne documentation et la réactivité du support est un aspect très important lorsque l’on fait face à une difficulté avec un thème. Vérifiez s’il existe une documentation bien faite et une zone de support, et si les développeurs répondent rapidement ou non !

La source

Évitez de télécharger un thème sur un site inconnu trouvé au hasard du web. Privilégiez les thèmes disponibles sur la bibliothèque officielle WordPress.org, ou sur des boutiques ou marketplaces de référence (Themeforest, Elegant Themes, etc.).

Les thèmes “nulled” (initialement premium, mais proposés gratuitement sur des sites “pirates”) sont à éviter à tout prix, ils regorgent de malwares !

La qualité du design, la flexibilité et les fonctionnalités

Cela semble évident, mais vérifiez que le design soit de qualité. Privilégiez les designs au rendu propre et minimaliste aux designs tape-à-l’œil qui seront plus difficilement personnalisables et risqueront de rendre beaucoup moins bien dès que vous commencerez à ajouter votre propre contenu. Vérifiez bien que le thème dispose de suffisamment d’options de personnalisation pour ne pas vous obliger à passer par des CSS personnalisés si vous ne maîtrisez pas le CSS.

Enfin, vérifiez sa compatibilité avec les plugins que vous prévoyez d’utiliser (WooCommerce pour de l’e-commerce, BuddyPress pour du collaboratif, etc.).

Pour notre projet, nous allons créer un site vitrine simple. Nous ne voulons pas coder et allons donc utiliser un page builder. Nous allons donc privilégier un thème “multipurpose” flexible et compatible avec le page builder choisi, Elementor.

Nous choisissons donc le thème OceanWP qui répond à l’ensemble de ces critères et qui est en plus créé par un Français ;)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite