• 15 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 05/12/2018

Animez les activités participatives

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

En termes d’animation, les activités que vous avez prévues peuvent être séparées en trois types :

  • La transmission de contenu "magistrale" : il s’agit de maîtriser son support visuel et la prise de parole en public, mais la relation avec les apprenants est à son niveau minimum. Un cours entier y est consacré : Prenez la parole en public.

  • Les activités participatives : vous animez le groupe dans son ensemble. Votre objectif est de faire fonctionner l’intelligence collective. C’est l’objet de ce chapitre.

  • Les activités en petits groupes : ce sont les temps de production, de réflexion, d’exercices, d’étude de cas ou encore les jeux de rôles. Ces activités ont tout intérêt à être différenciées, et nous les verrons dans la dernière partie de ce cours.

Découvrez les caractéristiques communes des ateliers participatifs

Avez-vous déjà vécu des réunions desquelles vous sortez en ayant l'impression de perdre votre temps ? C'est ce que vous devez éviter de faire vivre à vos apprenants !

Faire fonctionner l’intelligence collective, et ainsi permettre que chaque apprenant puisse apprendre grâce au groupe, cela implique certains éléments que vous allez retrouver dans tous vos ateliers :

  • un cadre relationnel clair et partagé, en alliance avec vos techniques de communication, permettant à chacun de s'exprimer librement ;

  • un objectif bien défini et annoncé ;

  • des situations concrètes apportées par les apprenants ;

  • une alternance de moments seuls, en petits groupes et en grands groupes ;

  • votre rôle d'animateur, variant ses postures, gérant le timing, l’apport de contenu, la relation, tout en laissant la responsabilité de résolution aux apprenants.

Objectif de l'activité participative

Parmi les nombreux objectifs possibles, selon votre contexte d'enseignement, en voici quatre, transverses, nécessitant une animation du groupe dans son ensemble :

  • Faire un diagnostic, pour faire émerger les représentations et les connaissances initiales.

  • Faire exprimer des tensions, les confronter.

  • Apporter du contenu en s’appuyant sur le vécu des apprenants.

  • Gérer un projet.

Structurez vos ateliers

Définir plusieurs phases successives est l'un des éléments clés pour dynamiser l'atelier en montrant aux participants que l'on avance vers l'objectif. Vous pouvez partir d'une structure commune :

  1. Une phase initiale d'annonce de l’objectif.

  2. Une phase de réflexion individuelle.

  3. Une phase d’exposition des situations vécues par les apprenants.

  4. Une phase de débat, d’analyse, d’apport de contenu.

  5. Une phase de synthèse.

  6. Une phase de débriefing de l’activité.

Animez un atelier de diagnostic

L'atelier de diagnostic permet de faire émerger les préconceptions et les connaissances. Vous l'utiliserez soit avant une activité de production, soit après.

Etablir un diagnostic, avant une activité de production

Objectifs :

  • Avoir une vue d'ensemble structurée sur les pratiques de vos apprenants.

  • Leur faire visualiser la diversité de leurs points de vue.

  • Faire émerger les attentes.

Exemples de questions à poser :

Quel est le rôle de l’évaluation dans votre pratique professionnelle ?

Quelle est la place du numérique dans votre pratique ? Quels outils utilisez-vous ? Pour quels usages ?

Selon vous, quelles sont les qualités et compétences requises pour être consultant/manager...?  

Faire un débriefing, après une activité de production

Objectif :

  • Surprendre les apprenants sur ce qu'ils ont vécu ou ressenti lors de l'activité. 

  • Faire émerger des savoirs ou des conceptions provenant de l'activité de production mais pas explicitement formulés.

Exemples de questions à poser :

Vous êtes-vous senti engagé durant cette activité ? Pourquoi ? 

Qu'avez-vous ressenti en tant que... ? (lors d'un jeu de rôle)

Faites émerger les préconceptions

Phase n°1 - Préparation

Disposez la salle en U. Annoncez l'objectif et la façon dont vous allez procéder. Rappelez le cadre si nécessaire. Distribuez un ou plusieurs post-its par personne. Enoncez et affichez la liste des questions.

Phase n°2 - Individuellement

Chacun écrit une idée par post-it. Vous pouvez définir une couleur de post-it par type de question.

Phase n°3 - Structuration des idées

C'est le moment de classer les post-its en les regroupant par thème :

  • Faites-le faire par les apprenants sur un paperboard.

  • Ou bien faites-le vous-même.

Phase n°4 (version courte) - Synthèse

Si vous souhaitez conclure rapidement : appuyez-vous sur la structure émergeant des groupes de post-its pour présenter l'ensemble des points de vue.

Phase n°4 (version longue) - Exposition des points de vue

Si vous voulez faire approfondir :

  • Lisez les post-its et invitez les participants à réagir, soit en interpellant l'auteur afin qu'il puisse développer son point de vue, soit en demandant à l'assemblée de réagir.

  • Animez alors les débats et assurez les échanges entre les participants.

  • Ajoutez les exemples qui ont émergé à votre phase de conclusion.

Phase n°5 - Conclusion

Concluez en vous appuyant sur les groupes de post-its pour structurer votre discours, amener des définitions ou de nouveaux concepts, ou encore embrayer sur un point qu'il vous semble nécessaire d'approfondir.

Votre posture d'animateur

Soyez directif sur les consignes et le temps. Revenez souvent au cadre si nécessaire, en rappelant les règles d'écoute et de bienveillance.

Par contre, restez en retrait sur le contenu, c'est bien les idées des apprenants que vous voulez faire émerger. Vous serez facilitateur, en amenant du contenu aux moments opportuns.

Animez un atelier de catharsis

La confrontation des points de vue engendre naturellement des tensions, mais ces tensions ne sont pas pour autant nécessairement source de mal-être ou de conflit. Apprenez à les transformer en apprentissage lors d'un atelier de catharsis.

Votre objectif

Lors d'un atelier de catharsis, vous allez tenter de faire émerger de vraies tensions cognitives, de permettre aux apprenants d’en débattre, afin d'aboutir à un objectif commun :

  • Niveau 1 : Prendre en compte l’état d’esprit des apprenants. C’est une question de reconnaissance. Vous utiliserez l’arbre à personnage.

  • Niveau 2 : Travailler sur les blocages et contraintes qui freinent les apprenants. Je vous propose pour cela l'outil crache ta valda.

  • Niveau 3 : Utiliser les pensées négatives pour co-construire des solutions, avec le brainstorming inversé.

A quel moment de la formation employer l'atelier de catharsis ?

Il est important d'identifier et de désamorcer les tensions le plus tôt possible. Sentez-vous libre de lancer cet atelier dès que vous voyez apparaître des tensions qu'il faut désamorcer pour poursuivre sereinement la séance.

Votre posture d'animateur

  • Cadrer le temps pour chaque phase est ici essentiel car les discussions risquent de s’éterniser.

  • Soyez particulièrement attentif à la communication :

    • C’est aux apprenants de sortir de leur propre ornière, grâce au groupe.

    • Souvent les situations sont complexes. Construisez votre discours avec nuance, en partant des éléments des apprenants, pour ne pas "assener de vérité".

    • Ne prenez pas parti. Cela ne vous empêche pas de donner de temps en temps des apports théoriques.

    • Reformulez souvent, afin de faciliter la compréhension des uns et des autres et la vôtre ;).

Animez un atelier d'apport de contenu

Amener de nouveaux concepts, les définir, nous le faisons souvent par un temps transmissif, soit dans un mode de cours classique à l'aide d'un diaporama, soit lors d'une phase de synthèse d'une activité productive. Mais le risque est grand de ne pas s'appuyer sur des exemples qui parlent aux apprenants.

Je vous propose ici d'apporter votre expertise à partir de situations vécues par les apprenants en situation professionnelle.

Objectifs

  • Faire construire un nouveau savoir.

  • Apporter des solutions à une problématique professionnelle de l'apprenant.

Apportez du contenu grâce à la conférence interactive

Phase n°1 - Préparation

  • La salle est disposée en U.

  • Distribuez un ou plusieurs post-its par personne.

  • Annoncez l'objectif d'apprentissage.

  • Rappelez le cadre si nécessaire.

  • Demandez aux apprenants de réfléchir à une situation pour laquelle ils aimeraient avoir un éclairage.

Phase n°2 - En individuel  - 1 à 2 minutes
Chaque apprenant décrit sa situation sur son post-it. Il donne sa version du problème.

Phase n°3 - Echange en binôme - 0 à 5 minutes

Si vous jugez cela utile, faites échanger les apprenants sur leurs situations en binôme. Cela leur permettra de se rassurer quant à l'intérêt de leur situation et de se décomplexer face à une situation mal vécue. Cela leur permettra aussi de structurer leur discours en vue du partage en groupe.

Phase n°4 - Echanges en groupe - Le temps nécessaire

Vous allez faire approfondir une ou plusieurs situations vécues par les apprenants.

  • Demandez à l'un des apprenants s'il souhaite partager son expérience. Faites en sorte que le volontaire soit écouté jusqu'au bout.

  • Faites reformuler le problème identifié par les autres apprenants. Donnez votre propre lecture, faites valider par le volontaire.

  • Présentez l'apport théorique ou la technique que vous souhaitiez transmettre.

  • Faites-la appliquer par le volontaire ou par le groupe. N'hésitez pas à intervenir pour orienter si nécessaire.

Phase n°5 - Conclusion  - Le temps nécessaire

Enoncez de nouveau la technique ou le savoir apporté, tout en l'agrémentant des éléments concrets provenant des situations analysées.

N'hésitez pas à faire valider le résultat par le groupe, en leur demandant s'il se voient transférer la technique proposée à leur situation, ou s'ils voient l'avantage de la nouvelle approche.

Si la réponse est négative pour l'un des apprenants, c'est peut-être l'occasion de recommencer avec une nouvelle situation, ou d'ouvrir sur une autre technique plus adéquate.

Votre posture d'animateur

Laissez-vous guider par les interventions tout en gardant votre objectif en tête. Placez vos apports au moments opportuns. Cadrez les interventions et gardez un œil sur l'horloge !

Animez un atelier de gestion de projet

En formation, il est courant de concevoir des projets avec ses apprenants.

L’objectif pédagogique qui se cache derrière peut être la mise en application d’une technique de conception de projet, ou bien la mise en œuvre d’une démarche créative, le développement du travail d’équipe, ou encore une vraie proposition de projet (pour l’entreprise, en formation pro).

Mais qu'est-ce qu'un projet ?

Un projet, c'est une démarche avec :

  • un objectif ;

  • une organisation ;

  • des acteurs ;

  • une production.

Par exemple :

  • formation en informatique : concevoir une application ;

  • enseignement en école d'architecture : bâtir un supermarché innovant.

L'atelier speed-boat

Pour trouver des idées de projets, vous pouvez utiliser une technique de brainstorming. Ensuite, il existe différentes techniques pour faire un état des lieux de l'avancement d'un projet en grand groupe. Je vous en propose une : l'atelier speed boat.

Phase 1 : Présentez la métaphore du bateau

Template du speed boat proposé par coach agile

Tout le groupe est embarqué sur un même navire (le projet) vers votre objectif (l'île). Exprimez ce qui vous porte (le vent), ce qui vous freine (les ancres). Identifiez les obstacles (les rochers, les requins...), et les ressources dont vous disposez (le moteur).

Phase 2 : Faites réfléchir les apprenants individuellement

Chacun des membres propose sa vision des différents axes du projet sur des post-its.

Phase 3 : Rassemblez les idées

Pour chaque axe, il y aura certainement des réponses de natures différentes. Soit vous structurez vous-même, soit vous laissez les apprenants le faire : "quand vous avez fini, venez coller vos post-its, au même endroit que les autres si l'idée est similaire, à un autre endroit sinon".

Phase 4 : Faites identifiez les axes de travail

A cette étape devraient ressortir, par le nombre de post-its collés, une ou plusieurs forces ou faiblesses. Choisissez celles qui vous semblent majeures, et proposez aux apprenants de voter pour le prochain axe de travail, à main levée par exemple.

Votre posture d'animateur

Il est toujours aussi important d'être directif sur le temps. Quant au contenu, sentez-vous libre d'intervenir, d'apporter du contenu, d'aider à organiser (ou non).

Vous avez vu plusieurs ateliers répondant à des objectifs communs à de nombreuses formations. Dans la suite du cours, vous apprendrez à proposer à chacun la pédagogie qui lui convient, c'est-à-dire à différencier votre animation.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite