• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 09/09/2019

Réalisez des vidéos complexes

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Les ressources externes

Certains besoins en visuels ou vidéos dépasseront vos compétences. Vous devrez donc faire appel à des professionnels pour les réaliser. Ces profils peuvent être :

  • directeur.rice artistique (DA) ou graphiste, pour des images fixes ou des gifs animés. Vous aurez besoin du.de la DA si vous souhaitez créer un univers graphique déclinable, ou si vous questionnez votre identité visuelle. Et vous passerez par le.la graphiste si vous avez un univers graphique bien défini et une idée assez précise de ce que vous souhaitez ;

  • illustrateur.rice, pour de l’illustration, c’est-à-dire de la création graphique pure, pas de l’agencement d’éléments. Voici un exemple, par l’illustratrice Zineb Benjelloun ;

illustration Zineb Benjelloun
illustration Zineb Benjelloun
  • motion designer ou monteur.euse, pour de la vidéo. Le.la motion designer sait mêler l’habillage typographique des éléments graphiques, 3D et illustrations pour produire une vidéo. Tandis qu’un.e monteur.euse se basera essentiellement sur le montage des images déjà tournées ;

  • animateur.rice 3D. Ici, on est sur de la création graphique pure. Voici par exemple une utilisation de l’animation 3D en social media par Oasis, en réaction au meme Harlem Shake en 2013.

Sans compter les éventuelles compétences inhérentes à la création de ce contenu : photographe, mannequin, comédien.ne pour vos images ; réalisateur.rice, journaliste, cascadeur.euse, pour vos vidéos.

La définition du besoin

S’il s’agit d’une publicité, référez-vous aux contraintes des annonceurs. Elles sont très précises et doivent être respectées (sauf en cas de partenariats spécifiques).

Un des formats que vous pourriez être amenés à utiliser est le pré-roll. Il s’agit de vidéos courtes en amont de la diffusion d’une autre vidéo. Vous en avez sûrement déjà vues par exemple sur des bande annonces de films 😕 .

Gardez également en tête les bonnes pratiques de vidéos que l’on a vues dans la partie précédente. Celles-ci s’appliquent bien entendu aux vidéos plus complexes.

Enfin, au moment de l’upload, détaillez bien le message à faire passer dans le descriptif de la vidéo : cela servira à son référencement, c’est-à-dire son positionnement sur les moteurs de recherche. Et, si nécessaire, intégrez des liens dans la vidéo et/ou du texte (titre, sous-titres...)  : YouTube vous permet de le faire.

La mise en place du projet

Là aussi, tout commence par un brief. Définissez votre besoin et votre demande.

Deux solutions s’offrent à vous :

  • soit vous indiquez très précisément ce que vous souhaitez voir apparaître dans la réalisation finale avec un storyboard.

Pour la réalisation d’une vidéo, le storyboard est la base qui va permettre de cadrer le projet. Il s’agit d’une présentation schématique de la réalisation basée sur des dessins, des images et ou des textes. Cela pourrait ressembler à une bande dessinée ou un scénario d’un film par exemple.

Storyboard
Storyboard

Votre storyboard peut être fait à la main, ou grâce à des outils en ligne comme Storyboard that ; 

  • soit vous expliquez le message que vous voulez faire passer (et le support de diffusion), et laissez la liberté au créatif en charge de la réalisation.

Dans ce cas, vous fournirez dans le brief vos idées. Vous pouvez par exemple faire un moodboard (un collage de plusieurs images qui vous inspirent) ou des exemples de réalisations qui correspondent à l’univers souhaité. Explorez le réseau social Pinterest pour éveiller votre inspiration !

Exemple d'un moodboard
Exemple d'un moodboard

Pensez également à fournir la charte graphique et/ou éditoriale et à mettre à disposition d’anciennes réalisations en expliquant leurs points positifs, axes d’amélioration ou évolutions.

Essayez d’estimer le temps nécessaire à la réalisation de ces contenus à produire. Cela vous servira à prévoir une date de publication et à préparer un rétroplanning avec votre prestataire.

Au sujet du budget, là aussi, deux solutions s’offrent à vous :

  • si vous avez une idée précise d’un montant à ne pas dépasser, indiquez-le dans le brief. Votre prestataire saura ainsi jusqu'où aller et ne proposera pas des idées totalement irréalisables au regard de vos moyens ;

  • si vous avez un budget plus ouvert, indiquez des objectifs de diffusion, ou de réalisation.

Il est possible que ce soit votre responsable ou votre supérieur qui ait la main sur le budget. Pensez à réfléchir en amont à vos besoins et à demander à votre responsable ce qu’il est possible de faire.

Les prestataires feront des propositions accompagnées de budgets détaillés. À vous et votre équipe de sélectionner la réponse la plus adaptée à votre demande.

Une fois le storyboard validé, vous pourrez passer à la phase de production.

La production

La vidéo live

Il y a plusieurs manière de couvrir un live vidéo : soit par vos soins, soit en faisant appel à un prestataire pour des captations vidéo beaucoup plus qualitatives. Cela dépendra de vos objectifs.

Quel matériel utiliser pour un live vidéo simple ?

Si vous filmez vous-même avec un téléphone, n’oubliez pas que vous êtes susceptible d’animer  en même temps votre communauté sur d’autres réseaux, ou simplement d’échanger des messages avec votre équipe. Vous aurez donc besoin d’un autre outil (téléphone ou ordinateur).

Pour votre live, vous aurez aussi besoin de matériel spécifique :

  • trépied pour téléphone ;

  • batterie portative.

Et si vous enregistrez dans des conditions difficiles,

  • micro externe ;

  • objectif externe ;

  • flash externe.

Animer un live vidéo

Comment animer durant un live ? Selon l’importance de votre événement, vous pouvez :

  1. Annoncer le live en amont.

  2. Puis, une fois que le live est lancé et stable, faites une publication pour annoncer son commencement, avec le lien du live.

  3. Rebondissez ensuite sur les éventuelles conversations sur le hashtag, ou en commentaires/réponses à vos publications.

Cet espace vous offre de bonnes possibilités d’interactions :

  • questions / réponses ;

  • décisions prises par la communauté ;

  • prise de feedback ;

  • détection de bugs.

Il vous faudra alors être entièrement disponible pour animer cet espace. Cela peut impliquer d’être deux personnes à gérer le live ;-).

Les plateformes pour faire du live

Sur quels réseaux livestreamer ?

Vous pouvez aujourd’hui utiliser ces réseaux : YouTube, Facebook, Instagram, Periscope (via Twitter), Twitch et même bientôt Linkedin.

Pour faire votre choix, explorez les différentes interfaces, ou allez tout simplement là où votre communauté vous suivra !

Réaliser une captation avec une vidéo plus complexe

Pour mettre en place un live streaming avec captation, assurez-vous d’avoir un prestataire avec de bonnes références. Sur du direct, vous n’aurez pas le droit à l’erreur. Tout doit être vérifié et préparé à l’avance, notamment sur les aspects techniques, afin de permettre une diffusion de qualité et sans interruption.

De la même manière que lors de la préparation d’un live pour une vidéo simple, vous devrez préparer une check-list. Cela vous permettra de ne rien oublier, et comme d’habitude, de demander de l’aide à temps en cas de besoin.

Pensez à visiter les lieux avant : la qualité des installations pour le passage du flux vidéo est capitale. Le wifi, l’acoustique, la luminosité, la position des prises secteur devront être vérifiés et testés en amont de l’événement. N’oubliez pas d’envisager aussi des solutions de backup pour chacun de ces points (4G, prise multiple, etc.).

d

Derniers conseils

Conclusion

Bravo ! Vous venez de terminer ce cours. J’espère que vous avez appris ce qu’il vous faut pour vous lancer à votre tour en tant que community manager et tester vos connaissances sur le terrain (si ce n’est pas déjà le cas).

N’hésitez pas à aller plus loin en consultant le cours “Construisez une stratégie social media”, afin de vous perfectionner. Pratiquez, testez, entraînez-vous le plus possible : il n’y a qu’en expérimentant que vous continuerez d’apprendre, encore et toujours.

Merci d’avoir suivi ce cours. Vous pouvez aussi le partager sur vos réseaux sociaux et parler autour de vous de ce que vous avez appris, car la connaissance, ça se partage aussi. ;)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite