• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Vous pouvez être accompagné et mentoré par un professeur particulier par visioconférence sur ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 13/08/2014

iWork

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

iWork regroupe trois applications pour Mac, formant ainsi une suite bureautique. Les trois applications qui la composent sont, « Pages » un logiciel de traitement de texte, « Numbers » un tableur et « Keynote » une application pour faire des présentations. Ces trois applications sont développées par Apple.

Celles-ci sont payantes et disponibles sur le Mac App Store pour le prix à l'unité de 17,99 Euros par application. Je ne vous incite nullement à les acheter, il existe des équivalents libres et gratuits tout aussi efficaces comme Libre Office. Je choisis cette solution car elle présente un juste milieu entre Office pour Mac (139 Euros) et les logiciels gratuits. Elle est de plus totalement adaptée au Mac et gère le mode plein écran par exemple.

Je supposerai par la suite que vous disposez des trois logiciels. Si ce n'est pas le cas et que vous voulez utiliser une autre application, je vous conseille de regarder les cours d'OpenClassrooms. certains pourraient vous intéresser ! ;)

Pages

Pages est un logiciel de traitement de texte : il va vous permettre de taper du texte dans des documents, de les mettre en forme pour pouvoir ensuite les utiliser ou les diffuser pour vos études, votre travail ou bien pour vous-même. Ce court chapitre d'introduction va vous présenter quelques fonctionnalités de base du logiciel. Vous apprendrez notamment à mettre en forme vos documents et à les enregistrer. Nous n'irons pas beaucoup plus loin dans ce chapitre, car il faut que vous vous entraîniez un peu à fouiller par vous-même dans les menus et à découvrir certaines fonctionnalités intéressantes !

Quand vous ouvrez l'application Pages, vous découvrez une fenêtre un peu étrange qui vous propose d'ouvrir un document sur iCloud. Nous en reparlerons un peu après, mais si vous avez lu la partie précédente, vous savez que le service iCloud permet également d'enregistrer des documents pour certaines applications directement dans les nuages. Cela vous permet de les retrouver sur tous vos appareils Apple. Pour créer un nouveau document, il vous suffit de cliquer sur le bouton « Nouveau document » en bas à gauche, comme indiqué sur la figure suivante.

Créer un nouveau document dans Pages
Créer un nouveau document dans Pages

Pages vous propose ensuite tout un ensemble de modèles pour créer votre premier document. Nous cherchons simplement à créer un document vierge pour apprendre à utiliser les outils de base de l'application Pages, pour cela nous allons choisir le modèle : « Vierge ».

Présentation de l'interface

On peut décomposer sommairement l'interface de Pages en trois grandes parties, que je vais vous présenter sommairement tout de suite (voir la figure suivante).

L'interface de Pages
L'interface de Pages
  1. C'est la zone où vous allez rédiger votre document et où apparaitra votre texte avec les mises en forme que vous lui appliquerez.

  2. C'est la zone de mise en forme de Pages, c'est grâce à ces options que vous allez pouvoir entre autres changer la police.

  3. C'est la zone des options, qui vous permet notamment d'insérer d'autres types de données mais également d'afficher des informations supplémentaires.

Dans ce chapitre, nous allons principalement utiliser les deux premières zones pour réaliser les actions de base pour notre document, mais vous pouvez tout à fait tester toutes les options disponibles dans la troisième zone.

Mise en forme de notre document

Mise en forme générale

La première étape pour mettre en forme un document est d'avoir un texte pour appliquer cette mise en forme. Je vais donc vous demander de rédiger une petite phrase dans Pages à l'aide de votre clavier. Nous allons mettre ensuite un mot de cette phrase en gras. Pour mettre en forme un mot (ou plusieurs), sélectionnez celui-ci avec l'aide de la souris (gardez le clic gauche enfoncé) puis cliquez sur le bouton « B » (voir la figure suivante).

Mise en forme d'un document
Mise en forme d'un document

Nous venons d'utiliser l'une des fonctionnalités de la deuxième zone, la mise en gras. Comme vous pouvez le voir, il en existe un très grand nombre, je vais vous présenter les fonctionnalités les plus importantes (voir la figure suivante).

Les fonctionnalités principales
Les fonctionnalités principales
Les styles

Juste au-dessus, je vous ai présenté rapidement les différentes mises en forme possible dont tout à gauche l'option « Style ». L'option style est un peu particulière ; comme son nom l'indique, elle permet de gérer différents styles pour vos documents. Concrètement, un style est une mise en forme particulière pour un texte, comme par exemple :

  • Police : Calibri

  • Taille : 14

  • Couleur : Noir, Gras, Souligné

Cela permet de mettre en forme rapidement du texte sans avoir à chaque fois à effectuer toutes les manipulations différentes (voir la figure suivante).

Mise en forme avec des styles
Mise en forme avec des styles

Pour créer votre propre style, il vous suffit de sélectionner un morceau de texte avec la mise en forme souhaité et de faire un clic-droit dessus et de cliquer sur l'option « Créer un style de paragraphe à partir de la sélection ». On vous demandera ensuite un nom pour ce style et il sera accessible avec les autres styles.

Enregistrer son document

Comme je l'ai dit rapidement en introduction, Pages a la possibilité d'enregistrer vos documents directement sur iCloud c'est-à-dire en ligne sur la toile. Heureusement vous pouvez encore enregistrer vos documents sur votre ordinateur comme vous l'avez toujours fait ! ;)

Enregistrement sur votre ordinateur

Pour enregistrer un document, il vous suffit de cliquer sur l'option « Enregistrer » dans le menu « Fichier » ou d'utiliser directement le raccourci clavier : Cmd ⌘ + S.

Une fenêtre (voir la figure suivante) devrait apparaître vous proposant de choisir un nom de fichier pour votre document ainsi qu'un emplacement pour l'enregistrer. Par défaut, dans la dernière version de Pages, l'enregistrement se fait sur iCloud. Utilisez le menu déroulant pour sélectionner un emplacement sur votre disque dur.

Image utilisateur

Pour afficher plus de possibilités et naviguer librement dans votre arborescence, je vous conseille de cliquer sur la petite flèche à droite de l'emplacement (voir la figure suivante).

Flèche de navigation
Flèche de navigation

L'extension de fichier qui correspond à un document Pages est tout simplement .pages. Cependant ce format n'est lisible que par l'application Pages qui n'existe que sous Mac. Afin de pouvoir partager ce document avec un ami qui possède Windows, il faut exporter le fichier dans le bon format, pour cela dans le menu « Fichier » > « Exportation vers » > « Word… ».

Vous pourrez retrouver votre document à l'emplacement que vous avez choisi ainsi qu'éventuellement la copie au format (.doc) de votre fichier pour que celui-ci soit lisible par un ordinateur tournant sous Windows (avec Office).

Enregistrer sur iCloud

L'enregistrement sur iCloud se déroule exactement de la même façon que précédemment. La seule différence est que ce fichier est stocké sur les serveurs d'Apple quelque part dans le monde et que vous ne pouvez y accéder que si vous possédez une connexion à Internet. Vous ne pouvez pas obtenir l'arborescence d'iCloud, comme vous le feriez avec votre ordinateur. Pour ouvrir votre document, il faut d'abord lancer Pages, puis sélectionner celui-ci dans la liste des documents disponibles sur iCloud (voir la figure suivante).

Enregistrement dans iCloud
Enregistrement dans iCloud

L'avantage d'iCloud, c'est que votre document est disponible sur tous les Mac où vous êtes connecté avec votre compte iCloud mais également sur tous les appareils Apple (iPod Touch, iPhone et iPad) qui possèdent l'application Pages.

Numbers

Le deuxième logiciel que je vais vous présenter se nomme Numbers : c'est un tableur.

Qu'est-ce qu'un tableur ?

Pour faire simple, un tableur est un tableau géant composé d'un très grand nombre de cellules. Ces cellules vont nous permettre d'effectuer des calculs et d'autres opérations arithmétiques. Pour lancer Numbers, je ne referai pas la même explication que pour Pages. Je suppose que vous avez lu la partie précédente et je vais donc directement vous présenter l'interface générale.

Présentation de l'interface

L'interface ressemble énormément à l'interface de Pages. Normal, les deux logiciels font partie de la même suite bureautique: iWork ! Je ne vais donc vous présenter que les fonctionnalités essentielles pour l'utilisation de ce tableur. Une cellule possède des coordonnées, ce qui permet de l'identifier par rapport aux autres cellules. Pour connaître les coordonnées, il suffit de regarder où se trouve la cellule par rapport à l'intersection d'une ligne et d'une colonne. Par exemple, la cellule que j'ai entourée sur la figure suivante a pour nom C4, car elle est à l'intersection de la colonne C et de la ligne 4 (voir la figure suivante).

L'interface de Numbers
L'interface de Numbers

On retrouve notamment beaucoup d'options de mise en forme dans notre tableur, cela permet de rendre un document joli, mais ce n'est pas le but premier d'un tableur. Un tableur est utile pour calculer des expressions avec l'aide de données et grâce à l'utilisation de fonctions.

Calculs élémentaires

Je vais supposer que vous n'entrez que des nombres dans les cellules. Comme vous devez le savoir, on peut additionner deux nombres (1+2 = 3) mais pas deux phrases (banane + poire = ?) ça n'a aucun sens ! Nous allons donc voir comment effectuer des calculs simples avec notre tableur, puis nous passerons à quelques éléments un peu plus complexes.

Effectuer une addition

Prenons un exemple très simple pour commencer et supposons que nous souhaitons additionner les valeurs de deux cellules dans notre tableur. Pour faire simple, j'ai donné à la première cellule (B2) la valeur 1 et pour la deuxième cellule (C2) la valeur 2. Nous souhaitons afficher le résultat de la somme de ces deux cellules dans la cellule suivante c'est-à-dire la cellule D2 (voir la figure suivante).

Effectuer une addition : Étape 1
Effectuer une addition : Étape 1

Pour effectuer un calcul quelconque dans tout tableur (Numbers, Excel),il faut d'abord sélectionner une cellule avec la souris puis taper le contenu directement dans la cellule où bien dans la barre au dessus du tableau des cellules. Toute expression commence par le signe « = » obligatoirement, sinon le tableur ne peut pas comprendre qu'on lui demande un calcul et va alors simplement afficher ce qu'on écrit dans la cellule. Quand vous entrez le signe « = », vous remarquez que l'interface change légèrement pour passer en mode calcul.

L'avantage d'un tableur est qu'il sait lire le contenu d'une cellule si vous lui donnez son nom, c'est-à-dire qu'en entrant l'expression « = B2 + C2 », le tableur va savoir que vous voulez ajouter la valeur de la cellule B2 et C2 et afficher le résultat. Il y a même une façon encore plus simple, qui consiste une fois en mode calcul, de cliquer sur les cellules qui vous intéressent, leur nom s'ajoutera automatiquement dans l'expression.

Effectuer une addition : Étape 2
Effectuer une addition : Étape 2

En validant votre choix, le calcul s'effectue directement et s'affiche dans la cellule à la place de l'expression. L'expression qui a permis le calcul est visible en bas de l'interface de Numbers.

Effectuer une addition : Étape 3
Effectuer une addition : Étape 3

Les quatre opérations classiques sont possibles dans le tableur Numbers (+ pour l'addition, - pour la soustraction, * pour la multiplication, / pour la division), ne vous faites pas avoir notamment par la multiplication avec le symbole x qui est pour le tableur qu'une simple lettre.

Les fonctions

Il existe également des fonctions prédéfinies dans Numbers qui permettent de calculer des choses un peu plus compliquées qu'une simple addition ou multiplication. Comme en mathématiques ou en informatique, une fonction prend un ou plusieurs paramètres en entrée et ressort un nombre en sortie. Pour utiliser ces fonctions, il va falloir lire dans un premier temps la syntaxe relative à la fonction qui nous intéresse.

Prenons un exemple simple : je dispose d'une colonne comportant 20 cellules et dont je souhaite obtenir la somme totale (voir la figure suivante).

Une liste à sommer
Une liste à sommer

Facile, on utilise la technique d'addition que tu as montré juste au dessus, non?

Nous allons plutôt utiliser la fonction SOMME qui va permettre d'additionner plusieurs cellules entre-elles. À la différence de l'addition que nous avons vue au-dessus, cette fonction SOMME permet d'additionner très facilement plusieurs centaines de lignes, sans avoir à entrer une par une chaque cellule à additionner. Pour ajouter une fonction, il suffit de cliquer sur le petit bouton fonction en haut de votre fenêtre lorsque vous avez sélectionnée une cellule (voir la figure suivante ). 

La fonction Somme
La fonction Somme

Vous verrez apparaître une liste de formules (Somme, Moyenne, Minimum, ...), si la formule qui vous intéresse est déjà présente dans la liste vous n'avez qu'à la sélectionner. Si vous recherchez une formule plus complexe, il vous suffit de cliquer sur le bouton « Créer une formule », une liste plus complète devrait apparaître sur votre droite (voir la figure suivante).

Liste des fonctions disponibles
Liste des fonctions disponibles

L'explication n'est pas très claire je vous l'accorde et je vous conseille de regarder les exemples en bas de page pour mieux comprendre cette fonction. Je vais moi-même vous donner la syntaxe que l'on attend que vous utilisiez pour réussir le petit exercice que j'ai posé au-dessus.

On souhaite additionner les cellules de B2 à B21. Pour indiquer que nous souhaitons une addition de toutes les cellules comprises entre deux cellules (entre B2 et B21 pour nous), on saisit les deux noms des cellules extrêmes séparés par le symbole « : ». Dans notre exemple la syntaxe serait alors : « =SOMME(B2:B21) » (voir la figure suivante).

Utilisation de la fonction SOMME
Utilisation de la fonction SOMME
Petit bonus

Une des fonctionnalités très pratiques sur un tableur et que l'on retrouve sur Excel notamment est la duplication de cellule. Concrètement, le tableur vous permet de copier le contenu d'une cellule (ou une formule) sur les cellules voisines très rapidement. Reprenons pour illustrer ceci, l'exemple précédent en y rajoutant quelques petites choses (voir la figure suivante).

Numbers est intelligent !
Numbers est intelligent !

Pour dupliquer une cellule, il suffit de sélectionner celle-ci et de faire glisser le petit bouton jaune dans la direction où vous souhaitez dupliquer le contenu. Il suffit de relâcher le clic lorsque vous avez recopié le bon nombre de cellule (voir la figure suivante).

Il suffit de faire glisser les cellules…
Il suffit de faire glisser les cellules…

Voilà, vous avez dupliqué vos premières cellules ! Cet outil est très pratique lorsqu'on manipule de très grand tableaux avec des formules à répétition. J'espère que vous avez pu un peu mieux appréhender Numbers avec ces quelques exemples et que vous avez pu apercevoir toutes les possibilités que proposent Numbers ou Excel pour vos projets. ;)

Keynote

La dernière application de la suite iWork se nomme Keynote. Ce nom vous rappelle peut-être quelque chose ? Bien-sûr, c'est le nom que l'on donne aux présentations des nouveaux produits Apple !
Ce logiciel, vous vous en doutez, permet de faire des présentations sous forme de diaporama. Il est souvent utilisé de manière professionnelle pour présenter un contenu à une assemblée de personne. On utilise beaucoup son homologue de Office : PowerPoint pour faire tout un tas de présentations, que ce soit en entreprise ou dans les écoles.

Présentation de l'interface

On retrouve beaucoup d'éléments communs entre les différentes applications de la suite iWork, avec notamment la barre de mise en forme et la barre des options. On retrouve aussi, comme sur Numbers, une barre latérale, ainsi que l'affichage principal qui montre la diapositive sélectionnée (voir la figure suivante).

L'interface de Keynote
L'interface de Keynote

Les possibilités de mise en forme d'une présentation sont tellement grandes que je pourrais y passer des heures ! Pour éviter cela, je ne ferai qu'un rapide tour des fonctionnalités les plus basiques.

L'importance de la bordure

Même lorsque vous ouvrez le plus simple des fichiers Keynote, vous trouverez toujours deux éléments dans ceux-ci. Ce sont deux zones de texte que vous allez pouvoir modifier par la suite pour y écrire ce que vous souhaitez (voir la figure suivante).

La première diapositive
La première diapositive

Vous remarquerez que les deux zones de texte sont encadrées des pointillés noirs. Si vous saisissez du texte, cette bordure disparaît. Si vous sélectionnez un élément, vous verrez de nouveau apparaître cette bordure autour de l'élément. En fait, c'est grâce à cette bordure que vous allez pouvoir manipuler les éléments : les déplacer, changer leur taille ou leur orientation. Bien sûr tous les éléments n'ont pas les mêmes possibilités de mouvement, mais la plupart ont des choses en commun. Quand vous sélectionnez par exemple la zone de texte du haut, vous verrez apparaître une bordure (voir la figure suivante).

Ajout de texte
Ajout de texte

Ajouter des éléments

Avant de pouvoir modifier un élément, il faut d'abord avoir pu ajouter des élément dans votre diapositive ! Vous allez voir, c'est très simple.

Insérer du texte

Pour insérer une nouvelle zone de texte, il suffit de cliquer sur l'icône située en haut dans la barre des options (voir la figure suivante).

Ajouter une zone de texte
Ajouter une zone de texte

Une zone de texte apparaît au milieu de votre fenêtre, vous pouvez alors la déplacer librement sur toute la surface de la diapositive. Cependant, vous ne pouvez la redimensionner qu'en largeur ; la zone s'adapte automatiquement en hauteur suivant la longueur de votre texte.

Ajouter une forme

Vous pouvez ajouter facilement une forme grâce à l'outil Figures (voir la figure suivante).

Ajouter une figure
Ajouter une figure

Vous avez le choix entre un très grand nombre de formes et figures diverses, que vous pouvez redimensionner et déplacer comme vous le souhaitez, un outil très pratique pour désigner des points particuliers sur une image par exemple avec l'aide de la figure flèche !

Ajouter une image

Vous pouvez également ajouter une de vos images directement sur une diapositive, pour réaliser cette opération vous avez le choix des armes !
Vous pouvez soit utiliser l'intégration des logiciels Apple dans Keynote et utiliser l'option « Données Multimédia » (voir la figure suivante).

Données multimédias
Données multimédias

Sinon, vous pouvez faire glisser directement une image d'un dossier sur votre diaporama, cela aura effet de l'ajouter automatiquement.

Enfin, dans le menu « Insertion », vous sélectionnez l'option « Choisir», et il ne vous reste plus qu'à trouver votre image dans l'arborescence de votre ordinateur.

Manipulation des éléments

Déplacer des éléments

L'action la plus simple consiste à déplacer un élément sur la diapositive. En théorie, vous pouvez même le déplacer en dehors du cadre de celle-ci, mais l'intérêt est moindre ! ^^ Pour déplacer un élément, il vous suffit de le sélectionner puis de maintenir le clic-gauche enfoncé tout en déplaçant l'élément comme pour un glisser-déposer. Vous pourrez voir apparaître des lignes jaunes qui aident à bien cadrer vos éléments par rapport à la structure de la page et des autres éléments.

Agrandir et rétrécir un élément

Quand vous sélectionnez un élément, vous pouvez voir apparaître de petits carrés blancs sur les coins de la bordure ainsi qu'au milieu de chaque côté. Ces petits carrés permettent de modifier la taille de votre élément, il suffit de cliquer dessus et de déplacer votre souris de façon à agrandir ou rétrécir l'élément. Pour conserver les proportions, il faut utiliser les carrés situés aux coins de l'image, sinon cette dernière sera déformée.

Effectuer une rotation

Vous ne pouvez pas effectuer une rotation sur tous les éléments ; par exemple, il est impossible de le faire sur une zone de texte. Cependant, cela marche très bien avec une image, il vous suffit de maintenir la touche Cmd ⌘ enfoncée tout en utilisant les carrés blancs que nous avons vus au dessus pour faire tourner la forme.

Ajouter une diapositive

Nous avons vu comment ajouter des éléments dans une diapositive, comment les modifier, les déplacer, mais avec une seule diapositive nous n'allons pas aller bien loin, il va donc falloir en ajouter quelques une pour arriver à un diaporama concluant.

La première méthode pour ajouter une diapositive est d'utiliser le bouton « Nouveau » dans la barre des options (voir la figure suivante).

Ajouter une diapositive
Ajouter une diapositive

La deuxième méthode consiste à utiliser la barre des menus, dans « Diapositive » l'option « Nouvelle diapositive ».
La troisième méthode consiste à utiliser le raccourci clavier qui correspond à l'ajout d'une nouvelle diapositive : Cmd ⌘ + M

Une nouvelle diapositive apparaît dans la liste de vos diapositives avec les mêmes éléments vides que la première (voir la figure suivante).

Liste des diapositives
Liste des diapositives

Ajouter une transition

Comme dans iMovie, vous avez la possibilité d'effectuer des transitions entre les différentes diapositives de votre diaporama. Une transition s'ajoute sur la diapositive précédent la transition. pour ajouter cette transition, il faut sélectionner la diapositive qui nous intéresse puis ouvrir l'inspecteur d'élément, vous pouvez faire cela grâce au raccourci clavier correspondant : Alt + Cmd ⌘ + I

Vous pouvez également utiliser le bouton « Animer » qui se trouve dans la barre des options (voir la figure suivante).

Le bouton : Animer
Le bouton : Animer

Vous pouvez jeter un coup d'oeil sur le menu de droite, vous allez pouvoir ajouter des effets de transitions entre vos différentes diapositives, je vous laisse découvrir par vous même toutes les possibilités que vous réserve l'outil (voir la figure suivante).

Image utilisateur

Lancer le diaporama

Le but final de notre présentation est de pouvoir en faire un diaporama qui sera projeté devant vos amis ou collègues. La fonction diaporama vous permet de visualiser votre présentation en plein écran, ce qui est plus élégant. Pour lancer votre diaporama, vous pouvez utiliser le bouton « Lecture » à gauche de la barre des options (voir la figure suivante).

Lancer la lecture
Lancer la lecture
  • iWork est une suite logicielle qui comprend trois applications : Pages, Numbers et Keynote.

  • Pages est une application de traitement de texte et de mise en forme très complète.

  • Numbers est une application que l'on nomme tableur et qui permet notamment d'effectuer des calculs via des tableaux.

  • Keynote est une application qui permet de faire des présentations sous forme de diaporamas.

  • Les trois applications sont indépendantes, vous pouvez donc n'en achetez qu'une des trois.

  • Celles-ci sont cependant très bien intégrées avec les autres applications d'OS X Mavericks.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite