• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 27/09/2021

Créez l'API avec les bons starters

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Bienvenue dans la troisième partie du cours sur Spring Boot !

Que vas-tu nous apprendre, vu que l’on connaît désormais chaque étape pour programmer une application avec Spring Boot ?

Tututu, ne vous emballez pas, il y a tout à apprendre encore ! C’est vrai, je vous ai appris à vous servir du marteau pour planter un clou, mais avez-vous pour autant réalisé un ouvrage digne de ce nom ? Je ne crois pas. 

C’est justement l’objectif de la partie 3 et de la partie 4 de ce cours : réaliser des applications avec Spring Boot, qui vont bien au-delà d’un simple Hello World ; c’est-à-dire construire un projet digne de ce nom.

Je vous propose un deal pour chaque étape, je vous donne quelques indices, vous essayez puis on corrige.

Autant dire que vous n’allez pas vous ennuyer ! 

Prêt ?! Que la force soit avec vous ! 

Plongez-vous dans votre nouvelle mission

Logo HR Association
Logo HR Association

HR Association est une entreprise qui souhaite offrir un service de gestion d’employés aux petites entreprises.

L’idée est d’offrir une suite d’outils numériques (logiciel, application web, voire application mobile) prête à l’emploi.

Voici l’architecture imaginée :

L’architecture indique qu’une base de données est exploitée par une API. Pour sa part, l’API est consommée par une application web, une application mobile et un logiciel client lourd.
Architecture des composants logiciels de HR Association

Pour lancer ce projet, HR Association souhaite avant tout mettre à disposition une API qui permettra à toutes les autres applications d’accéder aux mêmes données. Êtes-vous prêt à réaliser ce challenge pour elle ?

J’en étais sûr ! Rien ne vous fait peur, à vous ! 

Vous allez réaliser une API. Rappelons-le, une API est un programme qui a pour vocation de communiquer avec d’autres programmes. L’idée étant de gérer des employés, l’API devra donc offrir un CRUD (Create, Read, Update, Delete) pour les données des employés.

Les données seront dans une base de données H2 (pour ceux qui sont un peu initiés aux bases de données, n’hésitez pas à faire du MySQL, PostgreSQL ou autre).

Notre API devra donc exposer des endpoints correspondant aux actions du CRUD, et communiquer avec la base de données pour récupérer ou modifier les informations des employés. À noter que l’API sera de type REST.

À vous de jouer !

Vous souvenez-vous de la première étape ? Créer la structure minimale du projet en définissant les bons starters !

Prenez en compte les besoins techniques de l’application, cherchez les starters dans la liste existante, et regardez avec soin les descriptions pour identifier ceux qui vous sont nécessaires ! On se retrouve dans quelques minutes pour la correction.

Correction : identifiez les bons starters pour créer l'API

Alors, avez-vous trouvé votre bonheur dans les starters de Spring Boot ?

Voici ma solution :

Le formulaire Spring Initializr reprend les informations clés Maven, Java, version 2.3.2 et com.openclassrooms (group), api (artefact). Les dépendances sélectionnées sont Spring Web, Lombok, H2 Database et Spring Data JPA.
Formulaire du site Spring Initializr complété pour le projet

Quelques explications :

  • Pour les “Project Metadata”, je suis resté simple :

    • group: com.openclassrooms (un standard) ;

    • artifact: api (on “appelle un chat un chat”, n’est-ce pas ?).

  • Pour les dépendances :

    • Spring Web : comme la description l’indique, permet de faire du RESTful, ce qui correspond à notre API pour exposer des endpoints.

    • Lombok : vous ne pouviez pas le deviner, c’est une librarie pour optimiser certaines classes, je vous en parle un peu plus loin dans le chapitre.

    • H2 Database : comme on dit, “C'est comme le Port-Salut, c'est écrit dessus” ; on veut faire du H2, alors on prend cette dépendance.

    • Spring Data JPA : permet de gérer la persistance des données avec la base de données ; peut-être le plus difficile à identifier pour vous si vous n’avez jamais fait de persistance de données avec Spring.

N’hésitez pas à revoir ce screencast de la partie 2 si cette étape vous a semblé difficile.

En résumé

  • Pour implémenter une API qui communique avec une base de données, 3 éléments sont essentiels :

    • Le starter web qui permettra d’exposer les endpoints.

    • Un starter pour gérer la persistance des données (comme Spring Data JPA).

    • La dépendance pour le driver de la base de données concernée (par ex. H2 Database ou MySQL Driver).

C’est parti pour la deuxième étape : la configuration et la structuration de l'API !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite