• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 07/03/2022

Prenez en main l’interface CLI

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Découvrez l’interface CLI

La plupart des équipements d’interconnexion peuvent se configurer soit à l’aide de l’interface graphique, soit à l’aide de l’interface de ligne de commande. L’utilisation de l’Interface de ligne de commande (CLI) peut fournir à l’administrateur réseau un contrôle et une flexibilité plus précis que l’utilisation de l’interface graphique.

Screenshot de l’interface de ligne de commande
Dans Cisco Packet Tracer, on accède à l’interface de ligne de commande en cliquant sur l’équipement d’interconnexion et en allant dans le menu “CLI”

Gérez les modes d’exécution

Par mesure de sécurité, le logiciel Cisco IOS sépare l’accès à la gestion en deux modes de commande :

  • Mode d’exécution utilisateur : Ce mode offre des fonctionnalités limitées mais s’avère utile pour les opérations de base. Il autorise seulement un nombre limité de commandes de surveillance de base, mais il n’autorise aucune commande susceptible de modifier la configuration du périphérique. Le mode d’exécution utilisateur se reconnaît à l’invite CLI qui se termine par le symblole >  .

  • Mode d’exécution privilégié : Ce mode permet d’exécuter les commandes de configuration. Pour accéder aux modes de configuration supérieurs comme celui de la configuration globale, il est nécessaire de passer par le mode d’exécution privilégié, ce mode étant à privilégier pour un administrateur réseau. Le mode d’exécution privilégié se reconnaît à l’invite CLI qui se termine par le symbole   .

Le tableau suivant résume les deux modes et affiche les invites de l’interface de ligne de commande par défaut d’un commutateur et d’un routeur Cisco.

Mode de Commande

Description

Invite du périphérique par défaut

Mode d’exécution utilisateur

  • Ce mode n’autorise l’accès qu’à un nombre limité de commandes de surveillance de base.

  • Il est d’ailleurs souvent qualifié de mode de “view-only”.

Switch>

Router>

Mode d’exécution privilégié

  • Ce mode permet d’accéder à toutes les commandes et fonctionnalités.

  • L’utilisateur peut se servir de toutes les commandes de surveillance et exécuter des commandes de configuration et de gestion.

Switch#

Router#

Pour configurer le périphérique, l’utilisateur doit passer en mode de configuration globale. Ce mode se reconnaît à l’invite de commande car il se termine par(config)#  après le nom de l’appareil. Par exemple :  Switch(config)# 

À partir de ce mode de configuration globale, vous pouvez accéder à deux sous-modes de configuration très couramment utilisés :

  • Mode de configuration de ligne : Utilisé pour configurer l’accès par la console, par SSH, par Telnet ou l’accès AUX. L’invite par défaut pour le mode de configuration de ligne est  Switch(config-line)#  .

  • Mode de configuration d’interface : Utilisé pour configurer l’interface réseau d’un port (ou de plusieurs ports) d’un commutateur ou d’un routeur. L’invite par défaut pour le mode de configuration d’interface est  Switch(config-if)#  .

On utilisera différentes commandes pour entrer et sortir des différents modes de configuration :

  • Pour passer du mode utilisateur au mode privilégié, il vous faudra utiliser la commande  enable 

  • Et pour passer du mode d'exécution privilégié au mode d’exécution utilisateur, vous utiliserez la commande disable  .

Pour passer en mode de configuration globale, utilisez la commande de mode d’exécution privilégié configure terminal   . Pour repasser en mode d’exécution privilégié, entrez la commande  exit  .

Il existe de nombreux sous-modes de configuration différents, mais les plus utilisés sont : 

  • Le sous-mode de configuration de ligne, utilisez line  pour y accéder.

  • Le sous-mode de configuration d’interface. Utilisez  interface  pour y accéder. 

Pour quitter un sous-mode de configuration et retourner au mode de configuration globale, utilisez la commande  exit  .

Voici les différents mode de configuration vus précédemment en utilisant le CLI de Cisco Packet Tracer :

Switch> enable
Switch# configure terminal
Enter configuration commands, one per line. End with 
CNTL/Z.
Switch(config)# line console 0
Switch(config-line)# exit
Switch(config)# interface FastEthernet0/1
Switch(config-if)# exit
Switch(config)# exit
Switch#
%SYS-5-CONFIG_I: Configured from console by console

Switch#

Bon, pour aller plus vite, je vous propose de taper simplement les premiers caractères de la commande. Comme ceci :

Switch> en
Switch# conf t
Enter configuration commands, one per line. End with 
CNTL/Z.
Switch(config)# line c 0
Switch(config-line)# exit
Switch(config)# int F0/1
Switch(config-if)# exit
Switch(config)# exit
Switch#
%SYS-5-CONFIG_I: Configured from console by console

Switch#

La plupart des commandes que vous utiliserez dans les différents modes de configuration et les différents sous-modes de configuration ne peuvent être exécutées que dans leur mode (ou leur sous-mode) respectif. Si vous avez un doute, tapez le caractère  ?  pour avoir de l’aide.

Illustration avec à gauche le mode d’exécution utilisateur, et à droite le mode d'exécution privilégié
À gauche le mode d’exécution utilisateur, et à droite le mode d'exécution privilégié

En résumé

Vous avez vu dans ce chapitre :

  • La présentation de l’interface en ligne de commande (CLI) d’un équipement d’interconnexion Cisco.

  • La présentation des différents modes de configuration et des différents sous-modes de configuration d’un commutateur Cisco.

Maintenant que vous avez découvert l’interface CLI, vous allez pouvoir configurer les paramètres de base d’un commutateur de couche 2 🤓 !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite