• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 22/03/2022

Choisissez un système de refroidissement du processeur

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Qu’est-ce qu’un système de refroidissement du processeur, et pourquoi il vous en faut un ?

Les CPU sont comme les GPU, ils chauffent ! Entre 50 et 80° C, tout est normal. Le température varie en fonction de ce que le CPU est en train de faire.

Pour empêcher le CPU de surchauffer, il vous faut un système de refroidissement. Cela va du simple bloc de métal (un dissipateur) au ventilateur qui extrait la chaleur hors du processeur, en passant par le système de refroidissement liquide.

Comme pour le GPU, les caractéristiques du CPU indiquent son enveloppe thermique (TDP). Cette valeur peut vous aider à choisir un système de refroidissement adapté.

Un dissipateur thermique avec un ventilateur. Source : Hannes Grobe, Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International
Un dissipateur thermique avec un ventilateur. Source : Hannes Grobe, Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International
Refroidissement liquide et radiateur. Source : Corsair.com, ShareFile product images
Refroidissement liquide et radiateur. Source : Corsair.com, ShareFile product images

Contact thermique

Un matériau d’interface thermique (thermal interface material en anglais, ou TIM) est placé entre le CPU et son système de refroidissement, que ce soit un bloc de métal ou un système de tubes (pour le refroidissement liquide), pour permettre un bon contact thermique. Le TIM peut avoir la forme d’une fine couche de pâte thermique ou d’un pavé thermique fin et flexible. Parfois le TIM est livré avec le CPU ou le système de refroidissement (voir la section suivante). D’autres fois, vous devrez l’acheter séparément.

Sans TIM, le refroidissement du CPU ne sera pas efficace. Les performances seront ralenties, ou des arrêts inattendus surviendront si le CPU surchauffe. D’ailleurs, ne lancez jamais un CPU moderne sans dissipateur, car la hausse rapide de la température peut l’endommager, et les mêmes problèmes risquent d’arriver.

Seringue de pâte thermique et outils pour étaler. Source : FXJ, domaine public
Seringue de pâte thermique et outils pour étaler. Source : FXJ, domaine public
Pavé thermique. Source : Rainer Knäpper, Free Art License
Pavé thermique. Source : Rainer Knäpper, Free Art License

Commerciale ou OEM

Les CPU vendus dans le commerce sont dotés d’un dissipateur et d’un ventilateur, mais vous pouvez aussi acheter le CPU uniquement (qu’on appelle version OEM, pour original equipment manufacturer, en anglais). Dans ce cas, vous devez acheter un système de refroidissement séparé.

Alors pourquoi acheter la version OEM d’un CPU si vous n’avez pas de système de refroidissement avec ?

Voici quelques raisons d’acheter une version OEM d’un CPU :

  • Elle est moins chère.

  • La version commerciale d’un PC peut être en rupture de stock. 

  • Vous pouvez acheter un système de refroidissement plus grand. C'est notamment très utile si votre PC réalise des tâches lourdes pour le processeur, ou si vous voulez une fréquence d’horloge plus élevée. Dans ce cas, le CPU et la carte mère doivent prendre en charge le surcadençage, qui consiste à augmenter la fréquence du CPU pour gagner en performance (le terme anglais correspondant "overclocking" est aussi souvent utilisé).

  • Vous remplacez un CPU endommagé, et vous avez déjà le système de refroidissement.

Liste de vérification

Voici les points clés à mémoriser pour choisir un système de refroidissement du processeur :

  • Le refroidissement par défaut, c’est suffisant ? Si un système de refroidissement est livré avec le CPU, il fera l’affaire, sauf si l’utilisateur fait tourner des applications gourmandes pour le PC/processeur.

  • Avez-vous besoin d’un refroidissement séparé ? S’il n’y a pas de système de refroidissement, cherchez-en un compatible sur les sites web des fournisseurs, et vérifiez s’il est adapté. Par exemple, vérifiez l’enveloppe thermique (TDP) maximum supportée par le système de refroidissement. 

  • Est-ce qu’il tient dans le boîtier ? Vérifiez les dimensions du système de refroidissement. Certains sont très volumineux et ne tiennent pas dans un boîtier étroit. Faites-y attention une fois que vous avez choisi le boîtier. Vous devrez peut-être revoir votre décision.

  • Pensez au refroidissement liquide. Dans un système de refroidissement liquide, le bloc situé sur le CPU est souvent assez compact et convient aux boîtiers plus petits. Mais assurez-vous que le ventilateur associé tienne aussi.

  • Avez-vous besoin d’une pâte thermique ou d’un pavé ? Est-ce que la pâte ou le pavé thermique est livré(e) avec le CPU ou le système de refroidissement ? 

C’est à vous !

🎯 C’est encore le moment de faire du shopping.

⚙️ Vous cherchez un système de refroidissement adapté à votre CPU. Voyez ce que vous trouvez et encore une fois, donnez des exemples de modèles qui ne conviennent pas. Notez les raisons de votre choix dans les deux cas.

✅  Une fois que vous avez terminé, comparez votre sélection avec la mienne dans le document Exemples de solution .docx/.odt.

En résumé

  • Les CPU chauffent et ont besoin d’être refroidis.

  • Vous avez un grand choix de systèmes de refroidissement, du simple bloc de métal au liquide de refroidissement.

  • Certains CPU sont livrés avec un dissipateur et un ventilateur, qui sont généralement suffisants.

  • Vous devez acheter un système de refroidissement s’il n’est pas fourni.

  • Le système doit être compatible avec le CPU, sinon il ne tiendra pas correctement. Il doit aussi tenir dans le boîtier du PC.

Super ! Nous avons maintenant de quoi gérer l’affichage, et un CPU adapté qui ne surchauffera pas. Nous avons encore besoin de quelques pièces pour assembler un PC complet. 

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite