Zozor

À propos de Zozor

Date de naissance : 23 novembre

Envoyer un message

Biographie

Bonjour petit Zéro , bienvenue sur ma biographie !

Laisse-moi le temps de me présenter : je m'appelle ZoZor, je suis né un 23 Novembre 2005.

Image utilisateur

Seulement, je le devine, ces quelques informations ne suffisent pas à te rassasier... C'est bien normal, j'étais jusqu'à aujourd'hui réellement inconnu des zéros : une date de naissance, une photographie me servant d'avatar, un slogan et quelques indices disséminés dans des messages du site.
Bien maigre, n'est-ce pas ? C'est pourquoi, aujourd'hui, j'ai décidé d'écrire ma biographie (ou zBiographie, comme vous voulez !) afin que les zéros sachent enfin qui je suis réellement.

Allons, je vais vous raconter une histoire, mon histoire...

Tout commence de Zéro !



J'ai une histoire pour le moins originale : personne ne sait réellement comment j'ai été mis au monde.
Lors de ma naissance, j'ai été immédiatement intronisé roi d'un nouveau royaume : "Le site du Zér0". Dès mon arrivée, des petits bonshommes rouges m'ont installé dans la capitale, Zér0city, au numéro 1. Une magnifique ville d'ailleurs. Un loyer un peu élevé, c'est vrai, mais tout ne peut pas être parfait !

Un des petits bonshommes rouges (il avait une tête en forme de moniteur) m'avait discrètement transmis un petit bout de papier rongé par l'humidité. Dès que je fus au calme, je déroulai le papier. Voici ce qui était marqué :

Citation : Papier

Bonjour.

Tu t'appelles Zozor. Ta vie est toute tracée. Tu es et tu resteras le Roi des Zéros, c'est ton destin.
Tu te demandes sûrement d'où tu viens : tu ne le sauras pas. Sache juste que ton concepteur se nomme IAN et c'est un vieil homme avec une longue barbe blanche : fais-lui confiance, tu lui dois tout.

Un grand destin s'ouvre à toi...

Bon courage.


Je peux vous assurer que ça fait vachement bizarre de recevoir un message comme ça... :-°

Mes prises de fonction



Après avoir étudié le papier que j'avais entre les mains sous toutes les coutures, je me suis levé puis je me suis dirigé vers le "Palais", mon bureau.

Au détour d'une rue, un imposant monument fait de marbre s'élevait comme une fleur de béton. Ce temple moderne dédié à l'apprentissage et à la réussite portait une inscription gravée : "Palais". Quel ne fut pas ma surprise (et mon bonheur!) de savoir qu'il s'agissait en fait de mon bureau. :D
J'avais pris pleine possession des lieux, décorant le tout à ma façon : un sol vert, des murs de couleur jaune et un toit en bois. Une nuit, alors que je n'étais installé que depuis deux semaines, je découvris l'entrée d'une petite grotte dérobée dans mon jardin. Bien dissimulée par une tente, elle portait l'inscription "Cave". À l'aspect peu reluisant, elle donnait l'impression d'être abandonnée depuis belle lurette... Qui irait vivre là dedans ?

Une semaine après la découverte de la cave, je pris mon courage à deux mains et, armé d'un seul flambeau, m'infiltrais dans cette grotte. Le hall (peut-on vraiment appeler ça ainsi ?) donnait sur quatre couloirs différents, tous très délabrés. En dépit de la chaleur qui régnait à l'extérieur, ce n'était qu'une faible lumière crue et froide qui se déversait de l'extérieur.

Image utilisateur
Un bruit bizarre, une sorte de grognement me fit sursauter. Je ne l'avais pas prévu, cette cave était gardée par un monstre, un Zergling ! (j'admets que c'est un animal assez rare, je vous ai retrouvé une photo)
Il semblait ne pas encore m'avoir vu, mais je ne savais pas où aller sans faire de bruit. Mon stress me fit trébucher, ce qui sembla réveiller la bête qui portait un collier marqué "TOUFOU".
Je voulus m'enfuir à pleines pattes, mais Toufou se leva brusquement et me bloqua la sortie, tout en me regardant et en salivant la bouche ouverte.
Je fermai les yeux, sentant ma dernière heure arriver, mais à ma grande surprise, Toufou se prosterna à mes pieds et me fit signe de prendre un couloir.

Après cette grosse frayeur, je ne me fis pas prier et décidai de prendre le premier couloir, qui semblait être en bon état. Au fur et à mesure de mon avancée, le couloir semblait reprendre sa couleur d'origine. Pour ce couloir, il s'agissait du rouge. J'étais ravi, vu que c'était une de mes couleurs préférées ! :p
Le couloir était quand même vachement long et d'autres couloirs s'y ajoutaient pour n'en former qu'un... J'eus peur de ne plus retrouver mon chemin lors du retour et faillit prendre le chemin inverse lorsque (enfin !) j'aperçus le bureau des administrateurs. Au dessus de l'imposante porte marquée d'un fouet-barbelé en or, les mots : Bureau des Administrateurs et, dans un écusson, ce qui semblait être leur devise : Travail, Communauté, Réussite.

J'ouvris la porte juste au moment où un petit bonhomme rouge avec une tête de loup passait. Il me regarda avec étonnement et me lança : "Ah, enfin... Tu en as mis du temps pour nous trouver, Zozor. On va enfin pouvoir lancer le royaume ! Attends, j'appelle le chef : MAAATEEOOOOO !!".
Le susnommé Mateo arriva tranquillement assis sur un superbe fauteuil rouge d'époque motorisé. A ma vue, un grand sourire éclaira son visage, puis après m'avoir fait la même remarque que le premier bonhomme rouge, il me demanda de le suivre afin d'éclaircir quelques points. Ce qui me semblait n'être qu'un simple bureau était en fait largement plus grand que mon "Palais".
Après avoir interdit à quiconque de nous suivre et ouvert l'épaisse porte qui protégeait son luxueux bureau, nous y arrivâmes, aucun de nous deux n'osa prononcer le moindre mot. Il me remit simplement une enveloppe qui portait la mention "Pour Zozor, avant le Jour J". J'eus envie de poser plein de questions, mais Mateo me fit comprendre que toutes les réponses étaient dans cette enveloppe.

Lors de mon retour, je fus accompagné par une bande de joyeux lutins, une trentaine de joyeux drilles habillés selon trois couleurs spécifiques : le vert, le bleu et le jaune. Ils semblaient posséder des habits neufs, mais on voyait bien sur leur visage qu'ils souffraient de vivre enfermés dans une telle cave, sans pouvoir à aucun instant voir le moindre rayon de lumière.
Après avoir discuté un petit peu (les rouges surveillent) avec eux, il apparaissait évident qu'ils étaient très satisfaits de leur travail, de ce qu'ils avaient à faire, mais que leurs conditions de travail et d'hébergement étaient misérables, le fouet étant le principal instrument de travail des rouges.

Aujourd'hui

Image utilisateur


Aujourd'hui, tout va bien. :)
L'enveloppe de M@teo a bien répondu à toutes mes questions, je sais désormais quelle est ma destinée, qui est mon créateur, quelles sont mes origines, etc... Je ne peux par contre pas tout vous dire, c'est encore top-secret !
Je passe désormais mes journées à œuvrer pour le bien de mon royaume dont je

Information sur le compte

Date d'inscription : 30 juin 2005

Dernière connexion : 11 avril 2012