• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 17/11/2020

Découvrez le métier de développeur

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous êtes curieux et aimeriez savoir à quoi ressemblent les développeurs et développeuses qui font les sites web ? Vous êtes au bon endroit !

Le quotidien d’un développeur

Le développeur est une personne qui conçoit, teste, documente et maintient des applications, des sites Internet ou des logiciels.

Contrairement à ce qu’on peut s’imaginer, le développeur ne passe pas toute sa journée à écrire des lignes de code. Quelle que soit sa spécialité, il passe beaucoup de temps à tester son code, à chercher à optimiser ses méthodes de développement, et à travailler avec les autres ! L’un de ses plus grands challenges est d’analyser le besoin initial du client ou de l’utilisateur : le développeur doit comprendre ce besoin pour le traduire en langage de programmation.

Les différentes spécialités

Voici une introduction à quelques spécialités possibles :

  • le développeur front-end : le développeur front-end travaille sur toute la partie apparente du site, ce que nous voyons lorsque nous allons sur une page web. Il crée l’interface utilisateur de telle sorte qu’elle soit la plus adaptée au besoin, et la plus simple possible. Il utilise les langages client tels que HTML, CSS ou JavaScript ;

  • le développeur back-end : le développeur back-end travaille au contraire sur toutes les composantes cachées d’un site. Il crée l’infrastructure adaptée, et coordonne toutes les relations entre le site et les bases de données. Il gère la “logique” du site web. Il connaît bien un ou plusieurs langages de programmation (PHP, Ruby, Python, Java) et le langage des bases de données (SQL), ainsi que les frameworks qui lui facilitent la tâche ;

  • le développeur mobile : il développe des applications Android ou iOS, parfois même les deux, même si c’est plus rare ! Il travaille sur toutes les étapes de la conception : depuis le cahier des charges jusqu’à la correction des bugs. Quand on développe sur mobile, on travaille en général aussi bien sur l’interface (front-end) que sur la logique (back-end).

Ce qu’il faut savoir sur le métier

Beaucoup de gens pensent que le métier de développeur n’est pas fait pour eux... et se trompent ! Voici quelques conseils que j’aurais aimé entendre quand j’ai commencé à m’intéresser au développement :

  • Pas besoin d’être bon en maths pour être un bon développeur. Vous avez peur de vous replonger dans l’univers des mathématiques ? Rassurez-vous ! Pour être développeur, pas besoin des maths, c’est l’esprit logique qui compte. 

  • Vous pouvez commencer à tout âge... quel que soit votre parcours. On croit qu’il faut avoir fait des filières scientifiques, mais non. On croit qu’il faut faire cela depuis que l’on a 3 ans et passer 10 heures par jour devant l’ordinateur, ce n’est pas vrai non plus. Le secteur se prête très bien aux autodidactes, avec des diplômes variés (littéraires, sportifs...), et même sans diplômes. N’oubliez pas que le secret de l’action, c’est de s’y mettre, alors lancez-vous !

  • Il faut apprendre l’anglais : pour progresser, on en a rapidement besoin. Au minimum, il ne faut pas avoir peur de lire de l’anglais sur des sites web, car on y retrouve une grande quantité d’informations qui ne seront probablement jamais traduites en français.
    Ensuite, pour collaborer avec d’autres développeurs, il faut écrire son code en anglais et donc savoir au moins écrire de l’anglais. En revanche, parler l’anglais à l’oral est moins indispensable.

  • Les développeurs aiment résoudre des problèmes complexes et nouveaux. Répéter des tâches identiques ne les intéresse pas. Étant donné que la demande pour les développeurs est forte, ce sont souvent eux qui choisissent leur entreprise et non l’inverse ! Bien souvent, ce n’est pas le salaire qui les attirera, mais le challenge que propose l’entreprise. Les développeurs aiment pouvoir organiser leur temps librement : ils fonctionnent mal dans des environnements très contraints. Nombre d’entre eux apprécient le télétravail, que ce soit quelques jours par semaine ou en continu. Certains très bons développeurs travaillent d’ailleurs entièrement à distance et bougent de pays en pays (on parle de digital nomades).

  • Il est impossible de tout connaître. N’espérez pas apprendre tous les langages. Soyez raisonnable dans les objectifs que vous vous fixez. En réalité, connaître un langage serveur comme PHP ou Python suffit amplement (en plus des bases HTML et CSS). Personne ne maîtrise tout sur le bout des doigts.
    Les meilleurs développeurs se spécialisent dans un langage, savent que les autres existent et voient de loin à quoi ils peuvent servir, mais c’est tout. C’est leur capacité d’apprendre rapidement quand le besoin se fait sentir qui fait la différence.

Enfin, il existe un truc, LE truc qui sauve les développeurs dans 99 % des cas… et que vous connaissez déjà ! Il est terriblement simple, vous allez être déçu quand vous allez le lire, et pourtant je vois que les débutants oublient toujours de s’en servir.

Utilisez un moteur de recherche. Utilisez Google, ou ce que vous voulez.

N’ayez pas peur de simplement copier le message d’erreur que vous affiche l’ordinateur (même si c’est du chinois pour vous). Quelqu’un a déjà eu le même problème que vous avant, c’est sûr. Vous n’êtes pas seul !

Entrez sur Google le message d’erreur qui s’affiche à l’écran. Sérieusement, faites-le !

Vous verrez souvent que les conversations au sujet du message d’erreur sont en anglais. C’est pour cela que je vous incitais un peu plus tôt à travailler votre anglais si vous en sentez le besoin. Cela va vous sauver la mise tellement de fois, vous n’avez pas idée. 😁

Les étapes pour vous lancer

Image illustrant le développement web
Le métier de Web Développeur

Voici quelques étapes que je vous conseille de suivre si vous souhaitez tenter l’aventure et devenir développeur ou développeuse :

  1. Suivre ce cours d’introduction au web. Bon, ça, c’est fait. ✅

  2. Apprendre HTML et CSS, car ce sont les langages de base du web. Vous aurez alors un niveau de développeur front-end junior (ou intégrateur web), et pourrez commencer déjà à créer des sites web.

  3. Apprendre un langage serveur (PHP, Python...).

  4. Apprendre JavaScript pour progresser dans les langages front-end et créer des pages plus complexes.

  5. Apprendre la ligne de commande Linux (si vous voulez apprendre à monter un serveur et devenir sysadmin).

L’ordre est juste indicatif. Commencez au moins par HTML5 et CSS3, mais sentez-vous libre de suivre un chemin différent. Il n’y a pas de voie unique toute tracée !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite