• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 13/07/2021

Identifiez un hyperviseur de type 2

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

L'hyperviseur de type 2, ou hosted hypervisor (hyperviseur hébergé), est le plus facile à mettre en place. Il s’installe simplement comme n’importe quelle application sur votre système et permet, une fois installé, de créer des VM indépendantes de l’OS hôte.

Pourquoi moins de 5 % et pas 5 % ?

Simplement car votre OS, qui est le pilier central, a lui aussi besoin de ressources pour fonctionner. Il va donc se servir en premier pour alimenter les processus systèmes, puis l’application prendra sa part, et votre hyperviseur par la suite.

En revanche, chaque VM est autorisée, par l’hyperviseur, à utiliser une certaine quantité de ressources (définie au départ) et ne peut donc pas dépasser cette limite. L’OS hôte ne pourra donc pas être ralenti par les VM, si elles ont été configurées raisonnablement.

Si l’on reprend l’exemple de notre arbre, l’OS est le tronc qui répartit les ressources à toutes les branches, c’est-à-dire les applications. Il garde aussi des ressources pour son propre fonctionnement.

                                                        

Chaque application (branche, donc) a des besoins spécifiques au fil de la journée, mais n’a a priori aucune priorité sur les autres applications (branches, toujours).

L’hyperviseur de type 2 est lui aussi l’une de ces branches, qui va répartir à son tour les ressources dans ses branches supérieures : les VM. Ces branches supérieures devront utiliser les ressources qui leur sont distribuées et ne pourront en aucun cas aller chercher des ressources dans les étages inférieurs.

Les utilisations d’un hyperviseur de type 2 sont multiples. Ils sont assez faciles à mettre en place et très efficaces pour répondre aux besoins du type :

  • tester un OS sans formater votre machine physique ;

  • tester ou utiliser régulièrement une application sur un OS en particulier ;

  • simuler une 2e machine et faire des tests de communication simples ;

  • créer un petit réseau de plusieurs VM pour tester des protocoles réseau, des règles de pare-feu, configurer un serveur de supervision ou autre.

Comparez les différents hyperviseurs de type 2

Les principaux hyperviseurs de type 2 sont les suivants :

  • Oracle VirtualBox ;

  • VMWare Workstation (Player et Pro) et VMware Fusion (pour Mac) ;

  • Microsoft VirtualPC (plus maintenu depuis 2011).

Voici un tableau récapitulatif des hyperviseurs de type 2 disponibles en 2019 :

 

Workstation Player

Workstation Pro

Workstation Fusion

VirtualBox

Prix

Gratuit

Payant (version d'évaluation de 30 jours)

Payant (version d'évaluation de 30 jours)

Gratuit

Systèmes d’exploitation

Windows, Linux

Windows, Linux

MacOS

Windows, Linux, MacOS

Limitations

Impossible de lancer plusieurs VM en même temps

 

 

 

Formats acceptés

Disques :

vmdk (natif), vdi, vhd

Config VM :

ova, ovf

Disques :

vmdk (natif), vdi, vhd

Config VM :

ova, ovf

Disques :

vmdk (natif), vdi, vhd

Config VM :

ova, ovf

Disques :

vdi (natif), vmdk, vhd

Config VM :

ova, ovf

Performances*

+++

(plus performant que VirtualBox pour les VM Windows)

+++

(plus performant que VirtualBox pour les VM Windows)

+++

(plus performant que VirtualBox pour les VM Windows)

++

(plus performant que VirtualBox pour les VM Windows)

* Les performances sont difficiles à comparer, car elles dépendent de plusieurs critères : l’architecture du processeur (AMD/Intel, 32/64 bits), l’OS installé ou l’activation de la paravirtualisation...

Dans la partie 2, nous utiliserons VirtualBox.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite