• 20 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 28/11/2019

Étape 2 : Décomposer le système en parties, dit « package »

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Mais pourquoi faut-il décomposer le système en parties ?

Un proverbe chinois connu dit qu’un éléphant ne peut pas être avalé d’un coup. La bête doit être coupée en morceaux si on veut en venir à bout, puis les morceaux sont cuisinés séparément avant d’être mangés.

Ça vous fait sourire ? Vous n’avez jamais eu à manger un éléphant ?
Moi non plus, mais je trouve l’image amusante et je dois avouer qu’un gros logiciel à développer me fait souvent penser à quelque chose d’aussi énorme qu’un éléphant.

Découper en package

Les besoins très différents des acteurs et le nombre de fonctionnalités dont le futur logiciel devra disposer nous semble assez souvent compliqué. Pour y voir clair et pour nous faciliter la tâche, on peut découper le futur logiciel en parties distinctes, en fonction des « familles » de fonctionnalités et de façon à pouvoir les analyser séparément. Chacune de ces parties correspond à un domaine fonctionnel ou package.

Vous l’avez compris, on ne souhaite pas réaliser des diagrammes énormes qui deviendraient très vite illisibles. On décompose le logiciel à développer en plusieurs packages, dès que possible.

Allez, revenons à notre projet de boutique en ligne ! Essayez d’identifier les parties bien distinctes parmi les fonctionnalités de notre site. Pour cela, posez-vous cette question : « Est-ce que le logiciel comporte des parties différentes qui pourraient être analysées séparément ?

Pour ma part, je vois deux parties distinctes :

  • La partie « Gestion de l’achat » qui contiendrait l’achat à proprement parler, la préparation de la commande et la vérification des remarques et problèmes liés à l’achat en ligne.

  • La partie « Gestion administrative », incluant :
    - les tâches liées au catalogue : ajouter ou retirer un produits, modifier le produit, etc. 
    - les vérifications des ventes : chiffre d’affaires et produits les plus vendus par exemple. 

Nous aurons donc deux packages. Un package est représenté sous forme de dossier :

Les packages du système
Les packages du système

Comment fait-on pour déterminer les parties ? Est-ce qu’on doit forcément trouver les mêmes parties que vous ?

En réalité, peu importe que vous ayez vu les mêmes parties que moi. Le but étant de trouver des parties qui regroupent des fonctionnalités qui ont un lien ou qui font partie d’une même « famille » et que l’on peut analyser séparément. On essaye autant que possible de trouver des parties qui n’ont pas trop de liens entre elles.

Nous ne voyons pas encore les liens entre les packages. Pour cela, on devra avancer un peu plus dans l’analyse.

Réaliser le diagramme

Il ne nous reste plus qu’à réaliser le diagramme de packages, en mettant en évidence les acteurs qui interviennent dans chacun de ces packages. Pour cela, on représente au centre le Système, qui comprend les deux packages que nous avons trouvés : la gestion des achats et la Gestion administrative. Autour de cela, nous devons donc relier les acteurs principaux et secondaires au package correspondant !

Ici, le Client, le Commercial, la Livraison et le Technicien sont les acteurs principaux, et le système bancaire est l’acteur secondaire du package Gestion des achats.

L’administration et le directeur sont les acteurs principaux du package Gestion administrative.

Le diagramme de packages
Le diagramme de packages

Voilà, c’est notre deuxième diagramme ensemble ! Continuons maintenant avec l’étape 3 de notre analyse de besoins principaux des utilisateurs : les cas d’utilisation.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite