• 20 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 20/10/2020

Découvrez le concept de relation

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Un peu d'histoire, pour les motivés !

C'est un beau jour ensoleillé de 1970 que Monsieur Codd, du laboratoire de recherche d'IBM de San José, crée le modèle relationnel.

C'était bien vu, car celui-ci a réussi à s'imposer et se retrouve aujourd'hui dans la majorité des bases de données ! :soleil: En effet, ce modèle a été implémenté dans les systèmes de gestion des bases de données relationnelles (SGBDR) comme le IBM System R, Oracle, DB2 ou MySQL. Il a également donné naissance au langage de manipulation des données SQL.

L'objet phare de ce cours : la relation

L'objet (théorique) que nous manipulerons tout au long de ce cours est appelé relation.

Une relation, c'est un tableau dans lequel on met des données. Un tableau dans lequel une ligne représente un objet, et où chaque ligne représente des objets de même nature.

Si nous représentons des pommes, nous pouvons les caractériser par leur masse, leur diamètre et leur couleur. Nous pouvons aussi leur attribuer un identifiant, c'est-à-dire un nombre (ou un code) unique qui permet de les différencier.

identifiant

masse

diamètre

couleur

1

151 g

8.3 cm

rouge

2

169 g

9.1 cm

jaune

3

134 g

8.0 cm

jaune

Un peu de vocabulaire

Par exemple, une relation sera souvent appelée table !

De même, le terme tuple désigne ce que l'on appelle une ligne d'une table. Dans l'exemple précédent, la pomme numéro 2 est représentée par le tuple suivant : (2, 169, 9.1, "jaune").

Pour désigner un tuple ou une ligne, vous trouverez aussi parfois les termes n-uplet , enregistrement ou vecteur. Vous avez l'embarras du choix !

Également, le terme attribut est l'équivalent, dans le vocabulaire des BDD, d'une colonne. Dans l'exemple précédent, masse est un attribut.

Le schéma est l'ensemble des attributs d'une relation.

Enfin, le domaine désigne l'ensemble des valeurs que peuvent prendre les attributs. Dans le jargon des bases de données, le domaine est assimilé au type de colonne.

En résumé

  • Dans ce cours, on va manipuler des tableaux, appelés relations ou tables.

  • Dans ces tableaux, une ligne (= un tuple) représente un objet, et chaque ligne représente des objets de même nature.

  • On jonglera souvent entre le vocabulaire de l'algèbre relationnelle et le vocabulaire propre aux bases de données : connaissez bien les correspondances entre l'un et l'autre !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite