• 8 heures
  • Difficile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 21/02/2022

Faites communiquer vos microservices grâce à Feign

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Feign est un client HTTP qui facilite grandement l'appel des API exposées par les différents microservices. Il est donc capable de créer et d'exécuter des requêtes HTTP basées sur les annotations et informations que l'on fournit. C'est un peu l'équivalent en code de Postman.

Il se présente sous forme de dépendance à ajouter au microservice.

Commençons par ajouter Feign à notre pom.xml. Dans ce cas, il ne suffira pas d'ajouter le starter Feign. Il faudra ajouter certaines modifications afin d'assurer les compatibilités. Pour obtenir un pom.xml avec toutes les dépendances nécessaires, rien de mieux qu'un Spring Initializr.

Vous obtenez alors ce pom.xml :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<project xmlns="http://maven.apache.org/POM/4.0.0" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance" xsi:schemaLocation="http://maven.apache.org/POM/4.0.0 http://maven.apache.org/xsd/maven-4.0.0.xsd">
<modelVersion>4.0.0</modelVersion>
<groupId>com.clientui</groupId>
<artifactId>clientui</artifactId>
<version>0.0.1-SNAPSHOT</version>
<packaging>jar</packaging>
<name>client-ui</name>
<description>Client UI de l'application</description>
<parent>
<groupId>org.springframework.boot</groupId>
<artifactId>spring-boot-starter-parent</artifactId>
<version>2.6.1</version>
<relativePath />
<!-- lookup parent from repository -->
</parent>
<properties>
<project.build.sourceEncoding>UTF-8</project.build.sourceEncoding>
<project.reporting.outputEncoding>UTF-8</project.reporting.outputEncoding>
<java.version>1.8</java.version>
<spring-cloud.version>Finchley.M8</spring-cloud.version>
</properties>
<dependencies>
<dependency>
<groupId>org.springframework.boot</groupId>
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<project xmlns="http://maven.apache.org/POM/4.0.0" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
xsi:schemaLocation="http://maven.apache.org/POM/4.0.0 https://maven.apache.org/xsd/maven-4.0.0.xsd">
<modelVersion>4.0.0</modelVersion>
<parent>
<groupId>org.springframework.boot</groupId>
<artifactId>spring-boot-starter-parent</artifactId>
<version>2.6.1</version>
<relativePath/> <!-- lookup parent from repository -->
</parent>
<groupId>com.clientui</groupId>
<artifactId>clientui</artifactId>
<version>0.0.1-SNAPSHOT</version>
<name>clientui</name>
<description>Demo project for Spring Boot</description>
<properties>
<java.version>11</java.version>
</properties>
<dependencies>
<dependency>
<groupId>org.springframework.boot</groupId>
<artifactId>spring-boot-starter-thymeleaf</artifactId>
</dependency>
<dependency>
<groupId>org.springframework.boot</groupId>
<artifactId>spring-boot-starter-web</artifactId>
</dependency>
<dependency>
<groupId>org.springframework.boot</groupId>
<artifactId>spring-boot-starter-test</artifactId>
<scope>test</scope>
</dependency>
<dependency>
<groupId>org.webjars</groupId>
<artifactId>bootstrap</artifactId>
<version>4.0.0-2</version>
</dependency>
<dependency>
<groupId>org.springframework.cloud</groupId>
<artifactId>spring-cloud-starter-openfeign</artifactId>
</dependency>
</dependencies>
<dependencyManagement>
<dependencies>
<dependency>
<groupId>org.springframework.cloud</groupId>
<artifactId>spring-cloud-dependencies</artifactId>
<version>2021.0.0</version>
<type>pom</type>
<scope>import</scope>
</dependency>
</dependencies>
</dependencyManagement>
<build>
<plugins>
<plugin>
<groupId>org.springframework.boot</groupId>
<artifactId>spring-boot-maven-plugin</artifactId>
</plugin>
</plugins>
</build>
</project>

Afin d'activer Feign dans ce microservice, rendez-vous à ClientUiApplication et ajoutez l'annotation @EnableFeignClients :

@SpringBootApplication
@EnableFeignClients("com.clientui")
public class ClientUiApplication
{
public static void main(String[] args)
{
SpringApplication.run(ClientUiApplication.class, args);
}

L'annotation   @EnableFeignClients  demande à Feign de scanner le package "com.clientui"  pour rechercher des classes qui se déclarent clients Feign. Nous allons justement en créer une plus tard.

Voici, pour rappel, les étapes que nous avons définies pour passer une commande :

C'est le même schéma des 7 étapes. 1 : Proposition des produits. 2 : Sélection d'un produit. 3 : Commande du produit. 4 : Récupération de la commande. 5 : Demande de paiement. 6 : Statut du paiement. 7 : Confirmation.

Étape 1 : Récupérez la liste des produits

Quand Feign fera appel à Microservice-produits  afin de récupérer la liste des produits, il lui faudra stocker chaque produit dans un objet de type   Product  afin que nous puissions les manipuler facilement plus tard (vous conviendrez que si Feign nous retourne le JSON brut, il ne nous sert pas à grand-chose).

Nous allons donc créer un bean qui reprend les mêmes champs que Product.java.

Créez une classe   ProductBean    sous un package "beans" :

Voici notre  ProductBean  :

package com.clientui.beans;

public class ProductBean {
private int id;
private String titre;
private String description;
private String image;
private Double prix;
public ProductBean()
{
}
public int getId()
{
return id;
}
public void setId(int id)
{
this.id = id;
}
public String getTitre()
{
return titre;
}
public void setTitre(String titre)
{
this.titre = titre;
}
public String getDescription()
{
return description;
}
public void setDescription(String description)
{
this.description = description;
}
public String getImage()
{
return image;
}
public void setImage(String image)
{
this.image = image;
}
public Double getPrix()
{
return prix;
}
public void setPrix(Double prix)
{
this.prix = prix;
}
@Override
public String toString()
{
return "ProductBean{" +
"id=" + id +
", titre='" + titre + '\'' +
", description='" + description + '\'' +
", image='" + image + '\'' +
", prix=" + prix +
'}';
}
}

Nous avons repris les mêmes champs que dans Product.java, puis nous avons généré les Getters et Setters.

Nous allons maintenant créer une interface qui va regrouper les requêtes que nous souhaitons passer au Microservice-produits. Cette interface est ce que nous appelons un proxy, car elle se positionne comme une classe intermédiaire qui fait le lien avec les microservices extérieurs à appeler.

Créez une classe   MicroserviceProduitsProxy  sous un package "proxies" :

Voici le code que nous allons utiliser dans ce proxy :

package com.clientui.proxies;
import com.clientui.beans.ProductBean;
import org.springframework.cloud.openfeign.FeignClient;
import org.springframework.web.bind.annotation.GetMapping;
import org.springframework.web.bind.annotation.PathVariable;
import java.util.List;
@FeignClient(name = "microservice-produits", url = "localhost:9001")
public interface MicroserviceProduitsProxy {
@GetMapping(value = "/Produits")
List<ProductBean> listeDesProduits();
@GetMapping( value = "/Produits/{id}")
ProductBean recupererUnProduit(@PathVariable("id") int id);
}

Explications :

@FeignClient  déclare cette interface comme client Feign. Feign utilisera les informations fournies ici pour construire les requêtes HTTP appropriées afin d'appeler le Microservice-Produits.

On donne à cette annotation 2 paramètres : le premier est "name", il s'agit du nom du microservice à appeler. Il ne s'agit pas ici de n'importe quel nom, mais du nom "officiel" qui sera utilisé plus tard par des Edge Microservices comme Eureka et Ribbon.

Celui-ci est à renseigner dans application.properties du microservice à appeler grâce à spring.application.name  .

Voici donc à quoi ressemble ce fichier dans Microservice-produits :

spring.application.name=microservice-produits
server.port=9001
#Configurations H2
spring.jpa.show-sql=true
spring.h2.console.enabled=true

Le deuxième paramètre est l'URL du microservice (localhost:9001). Vous comprenez maintenant pourquoi nos microservices écoutent des ports différents. Même s'ils partagent le même domaine, Feign (et d'autres composants) pourra les différencier grâce aux ports.

Dans cette interface créée, il faut déclarer les signatures des opérations à appeler dans le microservice "produits". Dans notre cas, comme nous avons accès au code source de Microservice-produits, il suffit de copier ses signatures.

Néanmoins, même sans avoir accès aux sources, il suffit de préciser les types de retour, par exemple List , un nom quelconque pour votre méthode et un URI. Toutes ces informations sont normalement disponibles dans la documentation qui accompagne chaque microservice.

Si vous copiez les signatures, il faut veiller à remplacer Product par son équivalent dans ce client ProductBean  que nous avons créé.

Remarquez que j'ai changé la signature avec Optional par ProductBean dans la deuxième méthode, afin de simplifier son utilisation.

Très bien ! Feign a désormais tout ce qu'il faut pour déduire qu'il faut une requête HTTP de type GET (grâce à GetMapping), à quelle URL l'envoyer, et une fois la réponse reçue, dans quel objet la stocker (ProductBean).

Il ne reste plus alors qu'à utiliser ce proxy. Revenez dans le contrôleur :

package com.clientui.controller;
import com.clientui.beans.ProductBean;
import com.clientui.proxies.MicroserviceProduitsProxy;
import org.springframework.stereotype.Controller;
import org.springframework.ui.Model;
import org.springframework.web.bind.annotation.RequestMapping;
import java.util.List;
@Controller
public class ClientController {
private final MicroserviceProduitsProxy produitsProxy;
public ClientController(MicroserviceProduitsProxy produitsProxy){
this.produitsProxy = produitsProxy;
}
@RequestMapping("/")
public String accueil(Model model){
List<ProductBean> produits = produitsProxy.listeDesProduits();
model.addAttribute("produits", produits);
return "Accueil";
}
}

Explications :

Nous créons une variable de type MicroserviceProduitsProxy  qui sera instanciée automatiquement par Spring.

Nous avons donc maintenant accès à toutes les méthodes que nous avons définies dansMicroserviceProduitsProxy  ; il suffit de faire appel à listeDesProduits. Feign ira exécuter la requête HTTP, et nous renverra une liste de ProductBean  .

Nous utilisons la méthodeaddAttribute  de model afin de passer en revue la liste des produits.

Rendez-vous maintenant dans Accueil.html :

<!DOCTYPE HTML>
<html xmlns:th="http://www.thymeleaf.org">
<head>
<title>Mcommerce</title>
<link rel="stylesheet" type="text/css" href="webjars/bootstrap/4.0.0-2/css/bootstrap.min.css" />
</head>
<body>
<div class="container">
<h1>Application Mcommerce</h1>
<div class="row">
<div th:each="produit : ${produits}" class="col-md-4 my-1">
<a th:href="@{|/details-produit/${produit.id}|}" >
<img th:src="${produit.image}" class="card-img-top" />
<p th:text= "${produit.titre}"></p>
</a>
</div>
</div>
</div>
<script type="text/javascript" src="webjars/bootstrap/4.0.0-2/js/bootstrap.min.js"></script>
</body>
</html>

Explications :

Dans le HTML, nous recevons grâce àmodel  la variableproduits  avec la liste de tous les produits. Il suffit d'utiliser la syntaxe Thymeleaf pour parcourir cette liste, et afficher les images des produits et leurs titres.

th:each="produit : ${produits}"  parcourt la liste produits et stocke à chaque fois un objet de type ProductBean dans la variable   produit  .

On a accès ensuite aux attributs de chaque objet pour créer le lien vers chaque produit sous le format "/details-produit/id_produit_ici". Nous créerons ensuite la méthode nécessaire pour cet URI dans notre contrôleur.

On ajoute également les images et les titres.

Vous devriez obtenir ceci :

Félicitations ! Vous avez un client fonctionnel capable de faire appel à un autre microservice, de récupérer et de formater les données reçues, et de les présenter dans une page web.

Nous venons donc de réaliser l'étape (1) de notre diagramme d'application.

Étape 2 : Ajoutez la page de produit et de commande

Nous avons défini l'URL vers chaque produit dans le HTML grâce à :

<a th:href="@{|/details-produit/${produit.id}|}" >

Il faut donc créer une méthode dans le contrôleur qui répond aux URI de type /details-produit/{id}.

ClientController.java

@RequestMapping("/details-produit/{id}")
public String ficheProduit(@PathVariable int id, Model model){
ProductBean produit = produitsProxy.recupererUnProduit(id);
model.addAttribute("produit", produit);
return "FicheProduit";
}

Explications :

Nous récupérons donc l'ID passé dans l'URL du produit pour faire appel au Microservice-produits grâce à ProduitsProxy qui nous retourne les détails du produit en question (  recupererUnProduit(id )  ).

Nous passons ensuite classiquement l'objetproduit  à  model  .

Puis nous demandons à ce que l'on affiche la page FicheProduit.html.

Voici la page HTML :

<!DOCTYPE HTML>
<html xmlns:th="http://www.thymeleaf.org">
<head>
<title>Mcommerce</title>
<link rel="stylesheet" type="text/css"
href="http://localhost:8080/webjars/bootstrap/4.0.0-2/css/bootstrap.min.css"/>
</head>
<body>
<div class="container">
<h1 class="text-center">Application Mcommerce</h1>
<div class="row">
<div class="col-md-4 mx-auto mt-5 text-center">
<img th:src="${produit.image}" class="card-img-top"/>
<p th:text="${produit.titre}" class="font-weight-bold"></p>
<p th:text="${produit.description}"></p>
<p>
<a th:href="@{|/details-produit/commander-produit/${produit.id}|}" class="font-weight-bold">COMMANDER</a>
</p>
</div>
</div>
</div>
<script type="text/javascript" src="http://localhost:8080/webjars/bootstrap/4.0.0-2/js/bootstrap.min.js"></script>
</body>
</html>

Explications :

On affiche les détails du produit en accédant aux propriétés de celui-ci via la notation   ${produit.PROPRIÉTÉ}  .

On insère ensuite le lien de commande qui fera appel à une méthode dans notre contrôleur. Celui-ci s'occupera d'envoyer la requête GET vers le microservice de commande, grâce à  @{|/details-produit/commander-produit/${produit.id}|}  .

Vous devriez obtenir ce résultat :

Suivez les étapes 3 à 7 du diagramme : Gestion et propagation des erreurs

Pour les prochaines étapes, nous allons réutiliser les mêmes principes pour faire communiquer tous les microservices.

Je vous invite à récupérer le code commenté qui explique étape par étape tout le processus dans la branche ClientEtMSCommuniquant de l'application.

Que se passe-t-il si on demande la récupération d'un produit qui n'existe pas ?

Faisons en sorte que Microservice-produits renvoie un code 400 Bad Request si le produit n'existe pas (nous allons éviter le 404, car son cas est particulier). Pour ce faire, rendez-vous dans  ProductNotFoundException.java  , et changez le code à renvoyer :

@ResponseStatus(HttpStatus.BAD_REQUEST)
public class ProductNotFoundException extends RuntimeException {
public ProductNotFoundException(String message) {
super(message);
}
}

Essayons maintenant en appelant cette URL, par exemple sur Postman : http://localhost:8080/details-produit/20.

Vous recevez le code 500 en réponse, avec un corps de réponse comme celui-ci :

{
"timestamp": "2018-04-15T23:29:07.112+0000",
"status": 500,
"error": "Internal Server Error",
"message": "status 400 reading MicroserviceProduitsProxy#recupererUnProduit(int); content:\n{\"timestamp\":\"2018-04-15T23:29:06.999+0000\",\"status\":400,\"error\":\"Bad Request\",\"message\":\"Le produit correspondant à l'id 20 n'existe pas\",\"path\":\"/Produits/20\"}",
"path": "/details-produit/20"
}

Vous pouvez donc constater 2 choses :

  • Le Microservice-produit a bien répondu comme prévu en renvoyant un code 400, mais Feign a tout simplement constaté que le code n'était pas au format 2XX. Feign a renvoyé un code 500 générique pour indiquer qu'un problème était survenu au niveau du serveur.

  • Vous pouvez voir que le message d'erreur renvoyé par notre microservice est stocké dans "message", et qu'il comporte le bon code.

Si vous vous rendez dans la console de ClientUI, vous trouvez cette erreur :

FeignException: status 400 reading MicroserviceProduitsProxy#recupererUnProduit(int);

L'exception que Feign a renvoyée est donc   FeignException  . Cette exception est celle que renvoie Feign à chaque fois que le code de retour est différent de 2XX.

Vous pouvez me dire que l'on peut se contenter dans ce cas du code 500, mais il faut penser aux cas où des microservices appellent d'autres microservices à la chaîne. Prenons l'exemple de ClientUI qui appelle Microservice-paiement pour enregistrer un paiement et qui, à son tour, appelle Microservice-commande pour passer le statut de la commande à "payée".

Si Microservice-commande renvoie par exemple un code disant que la commande est déjà payée, Feign générera le fameux code 500 et n'aura aucune chance d'informer ClientUI de la nature du problème. ClientUI se retrouvera réduit à annoncer à l'utilisateur qu'un problème inconnu est survenu.

Or, si nous arrivons, dans Microservice-produits, à décrypter l'exception générée par Feign pour retomber sur les bons codes HTTP renvoyés, nous pourrons transmettre ce code en réponse à ClientUI qui affichera au client que le paiement n'a pas abouti, car la commande est déjà payée ! C'est ce que l'on appelle la propagation des erreurs à travers les microservices.

Nous allons donc maintenant nous atteler à décoder l'exception générique de Feign, afin de retomber sur les bons codes renvoyés.

Heureusement, Feign propose une interface nommée   ErrorDecoder  spécialement dédiée au décodage de la réponse HTTP, afin de lancer l'exception de notre choix en fonction de la nature de l'erreur.

Créez donc votre propre décodeur qui viendra hériter de  ErrorDecoder  :

Pour cela, rendez-vous dans le projet clientui, et créez un package exceptions :

package com.clientui.exceptions;
import feign.Response;
import feign.codec.ErrorDecoder;
public class CustomErrorDecoder implements ErrorDecoder {
private final ErrorDecoder defaultErrorDecoder = new Default();
@Override
public Exception decode(String invoqueur, Response reponse) {
if(reponse.status() == 400 ) {
return new ProductBadRequestException(
"Requête incorrecte "
);
}
return defaultErrorDecoder.decode(invoqueur, reponse);
}
}

Explications :

  • On hérite de   ErrorDecoder  .

  • On récupère une instance de   ErrorDecoder  . Si nous ne sommes pas en capacité d'identifier le code d'erreur ou que, tout simplement, nous n'avons aucune exception prévue pour un code en particulier, on demande à ce que l'erreur soit traitée par le décodeur par défaut :   ErrorDecoder  .

  • On implémente la méthode   decode  qui nous permet de récupérer le code d'erreur envoyé, afin de lancer des exceptions en fonction de celui-ci.
    Cette méthode nous donne accès à un premier paramètre que j'ai appelé  invoqueur  , et qui contient la classe et la méthode qui a généré la requête. Dans notre cas, par exemple, le contenu de   invoqueur  est  MicroserviceProduitsProxy#recupererUnProduit(int)  . En effet, c'est la méthode   recupererUnProduit  qui a été utilisée pour appeler   microservice-produits   .

  • reponse  contient donc la réponse de celui-ci. C'est la partie la plus importante, car elle va nous permettre de récupérer le code d'erreur. C'est exactement ce que l'on fait juste après.

  • reponse.status()  nous donne donc accès au code d'erreur renvoyé par le microservice distant. Dans ce cas, nous vérifions s'il est égal à 400. Si c'est le cas, on lance une exception que nous allons créer et appeler  ProductBadRequestException  .

  •  Si l'erreur ne rentre pas dans nos critères, on la passe tout simplement au décodeur par défaut qui s'occupera de lancer l'exception par défaut vue plus haut :   FeignException   .

Créez enfin l'exception à renvoyer  ProductBadRequestException  :

package com.clientui.exceptions;
import org.springframework.http.HttpStatus;
import org.springframework.web.bind.annotation.ResponseStatus;
@ResponseStatus(HttpStatus.BAD_REQUEST)
public class ProductBadRequestException extends RuntimeException{
public ProductBadRequestException(String message) {
super(message);
}
}

Il s'agit là d'une exception classique, équivalente à celle créée dans Microservice-produits, par exemple. Elle renvoie tout simplement l'erreur 400 Bad Request avec le message qui lui a été passé précédemment en argument.

Si vous testez maintenant, vous remarquerez que vous avez toujours la fameuse erreur 500. C'est normal, car il faut informer Spring de l'existence de notre propre décodeur   CustomErrorDecoder  . Nous allons donc déclarer notre décodeur afin que celui-ci soit utilisé à la place de celui par défaut. 

Pour cela, nous allons tout simplement le mettre dans un bean.

Créez une classe de configuration et appelez-la  FeignExceptionConfig  dans un package  configuration  :

package com.clientui.configuration;
import com.clientui.exceptions.CustomErrorDecoder;
import org.springframework.context.annotation.Bean;
import org.springframework.context.annotation.Configuration;
@Configuration
public class FeignExceptionConfig {
@Bean
public CustomErrorDecoder mCustomErrorDecoder(){
return new CustomErrorDecoder();
}
}

Nous créons tout simplement une méthode mCustomErrorDecoder qui renvoie notre décodeur, et le tour est joué.

Lancez ClientUI et Microservice-produits. Vous obtenez alors cette réponse :

 

Vous avez bien votre code d'erreur 400 renvoyé par votre propre exception, au lieu du code 500 générique.

Vous avez également le message d'erreur que vous avez indiqué.

Maintenant que le mécanisme de propagation d'erreur est en place, vous pouvez générer des exceptions facilement pour tous les cas et codes d'erreurs ; par exemple :

else if(reponse.status() > 400 && reponse.status() <=499 ) {
return new Product4XXException(
"Erreur de au format 4XX "
);
}

Ce code va vous permettre de lancer une exception pour tous les cas où le code HTTP est entre 401 et 499.

Enfin, vous pouvez même récupérer le message renvoyé dans le corps de la réponse par Microservice-produit, en y accédant via   reponse.body()  .

Le cas 404 Not Found

Au début, nous avons changé   ProductNotFoundException  afin qu'elle nous renvoie 400 au lieu de 404.  L'objectif était de lever une ambiguïté sur cette erreur.

En effet, Feign propose un argument decode404 qui s'utilise comme ceci :

Dans la classe MicroServiceProduitProxy, modifier l’annotation pour :

@FeignClient(name = "microservice-produits", url = "localhost:9001", decode404 = true)

decode404 = true  est souvent utilisé à tort afin de gérer automatiquement les cas de ressources non trouvées.

Si vous lancez ClientUI avec  decode404  à true, et que vous appelez de nouveau http://localhost:8080/details-produit/20, vous obtenez ceci :

Vous avez un code 200 OK et du HTML sans contenu.

En effet, cet argument   decode404  permet simplement de passer l'erreur, et donc d'éviter de lancer la fameuse   FeignException  . Le but dépasse le cadre de ce cours, mais si vous êtes curieux, c'est simplement pour éviter le déclenchement des circuits breakers comme Hystrix.

Vous devez donc toujours traiter l'erreur 404 exactement comme nous l'avons fait avec l'erreur 400, grâce à une condition dans votre décodeur.

Voici donc le code pour gérer l'erreur 404 :

{
if(reponse.status() == 400 )
{
return new ProductBadRequestException(
"Requête incorrecte "
);
}
return defaultErrorDecoder.decode(invoqueur, reponse);
}

Remettez   HttpStatus.NOT_FOUND  dans   ProductNotFoundException  de Microservice-produit, modifiez votre classe MicroServiceProduitsProxy pour qu’elle ressemble à : 

@FeignClient(name = "microservice-produits", url = "localhost:8080")
public interface MicroserviceProduitsProxy {
@GetMapping(value = "/Produits")
List<ProductBean> listeDesProduits();
@GetMapping( value = "/Produits/{id}")
ProductBean recupererUnProduit(@PathVariable("id") int id);
}

...et testez !

En résumé

  • Feign est un outil qui permet la simplification de la communication entre microservices, en générant automatiquement les requêtes HTTP à partir des données fournies dans des classes appelées proxies.

  • Une fois la réponse du microservice distant reçue, Feign l'associe à un bean local que l'on aura créé. On obtient alors en retour directement des objets Java prêts à l'emploi.

  • Quand Feign rencontre un autre code de réponse que 2XX, il génère une exception   FeignException   . Afin de pouvoir décoder la réponse et extraire les bons codes d'erreur, il faut créer une classe qui hérite de ErrorDecoder  et qui implémente decode.

Avant de passer à la suite, je vous propose un quiz pour tester vos connaissances à ce stade du cours, allez on y va !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite