• 15 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours est en vidéo.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !

Mis à jour le 01/02/2019

Débutez votre séance de formation

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Pour engager vos apprenants dans les pédagogies actives et collaboratives, vous allez avoir besoin de façonner votre groupe. Le démarrage de la séance est pour cela déterminant.

Dynamisez le tour de table

Un tour de table permet la présentation rapide de chacun des acteurs de la formation. Chacun se présente, repère ses “alliés” potentiels et finit par considérer les autres apprenants comme des compagnons d’apprentissages. Cela peut apparaître fastidieux et vous allez chercher des solutions pour engager davantage les participants.

Il y a nombre de façons de dynamiser un tour de table. Je vous propose une version améliorée du tour de table, un peu plus long si vous avez le temps. Il s'agit d'ajouter une petite phase de concours pour favoriser l'écoute active.

Descriptif général

Comment préparer

  • Prévoyez suffisamment d’espace pour que les participants soient debouts, en cercle au centre des tables en U par exemple.

  • Imaginez des sujets pour engager une présentation des apprenants (phase 2 dans le déroulement détaillé ci-dessous) :

    • classiques : nom, prénom...

    • ou originales : “loisir favori”, “dernier livre lu”, “pourquoi je suis cette formation”,

    • voire décalées : “comment je suis venu ce matin”, “donnez une vérité et un mensonge sur vous”.

  • Préparez le matériel : des feuilles et des feutres pour chacun.

Déroulement détaillé

Pourquoi c’est engageant

  • Vous avez ajouter deux éléments au tour de table classique : des questions originales et le concours.

  • Vous avez élevé le niveau d’implication de passif à participatif, pour chacun des apprenants, en forçant l’écoute active (ou l’attention selon Stanislas Dehaene).

  • Vous avez tenté de régler le niveau de motivation par le jeu, puis par la reconnaissance.

Inconvénients et risques

  • Cela prend plus de temps qu’un tour de table classique.

  • Attention au vocabulaire employé : selon votre public, ne parlez pas forcément de "concours" si vous sentez que cela peut paraître infantilisant. Contentez-vous d'annoncer une phase de questions suite aux présentations. 

Un jeu brise-glace avec LEGO®

Voilà un seriousplay by LEGO® particulièrement efficace, et émotionnellement fort, pour engager l’interaction en début de séance.

Intérêt

Pour l’avoir vécu, le résultat est assez impressionnant en terme d’émotion et d’engagement vers les autres. La différence de niveau de langage entre avant et après démontre que des barrières inter-relationnelles ont sauté.

En voici un descriptif résumé

Comment préparer

  • Disposez les legos avant la séance, lors de la préparation de la salle. Au moins 12 éléments par apprenants, une bonne poignée par table devrait faire l’affaire.

  • Prévoyez un moyen simple de récupérer rapidement le silence. Par exemple, levez le poing, chaque apprenant, voyant le poing levé, fait de même en arrêtant de parler. Le signal du silence va alors se propager rapidement.

  • Préparez sur un diaporama pour

    • annoncer les règles du jeu,

    • permettre le débriefing  sur le même diaporama.

Plan détaillé

Pourquoi c’est engageant

Par une tâche simple, les participants mettent en place un processus créatif en trois temps pour faire exprimer une idée profonde d’eux-même ; puis reproduisent le même schéma à partir du module d’un autre participant.

  • Réglage de l’environnement :

    • Vous demandez une manipulation simple, avec du matériel connu de tous.

    • L'activité est très rythmée : cela permet de ne pas "réfléchir". 

    • Il y a une libération de la parole facilitée par le fait de se protéger derrière l'objet "module LEGO®", qui s'avère sécurisant, alors que la question posée ne l'est pas.

  • Réglage “idées profondes” : cette activité place les apprenants dans un processus de raisonnement créatif : les actions et paroles ne sont pas contrôlées par la logique mais par l'association d'idées en partant de l'image créée par le module LEGO.

  • Réglage “interaction” : l’interaction à deux, sans avoir le sentiment d’être observé par le groupe, nous force à remplir le temps imparti même si on se sent à court d’idée.

  • réglage “implication” : mise en action par le fait d’être debout, en mouvement, en manipulation, en interaction.

Points de vigilance

  • Bien poser le cadre : énoncez des règles claires, rappelez le principe de bienveillance.

  • Cadrage du temps : Soyez directif quant au respect du temps, sinon certains ne s’arrêteront pas, digresseront et s’échapperont. Inversement, relancez celles et ceux qui s'arrêtent de parler avant que le temps soit écoulé.

  • Analyse finale : Comme toute activité ludopédagogique, il est important que les participants comprennent l'intérêt de l’activité. Faites les partager l'expérience qu’ils viennent de vivre afin qu’ils réalisent qu’ils ont vécu des choses similaires, cela permet de renforcer la dynamique de groupe amorcée. Posez des questions simples : “pourquoi avons-nous fait cela ?” “Comment vous sentez-vous ?” “Qu’a dit votre intelocuteur après que vous l’ayez décrite". N’hésitez pas à expliquer la mise en place du processus créatif.

Variantes

Changez la question initiale . N’étant pas sûr de mon public, il m’est arrivé une fois de proposer de ne pas se représenter soi, mais de représenter ses attentes. C’est moins intrusif, et cela m’a permis de valider les objectifs de la séance avec les apprenants lors de l’analyse finale.

Varier le matériel. Si vous n'êtes pas prêt à assumer les LEGO®, qui vous semblent trop infantilisant pour vos apprenants, adaptez le principe de l'activité à d'autres supports matériel, des photos par exemple.

Vous venez d'explorer différentes façons de démarrer votre séance et engagez le groupe. Intéressez-vous maintenant aux manières d'explorer les "idées naissantes de vos apprenants".

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite