• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 28/11/2019

Structurez votre cours avec un plan détaillé

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Déterminez le contenu qui fera partie du cours

Afin de savoir ce que vous allez mettre à l'intérieur de votre cours ou non, nous vous proposons de passer par deux étapes :

  1. l'idéation : rassembler toutes les idées

  2. la sélection : garder certaines idées au détriment d'autres

Réalisez un atelier de brainstorming

Pour avoir une idée la plus large possible de ce qui peut rentrer dans votre cours, une des méthodes est de faire un brainstorming.

Un brainstorming c'est un remue-méninges : on brasse le plus d'idées possibles à propos d'un sujet. C'est la quantité qui compte à ce stade et non la qualité.

Munissez-vous de feuilles de papier, de post-it, de stylos et lâchez les chevaux !

L'idée ici, c'est d'arriver à faire le tour de tout ce qu'il peut être intéressant d'intégrer dans le cours. Pour vous aider, vous pouvez aussi faire des recherches et vérifier que vous intégrez tous les derniers savoirs à la pointe.

Croisez les compétences et les savoirs entre eux

Imaginons, vous souhaitez faire un cours sur le développement d'une base de données. Dans ce cas-là :

  1. Assurez-vous de savoir quels sont les langages informatiques les plus adaptés, les plus modernes ;

  2. Faites le tour des compétences transverses qui entrent en connivence avec votre sujet de cours comme l'attention aux détails, le sens de l'organisation ou encore la visualisation des données.

Mettez-les en perspective avec les besoins du marché

Prenez en compte également les attentes des apprenants. Par exemple, si vous faites un cours sur Illustrator, essayez de comprendre pourquoi les gens veulent apprendre à se servir d'Illustrator en général : est-ce que c'est pour apprendre à faire des logos, est-ce que c'est pour apprendre à créer des maquettes d'interfaces utilisateurs, est-ce que c'est pour de l'illustration pure…

Vous pouvez aussi regarder des offres d'emploi pour comprendre pour quels types de tâches on va rechercher quelqu'un qui sait se servir d'un logiciel comme Illustrator. En prêtant attention à ce qu'il est attendu sur le marché de l'emploi, vous avez toutes les chances de proposer un cours qui soit très adéquat.

Ajoutez des ressources/vues d'experts externes

Ce n'est pas parce qu'il s'agit de VOTRE cours que vous ne pouvez pas y inviter des opinions extérieures. Par exemple, si on fait un cours sur la prise de parole en public, c'est bien de mettre des liens vers des conférences d'experts à regarder, d'intégrer des citations, des points de vue d'auteurs, de rediriger vers des livres, des films…

Tout ce qui peut nourrir votre cours est bon à prendre. En plus, et ce n'est pas négligeable, cela vous permet de proposer une vision nuancée du sujet.

Faites des choix

Une fois que vous avez fait ça, vous vous retrouvez avec énormément de contenu et d'idées de "chapitres" ou "sections" à couvrir pour votre cours. Pas de panique devant la charge de travail, vous n'allez pas tout garder.

Pourquoi ne pas tout garder si c'est important ?

Et bien parce que vous n'allez pas faire un cours de 100 heures… Vous n'êtes pas dans le même cas qu'un universitaire qui a 1 an, 3 ans (licence), 5 ans (master)… pour couvrir un sujet d'un bout à l'autre. Vous faites un cours en ligne. Pour qu'il soit suivi, il doit être relativement court et agréable à suivre.

Et quand bien même votre sujet vous passionne, vous ne pouvez pas parler d'absolument tout. C'est le biais des perfectionnistes.

Qu'est-ce que nous voulons dire par là ? Et bien par exemple, imaginez que l'on travaille sur la réalisation du cours "Rédiger une proposition commerciale". Etant donné que l'on est sur un sujet qui fait appel à de la rédaction, ce n'est pas pour autant que l'on va devoir faire le point sur :

  • comment écrire de façon synthétique,

  • comment respecter les règles de grammaire,

  • comment utiliser Word…

Vous avez compris l'idée. On ne peut pas tout voir, et il faut faire des choix.

Comment faire les bons choix ?

Il y a plusieurs possibilités pour éliminer des éléments du contenu du cours :

  1. Se concentrer sur les savoir-faire prioritaires que recherchent les apprenants avant tout. Si l'on reprend l'exemple du cours sur Illustrator, c'est en général : comment se servir de l'outil "Plume" ?

  2. Privilégier les compétences actionnables au détriment des savoirs théoriques pour lesquels les apprenants n'arriveront pas à trouver d'application dans la réalité. Si l'on reprend le cours sur la proposition commerciale, c'est bien d'inclure une partie sur la structure (le plan) à respecter dans une proposition commerciale.

Organisez le contenu du cours

Dessinez une "mindmap" du cours

Une fois que vous avez devant vous les éléments de votre futur cours, vous allez organiser le contenu en le découpant en plusieurs sections. Il s'agit là de faire un plan.

C'est la raison pour laquelle nous vous conseillons d'organiser le contenu de façon arborescente dans un premier temps. C'est le principe de la "mindmap" : il consiste à rassembler les idées qui vont ensemble et qui s'emboîtent, comme des poupées russes.

  1. Pour commencer, écrivez au bas d'une page vierge le titre du cours : ce sera votre tronc.

  2. Ensuite tirez un trait qui part du tronc pour créer la première branche et inscrivez-y une idée générale, globale.

  3. Listez des idées sous-jacentes à cette idée "parente" : vous faites les branches de la première branche, puis les brindilles…

  4. Une fois que vous êtes arrivés au bout du bout de la branche (vous le saurez si vous êtes allés au fond des choses et n'avez plus d'idées en rapport avec celle d'origine), passez à la deuxième branche.

  5. Répétez le processus, jusqu'à avoir un arbre complet.

Détaillez un plan de cours qui suit un ordre logique

Pour le choix des "branches" dans votre "mindmap" :

  1. soit vous avez suivi une suite chronologique, celui que l'on retrouve dans la réalité (c'est ce que fait le plan de ce cours) ;

  2. soit vous avez suivi une organisation par thématiques.

Le plan chronologique

Imaginons par exemple un cours sur comment gérer une réunion en entreprise, le plan peut reprendre la suite chronologique suivante :

A. Préparer la réunion

  1. Inviter les participants à l'avance

  2. Créer un support de présentation

  3. Ecrire un ordre du jour

B. Mener la réunion

  1. Présenter l'ordre du jour

  2. Répartir la parole

  3. Donner des pistes pour la suite

C. Gérer les retombées

  1. Ecrire un compte-rendu de réunion

  2. Mettre en pratique ce qui est sorti de la réunion

  3. Mesurer les résultats (réussites/échecs)

Le plan thématique

Par ailleurs, vous avez préféré aborder votre "mindmap" par thématique. Dans ce cas-là, votre plan pourrait ressembler à ça :

A. Gestion des conflits en réunion

B. Utilisation d'un support de présentation

C. Optimisation du temps et de l'efficacité en groupe

C'est à vous de voir. Certains sujets se prêtent davantage au plan thématique, comme Photoshop par exemple. On trouve en général, une partie sur la retouche photo, une autre sur la composition, une autre sur les filtres et les effets, etc.

Chez OpenClassrooms, nous procédons par chapitres (comme dans un livre) contenus dans des parties.

A. Partie n°1

  1. Chapitre 1

  2. Chapitre 2

  3. Chapitre 3

Cela ne veut pas dire que ce soit la norme. Quelle que soit la façon dont vous les nommez : "parties", "chapitres", "sections", "modules", "grains pédagogiques", vous pouvez les emboîter comme vous voulez.

La plateforme Udacity, par exemple, ne hiérarchise pas ses modules de cours, mais présente simplement une liste de contenus :

  1. Section 1

  2. Section 2

  3. Section 3

Sur Coursera, Edx ou FUN, il est très fréquent de percevoir chaque section principale comme équivalente à une semaine de cours (le plan suit donc un rythme de suivi) :

A. Semaine n°1

B. Semaine n°2

Libre à vous donc de penser la structure de votre plan comme cela vous semble le mieux.

Vérifiez que la répartition des sections est équilibrée

Votre plan n'est qu'une liste de phrases courtes.

Et c'est à partir de ces phrases que vous allez "remplir" le contenu du cours.

Le meilleur moyen de savoir si la répartition du contenu est équilibrée avant de vous lancer dans la rédaction, c'est de :

  1. résumer l'objectif pédagogique de chaque section,

  2. faire la liste des points que vous aborderez dans chaque section.

Faire cela pour chaque section ou module de cours revient à faire ce que l'on appelle un grain pédagogique.

Nous mettons à votre disposition le modèle que nous utilisons pour faire le plan détaillé des cours chez OpenClassrooms. Libre à vous de l'utiliser et de l'adapter.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite