• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 28/11/2019

Rédigez le contenu du cours

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Bienvenue dans la troisième partie de ce cours !

Vous l'attendiez avec impatience… On va maintenant rentrer dans le vif du sujet ! Et la première étape, c'est la rédaction du contenu.

Adoptez une méthode de rédaction efficace

C'est parfois difficile de se retrouver face à une page blanche avec pour seule aide le titre d'un module à écrire…

Commencez par rédiger en basse fidélité

Pour sortir de la panne d'inspiration, une bonne pratique consiste à :

  1. Avoir une première phase de rédaction extrêmement rapide en notant seulement des mots-clés, idées, concepts, morceaux de phrases… sur chacune des sections du cours ;

  2. puis de faire une deuxième passe sur tout le cours, cette fois en réorganisant les bribes de contenu de façon structurée, avec des titres et sous-titres ;

  3. ensuite de refaire une boucle mais cette fois en rédigeant des phrases à partir des notions que vous aviez notées dans chaque section du cours.

À ce stade de la rédaction, vous avez le gros du contenu. Et c'était le plus difficile, bravo !

Améliorez la rédaction jusqu'à atteindre le résultat désiré

Le fond du contenu est là.

Maintenant, avec votre équipe pédagogique, vous allez faire des retours sur ce qui a été produit, et progressivement apporter des améliorations.

Ces améliorations peuvent se porter à deux niveaux :

  1. sur le fond,

  2. sur la forme.

Affinez le fond

Dans un premier temps, vous allez reprendre le contenu écrit et l'approfondir en fonction des retours des personnes de votre équipe.

C'est surtout la relecture par vos pairs, et notamment par un autre expert du sujet qui vous permettra de vérifier que :

  • l'exactitude du contenu est bien là,

  • il n'y a pas de biais cognitif,

  • il ne manque rien au niveau du fond.

Travaillez sur la forme

Toujours en collaboration avec les membres de votre équipe, vous allez apporter des modifications sur :

  1. l'orthographe, la syntaxe, la cohérence du niveau de langage (d'où l'importance d'une relecture par plusieurs personnes),

  2. l'agencement et la structure de chaque section (suit-elle une progression logique ?).

Enfin, une fois que tout cela sera fait, vous allez pouvoir vous concentrer sur le ton et le style du cours. Autrement dit, sur la façon dont vous vous adressez aux apprenants !

Engagez votre communauté d'apprenants

Le sujet de votre cours vous passionne, c'est super ! Alors, assurez-vous de le faire savoir à votre communauté d'apprenants. Transmettez le contenu avec motivation : votre énergie doit transparaître dans l'écriture, tout autant que dans les vidéos.

Privilégiez des phrases courtes

Des phrases courtes, c'est plus digeste. Faites-le ! Vous donnerez des temps de respiration aux apprenants.

Cela facilite grandement la lecture d'un texte, même long.

Utilisez un vocabulaire accessible

Cela a tendance à intimider voire bloquer plus que cela ne rend service… Même si ce n'est pas votre intention, et que vous voulez simplement être précis et minutieux, cela peut s'avérer contre-productif.

Votre but n'est pas d'impressionner les apprenants avec vos connaissances, mais bien de les guider ; gardez cela en tête.

Attention, il ne faut pas non plus que cela vous empêche d'aborder des notions techniques. Seulement, prenez le temps de les expliquer et de toujours donner la définition d'un terme qui pourrait poser question.

Mettez en gras les mots-clés

Cela permet d'attirer l'attention sur ce qui est important. L'œil les repèrera immédiatement, et cela permet d'imprimer plus efficacement les connaissances.

C'est comme si vous balisiez le terrain. Avec des mots en gras, vous leur donnez une piste à suivre.

À chaque fois, l'apprenant comprendra qu'il est en train de lire quelque chose d'important ; cela :

  1. captera son attention, si celle-ci avait baissé,

  2. lui donnera un regain d'intérêt pour ce qu'il lit.

Utilisez des niveaux de titre différents

Cela permet d'aérer le contenu et là encore de faciliter l'appréhension de chaque section.

Niveau de titre 1

Niveau de titre 2

Niveau de titre 3

Paragraphe de texte

Utilisez une forme différente pour mettre en avant un contenu important

Vous pouvez utiliser des couleurs ou des encarts pour mettre en avant un contenu spécial.

Par exemple, chez OpenClassrooms, nous utilisons des blocs pour signaler :

Une question à soulever.

Cela égaye un texte et cela permet de différencier visuellement plusieurs types de contenu.

Optez pour un ton qui correspond à votre cible

C'est un équilibre subtil à trouver. Il faut pouvoir avoir un niveau de langage correct, professionnel tout en restant « proche » des apprenants.

Pour faire simple :

  1. vous ne pouvez pas être trop familier en utilisant des mots comme "vachement",

  2. mais vous devez rester accessible, être chaleureux.

En fonction de votre cible, les jauges de chacun de ces deux paramètres vont bouger. Si votre cible est jeune, ou "corporate", ou encore académique… le niveau d'équilibre variera.

Tranchez sur l'intégration des stratégies suivantes :

  • insérer des emojis dans le texte

  • s'adresser aux apprenants via le vouvoiement (politesse ou collectif) VS le tutoiement,

  • parler à la 1ère personne du singulier (Je) VS à la 1ère personne du pluriel. (Nous).

La dernière chose à faire pour ajouter la touche finale à votre contenu texte, ce sont les illustrations et c'est ce que l'on voit dans le prochain chapitre !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite