• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 12/12/2019

Définissez vos hypothèses

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous avez maintenant les connaissances théoriques nécessaires à l’application de la méthodologie lean au développement d’un produit technologique ou d’une nouvelle fonctionnalité.

Vous savez ce qu’est un minimum viable product et comment il permet de valider ou invalider des idées grâce au cycle d’apprentissage lean.

Il est maintenant temps de créer des hypothèses, première étape pour passer à l'action.

Qu'est-ce qu'une hypothèse ?

Une hypothèse est une de vos intuitions liées à votre projet, que vous pourriez être tenté de considérer comme une « vérité absolue » si vous avancez trop vite.

Il faut prendre le temps de réflexion pour identifier ces hypothèses, et ne pas suivre vos instincts à tous les coups ! Certaines de vos intuitions sont peut-être des convictions personnelles que vous avez depuis longtemps. Cependant, vous devez prendre le temps de confronter ces convictions à des situations réelles avant de vous engager dans une direction qui bien souvent sera complexe à rectifier.

Une hypothèse est une supposition que l’on fait, sans se soucier de sa véracité, dans le but justement de la valider ou de l’invalider.

Comment structurer une hypothèse ?

Prenons un exemple de problème et de solution, et identifions les hypothèses qui émergent.

Il est possible de suivre un schéma très simple pour structurer une hypothèse. Celui-ci contient 4 éléments bien distincts :

  1. Une cible

  2. Un problème

  3. Une solution potentielle

  4. Une donnée permettant de mesurer sa validité

Voici comment la formulation d'une hypothèse pourrait être représentée :

« Nous pensons que [CIBLE] rencontrent un problème avec [PROBLÈME]. Nous pouvons les aider avec [SOLUTION]. Nous saurons si nous allons dans la bonne direction si [DONNÉE DE VALIDATION]. »

Décortiquons ensemble ce schéma afin d'en faire ressortir une première hypothèse.

La première partie concerne la cible et le problème que nous aimerions régler.

Cible et problème

Afin de rendre ce cours plus concret, j'ai identifié un problème que je vivais chaque jour lorsque je travaillais dans un bureau. Après le repas du midi, ma productivité se voyait drastiquement impactée par la fatigue. J'imagine ne pas être le seul à vivre ce fameux « coup de barre » après le repas.

Réfléchissons donc à une solution en définissant une première hypothèse.

« Nous pensons que [les salariés] rencontrent [une baisse de productivité en début d'après-midi à cause de la fatigue]... »

Solution potentielle

La solution à ce problème est pratiquée depuis des milliers d’années et vous la connaissez tous : une bonne sieste !

Cependant, faire la sieste dans un bureau n’est malheureusement pas toujours facile. Surtout dans des open-spaces.

Photo d'employés faisant une sieste dans un open-space.
Sieste en open-space 😴

Je pourrais alors avoir une idée de plateforme pour mettre en relation des particuliers dans le but de faire la sieste chez d'autres particuliers en journée.

Les produits couramment utilisés pour mettre en relation des utilisateurs sont appelés des marketplaces (pour places de marché) ou plateformes « bifaces ».

Imaginez donc, le Airbnb de la sieste !

Continuons donc la formulation de notre hypothèse :

« Nous pensons que [les salariés de startup] rencontrent [une baisse de productivité en début d'après-midi à cause de la fatigue]. Nous pouvons les aider avec [une marketplace mettant en relation des particuliers souhaitant d'un côté faire la sieste pendant la journée et d'un autre côté ceux possédant un espace pour les accueillir]. »

Donnons un nom à ce projet. Je vous propose Nap Spot 😎

Deux parties doivent se prêter au jeu pour que la plateforme tourne, on a donc deux hypothèses :

  • La première, que des travailleurs fatigués seraient prêts à prendre une trentaine de minutes sur leur pause déjeuner pour aller faire la sieste chez un particulier autour de leur bureau.

  • La deuxième, que des particuliers seraient en mesure de proposer un lieu de repos en pleine journée. 

Pourquoi fonctionner par hypothèses ?

Si cela peut sembler un peu tordu de tenter de décortiquer chaque idée pour en dissocier les faits et les hypothèses, cela peut vous faire gagner beaucoup de temps par la suite.

L'objectif est aussi de vous séparer (même si cela peut-être douloureux) d'intuitions, qui reposeraient plus sur des idées reçues ou vos préférences, qui vous sont personnelles.

Par exemple, pour la première hypothèse, peut-être que vous, vous aimez beaucoup faire la sieste. 😴 Peut-être même que la plupart des personnes qui vous entourent vous ressemblent et sont des adeptes de la sieste. Mais, il se peut que ce ne soit pas le cas d'assez de personnes qui constituent votre public cible pour que cela soit intéressant de lancer un business autour de ce service.  

Les hypothèses vous permettent de prendre le temps de confronter vos idées à la réalité. En menant de courtes expérimentations, vous pourrez soit les démontrer ou au contraire les réfuter. Ainsi, vous pouvez séparer le vrai du faux de vos intuitions et avancer sereinement par la suite, à partir des résultats de vos expérimentations. 

La méthodologie lean pour valider ou invalider une hypothèse avec un prototype fonctionnel, suppose qu'on peut, en faisant appelle à sa créativité et à sa « débrouillardise », relativement facilement mettre en place des expérimentations - en commençant par produire un MVP - pour vérifier nos hypothèses.

Par exemple, dans le cadre de notre projet Nap Spot, nous allons partir du principe que je serai moi-même la personne accueillant des salariés fatigués pour qu'ils fassent la sieste dans mon appartement. En bonus, cela me permet de recueillir des retours d'expérience d'utilisateurs au passage !

Comment identifier une hypothèse ?

Il existe plusieurs canvas (schémas) et méthodes permettant de dégager, définir et structurer des hypothèses. Le canvas sur lequel nous allons nous concentrer dans cette partie de ce cours et le Value Proposition Canvas.

Le Value Proposition Canvas se compose de deux sections bien distinctes. À gauche le produit contenant ses avantages, fonctionnalités et l'expérience proposée et droite le client, ses attentes, besoins et peurs.

Schéma du Value Proposition Canvas
Value Proposition Canvas 🤓

Commençons à remplir notre Canvas en complétant la partie concernant notre client (customer).

Mettons-nous dans la peau de notre salarié souhaitant faire une sieste.

WANTS (souhaits) :

Quelles sont les raisons émotionnelles qui donneraient envie d'utiliser votre produit ?

Vous avez par exemple l'envie d'une personne d'être plus productive pendant l'après-midi, le sursaut de motivation le matin, sachant que la sieste est au rendez-vous après le déjeuner. Les voici placés sur votre Canvas.

Value Proposition Canvas complété avec les envies des clients
Canvas avec « Wants »

FEARS (peurs) :

Qu'est-ce qui pourrait potentiellement faire fuir un utilisateur de votre plateforme ?

Un premier tout simple serait le temps perdu dans les transports entre le bureau et le lieu de la sieste. Vous avez aussi des personnes qui auraient trop peur de manquer le réveil après la sieste, et du coup d'être en retard au moment de la reprise... Les voilà ajoutés.

Value Proposition Canvas complété avec les envies et peurs des clients
Canvas avec « Wants » et « Fears »

NEEDS (besoins) :

Quelles sont les raisons rationnelles qui donneraient envie d'utiliser votre produit ?

Ici, vous entrez dans une réflexion où vous tentez de résoudre des problèmes auxquels font face des personnes. La sieste en début d'après-midi pourrait concrètement permettre à des utilisateurs de :

  • moins dépendre de la caféine (donc préserver sa santé, un besoin de tous !),

  • combler un besoin de sommeil que rencontrent beaucoup d'employés (pensons aux jeunes parents !)

C'est aussi le moment de compléter les substituts, ce par quoi votre proposition de valeur est remplacée actuellement.

Value Proposition Canvas complété avec les envies, peurs et besoins des clients
Canvas avec « Wants », « Fears », « Needs » and « Subsitutes »

Comme vous avez dû le remarquer, les éléments visuels composant le Value Proposition Canvas sont des post-its. En effet, votre proposition de valeur sera amenée à évoluer dans le futur et ces post-its représentent bien le fait que rien n'est « gravé dans le marbre » et que votre « produit final » sera probablement très différent de votre MVP. Pour rappel, vous évoluez dans des conditions d'incertitude.

En résumé

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite