• 4 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 18/02/2022

Décryptez le fonctionnement d’un compte de résultat

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Si le bilan pouvait être assimilé à une photographie à la date de clôture, le compte de résultat serait, lui, assimilable à un film des opérations réalisées au cours de l’exercice écoulé.

Le compte de résultat repose sur la notion d’opérations : c’est l’état qui vous permet de connaître le résultat dégagé par la société au cours de l’exercice.

Distinguez charges et produits

Dans le compte de résultat, seuls figurent :

  • les charges : comptes de classe 6 ;

  • les produits : comptes de classe 7.

Le terme « définitivement » permet de distinguer par exemple les subventions des emprunts. Les subventions sont définitivement acquises : ce sont donc bien des produits. En revanche, les emprunts devront être remboursés : ils ne sont pas définitivement acquis. Ils ne constituent donc pas des produits, mais des dettes.

Un décaissement est un flux financier sortant : une somme d’argent payée. Un encaissement est un flux financier entrant : une somme d’argent reçue. Or, au compte de résultat, on fera figurer les charges ou produits, peu importe que le décaissement ou encaissement ait eu lieu ou non.

Par exemple, vous réalisez un achat de marchandises le 25 juin N.  Vous payez votre fournisseur un mois plus tard car il vous a accordé un délai de paiement. Cette opération figurera au passif dans les dettes fournisseurs car au 30/06/N, la facture n’est pas payée. Cependant, cet achat ayant eu lieu avant le 30/06/N, il s’agit bien d’une charge de l’exercice qui devra figurer dans les charges et qui viendra donc minorer le résultat de l’exercice, alors même qu’il ne modifie pas la trésorerie de la période.

COMPTE DE RÉSULTAT AU 30/06/N

CHARGES  

PRODUITS

Achat de marchandises                          1 OOO

 

RÉSULTAT NET = PRODUITS - CHARGES = - 1 000

BILAN AU 30/06/N

ACTIF

PASSIF

 

RÉSULTAT AU 30/06/N                 - 1 000

TRÉSORERIE                         -

DETTES FOURNISSEURS                 1 000

TOTAL ACTIF                       0

TOTAL PASSIF                                     0

Découvrez la structure du compte de résultat

Les charges et produits de l’entreprise sont classés en trois catégories :

  • Charges et produits d'exploitation : il s’agit des charges et des produits liés directement à l’activité de la société. On trouve dans cette catégorie les charges de fonctionnement.

Ces dernières représentent, par exemple, les loyers, assurances, honoraires, achats de marchandises, frais de personnel (salaires + charges sociales patronales). Dans la catégorie “Produit” figurera, notamment, le chiffre d’affaires.

  • Charges et produits financiers : ce sont principalement, pour les charges, les intérêts sur emprunts, et pour les produits, les gains faits sur des placements.

  • Charges et produits exceptionnels : il s’agit des éléments à caractère non récurrent ou non lié directement à l’activité de la société.

Par exemple, la vente d’une immobilisation (produit) ou le paiement d’une amende (charge) ne sont pas récurrents.

Les deux derniers éléments figurant au compte de résultat sont des charges :

  • la participation des salariés due dans les sociétés de plus de 50 salariés qui dégagent un bénéfice ;

  • l’impôt sur les bénéfices calculé sur le résultat fiscal de la société.

La structure du compte de résultat peut être représentée par le tableau ci-dessous :

Le résultat net de l’entreprise est donc égal à : résultat d’exploitation + résultat financier + résultat exceptionnel - participation - impôt sur les bénéfices.

Utilisez le compte de résultat comme outil d’analyse

Prenons l’exemple de deux sociétés A et B qui dégagent le même résultat (100 000 euros), mais avec une composition très différente schématisée par le tableau ci-dessous :

 

Société A

Société B

résultat d'exploitation

80 000   

10 000   

résultat financier

10 000

10 000

résultat exceptionnel

10 000

80 000

résultat avant impôt

100 000

100 000

Certes, les deux sociétés ont le même résultat, et ce dernier est un bénéfice. Mais elles sont dans une situation très différente :

  • la société A a réalisé ce bénéfice principalement grâce à un résultat d'exploitation ;

  • la société B a réalisé ce bénéfice principalement grâce à un résultat exceptionnel.

La société A sera jugée plus saine que la deuxième, car ses bons résultats pourront se reproduire à l’avenir, contrairement aux résultats exceptionnels de la société B.

En résumé

  • Le compte de résultat permet de connaître le résultat dégagé par la société au cours de l’exercice.

  • Le résultat correspond au total des produits d’une société, auquel on soustrait le total des charges.

  • Si les produits sont supérieurs aux charges, le résultat est positif : on parle de bénéfice. Si à l’inverse les charges sont supérieures aux produits, le résultat est négatif : on parle de perte.

  • Le compte de résultat offre une vision dynamique des événements intervenus durant l'exercice. Il ne retrace pas les flux financiers entrants et sortants qui apparaissent dans le bilan.

Vous savez désormais à quoi correspondent le bilan et le compte de résultat. Mais souvenez-vous que les comptes annuels ont une troisième composante : l’annexe. C’est ce que nous allons découvrir dans le prochain chapitre.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite