• 4 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 26/05/2020

Devenez créateur de contenu à forte valeur ajoutée

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Participez à la création de contenu

Vous êtes maintenant un pro de la veille !

Et vous l’avez compris, la portée bénéfique d’une veille informationnelle ne réside pas seulement dans le travail de recherche, mais aussi dans le processus d’appropriation et de partage.

Les informations que vous avez trouvées sur le web ont été créées, écrites, travaillées par d’autres personnes.

Maintenant que vous êtes légitime, pourquoi ne pas créer vous-mêmes du contenu à forte valeur ajoutée ; que ce soit des articles de blog ou des infographies ?

Deux options s’offrent à vous.

Parlez de votre expérience du curateur

Soit vous créez du contenu pour parler de votre expérience de curateur et d’expérimentateur terrain : c’est-à-dire que vous écrivez sur comment vous avez appliqué des bonnes pratiques dans votre vie professionnelle, ce qui a marché, ce qui n’a pas marché, etc.

Exemple : vous êtes chef de projet digital et vous avez fait de la veille puis testé des outils de gestion de projet collaboratifs. Vous pouvez raconter votre expérience réelle avec les différents outils testés au sein de votre équipe, comparer les outils entre eux, expliquer comment ils représentent un avantage ou un inconvénient sur le terrain et pourquoi, puis conclure sur ce qui a le mieux fonctionné ;

Créez du contenu que les autres pourront utiliser à leur tour

Vous pouvez aussi créer du contenu que les autres pourront utiliser à leur tour dans le cadre d’une veille : c’est-à-dire que vous faites un travail d’analyse sur ce que vous avez appris en croisant différentes sources d’informations pertinentes pour donner une nouvelle perspective sur un sujet donné.

Exemple : vous êtes commercial et vous avez fait de la veille sur le storytelling et la prise de parole en public. En l’adaptant à votre métier et vos besoins au quotidien (passer du temps avec des clients, parler souvent au téléphone, mener des rendez-vous stratégiques), vous avez acquis une expérience et des compétences dont vous pouvez maintenant parler en tant qu’expert (tout en restant humble, c’est-à-dire que vous devez garder du recul), et donc créer du contenu pour, par exemple, la prise de parole spéciale commerciaux, le storytelling quand on est commercial, etc.

Voyons maintenant deux façons de créer du contenu très populaires sur le web :

  1. L’une visuelle avec l’infographie.

  2. L’autre texte avec l’article de blog.

Créer une infographie grâce à ces outils

Si vous préférez les contenus condensés mais visuels qui ne requièrent que quelques secondes pour faire passer un message, vous pouvez vous pencher sur les infographies pour retravailler le fruit de votre veille informationnelle et le transcrire en quelque chose de visuel…

Vous avez certainement lu beaucoup de documents au format texte au cours de votre veille, alors pourquoi ne pas résumer puis traduire visuellement ce que vous avez appris ?

Des outils en ligne existent pour cela !

  • Piktochart (payant). Facile d’utilisation, cet outil est plutôt populaire en matière de création d’infographies ;

  • Canva (gratuit). J’utilise Canva très souvent pour créer et composer toute sorte de visuels, dont des infographies. C’est mon préféré. Il suffit de choisir un modèle et de l’éditer avec vos informations, ou de partir de zéro en ajoutant des formes et du texte ;

Capture d'écran - Canva
Capture d'écran - Canva
  • Snappa (gratuit). Il fonctionne sur le même principe que Canva. Il est moins connu, mais pas moins bien que Canva ;

  • Adioma (payant). Il est plus flexible puisqu’il permet de partir d’une page blanche et d’avoir accès à de nombreux pictogrammes et types de graphiques. Vous pouvez complètement personnaliser vos infographies. C’est bien pour ceux qui ont déjà une idée en tête en termes de design, mais cela demande plus de temps de création… ;

  • Infogram (gratuit), Easel.ly (gratuit), Vizualize (gratuit), sont des outils similaires ;

  • Biteable (payant) et Animaker (payant) sont des outils particuliers : ils offrent la possibilité de créer des vidéos infographiques !

Rédigez un article de blog

Si vous êtes plutôt dans l’analyse et souhaitez créer du contenu plus approfondi, vous pouvez écrire un article de blog.

Plusieurs plateformes sont disponibles gratuitement pour écrire des articles de blog :

  • soit vous voulez vous créer votre blog personnel et dans ce cas, vous privilégierez une plateforme comme WordPress (la plus utilisée au monde), Tumblr ou Blogger (plus simples à mettre en place) ;

  • soit vous passerez par un service qui héberge vos articles parmi ceux des autres, sans avoir à créer quoi que ce soit, comme l’option article sur LinkedIn ou Medium (qui, soit dit en passant, bénéficient d’une très bonne popularité et se prêtent particulièrement bien aux articles qui concernent le monde du travail, de l’entreprise, de l’innovation).

Structurez votre contenu

Pour écrire un article de blog, vous n’avez pas besoin d’écrire un roman. L’usage sur le web est plutôt tourné vers ce qui est synthétique.

Pour que ce soit facile à lire, on séquence normalement un article de blog en plusieurs parties en insérant des titres à chaque début de section (en plus grand par rapport à la police des paragraphes).

Wirefarme d'un article en ligne, structuré avec des sous-parties.
Pensez aux sous-titres pour rendre votre contenu digeste !

Choisissez un bon titre

Il n’est pas rare de trouver des articles de blog qui font une liste ou un TOP 10. Voici des exemples :

“les 10 tendances du WEB en 2020” ;  “5 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on est commercial” ;  “les meilleures pratiques du moment en pédagogie” ;
Des exemples de titres d'articles accrocheurs 

Ces titres sont accrocheurs et laissent penser que l’on va trouver un contenu séquencé en plusieurs parties, facile à lire et à parcourir.

Dans le cadre d’une restitution de veille, vous pouvez parfaitement vous lancer dans ce type de présentation de l’information !

Racontez une histoire

Autre possibilité, vous pouvez appliquer la technique du storytelling pour raconter une histoire : votre expérience de curateur/testeur. Vous pouvez par exemple parler de votre travail de recherche, en expliquant comment vous l’avez mis en pratique dans votre vie professionnelle.

C’est, là aussi, un format très populaire sur le web car les gens sont sensibles à tout ce qui fait montre d’authenticité et de vulnérabilité.

Raconter votre expérience en toute transparence, avec son lot de difficultés et les leçons que vous en avez tirées, peut être très bénéfique et source d’apprentissage pour ceux qui vous liront.

Pour vous aider à structurer votre article selon les principes du storytelling, je vous invite à consulter les chapitres suivants (dans l’ordre) :

  1. Initiez-vous à l’art du storytelling.

  2. Structurez votre contenu comme un pro.

N.B. : ces chapitres sont tirés du cours “Prenez la parole en public”, mais peuvent tout à fait s’adapter à un contenu écrit.

En bref

  • Vous pouvez créer du contenu en tenant à jour un blog ou en créant des infographies à partir des informations que vous avez collectées.

  • Ou alors vous pouvez utiliser ces médias pour parler de votre expérience de veille, et comment la mettre en pratique au quotidien a eu un impact sur votre vie professionnelle.

Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour :

  1. Mener une veille informationnelle avec un maximum d’efficacité en utilisant des outils puissants.

  2. La restituer de façon synthétique et pertinente à votre entourage professionnel.

  3. Mettre en pratique ce que vous apprenez pour devenir plus créatif et innovant au quotidien !

J’espère que ce cours vous a plu, merci de l’avoir suivi, bon courage pour le dernier quiz et à bientôt sur OpenClassrooms !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite