• 10 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 11/03/2020

Le travail en équipe, un état d'esprit : dépassez vos résistances

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Comment va se dérouler ce cours sur le travail en équipe ?

Lorsque j'ai débuté, il y a des tas de choses que j'aurais voulu savoir et que l'on ne m'a pas enseignées ou pas dites. Ce qui a occasionné pas mal de frustration et quelques moments de solitude. :p

Plus tard, en tant que cheffe de projet sur des missions très variées, j'ai travaillé en direct avec des équipes de 20 à 30 personnes. Et je me suis souvent dit qu'il manquait une formation concrète pour acquérir l'attitude qui rend la performance collective possible et qui permet de trouver la bonne posture relationnelle :

  • Comment être soi dans un groupe ?

  • Comment continuer d'adhérer au projet de l'équipe malgré les hauts et les bas ?

  • Et puis, quand on est très impliqué dans l'équipe, comment rester soi ?

En fonction de vos besoins, vous pourrez suivre chronologiquement le plan en 3 parties ou choisir les rubriques.

  1. La partie 1 est consacrée au travail sur soi pour trouver votre place : votre mode de fonctionnement, votre maturité émotionnelle, votre rapport à l'autorité hiérarchique, votre rôle dans l'équipe.

  2. La partie 2 est dédiée à vos rapports avec vos coéquipiers : comment communiquer, trouver la bonne posture, éviter les écueils relationnels ?

  3. La partie 3 vous donne les techniques du travail en équipe performant : coopération et intelligence collective, organisation des tâches, outils collaboratifs, réunions, gestion du temps et de la motivation.

L'autotest ci-dessous peut vous aider à situer vos besoins afin de profiter au mieux de ce cours !

Testez vos réflexes de coéquipier

Dans quel groupe d'affirmations ci-dessous vous reconnaissez-vous le plus : le groupe A ou le groupe B ?

Affirmations A

  • Avant de faire confiance à quelqu’un, j’aime attendre de connaître la personne.

  • Si une méthode a fait ses preuves, il est bon que chacun l’utilise.

  • J’aime travailler avec des gens rapides et efficaces.

  • Je suis prêt à partager les informations dont je dispose, si l'on me les demande.

  • Quand on me critique, je réagis vivement.

  • Pour qu’un groupe soit efficace, il faut forcément qu’un leader soit désigné.

  • J’accepte mal que l’on remette en cause mes valeurs.

  • Si un travail de groupe ne va pas assez vite pour moi, je m’impatiente rapidement.

  • Quand je sais que j’ai raison, j’aime que ce soit reconnu.

  • Quand quelqu’un dit quelque chose de faux, je me fais un devoir de l’éclairer.

  • Je travaille mieux avec des personnes qui ont la même logique que moi.

  • Mon entourage dit que je suis un perfectionniste qui ne supporte pas les erreurs.

Affirmations B

  • Pour exercer de l’influence sur quelqu’un, il vaut mieux l’associer aux décisions prises.

  • Quand je participe à une décision de groupe, j’attends de voir ce que disent les autres avant d’apporter mes propres idées.

  • Quand j’ai besoin d’information pour travailler, je sais à qui et comment la demander.

  • Avant de prendre une initiative dans un groupe, je demande aux autres ce qu’ils en pensent.

  • Ça me fait plaisir d’aider quelqu’un à réussir quelque chose.

  • Lorsque je travaille en groupe, j’observe et je cherche à comprendre les comportements de chacun.

  • J’entretiens des relations informelles avec de nombreux collègues.

  • Si je veux faire adhérer quelqu’un à mon point de vue, je le fais d’abord s’exprimer sur le sien.

  • Je suis prêt à mettre de côté une partie de mes intérêts personnels pour un intérêt général motivant.

  • Je crois que l’on obtient de meilleures solutions quand on travaille en groupe.

  • Je me méfie des échanges par e-mails, surtout pour régler des différends.

  • Quand je n’adhère pas d’emblée à une proposition, je pose des questions et creuse le sujet pour trouver des zones de convergence.

Résultat

Affirmations A : C'est le bon moment pour démarrer un travail sur soi approfondi ! :) Les réflexes de travail en équipe ne sont pas encore acquis. Je vous recommande tout particulièrement les bonus d'autocoaching. Suivez pas à pas ce cours afin de vous donner tous les moyens de progresser !

Affirmations B : Vos réflexes de travail en équipe sont actifs. :) Peut-être souhaiterez-vous avancer rapidement dans le cours. Si vous êtes dans une optique de perfectionnement, les bonus d'autocoaching vous permettront de vérifier votre aisance relationnelle et de faire un point.

Travailler en équipe ne va pas de soi

Une équipe est un groupe restreint de 2 à 12 personnes avec un point d’équilibre à 5 ou 6. L'équipe est plus qu'un simple regroupement de personnes, car ses membres sont unis par un objectif commun, une performance attendue, la mise en commun de tâches. La vocation de l'équipe est aussi d'assurer une vie de groupe et une qualité relationnelle.

Les 85 % restant se résignent souvent aux contraintes du travail en équipe : les difficultés de communication, l'obligation de travailler avec des personnes avec lesquelles on n'a pas toujours d'affinités, les modes de fonctionnement trop différents des nôtres, sans compter les conflits, la perte d'énergie et de temps, alors que l'on serait tellement efficace seul ! :soleil:

Car seul, on va plus vite, mais en équipe, on va plus loin. Le travail en équipe est nécessaire et incontournable. D'où l'enjeu : comment se construire et ne pas subir ?

Changez de posture : vers la coopération

Le psychologue américain A. Maslow a défini les 5 besoins fondamentaux universels dans sa célèbre "pyramide des besoins". Les besoins qui sont à la base sont ceux qui doivent être satisfaits en priorité. Dès qu'ils sont correctement satisfaits, les individus cherchent à satisfaire les besoins du haut de la pyramide.

Les 5 besoins universels selon Maslow : 1-survie, 2-sécurité, 3-appartenance, 4-estime, 5-réalisation
Les 5 besoins universels selon Maslow

Vous remarquez que, parmi les 5 besoins, 3 dépendent des relations aux autres : 2 directement (besoins sociaux et d'appartenance), 1 indirectement (sécurité). L'équipe est typiquement le lieu où les besoins des uns et des autres se confrontent.

Ainsi, dans l'équipe, il est inévitable que les besoins individuels soient frustrés, plus ou moins durablement, parce que :

  • les ressources sont limitées et ne permettent pas de satisfaire tout le monde simultanément (partage des postes, des rôles, des enveloppes salariales, de la reconnaissance, etc.) ;

  • les besoins des uns et des autres sont parfois concurrents : la satisfaction du besoin de sécurité de l'un limite le besoin d'accomplissement de l'autre, etc.

Ainsi, l'individualisme, plus ou moins développé suivant les cultures et les personnalités, est un frein et doit donc être canalisé au profit de l'intérêt de l'équipe et de la réalisation de l'objectif commun.

Dans le travail en équipe, la question devient plutôt : comment satisfaire ma survie, ma sécurité, mon besoin d'appartenance, mon besoin d'estime et mon besoin d'accomplissement dans et par l'équipe, dans et par la performance collective ?

Une équipe performante veille à maximiser la satisfaction des besoins de chacun sous cet angle-là. Ce qui importe, finalement, c’est qu'ils soient plus satisfaits que frustrés !

Tant que le bilan est positif, votre motivation est assurée, même si elle connaît des hauts et des bas. Si le bilan est négatif, vous retirerez votre engagement petit à petit et cesserez de vous impliquer dans l’équipe, ce qui affaiblira votre vigilance et votre performance.

Faites disparaître progressivement votre« jeu personnel »

Le travail en équipe nécessite un état d'esprit et des attitudes spécifiques qui excluent le "jeu personnel", c'est-à-dire tous les comportements agressifs et les réflexes de protection de votre ego. Seul un apprentissage peut permettre de sortir de ces routines souvent inconscientes.

Le changement de comportement durable passe par deux phases :

1) La phase passive :

  • en prenant conscience de son mode de fonctionnement ;

  • en ayant la volonté de changer ses habitudes de comportement ;

  • en changeant sa perception de soi et d’autrui par des recadrages. 

2) La phase active :

  • en développant sa maturité émotionnelle ;

  • en pratiquant les techniques d'empathie, d'écoute active, de communication positive, d'assertivité ;

  • en relativisant et en lâchant prise.

Alors à tout de suite ! Je suis très heureuse de vous accompagner dans ce parcours de travail sur soi. ;)

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite