• 10 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 09/12/2020

Gérez les personnalités difficiles et sortez des jeux psychologiques

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Même si vous savez désormais communiquer de manière positive et efficace, vous aurez peut-être besoin de clés pour faire face à des cas plus compliqués. Voyons ensemble comment faire !

Gérer les personnalités difficiles

En fait, nous sommes tous la « personnalité difficile » de quelqu’un à un moment donné ! :) La relation humaine, dans un contexte professionnel à contraintes multiples, est forcément complexe et demande de la patience.

En particulier, la différence des personnalités peut expliquer l’inconfort de la relation professionnelle, sans pour autant qu’il s’agisse de « personnalités difficiles ». C’est le temps qui permet de se comprendre et de s’ajuster aux différents modes de fonctionnement.

Certains fonctionnements cependant sont plus « difficiles » que d’autres : ceux qui empêchent toute coopération malgré des efforts répétés. Vous pouvez identifier sans erreur une personnalité difficile parce que :

  • collaborer avec elle occasionne un malaise permanent ;

  • vous êtes sur vos gardes / vous vous sentez coupable / vous vous sentez invisible ;

  • vous ressentez tout échange professionnel avec elle comme épuisant ;

  • les désaccords fréquents avec elle sont toujours vécus sur le mode de la tension ou de la crise ;

  • cette personne est en mauvais termes avec beaucoup de collaborateurs.

À défaut de changer une "personnalité difficile", vous pouvez éviter certaines erreurs :

Catégorie

Caractéristiques

Comportement

À éviter

À faire

Antisocial

irresponsabilité, revendication 

grande confiance en soi, contrôle de soi ou parfois violence

manifestations de peur, lui faire perdre la face, impulsivité

être puissant, serein, normatif

Anxieux

inquiétude, tension permanente

épaules contractées, respiration contrainte, yeux affolés

surprise, improvisation, excès d'optimisme

être fiable pour rassurer

Dépendant

peur de la solitude, admiration pour les autres

gentillesse, soumission, "collant"

mise en avant, aide systématique

confier des responsabilités à sa mesure, pousser à l'autonomie

Dépressif

pessimisme, dévalorisation

valorise ses malheurs

excès de gentillesse, excès de positivité

valoriser, donner des occasions de réussite à sa mesure

Évitant

peur de décevoir, recherche d'approbation

réserve, timidité, rougit, bégaie, timbre vocal effacé

ironie, moquerie, énervement, bousculement

faire preuve de douceur et de considération

Hyperactif

impatience, compétitivité, rapidité

yeux mobiles, voix mitraillette, nervosité des membres inférieurs

réflexion ou analyse excessive, compétitions inutiles

être disponible et attentif

Introverti

solitude, isolement

yeux dans le vague, n'a pas l'air d'être "là"

étalement des sentiments, excès de proximité relationnelle

utiliser des arguments logiques, chiffrés, rationnels

Narcissique 

égocentrisme, charme

occupe l'espace sans tenir compte des autres

opposition systématique, faveurs non renouvelables

complimenter modérément et parler des autres

Obsessionnel

perfectionnisme, maniaquerie

longues phrases, sujets de conversation récurrents

précipitation, ironie, excès de reconnaissance

rassurer la personne sur ses capacités

Paranoïaque

méfiance, rigidité

froideur, allure de "commandeur"

improvisation, moquerie, compliments

être solide et garder le contact

Passif agressif

rébellion, obstruction

voix forte, proximité physique agressive, en retrait

autoritarisme, critique, attaque

être informel, simple, sensible

Théâtral

séduction, dramatisation

forte expressivité, cherche à être regardé

séduction, attendrissement, moquerie

écouter sans tomber sous le charme

Sortez des jeux psychologiques

Ce phénomène se produit parfois inconsciemment, parfois insidieusement, par manipulation. Ces jeux psychologiques sont contraires à votre autonomie et sources de mal-être.

Repérez et retirez-vous du "triangle dramatique"

Le triangle dramatique associe un "persécuteur", une "victime" et un "sauveteur". Ces trois rôles ne sont pas forcément occupés simultanément dans le même espace. Ils désignent les typologies de rôles dysfonctionnels que certaines personnes "jouent".

Voyons en détail les trois profils types :

  • Le persécuteur : il donne des normes excessives et les met en pratique avec dureté. Il s'en prend aux plus faibles que lui. Il juge sans avoir la responsabilité. Il donne des règles imprécises, ne relève que le négatif. Il est content de trouver l'erreur, déçu quand il n'y en a pas. 

  • La victime : elle lance des appels au secours. Elle oublie quand ça l'arrange. Elle ne se sent jamais à la hauteur et ne s'en donne pas les moyens. Elle ne fait pas de demande claire et pose le problème aux autres avant de chercher une solution. Elle répète que ce n'est pas de sa faute.

  • Le sauveteur : il aide sans qu'on lui demande et avant de connaître le problème, sans en avoir la compétence ou les moyens. Il aide en faisant plus de 50 % du travail. Il maintient la victime dans la dépendance pour continuer à jouer les sauveteurs. 

Apprenez à repérer ces comportements. Les rôles s'échangent au cours d'une vie ou d'un parcours professionnel : parfois, une ancienne "victime" devient "persécuteur" ou "sauveteur", etc.

Si vous vous reconnaissez dans ces rôles, voilà quelques pistes pour en sortir :

  • Persécuteur : identifiez clairement vos besoins et exprimez-les. Pratiquez des techniques de communication positive et d'empathie. 

  • Victime : reconnaissez votre fragilité et prenez conscience qu'elle est momentanée. Cherchez des solutions par vous-même avant de demander de l'aide. Si vous avez besoin d'aide, réalisez au moins 60 % de la tâche demandée. Félicitez-vous de chaque prise d'autonomie. Pratiquez les techniques d'assertivité. 

  • Sauveteur : écoutez plus, parlez moins. N'aidez la personne que si la solution est dans votre domaine de compétence et ne faites pas plus de 40 % du travail. Admettez que les autres ont la capacité de s'en sortir par eux-mêmes. Pratiquez des techniques d'écoute active. 

Si vous rencontrez des personnes qui sont dans ces rôles, voilà quelques techniques à mettre en œuvre :

  • Face à un persécuteur : laissez-le décharger son agressivité. Ne critiquez pas, n'argumentez pas, ne donnez pas de conseil. Restez calme et posez vos limites s'il exagère. Tenez vos engagements. Vous pouvez lui demander de préciser : "Que veux-tu dire par là ?"

  • Face à une victime : restez factuel. Écoutez ses propos avec bienveillance et recadrez. Posez des questions fermées. Ne poussez pas à la confidence. Aidez uniquement si c'est dans votre domaine de compétences, et jamais à plus de 50 %. Amenez à chercher des solutions. Vous pouvez lui dire : "Je ne sais pas", "Que souhaites-tu faire ?", "Je préfère ne pas interférer et te laisser décider".

  • Face à un sauveteur : remerciez pour l'aide proposée et dites que vous allez d'abord essayer votre solution. Ne vous justifiez pas, faites des phrases courtes. Vous pouvez lui dire : "C'est ton opinion", "C'est possible", "Ne t'inquiète pas pour moi". 

Transformez la relation "parent-enfant" en "adulte-adulte"

La relation "parent-enfant" au travail est dysfonctionnelle :

  • L'"enfant" est un comportement dysfonctionnel parce que la personne refuse d'être autonome et décline toute responsabilité, suivant deux attitudes possibles : la rébellion ou la soumission. L'"enfant" cherche un "parent".

  • Quant au "parent", il cherche un "enfant" avec qui il pourra maintenir une dépendance.

Le bon canal est la relation "adulte-adulte", qui nécessite :

  • d'assumer ses responsabilités ;

  • d'accepter la critique ;

  • la capacité à identifier ses besoins et à les exprimer (maturité émotionnelle) ;

  • une bonne posture entre empathie et assertivité.

Vous connaissez la bonne posture, avez démarré un travail sur vous-même qui portera ses fruits : vous êtes maintenant prêt pour vous organiser et booster votre performance dans le travail en équipe !  :lol:

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite