• 12 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 09/10/2018

Comparez les différents documents du BIM

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Différents documents pour un même but

Il existe différents documents dans la chaîne documentaire du BIM suivant sa destination si nous sommes sur un projet ou dans une stratégie globale.

Le schéma ci-dessous présente ces documents (encadrés verts). Prenez quelques minutes pour étudier ce schéma et réfléchir aux rôles et contenus de ces documents.

Les documents du BIM
Les documents du BIM

Même si nous avons différents documents, le but principal reste le même :

  • Optimiser la qualité de la coordination et des échanges entre les différents contributeurs

  • Définir des processus afin de garantir la qualité des maquettes numériques de chacun

Par ailleurs, il convient de préciser qu’aujourd’hui, en France, les noms de ces documents ne sont pas normalisés et peuvent changer d’un intervenant à un autre. En revanche, la destination de chaque document reste identique.

La Charte BIM : stratégie générale de la maîtrise d’ouvrage

La Charte BIM est la définition de la stratégie globale de la maîtrise d’ouvrage vis-à-vis du BIM. Elle définit ses attentes, en termes de modélisation ou de livrables, par exemple. Elle explique également les objectifs généraux et la vision du BIM. La charte peut également préciser les outils numériques qui seront utilisés et son organisation interne.

Pour les plus avancés, la Charte BIM pourra définir si des outils numériques de gestion de patrimoine seront utilisés ainsi que la codification et la classification à respecter.

Ces éléments structureront les maquettes numériques des différents contributeurs suivant les phases du projet.

Le Cahier des Charges BIM : besoins spécifiques de la maîtrise d’ouvrage sur un projet particulier

Le cahier des charges est le pendant de la Charte BIM, mais pour un projet spécifique. En général, nous retrouvons la structuration de la charte, mais chaque partie est interprétée pour le projet.

Les éléments principaux précisés sont les acteurs et les missions des Contributeurs BIM, les échanges et les contrôles BIM attendus ainsi que les Objectifs BIM du projet.

En effet, ces derniers peuvent être différents d’un projet à l’autre et surtout différents des objectifs généraux. Sur un projet spécifique, on peut par exemple décider de réaliser une maquette pour de la visite immersive grâce à des lunettes de réalité virtuelle afin de faire visiter le bâtiment aux élus ou aux futurs acquéreurs. Ce ne sera pourtant pas une priorité pour la MOA. Cet objectif n'apparaîtra donc pas dans la charte.

La Convention BIM : document fédérateur de la maîtrise d’œuvre du projet

La Convention BIM est le document réalisé par le BIM Management, en coopération avec les différents contributeurs de la maîtrise d’œuvre. Ce document est nécessaire dans la mesure où les thèmes couverts par celui-ci ne sont actuellement pas décrits par les documents contractuels. Les effets juridiques et l’adhésion à la démarche sont inhérents à la Convention BIM, car elle engage d’un commun accord ceux qui la reconnaissent.

La Convention BIM est une réponse au Cahier des Charges BIM, selon le schéma que nous avons vu précédemment.

Elle doit être approuvée par toutes les parties contribuant au projet, quelle que soit la nature de leur contribution à la Maquette Numérique.

La Convention BIM suit un ordre logique d’enchaînement des tâches.

Elle peut être initialisée à n’importe quelle étape du cycle de vie de l’ouvrage, mais idéalement le plus tôt possible. Il convient de distinguer a minima la phase de conception de la phase de réalisation.

L’équipe de BIM Management anime un cycle de réunions, de l’élaboration de la Convention BIM jusqu’à son approbation par toutes les parties prenantes.

La Convention BIM est soumise à chacune des parties pour exécution lors du démarrage du projet BIM, de préférence au début de phase.

La Convention BIM et/ou ses annexes doivent être mises à jour par l’équipe de BIM Management, en fonction de :

  • l’évolution du projet (modifications du programme, modifications budgétaires, modifications techniques, etc.) ;

  • l’évolution des intervenants ;

  • l’évolution des Objectifs BIM.

Le processus de modification est assuré par l’équipe de BIM Management, en concertation avec tous les contributeurs suivant le même processus que lors de son élaboration. Et cela se fait à chaque étape du cycle de vie du projet. Nous pourrons donc avoir :

  • une Convention BIM de conception ;

  • une Convention BIM de réalisation/exécution ;

  • une Convention BIM d’exploitation ;

  • etc.

Le Protocole BIM : ligne directrice du BIM dans une entreprise

Le Protocole BIM est au BIM ce que la charte graphique était à la 2D. Il définit les règles de modélisation internes à une entreprise. Il précise l’environnement numérique, les logiciels, les serveurs et l’infrastructure utilisés. Il permet également d'identifier et de définir les rôles et les missions des personnes qui font du BIM dans l’entreprise, qu'il s'agisse des BIM Managers, des coordinateurs ou des projeteurs.

Tout comme la Convention BIM, le protocole définit les règles et processus à respecter afin de garantir la qualité des maquettes rendues. Ces dernières définissent les axes principaux du BIM dans l’entreprise.

Lorsqu’il y a un Protocole BIM dans une entité, il peut servir de socle pour l’élaboration de la Convention BIM sur un projet.

En résumé

Il existe différents documents dans le BIM. Chacun a son importance suivant l’acteur et si nous sommes sur un projet spécifique ou sur une stratégie globale. Cependant, quoi qu’il advienne, chaque document est là pour établir le processus collaboratif entre les parties en définissant les missions de chacun, et les méthodes de modélisation et d’échange.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite