• 10 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 14/10/2021

Appuyez-vous sur des mentors

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Vous l’avez compris, networker, c’est créer un lien avec des personnes qui pourront avoir un impact sur vos objectifs personnels et professionnels, à différents niveaux. Parmi ces personnes, il y en a une (ou plusieurs, c’est selon) qui pourra être amenée à jouer un rôle particulier. Focus sur le rôle de “mentor”.

Un mentor, c’est quoi ?

Pour faire simple, un mentor est quelqu’un qui va avoir un impact sur votre carrière et/ou votre vie personnelle. Cela peut se faire de différentes façons, mais ce sera toujours quelqu’un qui vous inspirera pour vous aider à avancer.

Un mentor n’est ni un coach ni un manager. Dans une relation avec un coach, il n’y a quasiment qu’une notion d’apprentissage, de transfert de connaissances et de compétences, ce qui est trop limitatif. Votre relation avec un mentor doit aller plus loin.

De plus, lorsque l’on parle de coaching, il y a souvent une transaction commerciale derrière. En aucun cas, une relation avec un mentor ne doit impliquer une compensation financière.

Votre manager n’est pas non plus un bon mentor. S’il va souvent vous guider dans votre carrière et partager des conseils et bonnes pratiques, le rapport hiérarchique va limiter ses possibilités.

De plus, votre rapport sera souvent essentiellement focalisé sur votre poste ou votre entreprise, alors qu’un mentor doit vous aider à voir plus loin et à explorer toutes les possibilités et opportunités.

Un mentor, pour quoi faire ?

Votre ou vos mentors doivent pouvoir vous aider sur quatre points principaux.

Vous mettre en relation avec les bonnes personnes

Puisque nous sommes dans un cours sur le networking, commençons par ce point. Votre mentor doit être quelqu’un de bien connecté dans l’écosystème qui vous intéresse, et qui sera prêt à vous faire bénéficier de ses connexions. Il vous aidera à networker avec les bonnes personnes et à étendre votre réseau là où cela est pertinent.

Vous transmettre le bon état d’esprit et vous inspirer à l’action

Dans le cadre de recherches d’emploi ou d’opportunités professionnelles, avoir un état d’esprit positif compte parfois autant qu’avoir les bonnes compétences. Un mentor doit vous aider à acquérir cet état d’esprit et à augmenter la confiance que vous avez en vous pour passer à l’action dans de bonnes conditions.

Vous transmettre des compétences

Un mentor est généralement une personne qui a réussi dans la branche ou le poste que vous visez. Il sera donc plus à même de vous indiquer quelles sont les compétences et les connaissances qui lui ont été les plus utiles pour sa carrière. Vous pourrez ainsi vous focaliser sur celles-ci et apprendre de son expérience personnelle.

Votre mentor vous aidera à acquérir de nouvelles compétences !
Votre mentor vous aidera à acquérir de nouvelles compétences !

Avoir un point de vue externe

Ne faisant pas partie de votre organisation ni de votre cercle d’amis ou de connaissances proches, votre mentor sera à même de vous apporter un regard différent sur les sujets que vous lui présenterez. Plus objectif, car non influencé par certains biais, il pourra ainsi véritablement vous aider à progresser, à vous challenger et à vous remettre en question. 

Mentor actif et mentor passif ?

On distingue généralement deux types de mentorat : actif et passif.

Mentorat passif

Pour bénéficier de leurs meilleurs conseils, votre premier travail sera de les identifier, puis d’identifier les plateformes et réseaux sur lesquels ils communiquent (podcasts, vidéos, livres, conférences…) et de suivre leurs publications avec assiduité.

Vous remarquerez que, même sur ce type de mentorat, vous acquerrez de nouvelles compétences, vous serez inspiré pour passer à l’action et vous découvrirez de nouvelles personnes.

Un excellent exemple de cela est l’auteur Tim Ferriss. Après plusieurs livres, de nombreux podcasts, vidéos et conférences, il a publié fin 2016 “Tools of Titans” (“Les outils des titans”, en français) dans lequel plusieurs dizaines de chefs d’entreprises, auteurs, célébrités, sportifs, etc., partagent leurs conseils pour être plus performant.

Mentorat actif

Notez que vous pouvez avoir plusieurs mentors actifs en même temps, qui vont vous accompagner sur des aspects différents de vos projets.

Comment trouver un bon mentor (actif), pour moi ?

  • Tout d’abord, définissez précisément la partie de votre projet sur laquelle vous souhaitez être accompagné ainsi que le champ d’action que vous proposerez à votre mentor.

  • Faites ensuite des recherches, lors d’événements ou via les réseaux sociaux, notamment pour identifier des profils intéressants. Référez-vous, pourquoi pas, à vos personas. Un bon mentor sera en général quelqu’un qui a réussi là où vous souhaitez aller. Isolez les profils identifiés et validez qu’ils sont pertinents, avec un ordre de préférence, par exemple.

  • Contactez la ou les personnes identifiées. N’ayez pas peur de formuler clairement votre demande et de vous lancer, même si vous ne connaissez pas la personne. Expliquez le “pourquoi” de votre démarche et les raisons qui vous poussent à penser que cette relation pourrait être intéressante.

  • Validez la relation en discutant avec la personne. C’est un moment essentiel. Si vous avez une réponse positive, ne considérez pas que vous avez un mentor avant d’avoir échangé avec lui. Lors de cet échange, validez l’engagement de votre interlocuteur, le temps qu’il pourra vous consacrer, ses compétences réelles sur les sujets qui vous intéressent, la manière et la régularité avec laquelle vous allez échanger et surtout ses valeurs, dans lesquelles vous devez vous retrouver… Balisez bien la relation pour éviter d’être déçu par la suite.

  • Laissez ensuite la relation se développer en envoyant régulièrement des nouvelles ou des demandes à votre mentor. Selon ses réponses, vous saurez très rapidement si vous avez fait le bon choix et si la relation avec cette personne de votre réseau deviendra ou non une vraie relation mentor-mentoré.

Reverse mentoring ?

Depuis plusieurs années, et la généralisation de cette notion de mentoring, un autre concept a émergé, celui de “reverse mentoring”.

C’est surtout l’émergence du digital qui a contribué à l’apparition de ce concept. Très souvent, des dirigeants d’entreprise, peu formés aux nouvelles technologies, vont être accompagnés par de jeunes professionnels qui vont partager avec eux les bons usages sur les médias sociaux, par exemple.

Quel que soit votre âge et votre expérience, vous pouvez donc faire appel à un mentor, et pourquoi pas devenir mentor vous-même. Comme pour n’importe quelle relation dans votre stratégie de networking, la relation avec un mentor se fera sur la base de l’échange et du partage.

En résumé

Comme vous venez de le voir, travailler son réseau ne s’improvise pas, si vous voulez que cela soit pertinent. Les avantages à en tirer sont nombreux, mais cela demande une stratégie bien précise.

Commencez par vous fixer des objectifs clairs. Identifiez les réseaux dont vous faites partie et la manière dont ils sont constitués, puis identifiez des mentors qui pourront vous aider, de manière directe ou non, à avancer vers vos objectifs.

Une fois tout ce travail préparatoire effectué, il ne vous restera que quelques étapes avant de vous lancer et de vous connecter avec d’autres personnes, de manière plus intelligente et pertinente.

Mais avant de passer à cette deuxième partie, n’oubliez pas de faire le quiz !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite