• 8 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 27/07/2020

Ancrez votre roadmap dans un modèle temporel

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Nous l'avons vu au chapitre précédent : le rôle d’une bonne roadmap est autant de prévoir les évolutions à venir du produit que de bien communiquer sur celles-ci. Et pour remplir ces deux objectifs, vous devez choisir un élément central pour votre roadmap produit : le modèle temporel.

Maintenant que vous avez défini la destination finale (via la vision produit), il convient de définir la durée moyenne de chaque étape. Pendant quelle période souhaitez-vous vous concentrer sur un problème et itérer sur des solutions avant de passer à l'étape suivante ? Si la roadmap produit est un voyage, le modèle temporel en pose les étapes.

En effet, après avoir défini où vous souhaitez aller via la vision produit, le modèle temporel vous permet de définir à quel rythme vous poserez les grandes étapes pour y parvenir.

Ne vous engagez pas sur des dates précises

Tout comme vous ne devez pas vous engager sur des projets trop précis dans le cadre de la roadmap produit, vous ne devez pas non vous engager sur des dates précises. En stratégie produit, il est normal et même indispensable de changer d'avis. Ne rien apprendre sur votre marché ou vos clients au fil des évolutions de votre produit serait un bien mauvais signe !

Communiquer des périodes temporelles plus vastes vous permettra de garder une roadmap plus souple et résistante aux changements.

Sans vous engager sur des dates précises, vous devez rassurer vos collaborateurs, décisionnaires et clients sur votre capacité à fixer le calendrier des grandes évolutions à venir.

Le modèle au trimestre

C'est le modèle historique de construction d'une roadmap. Il consiste assez naturellement à définir la roadmap sur la base de l'année, puis du trimestre.

En début d'année, les objectifs de l'entreprise (souvent des OKR, nous le verrons dans un prochain chapitre) sont définis et c'est alors à vous, en tant que product manager, de désigner des grandes zones d'effort à adresser en fonction de ces derniers. Le tout sur une frise chronologique par trimestres.

Les objectifs de l'entreprise sont souvent réévalués à la fin de chaque trimestre pour vous permettre de mettre à jour votre roadmap en fonction des apprentissages et des changements de direction stratégiques.

Un example de roadmap au trimestre
Un exemple de roadmap au trimestre

Appliquez la règle du 3-3-3

Pour contrer l'effet de seuil, souvent déclenché par le modèle au trimestre, vous pouvez utiliser la règle du 3-3-3.

La règle du 3-3-3 consiste à définir trois niveaux de clarté pour votre roadmap :

  • à 3 mois votre roadmap doit être très claire, vous pouvez vous engager sur des zones d'effort au mois près ;

  • à 3 trimestres votre roadmap se doit d'être un peu plus floue. Vous aurez une liste de besoins et problèmes que vous réglerez par fenêtres temporelles de trois mois ;

  • à 3 ans votre roadmap ne parle plus que de vision produit. Il s'agit de votre objectif , l'ambition de votre produit pour atteindre le succès. 

Le modèle court / moyen / long terme

De nombreuses entreprises, souvent d'une taille très conséquente, utilisent un modèle moins tangible pour définir leur roadmap : le modèle court / moyen / long termes. À l'inverse des deux modèles précédents, celui-ci ne donne aucune vérité tangible aux périodes temporelles.

Exemple d'une roadmap court / moyen / long terme
Exemple d'une roadmap court / moyen / long termes

En bref

  • Un modèle temporel permet d'ancrer votre roadmap (et la mission qu'elle vise) dans le réel ;

  • ne choisissez pas un modèle temporel trop précis : la roadmap ne doit pas engager l'équipe sur des dates de livraison précises ;

  • le modèle trimestriel est facile à mettre en place, mais il crée des effets de seuil ;

  • un modèle roulant 3-3-3 permet d'être plus réactif, mais il demande plus de rigueur et de maîtrise ;

  • un modèle "court / moyen / long termes" ne convient pas aux jeunes entreprises.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite