• 12 heures
  • Moyenne

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 30/11/2020

Découvrez la planification de la production

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Découvrez les 5 niveaux de planification

Nous avons fait le tour des partenaires de la production et de ses profits. Nous pouvons maintenant apprendre comment elle est organisée.

Dans le cas majoritaire d’une entreprise en flux poussé, la production doit anticiper ses besoins. La planification est d’abord préparée sur le long terme. Puis, à l’approche du jour J du lancement de la production, on planifie des tâches plus fractionnées :  de l’ordonnancement des commandes au lancement des ordres de fabrication (les OF).

Dans ce chapitre, nous allons détailler 5 niveaux de planification. Pour vous aider à comprendre cette organisation, prenons comme exemple la planification de vos vacances !

Préparez vos vacances

Niveau 1 (6 mois avant)

Les premières questions que vous vous posez pour planifier vos vacances sont assez stratégiques :

  • Où allons-nous partir ? 

  • En a-t-on les moyens ? 

  • Avec qui y allons-nous ?

Niveau 2 (4 mois avant)

À ce niveau de préparation, vous commencez généralement à réserver :

  • les endroits où vous allez dormir ;

  • les activités que vous souhaitez faire ; 

  • et tout ce qui implique que vous soyez enregistré à l’avance.

Niveau 3 (1 mois avant)

À ce stade, vous préparez déjà vos courses pour profiter de vos vacances (crème solaire, vêtements, maillots de bain, etc.). L’objectif est de ne pas être pris au dépourvu au moment du départ et pendant vos vacances.

Niveau 4 (le jour J)

Tout est prêt ! Vous avez planifié votre itinéraire, acheté le nécessaire au bon déroulement de vos vacances, il ne vous reste plus qu’à charger la voiture, prendre la route, et décharger cette dernière une fois arrivé.

Niveau 5 (arrivé)

Vous comparez si l’attendu est égal au réel, pour voir si vous avez fait le bon choix.

Vous avez planifié, avancé de l’argent, préparé votre voyage et votre séjour. Vous vous y êtes pris longtemps à l’avance pour assurer le résultat. En production, la démarche est la même !

Appliquez les 5 niveaux de planification à la production

Niveau 1 (2 ans avant) : Plan stratégique de production (PSP)

Choix stratégique : Q - C - D ; Qualité - Coût - Délai.

Que doit-on améliorer, changer, augmenter, baisser pour satisfaire nos clients ?

  • Le coût de revient ?

  • La qualité de nos produits ?

  • Les délais de livraison ?

  • Les quantités proposées ?

Actions : une feuille de route est établie entre les directions Marketing, financière et Production.

Niveau 2 (18 mois avant) : Plan industriel et commercial (PIC)

En séminaire, les directions financières, commerciales et industrielles (dont vous faites partie) choisissent les grandes orientations de l’entreprise. L’objectif est d’adapter la capacité de travail (la main-d’œuvre) à la charge (la demande future). On se base sur le carnet de commandes et les prévisions commerciales des grandes familles de produits (5 à 20 familles selon l’entreprise).

Le PIC est mis à jour tous les 1 à 3 mois.

Actions :

  • il faut embaucher un gestionnaire ou un responsable qualité ou des opérateurs ;

  • il faut investir dans une nouvelle ligne de production et construire un local ;

  • il faut développer de nouveaux produits et sous-traiter la R&D ;

  • il faut fiabiliser les fournisseurs ; 

  • etc.

Niveau 3 (3 mois avant) : Plan directeur de production (PDP)

À partir des prévisions de vente des 5 à 20 familles de produits du PIC, on se base sur les prévisions de vente et le carnet de commandes détaillé de chaque produit.

Le PDP est mis à jour toutes les semaines.

Actions : l’échéancier des quantités à produire pour chaque produit fini est établi. Il s’agit de calculer les besoins en articles et matières premières afin de satisfaire la demande finale. Ensuite, il faut ordonnancer les ordres de fabrication (OF) pour la semaine à venir.

Niveau 4 (lancement de la production) : Plan de charge (PDC)

Les besoins étant obtenus, il s’agit de mettre en adéquation la charge de ces besoins et la capacité de travail des ressources disponibles :

  • les documents de production : gammes opératoires, consignes de qualité en fonction des clients, bons de travail sont publiés ;

  • les matières sont mises à disposition ;

  • les ordres de fabrication, OF, sont lancés.

Actions : le personnel peut effectuer le travail demandé. Il renseigne le début et la fin des opérations sur le bon de travail.

Niveau 5 (arrivée) : Évaluation de la production

L’objectif est d’améliorer en continu l'œuvre de production en calculant et exploitant le taux de rendement synthétique, TRS.

Actions : les informations sont remontées au service de gestion de production. Ce sont les :

  • quantités produites ;

  • quantités de rebut ;

  • retards et causes de retard ;

  • quantités de matières consommées ;

  • quantités déposées en stock.

Vous constatez qu’à chaque niveau, des décisions sont prises et révisées au fur et à mesure que l’on se rapproche du jour J.

Ces décisions sont d’abord prises au niveau de la direction générale (avec le PIC), puis au niveau managérial (avec le PDP) et enfin à un niveau opérationnel (avec le PDP) juste avant le lancement de la production.

Apprenez la gestion de production par MRP

Le MRP, Material Requirements Planning, ou Management des Ressources de Production, est une méthode de gestion du flux poussé, c’est-à-dire basée sur des prévisions de commandes :

  • la planification des commandes aboutit à l’ordonnancement des OF ;

  • ces OF sont envoyés à chaque poste dans chaque atelier ;

  • puis ils reviennent à l’ordonnancement pour l’évaluation de la production ainsi réalisée.

On obtient ainsi le cycle de production.

Ce cycle est complété par le cycle d’approvisionnement en matières. Celui-ci est alimenté par les ordres d’achat générés par le MRP. Le MRP doit gérer :

  • les échéances des commandes et donc les délais de fabrication ;

  • les besoins en composants et matières et donc les quantités et délais de livraison ;

  • l’état des stocks.

Le MRP ou calcul des besoins s’est progressivement amélioré en MRPII, pour gérer aussi :

  • la disponibilité du personnel et des machines et donc la capacité de travail disponible ;

  • la charge de travail et donc le plan de charge (PDC), bâti en fonction de la capacité.

De plus, les logiciels MRP permettent le suivi de production et le calcul automatique des coûts.

En résumé

Dans cette première partie, vous avez découvert un service mal connu et qui pourtant crée la richesse de l’entreprise. Vous connaissez maintenant sa position, ses missions et ses partenaires. Vous avez aussi découvert qu’il y avait différents types de production, en fonction des quantités à produire et de la diversité des produits. Ce service crée la valeur ajoutée directe et vous comprenez, maintenant, la nécessité de maîtriser l’analyse des coûts de revient afin d’engager une stratégie d’amélioration continue. La production nécessite une prévisions des besoins. Les structures des 5 niveaux de planification et du MRP étant établies, nous allons pouvoir entrer dans le vif du sujet, c’est-à-dire, le quotidien du responsable de production dans le chapitre suivant !

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite