• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 19/10/2020

Identifiez les activités d’un développeur full-stack

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Le développeur full-stack est un développeur qui travaille autant sur la partie front-end et/ou mobile que back-end. Il peut gérer un projet dans son intégralité.

Le full-stack maîtrise tout son environnement. Il est en relation directe avec le designer et le chef de projet :

  • il travaille avec le chef de projet pour bien comprendre le besoin et découper les tâches ;

  • le designer imagine un résultat final pour que le full-stack l’intègre ;

  • Le full-stack s’occupe du reste.

Lors de la réalisation du projet pour MeetonCoach, le développeur full-stack agira comme un soutien envers les autres développeurs plus spécialisés. Il accompagnera le chef de projet dans la prise de décision et viendra en aide à chaque développeur si un problème intervient.

Il commencera à développer sur le projet si un retard se fait sentir ou qu’une fonctionnalité du projet sort du domaine de compétence des développeurs.

Les missions principales du développeur full-stack

Le développeur full-stack peut être spécialisé dans un langage front-end, back-end ou mobile, mais il a appris un ou plusieurs autres langages complémentaires qui lui permettent d’être entièrement autonome dans la réalisation d’un projet. 

Il connaît les parties serveur et client, et est capable de créer les interfaces visuelles, tout comme la gestion et l’analyse de données qu’il y a derrière. Il peut créer un prototype rapidement, aider tous les membres de l’équipe, réduire le coût d’un projet et réduire les échanges car il gère toutes les “stacks” de son projet.

Le full-stack a également tendance à connaître à la fois la logique commerciale et l’expérience des utilisateurs, ce qui signifie qu’en plus d’être à même de réaliser tout ou partie d’un projet, il peut guider la stratégie d’une entreprise.

Le full-stack est libre de travailler sur le front-end, le back-end, l’analyse de données, l’architecture d’un projet, les choix techniques et même les phases de réflexion autour du projet avec un client.

Découvrez les compétences du développeur full-stack

De plus en plus d’entreprises recherchent des développeurs full-stack, car elles travaillent bien souvent avec plusieurs langages différents. Elles cherchent des développeurs capables de travailler sur chacune des parties, tout en utilisant les meilleurs outils pour chacune d’entre elles.

Le full-stack est compétent en HTML, CSS et JavaScript. L’avantage du JavaScript, c’est surtout qu’il dispose d’au moins un framework dans chaque spécialité (back-end, front-end, mobile).

C’est pour ça qu’il existe beaucoup de full-stacks JS !

Le full-stack doit maîtriser au moins un framework front-end et back-end. Il doit savoir construire une base de données et interagir avec, et connaître les bonnes pratiques en sécurité, tout comme en design et expérience utilisateur.

Sa connaissance en gestion de projet et en design seront un grand plus pour compléter les “stacks” déjà acquises. 

S'il travaille seul, le full-stack sera chargé de réaliser le site web dans son intégralité, de la phase de réflexion sur le projet jusqu’à la mise en production, en passant par les tests, la gestion du projet et la sécurité. S'il travaille en équipe, il pourra se plonger sur n’importe quelle fonctionnalité en cas de besoin.

Les langages de programmation du développeur full-stack

Concernant les langages de programmation du développeur full-stack, vous retrouverez généralement un mélange de ce que nous avons cité dans les chapitres précédents, comme :

  • Le HTML, CSS et JavaScript.

Ce sont les langages fondamentaux du web.  Aucun développeur web ne peut s’en passer. Encore moins le full-stack !

  • Un ou plusieurs frameworks front-end, comme React.js, Angular.js ou Vue.js.

Il doit connaître au moins un framework front-end pour être à l’aise et répondre à la demande des entreprises sur le marché.

  • Un ou plusieurs frameworks CSS, comme Bootstrap.

Pour construire des designs plus rapidement, il doit maîtriser au moins un framework CSS. Nous citons Bootstrap, mais il en existe d’autres, comme Materialize ou Semantic UI. En plus de permettre un développement plus simple et rapide, ils garantissent un respect des normes en termes de design et de responsive.

  • Un ou plusieurs langages de programmation back-end comme Ruby, PHP, Python.

Comme nous l’avons vu, il n’est pas que front-end. Il est full-stack ! Pour compléter ses stacks, il doit donc maîtriser un langage back-end.

  • Un ou plusieurs frameworks back-end comme Ruby on Rails, Node.js, Python Django ou PHP Symfony.

Il est aujourd’hui impensable de ne pas s’appuyer sur ces structures de codes très solides.

  • Une connaissance en base de données SQL et NoSQL, ainsi que l’ORM associé à son framework back-end.

Qui dit back-end dit base de données ! Le back-end permettant de communiquer avec une base de données, le full-stack doit être capable de créer ses interfaces visuelles et de les dynamiser

  • Une connaissance des bonnes pratiques à mettre en place en termes de sécurité.

S'il est le seul développeur, et dans la plupart des cas, il doit sécuriser sa plateforme ! Faire attention aux utilisateurs malveillants qui chercheraient à soutirer les informations personnelles des autres utilisateurs, ou simplement casser notre belle plateforme.

  • Une connaissance de la méthode Scrum et des pratiques de base en termes de gestion de projet.

Un stack de plus ne serait pas de refus ! Un vrai full-stack est capable de se gérer lui-même et surtout les autres.

  • Une connaissance des bonnes pratiques en design d’expérience utilisateur et d’interfaces utilisateurs.

Pour compléter tout son arbre de connaissances : pourquoi ne pas avoir de bonnes bases en design ? Lui permettant de mieux comprendre les enjeux des utilisateurs finaux pour penser sa plateforme en fonction de ces derniers.

En résumé

Fiche métier du développeur full-stack
Fiche métier du développeur full-stack
  • Le développeur full-stack doit être capable de gérer en autonomie toutes les parties d’un projet.

  • Il doit maîtriser au minimum le front-end et le back-end et peut se spécialiser dans un langage présent dans les deux parties, comme le JavaScript.

  • Le full-stack peut être un développeur précédemment spécialisé en front-end, qui a appris d’autres langages pour compléter ses compétences.

  • Il doit savoir interagir correctement avec une base de données.

  • En plus de pouvoir intervenir d’un point de vue technique sur l’ensemble d’un projet, le full-stack doit avoir de bonnes bases en gestion de projet et design.

  • Le full-stack connaît la logique commerciale et l’expérience des utilisateurs, lui permettant ainsi de participer à la stratégie d’une entreprise à forte présence sur le Web.

Dans le chapitre suivant, nous allons voir quelques autres exemples de spécialités de développeurs : intelligence artificielle, jeux vidéos, cybersécurité...

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite