• 6 heures
  • Facile

Ce cours est visible gratuitement en ligne.

course.header.alt.is_video

course.header.alt.is_certifying

J'ai tout compris !

Mis à jour le 13/10/2023

Facilitez la gestion de vos émotions

Apprenez à vous préserver

Être un leader implique d’assumer ses positions et de prendre ses responsabilités, mais aussi d’accepter de multiples sollicitations, de gagner en visibilité et d’être davantage exposé. Dans ce mouvement permanent, il est essentiel à certains moments de savoir se préserver pour se respecter soi-même.

Ne perdez pas de vue votre vie personnelle

Le leader authentique maintient un équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle, car c’est celle-ci qui vient le ressourcer : famille, amis, pratiques sportives, culturelles ou spirituelles… 

Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir une idée fulgurante lors d’une marche ou d’un footing ? N'êtes-vous jamais tombé, alors que vous visitiez une exposition de peinture, sur une œuvre qui a fait immédiatement écho à une situation que vous étiez en train de vivre, et qui vous a permis de mieux la comprendre ?

Sachez dire non à certaines demandes

Un leader authentique sait dire non dans certaines situations pour « ne pas trop tirer sur la corde » et perdre la maîtrise de ses priorités et de son temps. Ces demandes peuvent être de toute nature : entretien en tête-à-tête, invitation à déjeuner, intervention dans une école ou une entreprise… Vous le savez, savoir dire non n’est pas toujours facile… 

Comment puis-je dire non sans vexer mon interlocuteur ?

Bonne question ! Pour cela, je vous conseille de formuler votre réponse avec assertivité dans le respect de l’autre, en expliquant les raisons du refus à cette demande précise. Cela n'empêche évidemment pas de proposer une rencontre à un moment ultérieur pour une meilleure disponibilité d’esprit.

Développez votre intelligence émotionnelle

Un leader, parce qu’il est amené à avoir de multiples interactions, doit tenir compte d’une dimension non négligeable dans ces situations : la dimension émotionnelle

Aujourd’hui  ces débordements ne sont plus acceptés. Les multiples témoignages de proches collaborateurs de Steve Jobs, rapportant ses brusques mouvements de colère, ont terni quelque peu son image de leader visionnaire. D’où l’importance de gérer ses émotions, c’est-à-dire de les identifier, les comprendre pour pouvoir ensuite adapter notre comportement en conséquence.

Identifiez les émotions que vous ressentez

Ai-je un moyen d’identifier ces émotions qui me traversent au cours de la journée ?

Si vous avez des difficultés à identifier et nommer vos émotions, un outil peut vous aider. Il s’agit de la roue des émotions créée par Robert Plutchik, professeur et psychologue américain. Cette roue présente 8 émotions.

La roue des émotions est composée de 8 émotions : la peur, la colère, la joie, la tristesse, le dégoût, la surprise, l'attente heureuse et la confiance.
La roue des émotions
  • La  peur : ressentie en présence ou dans la perspective d'un danger ou d'une menace, elle augmente notre niveau de vigilance, nous alerte en cas de danger réel ou imaginé. C’est un radar qui, selon notre appréciation de la situation, peut nous inciter à agir ou bien nous paralyser.

  • La colère : c’est une émotion de protection, éprouvée lorsque nous rencontrons un obstacle ou avons le sentiment de ne pas être respectés. Nous pouvons adopter des attitudes opposées : manifester notre colère de manière plus ou moins contrôlée, ou bien l’intérioriser lorsque nous ne nous autorisons pas à faire part à notre interlocuteur de notre motif d’insatisfaction.

  • La joie : cette émotion positive nous met en mouvement, décuple notre énergie, favorise l’action, la coopération, la créativité. C’est une puissante source de motivation qui donne un élan, l’envie de réussir et d’oser. Elle est communicative et stimulante pour notre entourage.

  • La tristesse : liée à une perte (être cher, travail…), un manque, une déception, elle diminue le niveau d’énergie et engendre un besoin de repli sur soi. Cette émotion constitue une étape importante du processus de deuil.

  • Le dégoût : le dégoût permet de se maintenir à l’écart d’une situation nocive. Il permet de nous protéger de la proximité excessive d’un objet ou d’une idée « indigeste » (pour des raisons morales, religieuses, philosophiques…).

  • La surprise : la surprise est une émotion provoquée par un événement ou une information inattendus. Elle est généralement brève, puis s'estompe ou laisse place à une autre émotion. Elle permet de s’adapter aux événements.

  • L’attente heureuse (ou anticipation) : l’attente heureuse est une émotion positive. Proche de l’excitation, elle nous maintient orientés vers ce qui va advenir, vers un résultat attendu. Elle garde nos sens en éveil.

  • La confiance : celle dont il s’agit lorsque nous disons « nous sentir en confiance ». C’est l’émotion de l’ouverture, celle qui porte à la coopération.

Comprenez le rôle de vos émotions

À quoi cela me sert-il de savoir tout cela ?

Chacune de ces émotions nous envoie un signal qu’il est important d’entendre afin de réagir de la manière la plus appropriée. Les émotions révèlent notamment des besoins à satisfaire

  • La peur : un besoin de protection.

  • La colère : un besoin de changement ou de réparation.

  • La joie : un besoin de maintien dans cette émotion, et de renouvellement.

  • La tristesse : un besoin de réconfort.

  • Le dégoût : un besoin de prise de distance.

  • La surprise et l’attente heureuse : un besoin de temps.

  • La confiance : un besoin de fidélité.

Les messages envoyés par les émotions  sont un moteur pour l’action.

Gérez vos émotions

Lorsque nous discutons avec quelqu’un, nous ne nous en rendons pas forcément compte, mais notre ressenti et nos pensées sont influencés par nos croyances et nos a priori vis-à-vis de la personne et de la situation. En d’autres mots, nous arrivons avec des idées toutes faites, positives ou négatives. Or, ces éléments viennent impacter nos attitudes et comportements qui produisent un effet renforçant les croyances et a priori de départ. C’est ce que l’on appelle la spirale des émotions, un processus qui fonctionne en boucle et s’autorenforce. 

La spirale des émotions est un processus qui fonctionne en boucle et s'auto-renforce
La spirale des émotions

Face à ce phénomène, il existe un outil de gestion des émotions qui va nous permettre de :

  • décoder ce qui se produit en nous ;

  • diminuer l’intensité émotionnelle ;

  • modifier nos réactions si nous le souhaitons ;

  • faire évoluer nos croyances et a priori négatifs.

Les 4 étapes pour gérer ses émotions
Les 4 étapes pour gérer ses émotions

Pour ce faire, cet outil propose 4 étapes clés assorties de questions très claires :

  1. Identifier et clarifier l’émotion générée par la situation (mettre des mots dessus).

  2. Comprendre le sens de l’émotion, c’est–à-dire mettre en relation son déclencheur et le besoin à satisfaire, puis identifier son besoin.

  3. Identifier son  propre comportement et les possibilités de réaction qui en découlent pour son interlocuteur.

  4. Décider ou non de modifier son comportement.

À vous de jouer

Contexte

Dans cet exercice, je vous propose de vous entraîner à gérer vos émotions en utilisant l’outil de gestion des émotions.

Remémorez-vous un échange qui a provoqué en vous une forte émotion. Vous pouvez puiser dans vos expériences professionnelles ou personnelles.

Consignes

  • Repérez et nommez précisément l’émotion en question. Pour ce faire, vous pouvez vous référer à la roue des émotions.

  • Décrivez ce que vous avez ressenti : 

    • Qu’est-ce qui vous a gêné ? Qu’est-ce qui vous a mis en colère ou bien attristé ? Qu’est-ce qui a pu vous affecter ?

  • Identifiez à quel(s) besoin(s) vous a renvoyé cette émotion : 

    • Besoin d’être apprécié ? Besoin d’approbation ? Besoin d’être en confiance ? En sécurité ?

  • Décrivez votre réaction (attitude / comportement) :

    • Question ou remarque agressive ? Départ précipité ?

  • Quelle autre réaction auriez-vous pu avoir ? Quel aurait été le résultat ? 

En résumé

  • Un leader sait se préserver pour conserver son équilibre personnel et rester centré sur ce qui est important.

  • Un leader fait face à de multiples situations d’interactions qui comportent une dimension émotionnelle.

  • Un leader fait preuve d’intelligence émotionnelle, c’est-à-dire qu’il sait identifier ses émotions, les comprendre, les exprimer et les modifier.

  • Les émotions envoient des messages qui indiquent quels sont les besoins à satisfaire.

  •  La spirale des émotions est un outil de gestion des émotions en 4 étapes, qui permet de mettre à distance ses émotions pour faire évoluer positivement une relation.                

Vous voici parvenu au terme de la première partie de ce cours. Avant de poursuivre sur les autres chapitres, je vous propose de tester vos connaissances acquises dans le quiz suivant.

Et si vous obteniez un diplôme OpenClassrooms ?
  • Formations jusqu’à 100 % financées
  • Date de début flexible
  • Projets professionnalisants
  • Mentorat individuel
Trouvez la formation et le financement faits pour vous
Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite